[Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 12:22

http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/05/17/les-hommes-de-vincent-peillon_1703179_1473688.html

Les hommes de Vincent Peillon

Le Monde.fr | 17.05.2012 à 15h41 • Mis à jour le 17.05.2012 à 17h23

Par Maryline Baumard et Louisa Yousfi

Vincent Peillon, le nouveau ministre de l'éducation nationale, a choisi de se composer un cabinet de "connaisseurs". Il a panaché les approches, les âges et les talents pour constituer son équipe rapprochée. Un trio complémentaire qui inclut la connaissance des rouages de la maison, mais aussi l'esprit visionnaire. Est-ce que ce trio alliera assez de sagesse et d'imagination pour permettre au philosophe Vincent Peillon de refonder l'école sans se prendre les pieds dans le tapis ? L'avenir le dira.

Pierre-Yves Duwoye, directeur de cabinet

C'est son énième retour rue de Grenelle. Du ministère, le directeur du cabinet de Vincent Peillon connaît tous les secrets, eu égard aux années qu'il y a passées et aux nombre de postes qu'il y a occupés. Conseiller maître à la Cour des comptes depuis le 1er avril 2011, il a été secrétaire général des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de juin 2007 jusqu'à l'année dernière.

Cet ancien élève de l'ENA est de la fameuse promotion "Voltaire" (1978-1980). Il commence sa carrière en 1980 comme administrateur civil au ministère de l'Education nationale. De 1982 à 1984, il y est chargé de la mission de planification.

Pilier de cette maison où se dessine l'école française, il devient conseiller technique (1984-1985) de Jean-Pierre Chevènement puis directeur adjoint de son cabinet jusqu'en 1986. Il est rapporteur à la Cour des Comptes durant les deux années qui suivront, avant de passer chef du cabinet de Jean-Pierre Chevènement à la Défense, de 1988 à 1991.

Une escapade hors périmètre éducatif qui se termine vite puisqu'en 1991 il réintègre le ministère de l'Education nationale comme chargé de mission à l'Inspection générale avant d'être nommé directeur des personnels enseignants en 1999 puis directeur général des ressources humaines en 2006.

Alexandre Siné, directeur adjoint de cabinet

"Brillant !" Voilà ce que Vincent Peillon dit d'Alexandre Siné. Celui qu'il a choisi comme directeur adjoint de son cabinet est un inspecteur des finances, normalien, agrégé de sciences économiques et docteur en sciences politiques.

M. Siné a fait toute la campagne présidentielle au côté du député européen pour qui il a produit une belle série de notes sur des sujets pédagogiques, mais aussi la gestion des personnels et évidemment celle des masses salariales...

Alexandre Siné croise la thématique de l'école en 2006 comme chargé de mission à la direction du budget... Avant, il s'y était frotté sur le terrain. Trois ans durant lesquels, comme moniteur normalien, il enseigne en licence. Et au lendemain de son agrégation, une année dans un lycée de Saône-et-Loire. Avant sa nomination, il assurait ponctuellement des formations et n'avait pas lâché la recherche.

A la rentrée dernière, il a co-publié Gouverner (par) les finances publiques (Coll. Académique, Presses de Sciences Po). Un ouvrage à méditer par les temps qui courent. La connaissance qu'il a développée de Bercy et ses rouages pourront être bien utiles à son ministre. Tout comme sa connaissance de l'assemblée puisque deux ans durant il a travaillé à l'assemblée pour le groupe parlementaire dirigé par... Jean-Marc Ayrault. Hasard des parcours.

Jean-Paul Delahaye, le conseiller spécial

Inspecteur général de l'éducation nationale, Jean-Paul Delahaye est unanimement apprécié au sein de l'institution. Il a déjà une expérience de cabinet puisqu'il a été conseiller du ministre de l'Éducation nationale Jack Lang et le pivot de l'équipe Peillon durant la campagne présidentielle.

Jeudi matin 17 mai, à l'heure de la passation entre le ministre sortant et l'entrant, il a fait le tour des bureaux et salué les présents. Rigueur, droiture et conviction sont trois des termes qui le caractérisent le mieux. M. Delahaye a connu tous les grades du système. Il a rempli successivement les postes de professeur de collège, inspecteur de l'éducation nationale, directeur d'école normale et inspecteur d'académie. Pas n'importe quelle académie puisqu'il a longtemps travaillé en Seine-saint-Denis. Autre facette du personnage, il est professeur associé à l'Université René Descartes- Paris V en histoire des politiques scolaires.

Ces fonctions à l'inspection générale ont fait de lui un auteur presque professionnel de rapports sur le fonctionnement du système éducatif. Il a aussi écrit plusieurs livres Le Collège unique pour quoi faire ? Les élèves en difficulté au coeur de la question (Retz, 2006). Un ouvrage dans lequel il se positionne clairement en faveur du "collège unique" perçu comme le premier outil de démocratisation de l'enseignement. Il est aussi un des plus farouches militants du socle commun de connaissances et de compétences qu'il rêve de voir partagé par toute une génération d'élèves et d'une école du socle qui couvrirait la scolarité obligatoire.

Maryline Baumard et Louisa Yousfi

Otez-moi une fausse joie : Jean-Paul Delahaye n'est pas le célèbre mathématicien du même nom, is he ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 12:24


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Docteur OX le Mer 23 Mai 2012 - 12:28

Jean-Paul Delahaye, le conseiller spécial

Ces fonctions à l'inspection générale ont fait de lui un auteur presque professionnel de rapports sur le fonctionnement du système éducatif. Il a aussi écrit plusieurs livres Le Collège unique pour quoi faire ? Les élèves en difficulté au coeur de la question (Retz, 2006). Un ouvrage dans lequel il se positionne clairement en faveur du "collège unique" perçu comme le premier outil de démocratisation de l'enseignement. Il est aussi un des plus farouches militants du socle commun de connaissances et de compétences qu'il rêve de voir partagé par toute une génération d'élèves et d'une école du socle qui couvrirait la scolarité obligatoire.


Misère.... cafe

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 12:29

@Docteur OX a écrit:Jean-Paul Delahaye, le conseiller spécial

Ces fonctions à l'inspection générale ont fait de lui un auteur presque professionnel de rapports sur le fonctionnement du système éducatif. Il a aussi écrit plusieurs livres Le Collège unique pour quoi faire ? Les élèves en difficulté au coeur de la question (Retz, 2006). Un ouvrage dans lequel il se positionne clairement en faveur du "collège unique" perçu comme le premier outil de démocratisation de l'enseignement. Il est aussi un des plus farouches militants du socle commun de connaissances et de compétences qu'il rêve de voir partagé par toute une génération d'élèves et d'une école du socle qui couvrirait la scolarité obligatoire.


Misère.... cafe
C'est là :
http://www.neoprofs.org/t47921-expressions-autour-du-mot-misere


Dernière édition par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 13:10, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Docteur OX le Mer 23 Mai 2012 - 12:36



Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Palombella Rossa le Mer 23 Mai 2012 - 14:14

Drôle d'attelage : un chevènementiste, un gestionnaire, et un thuriféraire du socle commun. La chèvre, le chou, le loup : qui mangera qui ? diable

Et qui sera mangé ??? injuste


Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Reltob le Mer 23 Mai 2012 - 14:27


_________________
« Un mathématicien est un aveugle qui, dans une pièce sombre, cherche un chat noir qui n’y est pas.  »
Charles Darwin
Je ne travaille pas à l’Éducation Nationale, mais je suis le conjoint d'une professeur de Physiques-Chimie.

Reltob
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par kensington le Mer 23 Mai 2012 - 14:45


J'allais mettre le lien vers l'article sur Julliard justement. Eh bien, ça promet tout ça...!

scratch

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par alberto79 le Mer 23 Mai 2012 - 14:50


On fait appel à lui en qualité de quoi? furieux furieux

Mais bon lui au moins, il a un diplôme. Mme. Batho, ministre déléguée à la justice, n´a que le BAC. Inutile de dire aux enfants qu´ils doivent continuer à étudier si on peut devenir ministre délégué avec le BAC, ayant laissé les études par fainéantise ou manque des capacités. furieux furieux

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Condorcet le Mer 23 Mai 2012 - 15:33

Inutile de s'énerver maintenant : nous en aurons l'occasion ultérieurement. topela aal


Dernière édition par condorcet le Mer 23 Mai 2012 - 16:36, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Moonchild le Mer 23 Mai 2012 - 16:22

@Palombella Rossa a écrit:
Drôle d'attelage : un chevènementiste, un gestionnaire, et un thuriféraire du socle commun. La chèvre, le chou, le loup : qui mangera qui ? diable
C'est le chou qui va manger les deux autres. J'ai bon ? Very Happy

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Palombella Rossa le Mer 23 Mai 2012 - 17:31

@Moonchild a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:
Drôle d'attelage : un chevènementiste, un gestionnaire, et un thuriféraire du socle commun. La chèvre, le chou, le loup : qui mangera qui ? diable
C'est le chou qui va manger les deux autres. J'ai bon ? Very Happy

La question est donc de savoir où est le chou. Le loup est dans le flou, comme dit Martine Aubry. Quant à la chèvre, là, il n'y a que l'embarras du choix ...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par kensington le Mer 23 Mai 2012 - 18:42


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Invité8 le Mer 23 Mai 2012 - 21:12

@alberto79 a écrit:

On fait appel à lui en qualité de quoi? furieux furieux

Mais bon lui au moins, il a un diplôme. Mme. Batho, ministre déléguée à la justice, n´a que le BAC. Inutile de dire aux enfants qu´ils doivent continuer à étudier si on peut devenir ministre délégué avec le BAC, ayant laissé les études par fainéantise ou manque des capacités. furieux furieux

Julliard travaille sur l'éducation depuis un moment... il sait de quoi il parle ! C'est pas comme si il débarquait de nul part !

Quant à la remarque sur Mme Batho, que dire ? Quel mépris ...

_________________
Prof de Math en éducation prioritaire

Invité8
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par ysabel le Mer 23 Mai 2012 - 21:14


affraid

il est où le smiley qui se pend ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Palombella Rossa le Mer 23 Mai 2012 - 21:17

@ysabel a écrit:

affraid

il est où le smiley qui se pend ?

Eccolo !

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Invité8 le Mer 23 Mai 2012 - 21:18

Un gars est favorable au socle commun et ça y est, ça fait l'unanimité sur le forum. Pire que ça, on argumente pas, on dit juste "misère" ...
En fait c'est symptomatique d'une vérité tacite du forum qui fait que certaines choses sont établies ici. Si bien qu'on peut lancer des vannes et tout le monde se comprend ... Meirieu par ci, l'IUFM par là, le socle par ci !
C'est assez symptomatique d'un "clan" où il n'y a pas grande place pour le débat. Alors certes, ça n'est peut être pas la volonté première du forum mais ce qui s'est installé est bien réel et on le retrouve bien dans ce topic.
Pas la peine de se plaindre après des méchants twittos pédago qui osent parler du forum sur Twitter. C'est pas comme si sur ce média social tout est commenté, tout le temps... avec humour en général.

_________________
Prof de Math en éducation prioritaire

Invité8
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par ysabel le Mer 23 Mai 2012 - 21:20

oh tu me gonfles ! on a déjà parlé longuement de ce Julliard ici... on ne va pas tout redéballer.

je ne supporte pas ce [modéré] qui est passé du statut d'étudiant à jeune éléphanteau...
en quoi est-il légitime pour parler EN ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Palombella Rossa le Mer 23 Mai 2012 - 21:22

Guillaume Caron a écrit : "Quant à la remarque sur Mme Batho, que dire ? Quel mépris ..."

Parfaitement d'accord sur le principe.
Pierre Bérégovoy, si je me souviens bien, s'était arrêté au certificat d'études (OK, à une époque où cela représentait un vrai niveau ) puis au CAP d'ajusteur, ce qui ne l'a pas empêché d'être un grand homme politique, quoi que l'on pense par ailleurs des socialos.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Docteur OX le Mer 23 Mai 2012 - 21:24

Grrrrrrrrrrrrrrrr.... mais, on en a assez d'argumenter sur le Socle Commun de la bêtise ! Il y en a eu des pages sur néo ! Qu'est ce qu'il vous faut encore ? Quant à Mr Julliard, j'ai encore le droit de penser et de dire que sa place au ministère de l'EN c'est une imposture.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par alberto79 le Mer 23 Mai 2012 - 21:25

GuillaumeCaron a écrit:Un gars est favorable au socle commun et ça y est, ça fait l'unanimité sur le forum. Pire que ça, on argumente pas, on dit juste "misère" ...
En fait c'est symptomatique d'une vérité tacite du forum qui fait que certaines choses sont établies ici. Si bien qu'on peut lancer des vannes et tout le monde se comprend ... Meirieu par ci, l'IUFM par là, le socle par ci !
C'est assez symptomatique d'un "clan" où il n'y a pas grande place pour le débat. Alors certes, ça n'est peut être pas la volonté première du forum mais ce qui s'est installé est bien réel et on le retrouve bien dans ce topic.
Pas la peine de se plaindre après des méchants twittos pédago qui osent parler du forum sur Twitter. C'est pas comme si sur ce média social tout est commenté, tout le temps... avec humour en général.

Écoutez, je ne sais même pas que est´ce que c´est ce socle dont on parle toute le temps. Je sais par contre qui est Mr. Julliard et ce qu´il a fait…

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Collier de Barbe le Mer 23 Mai 2012 - 21:26

Ah mais voyons, ça fait tellement de bien d'avoir un ennemi à détester!
Un syndicaliste
... pas prof
... homosexuel

et qui ose ne pas être d'accord avec les lumières du savoir qui sont révérées ici. ça vaut bien la peine de lui cracher un peu dessus je pense...
Sûr que lui est responsable de beaucoup de nos problèmes.

Bon, il a encore rien fait, mais il a surement plein de projets néfastes.
CQFD

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Invité le Mer 23 Mai 2012 - 21:29

affraid affraid affraid
Franchement, tu te discrédites tout seul là, collier de barbe. Bientôt le point Godwin?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par kensington le Mer 23 Mai 2012 - 21:30

GuillaumeCaron a écrit:Un gars est favorable au socle commun et ça y est, ça fait l'unanimité sur le forum. Pire que ça, on argumente pas, on dit juste "misère" ...
En fait c'est symptomatique d'une vérité tacite du forum qui fait que certaines choses sont établies ici. Si bien qu'on peut lancer des vannes et tout le monde se comprend ... Meirieu par ci, l'IUFM par là, le socle par ci !
C'est assez symptomatique d'un "clan" où il n'y a pas grande place pour le débat. Alors certes, ça n'est peut être pas la volonté première du forum mais ce qui s'est installé est bien réel et on le retrouve bien dans ce topic.

Et même si c'est le cas, en quoi est-ce étonnant et même gênant que des gens se retrouvent ici par affinités, parce qu'ils se retrouvent dans une certaine "vision" de l'école ou de l'éducation? On peut en dire autant pour le "clan d'en face" je suppose.
Ce qui n'empêche pas le débat.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Le Monde] Les hommes de Vincent Peillon

Message par Invité8 le Mer 23 Mai 2012 - 21:31

@Docteur OX a écrit:Grrrrrrrrrrrrrrrr.... mais, on en a assez d'argumenter sur le Socle Commun de la bêtise ! Il y en a eu des pages sur néo ! Qu'est ce qu'il vous faut encore ? Quant à Mr Julliard, j'ai encore le droit de penser et de dire que sa place au ministère de l'EN c'est une imposture.

Des pages de contre-vérités, de caricatures et d'ignorance ?

_________________
Prof de Math en éducation prioritaire

Invité8
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum