Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par cristal le Lun 7 Mai 2012 - 20:34

J'ai été inspecté il y a peu, et mon inspecteur a apprécié mes cours dialogués.
Génial mais... moi, je m'épuise Sleep
C'est fatigant, il faut souvent faire les gros yeux, menacer, recadrer, rappeler qu'il faut lever la main...
Comment faire pour ne pas s'épuiser?
Je viens de poster sur "Comment faire quand c'est la pagaille en cours" en conseillant à Macassa de se ménager un peu de repos dans l'heure de cours mais je le fais rarement moi-même!
Ma collègue fait classe à côté et c'est le silence total. Les élèves prennent leur livre et répondent aux questions à l'écrit.
C'est si mal que ça?

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par alprechac2 le Lun 7 Mai 2012 - 20:42

La dernière fois que l'inspecteur est venu me voir, il m'a dit : "vous travaillez trop en classe et les élèves pas assez ; ils doivent faire plus d'écrit". Donc je fais un peu comme ta collègue : ils cherchent des réponses dans le calme à l'écrit et après on fait une partie de cours dialogué et on écrit au fur et à mesure des traces écrites pour me ménager des pauses.

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Jane le Lun 7 Mai 2012 - 20:44

mon IPR m'a reproché de les faire écrire en classe (elle m'a reproché l'alternance cours dialogué trace écrite scratch )

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par cristal le Lun 7 Mai 2012 - 20:55

@Jane a écrit:mon IPR m'a reproché de les faire écrire en classe (elle m'a reproché l'alternance cours dialogué trace écrite scratch )

Inspectée la semaine dernière, j'ai eu droit au même reproche. Les élèves ont déjà tout dit à l'oral. Il n'en a pas vraiment vu l'utilité.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par cristal le Lun 7 Mai 2012 - 21:01

@alprechac2 a écrit:La dernière fois que l'inspecteur est venu me voir, il m'a dit : "vous travaillez trop en classe et les élèves pas assez ; ils doivent faire plus d'écrit". Donc je fais un peu comme ta collègue : ils cherchent des réponses dans le calme à l'écrit et après on fait une partie de cours dialogué et on écrit au fur et à mesure des traces écrites pour me ménager des pauses.

J'ai aussi l'impression que je travaille plus qu'eux. Je vais essayer de les mettre quelques minutes en travail autonome en début de cours.
Il n'y a pas très longtemps que j'ai été formée, et on nous disait qu'il fallait tout faire à l'oral puis leur faire faire le bilan à l'écrit.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mamousse le Lun 7 Mai 2012 - 21:12

@cristal a écrit:
@alprechac2 a écrit:La dernière fois que l'inspecteur est venu me voir, il m'a dit : "vous travaillez trop en classe et les élèves pas assez ; ils doivent faire plus d'écrit". Donc je fais un peu comme ta collègue : ils cherchent des réponses dans le calme à l'écrit et après on fait une partie de cours dialogué et on écrit au fur et à mesure des traces écrites pour me ménager des pauses.

J'ai aussi l'impression que je travaille plus qu'eux. Je vais essayer de les mettre quelques minutes en travail autonome en début de cours.
Il n'y a pas très longtemps que j'ai été formée, et on nous disait qu'il fallait tout faire à l'oral puis leur faire faire le bilan à l'écrit.

Alors, là, Cristal, tu abordes THE question qui me chiffonne aussi et qui a mis à mal la confiance en moi que j'avais accumulée depuis plusieurs années...

Inspectée il y a 8 ans environ, j'ai été congratulée, portée aux nues (ce qui m'a valu d'être tutrice de quelques stagiaires) après un cours de grammaire dialogué en 3°.

Inspectée il y a 2 ans, qu'entends-je ?? "Votre cours dialogué a duré plus de 20 mn Mieux vaudrait 10 mn de cours magistral efficace. affraid affraid

Alors, j'ai essayé plein de démarches différentes depuis...

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par cristal le Lun 7 Mai 2012 - 21:16

@Mamousse a écrit:
@cristal a écrit:
@alprechac2 a écrit:La dernière fois que l'inspecteur est venu me voir, il m'a dit : "vous travaillez trop en classe et les élèves pas assez ; ils doivent faire plus d'écrit". Donc je fais un peu comme ta collègue : ils cherchent des réponses dans le calme à l'écrit et après on fait une partie de cours dialogué et on écrit au fur et à mesure des traces écrites pour me ménager des pauses.

J'ai aussi l'impression que je travaille plus qu'eux. Je vais essayer de les mettre quelques minutes en travail autonome en début de cours.
Il n'y a pas très longtemps que j'ai été formée, et on nous disait qu'il fallait tout faire à l'oral puis leur faire faire le bilan à l'écrit.

Alors, là, Cristal, tu abordes THE question qui me chiffonne aussi et qui a mis à mal la confiance en moi que j'avais accumulée depuis plusieurs années...

Inspectée il y a 8 ans environ, j'ai été congratulée, portée aux nues (ce qui m'a valu d'être tutrice de quelques stagiaires) après un cours de grammaire dialogué en 3°.

Inspectée il y a 2 ans, qu'entends-je ?? "Votre cours dialogué a duré plus de 20 mn Mieux vaudrait 10 mn de cours magistral efficace. affraid affraid

Alors, j'ai essayé plein de démarches différentes depuis...

C'est peut-être plus à la mode! Il nous faudrait des stagiaires fraîchement formées pour nous renseigner. Razz

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mama le Lun 7 Mai 2012 - 21:21

Ce topic aboutit rapidement à une conclusion habituelle : chaque IPR, et c'est bien humain, a sa propre vision des choses. Il faut trouver comment SOI, on aime fonctionner, comment ça marche pour soi et ses élèves.
D'autre part, je suis vraiment en rogne sur cette idée de trace écrite inutile, pas vous ?
1) Ca leur donne des modèles de phrases écrites correctes, et ça, c'est pas du luxe.
2) ça leur apprend à synthétiser ce qui a été dit, justement
3) certain élèves n'ont que bien peu de mémoire auditive, et de toute façon aucun ne peut être parfaitement attentif toute l'heure. Certains saisissent mieux en lisant/écrivant qu'en écoutant. Où passe le respect de l'hétérogénéité des élèves et des intelligences dans ce refus absolu de la trace écrite ?
4) les paroles s'envolent, les écrits restent : et s'ils ont besoin d'y revenir dans deux semaines, ou après les vacances, on fait comment ?
Toujours ces excès, tout ou rien, grrrr...
Je pense qu'il faut simplement de l'équilibre comme en toute chose, varier les méthodes pour toucher le maximum d'élèves, trouver le fonctionnement dans lequel on se sent bien et efficace. Personnellement je tâtonne encore, mais que je fasse du magistral, du dialogué alterné ou autre chose, j'observe les élèves et leur compréhension, je me corrige à partir de ça, et je ne me pose pas la moindre question sur l'avis d'un hypothétique IPR !
L'IPR aboie, la caravane passe, reste la classe... Wink

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Finrod le Lun 7 Mai 2012 - 21:23

Comment faire pour ne pas s'épuiser ?

A mon avis, il n'y a pas de réponse à cette question.

Peut être faut-il limiter le nombre de cours de ce type pas semaine ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mamousse le Lun 7 Mai 2012 - 22:17

mamamanette a écrit:Ce topic aboutit rapidement à une conclusion habituelle : chaque IPR, et c'est bien humain, a sa propre vision des choses. Il faut trouver comment SOI, on aime fonctionner, comment ça marche pour soi et ses élèves.
D'autre part, je suis vraiment en rogne sur cette idée de trace écrite inutile, pas vous ? SIIIIIIIIIII ! 1) Ca leur donne des modèles de phrases écrites correctes, et ça, c'est pas du luxe. OUIIIII !
2) ça leur apprend à synthétiser ce qui a été dit, justement évidemment !
3) certain élèves n'ont que bien peu de mémoire auditive, et de toute façon aucun ne peut être parfaitement attentif toute l'heure. Certains saisissent mieux en lisant/écrivant qu'en écoutant. Où passe le respect de l'hétérogénéité des élèves et des intelligences dans ce refus absolu de la trace écrite ? Ah ! Mamamanette ! Décidément !
4) les paroles s'envolent, les écrits restent : et s'ils ont besoin d'y revenir dans deux semaines, ou après les vacances, on fait comment ?
Toujours ces excès, tout ou rien, grrrr... M'enfin !!! ARGH !
Je pense qu'il faut simplement de l'équilibre comme en toute chose, varier les méthodes pour toucher le maximum d'élèves, trouver le fonctionnement dans lequel on se sent bien et efficace. Personnellement je tâtonne encore, mais que je fasse du magistral, du dialogué alterné ou autre chose, j'observe les élèves et leur compréhension, je me corrige à partir de ça, I tou ! Rolling Eyes
et je ne me pose pas la moindre question sur l'avis d'un hypothétique IPR ! Là, jai du mal, môa !! Mais t'as très très très raison...
L'IPR aboie, la caravane passe, reste la classe... Wink

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mama le Lun 7 Mai 2012 - 23:20

Very Happy

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par User5899 le Lun 7 Mai 2012 - 23:33

@Jane a écrit:mon IPR m'a reproché de les faire écrire en classe (elle m'a reproché l'alternance cours dialogué trace écrite scratch )
En plus, ils lisent des textes, pfou, c'est fatigant. Pis il faut qu'ils viennent, alors qu'avec le net, ils pourraient rester au lit. Bref, c'est nul !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par roxanne le Mar 8 Mai 2012 - 8:38

Et puis, désolée , mais les faire écrire un peu , ça les calme, les reconcentre, parce qu'une heure de dialogue, (à part vraiment les très bonnes classes)ça les affole très vite.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Hermiony le Mar 8 Mai 2012 - 9:37

Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Cath le Mar 8 Mai 2012 - 9:41

C'est pour ça qu'ils préfèrent toujours tout faire oralement: ils ouvrent la vanne qui sépare leur cerveau de leur bouche et tout ce qui leur passait par la tête sort sans retenue...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Kiki le Mar 8 Mai 2012 - 10:28

@Hermiony a écrit:Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....
Faire rédiger le bilan par les élèves j'ai testé plus d'une fois. En général, ce sont cinq pauvres lignes sans vocabulaire. J'ai testé en notant les mots clés au tableau. C'est un peu mieux mais ce n'est pas encore satisfaisant.
Je les interroge puis à l'oral on fait une synthèse de ce qui a été dit et moi j'ajoute le vocabulaire qu'ils doivent apprendre et réutiliser.
Pour l'écriture, je demande plutôt des résumés, des suites de texte, l'expression de leur opinion (par exemple : en quel animal souhaiteriez-vous être métamorphosé ? Pourquoi ?) en dix lignes environ. Et une fois par semaine, sinon on ferait peu de choses en littérature et en langue.
Si je faisais beaucoup d'oral et synthèse rédigée par les élèves, j'aurais des notes catastrophiques et mes élèves ne progresseraient pas puisqu'ils n'auraient que leur pauvre vocabulaire et leurs phrases bancales à utiliser.

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par littlemary le Mar 8 Mai 2012 - 10:34

@Hermiony a écrit:Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....

affraid
Il ne faudrait pas qu'il voit le classeur de mes élèves à la fin de l'année !!!!!

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Hermiony le Mar 8 Mai 2012 - 10:49

@Kiki a écrit:
@Hermiony a écrit:Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....
Faire rédiger le bilan par les élèves j'ai testé plus d'une fois. En général, ce sont cinq pauvres lignes sans vocabulaire. J'ai testé en notant les mots clés au tableau. C'est un peu mieux mais ce n'est pas encore satisfaisant.
Je les interroge puis à l'oral on fait une synthèse de ce qui a été dit et moi j'ajoute le vocabulaire qu'ils doivent apprendre et réutiliser.

+1 du coup.
Et j'alterne, questions écrites et oral (les questions écrites servant à préparer le bilan, j'essaie en tout cas de m'y tenir désormais).
J'ai du mal avec l'idée, pour la litté, de tout faire à l'oral : que leur reste-t-il du texte après?
Je sais aussi que de toute façon, les élèves ne retiennent quasiment rien de ce qu'on fait sur les textes...Bref, j'ai du mal.
Pour la grammaire en revanche -et là, j'ai l'aval de l'IPR-, c'est cours magistral et beaucoup d'exos.
L'inductif, en langue, c'est du vent....

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par miss acacia le Mar 8 Mai 2012 - 10:50

[]

C'est peut-être plus à la mode! Il nous faudrait des stagiaires fraîchement formées pour nous renseigner. Razz
[/quote]

Stagiaire en fin de formation (donc plus très fraîche en cette fin d'année Wink nos IPR nous ont clairement dit que le cours dialogué est à proscrire : les élèves doivent tous être en activités et donc ne pas attendre que l'heure de cours passe (puisque ce sont souvent les mêmes qui font avancer le cours...) De plus, ils nous ont également dit qu'en effet, le cours dialogué épuise le prof, et qu'il faut se ménager. D'où plutôt le travail individuel et la mise en groupe très fréquente pour que les élèves puissent certes échanger, mais entre eux. Avant une reprise éventuelle par le biais d'un porte-parole par groupe.

miss acacia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mamousse le Mar 8 Mai 2012 - 11:01

[quote="Hermiony"][quote="Kiki"]
@Hermiony a écrit:
Pour la grammaire en revanche -et là, j'ai l'aval de l'IPR-, c'est cours magistral et beaucoup d'exos. Décidément, on n'a pas les mêmes IPR. Ici, surtout pas d'exercices systématiques.
L'inductif, en langue, c'est du vent....C'est ce que je pense aussi... Mais il m'arrive tout de même de m'inspirer du MAG pour aborder des notions....

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mamousse le Mar 8 Mai 2012 - 11:02

@miss acacia a écrit:[]

C'est peut-être plus à la mode! Il nous faudrait des stagiaires fraîchement formées pour nous renseigner. Razz

Stagiaire en fin de formation (donc plus très fraîche en cette fin d'année Wink nos IPR nous ont clairement dit que le cours dialogué est à proscrire : les élèves doivent tous être en activités et donc ne pas attendre que l'heure de cours passe (puisque ce sont souvent les mêmes qui font avancer le cours...) De plus, ils nous ont également dit qu'en effet, le cours dialogué épuise le prof, et qu'il faut se ménager. D'où plutôt le travail individuel et la mise en groupe très fréquente pour que les élèves puissent certes échanger, mais entre eux. Avant une reprise éventuelle par le biais d'un porte-parole par groupe.
[/quote]

T'es dans quelle académie, miss acacia ?

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par MarieL le Mar 8 Mai 2012 - 11:10

Le même IPR peut changer complètement d'avis entre deux visites.

Le principal c'est tout de même de faire progresser ses élèves, et de préférence sans finir totalement épuisé soi-même.

Cours dialogué avec une classe attentive et suffisamment de bons élèves pour obtenir des réponses satisfaisantes.
Questions écrites et bilan professoral pour les classes qui ne font absolument rien à la maison, font semblant de lire le texte en cours, n'écoutent pas celui qui lit, et répondent invariablement "J'sais pas, j'ai rien compris" à la question la plus simple (hier encore : - Sur quel mot se clôt le poème ? - Qu'est-ce que j'en sais ?!)

Et toutes les variations possibles selon la classe, le texte, l'heure de la journée (un cours dialogué le vendredi à 16 h 30, je ne vois pas comment ce serait possible ici...)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Mamousse le Mar 8 Mai 2012 - 11:16

Axel a écrit:Le même IPR peut changer complètement d'avis entre deux visites. C'est bien vrai, ça ! Une de mes amies s'est fait inspectée il y a' ans : descendue en flèche, tout à la poubelle !!! Puis le même IPR revient cette année. Elle est subitement géniale, rayonnante, a plein de projets, bref, FORMIDABLE !

Le principal c'est tout de même de faire progresser ses élèves, et de préférence sans finir totalement épuisé soi-même.

Cours dialogué avec une classe attentive et suffisamment de bons élèves pour obtenir des réponses satisfaisantes.
Questions écrites et bilan professoral pour les classes qui ne font absolument rien à la maison, font semblant de lire le texte en cours, n'écoutent pas celui qui lit, et répondent invariablement "J'sais pas, j'ai rien compris" à la question la plus simple (hier encore : - Sur quel mot se clôt le poème ? - Qu'est-ce que j'en sais ?!)

Et toutes les variations possibles selon la classe, le texte, l'heure de la journée (un cours dialogué le vendredi à 16 h 30, je ne vois pas comment ce serait possible ici...)


De toute façon, c'est bien nous qui enseignons et connaissons nos classes. Alors, au quotidien, on fait ben comme on peut... Mais le jour J, mieux vaut quand même savoir un peu ce que conseille l'IPR qui vient. On peut ainsi préparer sa parade et ses arguments...

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Hermione0908 le Mar 8 Mai 2012 - 12:05

@littlemary a écrit:
@Hermiony a écrit:Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....

affraid
Il ne faudrait pas qu'il voit le classeur de mes élèves à la fin de l'année !!!!!

Le mien non plus ! C'est plutôt deux pages par textes que j'ai !
En tant qu'élève, j'aurais détesté n'avoir que trois phrases qui se battent en duel, d'autant que j'ai une mémoire visuelle et une très mauvaise mémoire auditive.

Au lycée, d'ailleurs, ma prof de grec était affolée de voir tout ce que je prenais en note.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cours dialogué crée de la fatigue pour l'enseignant, non ?

Message par Emma3529 le Mar 8 Mai 2012 - 12:46

@Hermione0908 a écrit:
@littlemary a écrit:
@Hermiony a écrit:Même remarque de l'IPR vu en formation : le chapitre ne doit prendre que 2/3 pages en tout -pour les textes-, il faut tout faire à l'oral, ne pas donner de questions, ne faire rédiger que le bilan et avec les phrases des élèves...
J'ai déjà testé le cours dialogué, ce sont toujours les mêmes qui réfléchissent, les autres attendent....

affraid
Il ne faudrait pas qu'il voit le classeur de mes élèves à la fin de l'année !!!!!

Le mien non plus ! C'est plutôt deux pages par textes que j'ai !
En tant qu'élève, j'aurais détesté n'avoir que trois phrases qui se battent en duel, d'autant que j'ai une mémoire visuelle et une très mauvaise mémoire auditive.

Au lycée, d'ailleurs, ma prof de grec était affolée de voir tout ce que je prenais en note.

pareil.

Et je suis toujours en train de me demander si je fais la bonne méthode d'étude de texte. D'ailleurs pas plus tard que ce matin en préparant mon cours sur le dénouement du Cid.

_________________
Prof de français en collège : 2 6ème, 1 4ème et 1 3ème !

Emma3529
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum