Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
juju
Esprit éclairé

Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par juju le Dim 29 Avr 2012 - 19:54
Voilà, malgré les jus de citron, le miel et autres remèdes de grand-mère, j'ai mal à la gorge depuis 3 jours et je suis très enrouée. J'ai également encore un peu de fièvre aujourd'hui. Je pense donc ne pas aller en cours demain.
Faut-il impérativement avoir un certificat médical pour une journée d'absence? J'irai voir le médecin, mais je me renseigne tout de même.
Je ne serai pas payée, c'est bien ça?
Et enfin, à qui dois-je envoyer mon arrêt? Je suis TZR...
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par Thalia de G le Dim 29 Avr 2012 - 20:01
Oui, il faut que tu ailles voir un médecin pour un arrêt qui doit être transmis à ton établissement. Tu gardes la 1e feuille, qui ne regarde que toi.

Bon rétablissement.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par MelanieSLB le Dim 29 Avr 2012 - 20:01
Va voir le médecin, et demande plus d'un jour d'arrêt: vu que tu perds la voix, une journée ne sera pas suffisante pour te remettre, et tant qu'à perdre une journée de salaire, autant que ton arrêt serve au mieux à te remettre complètement.
Bon rétablissement fleurs2
Pour l'arrêt, tu dois l'envoyer à ton RAD.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
juju
Esprit éclairé

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par juju le Dim 29 Avr 2012 - 20:23
Plus d'une journée d'arrêt, ça va être dur: jour férié mardi et je ne bosse pas le mercredi...
Merci pour vos réponses en tout cas!
avatar
sorceress
Niveau 9

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par sorceress le Dim 29 Avr 2012 - 20:45
Ben, alors ne t'arrête pas. Tu as la journée de carence , ou alors tu prends un big arrêt.. Non c'est pas le but de la journée de carence ???
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par User5899 le Dim 29 Avr 2012 - 21:14
@MelanieSLB a écrit:Va voir le médecin, et demande plus d'un jour d'arrêt: vu que tu perds la voix, une journée ne sera pas suffisante pour te remettre, et tant qu'à perdre une journée de salaire, autant que ton arrêt serve au mieux à te remettre complètement.
Bon rétablissement fleurs2
Pour l'arrêt, tu dois l'envoyer à ton RAD.
Sauf la page 1. professeur professeur
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par Nasopi le Lun 30 Avr 2012 - 9:27
Pour une journée, quelquefois, le médecin te fait juste un mot, et tu n'as pas l'histoire des trois feuilles.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
juju
Esprit éclairé

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par juju le Lun 30 Avr 2012 - 12:26
Allez, hop, c'est officiel, je perds une journée de salaire, puisque j'ai une journée d'arrêt... J'avais la voix bien trop abîmée pour faire cours ce matin. En revanche, je ne me voyais pas quémander du répit jusqu'à jeudi inclus. Peut-être suis-je trop gourde / honnête / consciencieuse... (pas tapez svp!)
Ou peut-être que je tombe toujours sur des médecins peu généreux. Quand je vois certains collègues arrêtés pour rien pendant plusieurs jours...
Il fait franchement mal ce nouveau système de jour de carence en tout cas furieux
avatar
klara
Niveau 6

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par klara le Lun 30 Avr 2012 - 14:34
Attention!!!! Va voir le médecin pr demander un arrêt. Cette année, plusieurs collègues se sont fait avoir: ils n'avaient pas d’arrêt (pour une journée de gastro ou truc ds le genre): le chef leur a demandé de rattraper leurs heures de cours!! pale
bon courage pr ta voix!
avatar
juju
Esprit éclairé

Re: Quand on manque une journée (et qu'on n'y connaît rien)...

par juju le Lun 30 Avr 2012 - 15:11
J'ai un arrêt que je viens d'ailleurs d'aller poster Klara.
Sauf la page 1 Cripure... Wink professeur
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum