IPR de lettres vs CdE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

IPR de lettres vs CdE

Message par User5899 le Lun 12 Sep 2011 - 21:33

Alors que se multiplient les classes partagées sur deux ou trois (!!) enseignants pour une même discipline, et qu'en 1re, la réforme instaure un tronc commun pour faire des économies, les IPR-IA d'Aix-Marseille écrivent aux proviseurs de cette académie.

(Courrier reçu par une enseignante et envoyé sur une liste de professeurs de lettres)

Aix-en-Provence, le 12 septembre 2011



Objet : enseignements de français

Notre attention a été attirée en cette rentrée par le nombre plus important que d'habitude des services qui partagent une même classe de français entre deux professeurs de lettres, que ce soit au collège ou au lycée. Parfois même ce genre de partage a affecté un professeur stagiaire.

Nous ne méconnaissons nullement les contraintes qui sont les vôtres au moment où vous définissez les services des enseignants de votre établissement. Toutefois le partage d'une même division/discipline entre deux enseignants ne saurait constituer une solution acceptable. En effet, un tel choix contredit tous les efforts de notre institution, depuis de longues années, pour réduire les dispersions disciplinaires et accroître la cohérence des enseignements dispensés. Aucune organisation didactique satisfaisante ne peut être trouvée entre les deux enseignants de lettres qui se partagent une même classe, sans même évoquer le problème récurrent de la concertation.

Au lycée, cette question se pose tout particulièrement pour les groupes de 1ère L, qui ont parfois deux professeurs de lettres différents, celui du tronc commun et celui de la spécialité, alors que tout plaide pour que le même professeur assure la cohérence de ces deux parties du programme de français.

Nous sommes certains que vous partagerez les préoccupations pédagogiques que nous exprimons ici et que tout sera fait dans votre établissement pour garantir la meilleure cohérence possible des enseignements de français.

Salutations respectueuses.


Copie à :
M. le Recteur de l’académie d’Aix-Marseille

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: IPR de lettres vs CdE

Message par ysabel le Lun 12 Sep 2011 - 21:35

les IPR se reveillent ?! c'est un miracle ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: IPR de lettres vs CdE

Message par Thalia de G le Lun 12 Sep 2011 - 21:37

Je crois, hélas, que ce n'est qu'un vœu pieux. Pendant des années nous avons connu cela dans mon collège. Et une stagiaire (ancienne formule) partageait une classe avec une titulaire.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: IPR de lettres vs CdE

Message par mimilou le Lun 12 Sep 2011 - 21:37

Mauvaise foi de leur part ou aveuglement complet des conséquences de la suppression de postes ?! A-t-on le choix de ces dédoublements de classe ?

mimilou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: IPR de lettres vs CdE

Message par John le Lun 12 Sep 2011 - 21:39

Je comprends la démarche des IA-IPR d'Aix-Marseille, mais en L, je ne vois pas bien les termes qui, dans le programme, plaident en faveur d'un enseignant unique pour les deux parties du programme de français...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: IPR de lettres vs CdE

Message par User5899 le Lun 12 Sep 2011 - 22:05

@John a écrit:Je comprends la démarche des IA-IPR d'Aix-Marseille, mais en L, je ne vois pas bien les termes qui, dans le programme, plaident en faveur d'un enseignant unique pour les deux parties du programme de français...
A priori, il n'y en a pas, puisque tout a été pensé dans la perspective d'un regroupement possible d'élèves de toutes séries dans le tronc commun. Ca me semble amusant de lire des IPR qui luttent contre un aspect d'une réforme récente.
Ceci dit, j'ai eu une fois une ES/L avec deux heures spécifiques aux L et ce n'était pas très commode de gérer la lecture simultanée de deux oeuvres intégrales, par exemple.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum