Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par JaneB le Mar 27 Mar 2012 - 23:41

@John a écrit:
@Tinkerbell a écrit:Ce qui m'inquiète : l'inertie gagne du terrain dans certaines classes.
J'ai un élève en 3ème qui avait un bon niveau en début d'année. Il s'est mis au diapason du reste de la classe, chute de 4 points entre le 1er T et le 2ème T !
Ce n'est pas grave, puisqu'il n'y aura bientôt plus de notes non plus.

Et dire que dans mon collège, certains profs sont pour ... titanic
Déjà qu'on a du mal à faire travailler les élèves, je n'ose imaginer ce que ce sera sans notes!! Ils seront encore plus désinvoltes et nous désarmés!

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Cath le Mar 27 Mar 2012 - 23:42

Tous mes élèves sont comme ça... humhum

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Catalunya le Mar 27 Mar 2012 - 23:44

Vous êtes vraiment des boloss à avoir le seum Very Happy

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Althea le Mar 27 Mar 2012 - 23:45

Et puis se rappeler que le travail n'est pas toute notre vie.

Je n'ai pas dit que c'était toute ma vie. Dans le cas contraire, ça serait bien triste. Wink

Faire "correctement" son travail et ne pas se prendre la tête (comme disent les élèves).

Le bateau est quand même en train de couler et le regarder sombrer sans "se prendre la tête", j'ai un peu de mal...
J'ai besoin de donner un minimum de sens à ce que je fais au quotidien et là ça devient difficile, ça tourne à la mascarade.

Je n'en fais pas une dépression, je ne suis pas complètement abattue, j'ai juste l'impression de me retrouver dans la cinquième dimension.


Althea
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par JaneB le Mar 27 Mar 2012 - 23:55

Même sentiment que toi, Althéa... topela

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par fandorine le Mar 27 Mar 2012 - 23:56

Je suis TZR en sciences physiques, j'ai eu plus de 75 classes dans les mains en 7 ans de remplacements, de la 5ème au BTS, et si cela peut te rassurer (?), je fais le même constat. Alors j'en ai pris mon parti: cours magistral dialogué (parfois avec 3-4 élèves) à tous les niveaux (c'est encore ce qui marche le mieux, quoi qu'en pensent mes IPR), très peu de travaux pratiques, et JAMAIS de vérification d'exercices (non le rouge de la honte ne me monte pas aux joues). Je donne à manger à ceux qui ont faim, j'exige simplement des autres qu'ils me fichent la paix. Et heureusement, tous les ans il y a des classes avec lesquelles je me fais plaisir - c'est d'ailleurs grâce à cela que je tiens encore le coup. Cette année, 6 classes (sur 12) vraiment extras (dont une 3ème à 14 de moyenne!), c'est la première fois que j'ai un tel ratio! Et dire que ce remplacement, commencé à la rentrée scolaire, finit dans trois semaines... sniff...

fandorine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par InvitéO le Mar 27 Mar 2012 - 23:57

Mais ceux qui sont censés être là pour nous épauler et faire tourner la machine sont ceux qui nous mettent des bâtons dans les roues, nous décrédibilisent auprès des élèves et nous poussent à accorder des notes sans rapport avec le niveau réel.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par InvitéO le Mar 27 Mar 2012 - 23:58

Euh, je voulais parler de l'administration, bien sûr, de l'institution, quoi...

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par fandorine le Mer 28 Mar 2012 - 0:06

Mais ceux qui sont censés être là pour nous épauler et faire tourner la machine sont ceux qui nous mettent des bâtons dans les roues
Mais faire tourner la machine, n'est-ce pas par essence nous mettre des bâtons dans les roues? Quand je vois les zozos qu'on envoie au lycée, ceux qu'à d'autres moments j'ai pu récupérer en seconde, et qu'à côté de ça les inspecteurs nous rabrouent parce que le taux de passage en lycée général est trop faible - ben oui, 50% d'une classe d'âge au niveau licence, c'est pas avec votre élitisme qu'on va y parvenir! No

fandorine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Hermione0908 le Mer 28 Mar 2012 - 1:55

Althéa, tu ne serais pas venue faire cours à mes quatrièmes récemment ? Parce que j'aurais pu écrire mot pour mot certains passages de ton post (pas plus tard qu'hier, pas moins de 10 carnets ramassés pour travail non fait, sur 25 élèves, et dans le tas, certains se sont aussi fait remarquer par leur comportement ô combien mature durant l'heure).

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par littleJulie le Mer 28 Mar 2012 - 18:18

Althéa, je compatis vraiment, j'ai les mêmes dans mon collège "ordinaire", mais qui commence à ressembler à la ZEP voisine...

Je fais du cours magistral +/- dialogué, des expériences quand ils le méritent, je vérifie encore les exercices mais surtout pour mettre la pression aux élèves moyens, ceux qui sont encore un peu suivis par leurs parents.
Les notes que je donne correspondent à leur niveau réel, c'est parfois bien bas mais au moins il n'y a pas d’ambiguïté possible.

Depuis le début de la semaine, à chaque heure, au moins 5 élèves n'ont pas leurs exercices (pas de cahier / pas noté le travail / pas envie...) et si je ne leur dit rien, ne prendront même pas la correction ou feront semblant de la prendre.



littleJulie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par CatLea le Mer 28 Mar 2012 - 18:30

Althéa, je compatis. Alors les miens sont un peu plus réveillés mais pour des lycéens...bof quoi!!! Ils ont 12, c'est la fete et c'est tout juste si on ne sort pas le champagne. 8 pour eux, c'est correct. Bref; je leur ai secoué les puces la semaine dernière. idem au conseil. On verra bien mais faut pas trop leur en demander non plus hein. Si on ne sait pas répondre à la question??Bah, àa quoi ça sert de se creuser la tête, de poser des questions ou d'aller soi même faire des recherches? Non, on en répond pas!! C'est tellement plus simple!!
Là, la stagiaire que je suis est sollicitée par une mère d'élève parce qu'elle a mis zéro à une partie d'un exercice à faire à la maison qu'ils devaient lui rendre et qu'elle notait, écrite au crayon papier. Elle a pourtant bien spécifié dès le départ la consigne : hormis les schméas, leurs légendes et les graphiques, tout doit être rédigé AU STYLO, ben non, la mère ne trouve pas ça normal. par contre, quand monchérimoncoeur a zéro en sécurité au labo, là, la mère ne dis rien. Bah oui!! C'est juste de la sécurité! C'est pas grand chose! furieux

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Hermiony le Mer 28 Mar 2012 - 18:33

@Derborence a écrit:Si ça peut te rassurer, j'ai les mêmes.

Moi aussi, moi aussi!!!(enfin dans une classe sur mes 4, j'ai du BOL cette année...)

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Althea le Mer 28 Mar 2012 - 18:34

Cela fait du bien de lire vos commentaires. Comme quoi nous sommes tous confrontés à la même chose.

Alors j'en ai pris mon parti: cours magistral dialogué (parfois avec 3-4 élèves) à tous les niveaux (c'est encore ce qui marche le mieux, quoi qu'en pensent mes IPR), très peu de travaux pratiques, et JAMAIS de vérification d'exercices (non le rouge de la honte ne me monte pas aux joues).

Je vois que je ne suis pas la seule à aller dans une direction vraiment différente de celle imposée par les ipr !
Quand je pense qu'à ma dernière inspection (je ne me souviens même plus l'année...), je revois l'inspecteur me dire : "Au collège, aucun élève ne doit avoir en dessous de la moyenne en sciences physiques"...
(J'ai changé trois fois de conversation pour ne pas lui montrer mon cahier de notes :p )
Cette phrase en dit très long sur le système.

Si c'est juste histoire de faire des TPs pour le plaisir de faire mumuse, de faire de zolies couleurs en chimie ou de me faire chauffer mes pauvres piles sans essayer de comprendre un minimum les phénomènes, cela ne m'intéresse pas. Je n'appelle pas cela faire des sciences !

Et oui je dois ennuyer mes élèves à perdre deux heures à faire de bonnes vieilles conversions de masses et de volumes (alors qu'il est interdit de leur donner les tableaux, trop formel voyons, trop ennuyant, trop déconnecté de leur réalité). Cela n'empêche pas les 3/4 de mes 5ième d'être incapables de reproduire en interrogation ces tableaux. (Quelle mémoire, mes enfants !)
Mais à quoi bon une séance ampoulée d'investigation pour les voir au final me faire de la salade avec les grandeurs ?
J'aurais tant à dire !

Fandorine, cela vaut les manipulations avec les multimètres en 4ième. Je ne sais pas si tu t'en sors mais les lois de l'intensité et la tension, c'est une horreur. Ils mélangent les unités, ne savent pas ce qu'ils mesurent.
Certains ne retiennent même pas le nom "ampèremètre" au bout de 2 mois passés sur l'intensité !
J'ai beau leur demander d'apprendre les réglages, les branchements du multimètre (je me refuse à leur coller tel quel dans les mains, l'apprentissage de leur utilisation se fait de façon magistrale), ils me font n'importe quoi en TP. J'ai l'impression de refaire dix fois le montage groupe par groupe. Que d'efforts, c'est tuant !




Althea
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Dionysos le Mer 28 Mar 2012 - 18:37

Bref, ce sont des collégiens.
Je comprends, mais désormais je fuis les profs qui se plaignent sur le triptyque le niveau baisse / ils ne respectent plus rien / de mon temps c'était mieux. Parfois je file voire la CPE / le PP / d'autres collègues pour dire : lui/elle/la classe a été pénible... Mais le midi, non, je m'y refuse. Les profs de maths disent qu'ils ne savent plus faire une addition, ceux d'histoire, qu'ils ne connaissent plus Charles Martel, les profs d'anglais qu'ils ne font aucun effort pour l'accent, et j'en passe...
Je reste persuadé qu'il y a toujours eu des cancres, des tire au flanc, des jmenfoutistes, des ados dépressifs, des mal dans leur peau, ou de grosses feignasses - dont j'étais assidûment, d'ailleurs.
Et vous, que diriez-vous si l'on parlait ainsi de vos enfants ?

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Dionysos le Mer 28 Mar 2012 - 18:37

Edit : le midi, ou pendant les récrés bref durant les moments de sicussion informelle .

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Clarianz le Mer 28 Mar 2012 - 18:40

si mon fils ne faisait pas ses devoirs, c'est moi qui le secouerai!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par InvitéO le Mer 28 Mar 2012 - 18:47

Dionysos: on peut refuser de voir la réalité, on ne peut pas la changer pour autant et le fait est qu'il y a une dégradation du comportement des élèves en classe que ce soit pour le travail ou le respect des règles de vie ou du professeur. C'est précisément le fait de refuser de le voir et de le combattre qui favorise cette dégradation. Alors on fait semblant de rien, on met de bonnes notes, on refuse de sanctionner des comportements inacceptables...et on poursuit la destruction de l'école.

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par MelanieSLB le Mer 28 Mar 2012 - 18:56

+1, Justinien.
Même si je suis bien persuadée qu'il n'y a jamais eu d'âge d'or, en 5 ans de fréquentation de l'EN, je vois une nette dégradation dans le comportement des élèves, et de plus en plus jeune.
Prof d'anglais, je n'en suis pas à m'interroger sur l'accent. S'ils pouvaient déjà apprendre be et have à toutes les personnes au présent et au prétérit, ça suffirait déjà à mon bonheur.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par kimy le Mer 28 Mar 2012 - 18:59

@Althea a écrit:Je ne sais pas si vous partagez la même expérience mais vous n'avez pas l'impression d'avoir en face de vous des collégiens lobotomisés ? (j'en imagine en train de sourire là. )
Les premières heures de cours le matin sont épiques... (je m'en tiendrai à celles-ci en laissant de côté le vent de folie et d'hystérie qui rythme la suite de la journée...)

Les élèves qui mettent dix minutes pour traverser la cour et venir se ranger à deux à l'heure.
Des absentéistes chroniques qui sèchent les cours de 8H à 9H, donnant pour excuse qu'ils se sont trompés - pour la cinquième fois - dans leur emploi du temps ou qui n'en donnent pas du tout et que l'on accepte car on ne peut pas les renvoyer aux parents...

Les élèves qui terminent tranquillement leur nuit en classe, qui piquent du nez sur leur table, bayent aux corneilles bruyamment, sursautent quand on a le malheur de les interroger ("hein ? quoi ? vous avez dit quoi ?") (mais qui sont capables de demander l'heure bien peu discrètement toutes les cinq minutes, ne se rendant pas compte qu'ils manquent de respect au prof...)
J'ai vraiment l'impression de les "emmerder" et c'est pas faute de mettre de l'énergie pour essayer de les intéresser et de les réveiller !

Vérification des exercices... Cinq élèves qui ont pris la peine de les chercher (c'est qu'il faut s'estimer heureux qu'ils aient gribouillé trois pauvres mots qui se battent en duel sur une feuille d'énoncé).
Pourquoi t'as pas fait tes exercices ? Au choix : "J'sais pas" ; "Ben, je l'ai pas noté dans le cahier de texte" (ben oui évidemment, ce pauvre petit ne pouvait donc pas faire ses exercices, suis-je bête alors !); " J'ai pas eu le temps" (au bout de trois semaines, avec vacances comprises...); "J'ai rien compris", "J'ai oublié mon cahier", "Vous m'avez pas donné la feuille", "J'ai perdu les feuilles", "J'étais absent" (oui surtout faut pas te remettre à jour avant le cours. J'en ai même qui se croyaient absents alors qu'ils étaient présents mais passons.) et patati et patata !

A cela s'ajoutent des mots de la part des parents, parfois fort comiques je dois bien avouer :
"Ma fille ne pourra pas vous rendre son dm car elle l'a perdu donc voila elle pourra pas vous le rendre". (Au moins trois fois dans le même carnet, super excuse !)
"Merci d'arrêter de faire copier ma fille car elle a déjà une tonne de devoirs, et vla !" (j'étais tentée de répondre qu'elle copierait quand même tant qu'elle ferait l'imbécile, et toc !)
"Ma fille ne pourra pas faire son ds, elle n'a pas les cours" (Ben oui, la chère petite était au ski la semaine dernière ! D'ailleurs elle avait été exclue pour plusieurs jours avant les vacances d'hiver et le père a téléphoné pour essayer de caser ces jours d'exclusion pendant la semaine de sports d'hiver, sisi je vous assure !)

Les exercices n'étant pas faits, va sans dire que j'ai l'impression de corriger et de me faire cours à moi même !

Rappels de cours en début d'heure, questionnements... ça continue à pioncer !

Bon séance d'exercice en classe maintenant...
"Vous faîtes l'exercice n°1"
Réponses : "Faut faire quoi ?" * 5 ; "On fait le numéro combien" (commence par le dernier, tiens, c'est logique).
Blablabla 10 minutes le temps de trouver un tube de colle (Ras le bol des "J'ai pas de colle" !) et de trouver où coller la feuille alors que c'est toujours à la suite dans le cahier... Enfin quand ils ont le cahier sinon il faut 5 minutes de plus pour trouver une feuille...
10 minutes plus tard, des élèves qui me demandent ce qu'il faut faire : Genre, je vous ai laissé dormir 10 minutes sans rien faire hein, c'est mon habitude !
Allez 3 minutes pour prendre son stylo en main et commencer à lire la phrase...

Et un quart de la classe qui attend que ça se passe ! Méditation profonde apparemment ! Non, l'excuse, c'est "Je comprends pas". C'est trop dur d'aller recopier trois pauvres mots de vocabulaire qui se trouvent sur la page précédente du cahier !
T'as appris ta leçon ? "Ben euh non" Pourquoi ? "Ba euh je sais pas".
Et toutes les semaines, c'est la même chanson...

Autonomie zéro. Motivation zéro. A la pêche aux moules moules moules... (désolée, j'ai besoin de me lâcher !)


Ah tiens, je ne savais pas que nous étions collègues. Laughing

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par InvitéO le Mer 28 Mar 2012 - 19:00

Melanie: Je suis aussi prof d'anglais, et c'est également la réflexion qui m'est venue à l'esprit à propos de l'accent des élèves: on en n'est pas à le déplorer!

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Ergo le Mer 28 Mar 2012 - 19:05

C'est sûr...au contraire, moi je leur dis même qu'un anglais les comprendra mieux avec un accent français qu'avec un accent anglais mal fait mais que par contre, sans vocabulaire et avec une mauvaise grammaire, on ne les comprendra pas du tout.

Quant au travail à la maison... Rolling Eyes

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par MarieL le Mer 28 Mar 2012 - 19:07

@Dionysos a écrit:Bref, ce sont des collégiens.
Je comprends, mais désormais je fuis les profs qui se plaignent sur le triptyque le niveau baisse / ils ne respectent plus rien / de mon temps c'était mieux. Parfois je file voire la CPE / le PP / d'autres collègues pour dire : lui/elle/la classe a été pénible... Mais le midi, non, je m'y refuse. Les profs de maths disent qu'ils ne savent plus faire une addition, ceux d'histoire, qu'ils ne connaissent plus Charles Martel, les profs d'anglais qu'ils ne font aucun effort pour l'accent, et j'en passe...
Je reste persuadé qu'il y a toujours eu des cancres, des tire au flanc, des jmenfoutistes, des ados dépressifs, des mal dans leur peau, ou de grosses feignasses - dont j'étais assidûment, d'ailleurs.
Et vous, que diriez-vous si l'on parlait ainsi de vos enfants ?

Je suis assez d'accord, les "pauses" en deviennent déprimantes. Et, oui, je me souviens parfaitement de cancres heureux et de copains que nous trouvions injustement punis pour n'avoir pas fait des exercices qu'ils n'avaient pas compris.
Lorsque j'ai débuté, les collègues plus âgés ne cessaient de me dire : "On n'enseigne plus de la même façon lorsque ses propres enfants sont passés au collège", je les croyais mais sans vraiment comprendre à quel point ils avaient raison.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Malaga le Mer 28 Mar 2012 - 19:08

@Dionysos a écrit:Bref, ce sont des collégiens.
Je comprends, mais désormais je fuis les profs qui se plaignent sur le triptyque le niveau baisse / ils ne respectent plus rien / de mon temps c'était mieux. Parfois je file voire la CPE / le PP / d'autres collègues pour dire : lui/elle/la classe a été pénible... Mais le midi, non, je m'y refuse. Les profs de maths disent qu'ils ne savent plus faire une addition, ceux d'histoire, qu'ils ne connaissent plus Charles Martel, les profs d'anglais qu'ils ne font aucun effort pour l'accent, et j'en passe...
Je reste persuadé qu'il y a toujours eu des cancres, des tire au flanc, des jmenfoutistes, des ados dépressifs, des mal dans leur peau, ou de grosses feignasses - dont j'étais assidûment, d'ailleurs.
Et vous, que diriez-vous si l'on parlait ainsi de vos enfants ?

Je n'écrirai jamais dans le carnet de correspondance de mon fils qu'il est normal que ce dernier ne fasse pas ses devoirs ou qu'il n'a pas à rendre une punition.

Evidemment qu'il y a toujours eu des cancres. Le souci actuellement, c'est que le système ne pousse plus les élèves à travailler. Si les élèves ne connaissent plus Charles Martel, ce n'est pas parce qu'ils sont plus nuls qu'avant (heureusement), c'est parce que nos programmes nous poussent de plus en plus à leur apprendre à situer une date sur une frise chronologique (oh, une compétence) plutôt que de leur faire apprendre une date (beurk, une connaissance).

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par JaneB le Mer 28 Mar 2012 - 19:14

Moi non plus , ce n'est pas leur accent que je déplore! Ce que je déplore , c'est qu'ils soient incapables de faire une phrase simple du type : " sujet + verbe+ complément". Voici le type d'énoncés que je trouve dans des copies de 4ème : "Bruce a live in one a floor and no lift" pour dire " Bruce habite au 1er étage sans ascenseur"...et ça, c'est la majorité des élèves!!!
Comment s'en réjouir??

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes collégiens ne travaillent pas en cours ni à la maison.

Message par Althea le Mer 28 Mar 2012 - 19:20

Bref, ce sont des collégiens.

Ok donc c'est la normalité. Nous devons l'accepter ?
Beaucoup de mes collégiens font une faute à chaque mot. On remarque que leur connaissance du vocabulaire s'appauvrit énormément. Ils ont beaucoup de mal à comprendre les consignes.
Je ne les blâme pas, je constate comme beaucoup de collègues enseignant d'autres matières.
Donc c'est normal, cette baisse de niveau illusoire est due à la sacrosainte massification des études.

les profs d'anglais qu'ils ne font aucun effort pour l'accent
De l'accent ? Alors que trop d'élèves ne savent même plus reconnaître un sujet et un verbe ! Ma collègue de français s'arrache les cheveux sur les conjugaisons à des temps simples (futur, passé...)
Les mots les plus basiques sont sans cesse écorchés. Je ne parle pas d'une minorité d'élèves n'est-ce pas, loin de là !
Et vous me parlez de l'accent ? Wink

Je reste persuadé qu'il y a toujours eu des cancres, des tire au flanc, des jmenfoutistes, des ados dépressifs, des mal dans leur peau, ou de grosses feignasses - dont j'étais assidûment, d'ailleurs.
Et vous, que diriez-vous si l'on parlait ainsi de vos enfants ?

Il n'y aurait rien d'irrespectueux à constater qu'un enfant est dépressif, qu'il est mal dans sa peau.
Un élève faible mais un minimum respectueux (qui ne s'affale pas sur sa table pour finir sa nuit, qui ne parle pas à voix haute à tord et à travers pour demander l'heure par exemple, qui n'imite pas tous les animaux de la ferme à l'interclasse) n'aura certainement pas droit à un attribut péjoratif.
Maintenant les jmenfoutistes sont des jmenfoutistes, les feignasses sont des feignasses. Il faudrait peut être changer le vocabulaire pour ne pas les froisser par dessus le marché ?



Althea
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum