Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doublecasquette
Devin

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par doublecasquette le Ven 29 Juin 2012 - 12:10
l'ENgénu a écrit:Il faudrait qu'un éthologue aille étudier le comportement sexué des profs des écoles vétérinaires, ça a l'air aussi drôle qu'en médecine!

C'est effectivement gratiné ...

Bon, il y en a quand même des normaux, ou presque.

En même temps, faire des études vétérinaires puis choisir le professorat, c'est une démarche particulière qui dénote une certaine originalité.Twisted Evil
avatar
Provence
Bon génie

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Provence le Ven 29 Juin 2012 - 13:04
@doublecasquette a écrit:
l'ENgénu a écrit:Il faudrait qu'un éthologue aille étudier le comportement sexué des profs des écoles vétérinaires, ça a l'air aussi drôle qu'en médecine!

C'est effectivement gratiné ...

Bon, il y en a quand même des normaux, ou presque.

En même temps, faire des études vétérinaires puis choisir le professorat, c'est une démarche particulière qui dénote une certaine originalité.Twisted Evil

Un jour, je vous raconterai pourquoi j'ai écrit une lettre au directeur d'une école vétérinaire...
avatar
Will.T
Prophète

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Will.T le Ven 29 Juin 2012 - 13:05
@Provence a écrit:

Un jour, je vous raconterai pourquoi j'ai écrit une lettre au directeur d'une école vétérinaire...

... et ce jour c'est aujourd'hui ? Very Happy Twisted Evil
avatar
Provence
Bon génie

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Provence le Ven 29 Juin 2012 - 13:07
@Will.T a écrit:
@Provence a écrit:

Un jour, je vous raconterai pourquoi j'ai écrit une lettre au directeur d'une école vétérinaire...

... et ce jour c'est aujourd'hui ? Very Happy Twisted Evil

Pourquoi pas? Razz Mais ça n'a rien de scabreux.
avatar
Invité21
Fidèle du forum

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Invité21 le Ven 29 Juin 2012 - 13:19
Je veux savoir!

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!
avatar
ann
Niveau 10

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par ann le Ven 29 Juin 2012 - 13:30
De la même façon qu'il ne faut pas trop écouter non éleves quand ils critiquent les cours de nos collègues , je n'écouterai pas mes élèves qui ont la critique facile et qui vont se faire un plaisir d 'expliquer leur mauvaise note ,non pas par un manque de travail, mais en raison d' une méchante examinatrice!! Ne prêtons pas une oreille trop attentive aux récriminations de nos élèves !
avatar
Provence
Bon génie

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Provence le Ven 29 Juin 2012 - 14:19
l'ENgénu a écrit:Je veux savoir!

En spoiler, pour ne pas pourrir le fil.

Spoiler:
Voici la petite histoire... Du temps (chaque jour plus lointain désormais) où j'étais étudiante, j'avais voulu faire des économies en menant mon chat à l'école véto plutôt que chez un praticien confirmé. Je précise que madame chat est trouillarde et stressée de nature et que sa griffe, si elle n'est pas toujours agile, peut se révéler leste comme va nous le démontrer cette histoire.

Toutes les conditions étaient catastrophiques: nous avons attendu longtemps, entourées d'odeurs de fauves étrangers. Les étudiants étaient gentils mais visiblement malhabiles. Le pompon a été le moment où ils ont voulu poser un cache sur la tête du chat qui paniquait. La bête s'est montrée encore plus anxieuse après ça.

Un peu d'attente... Nous arrivons alors dans la grande salle d'examen, examen dans tous les sens du terme. Des étudiants étaient assis sur des gradins, les deux jeunes gens qui s'étaient occupés de mon chat devaient exposer le résultat de leurs investigations au professeur grand-chef. La bête était au centre de tout, dans un état que je vous laisse deviner. Les étudiants présentent donc leur exposé et en arrivent à la conclusion que mon chat avait chopé la teigne (il souffrait de pelade). Mauvaise réponse: ils se font démolir en public, avec un mépris incroyable, par monsieur Professeur qui n'aime pas qu'on se trompe. Les niais! Les nuls! C'est une dermatite allergique aux puces!

Il veut alors examiner lui-même la bête, mais celle-ci se montre rétive. Il me demande alors de la calmer (ce que je parviens à faire plus ou moins à l'aide de caresses) et de la mettre sur le dos (oh, la bonne idée que voilà... Exposer le ventre d'un animal paniqué...). Sans y voir malice, je m'exécute. Le chat réagit brusquement en me griffant au visage. La grigriffe de la papatte m'atteint un demi-centimètre sous l'oeil. Je suis surprise, choquée (c'est mon premier chat, je découvre encore le monde des félins) et j'ai peur de mon chat que je découvre dangereux.

Monsieur Professeur réagit alors de façon étonnante. Il me tend un miroir afin que je voie le résultat de la griffure (on est très moche quand on a peur). On me donne du désinfectant et il me suggère de prendre rendez-vous chez un médecin, afin d'essayer de limiter les dégâts de la cicatrice que je ne manquerai d'avoir. Le tout est dit d'un ton très désagréable. Il m'explique alors doctement que j'ai un gros problème: un animal n'attaque pas son maître. Je suis dominée par mon chat qui est le maître chez moi! Je dois de toute urgence prendre rendez-vous pour une consultation en psychologie de l'animal!

Les deux étudiants m'accompagnent vers la sortie, visiblement choqués par la scène. J'ai eu très peur, je découvre que je suis une maîtresse nulle, je suis en larmes. Les étudiants me trouvent un téléphone pour que j'appelle un ami qui viendra me chercher. Ils essaient de me rassurer et me montrent une plaquette comportant les coordonnées de quelqu'un que je peux joindre si je veux expliquer ce qui s'est passé. Ils me le répètent plusieurs fois. Je commence à comprendre qu'il y a quelque chose de pourri au royaume d'Ecole Véto de cette ville.

Je rentre chez moi, appelle quelques vétos pour prendre leur avis. Ils me confirment tous qu'un chat stressé mis sur le dos a toutes les raisons du monde d'attaquer. Je me décide à écrire. Le surlendemain, je recevais une réponse manuscrite du directeur de l'école qui me présentait ses excuses et s'engageait à mener une enquête pour résoudre ce dysfonctionnement. La célérité de la réponse m'avait alors laissé penser que le problème était pris au sérieux.

Voili, voilou... Vous avez voulu l'histoire; je n'ai pas prétendu que c'était passionnant. Very Happy
avatar
Invité21
Fidèle du forum

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Invité21 le Ven 29 Juin 2012 - 14:22
Voilà je sais, merci! Wink
Spoiler:
Tu n'as j'espère gardé aucune cicatrice?

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!
avatar
Provence
Bon génie

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Provence le Ven 29 Juin 2012 - 14:25
l'ENgénu a écrit:Voilà je sais, merci! Wink
Spoiler:
Tu n'as j'espère gardé aucune cicatrice?

Non, je ne ressemble pas à Albator. Wink
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par User5899 le Ven 29 Juin 2012 - 15:22
@scoeurs a écrit:Tout de même il y a quelques jurys qui parfois n'oeuvrent plus parce que ça ne le fait pas. Côté recours pour la note c'est globalement mort, le jury est souverain. Cependant dans l'acacémie de Lille (je ne sais pas si c'est partout pareil) on demande au jury de prendr copieusement des notes pour justifier sa propre notation (et on conseille au jury de conserver cette trace écrite pendant un an).

Le coordo aujourd'hui a une position réclamée par les inspecteurs qui est particulière même si elle est refusée par les collègues, comme par le coordo lui-même. Pour l'avoir été on te demande bien de fliquer les collègues et pas seulement ceux qui interrogent car les listes des collègues sont analysées et on fait remonter les bonnes listes comme celles qui vraiment posent problème pour interroger les candidats.

Maintenant en début de carrière j'aurais tendance aussi à me méfier et je sais aussi que ce type de jury est obtus au possible. Ceux finalement qui ont le plus de pouvoir en la matière ce sont les parents.
Vous parlez souvent de coordo les uns et les autres. Je tiens à dire que ce poste n'existe pas dans les textes et que, au moins dans mon académie, on respecte les textes, puisque nulle trace de coordo. En outre, c'est un abus de langage de considérer un examinateur comme un jury souverain. Ce dernier est la réunion de tous les examinateurs d'un même jury, il se réunit en fin d'épreuves de terminale et il est souverain, en effet, pour éventuellement remonter les notes de 1re.

@Raizel a écrit:Je suis plutôt de l'avis de Cripure. L'examinatrice n'avait certes pas à commenter les oraux des candidats, mais les élèves peuvent faire de terribles erreurs même s'ils ont été très bien préparés. Cette année lors de l'oral du bac blanc, j'ai mis 5 à une élève. Son professeur (et accesoirement ma collègue) a pris sur elle de modifier la note et de la faire passer à 9, ceci
sans me prévenir, parce qu'elle jugeait que SON explication ne valait pas cette note. Inutile de te dire que j'ai été écoeurée par son attitude...
Faites des oraux blancs en changeant les profs pour habituer aux notations différentes Very Happy lol!
N'importe quoi !
Invité
Invité

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Invité le Ven 29 Juin 2012 - 23:04
Oui, enfin moi je ne voudrais pas me passer de ces précieux coordinateurs qui aplanissent bien des difficultés et font un boulot formidable. Ce ne sont pas des "petits chefs", loin s'en faut, et ils sont d'une aide précieuse pour gérer les candidats bruyants, insolents, oublieux de leurs textes, convocations, cartes d'identité etc.
Et j'ai connu le temps où, interrogeant 10 mn sur un texte (eh oui, je persiste et signe), il n'y avait...personne dans le couloir à part un ou deux vagues collègues, le plus souvent aussi effarés que moi, qui géraient comme ils pouvaient les deux semaines et plus d'oraux, et aussi leur terrible solitude.
Avec les coordinateurs, on forme une petite équipe bien sympathique qui bosse et qui rigole bien sur le temps de midi, histoire de récupérer. Ceci, les solitaires que vous êtes, pauvre hères privés de coordinateurs, vous ne l'avez pas.
Et puis, allez, je vais vous rendre jaloux: Savez-vous que nos précieux coordinateurs nous "prennent" régulièrement un candidat en fin de journée, par exemple? Very Happy
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par User5899 le Sam 30 Juin 2012 - 1:23
boudu a écrit:Oui, enfin moi je ne voudrais pas me passer de ces précieux coordinateurs qui aplanissent bien des difficultés et font un boulot formidable. Ce ne sont pas des "petits chefs", loin s'en faut, et ils sont d'une aide précieuse pour gérer les candidats bruyants, insolents, oublieux de leurs textes, convocations, cartes d'identité etc.
Et j'ai connu le temps où, interrogeant 10 mn sur un texte (eh oui, je persiste et signe), il n'y avait...personne dans le couloir à part un ou deux vagues collègues, le plus souvent aussi effarés que moi, qui géraient comme ils pouvaient les deux semaines et plus d'oraux, et aussi leur terrible solitude.
Avec les coordinateurs, on forme une petite équipe bien sympathique qui bosse et qui rigole bien sur le temps de midi, histoire de récupérer. Ceci, les solitaires que vous êtes, pauvre hères privés de coordinateurs, vous ne l'avez pas.
Et puis, allez, je vais vous rendre jaloux: Savez-vous que nos précieux coordinateurs nous "prennent" régulièrement un candidat en fin de journée, par exemple? Very Happy
Bien, bien, je découvre, je découvre. Je n'ai jamais eu le moindre coordinateur lors de mes sessions d'oral, alors je me renseigne...
carlotta
Habitué du forum

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par carlotta le Dim 1 Juil 2012 - 8:27
Un examinateur n'a absolument pas le droit de faire des remarques humiliantes aux élèves, pas plus qu'il ne peut s'autoriser à commenter le cours de son collègue, fais une lettre au proviseur ou à l'inspection.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Iphigénie le Dim 1 Juil 2012 - 9:46
après avoir vérifié les dires des élèves: il fut un temps ou on recommandait aux examinateurs de ne pas terminer en disant "bon, c'est fini", parce que certains pensaient que ça voulait dire que leur prestation était bonne.
Avec l'expérience, je me méfie beaucoup de ce que racontent les élèves. Il n'y a qu'à voir les nôtres lorsqu'on les a deux ans d'affilée.
Ça révèle en tout cas à quel point il y a méfiance entre collègues, et à quel point le meilleur ennemi du prof n'est pas toujours l'inspecteur.... 😢
avatar
ann
Niveau 10

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par ann le Dim 1 Juil 2012 - 9:51
Si on commence à faire des courriers sous prétexte que des élèves dont venus se plaindre , nous allons devenir pires que nos plus beaux parents pénibles!!
avatar
roxanne
Devin

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par roxanne le Dim 1 Juil 2012 - 9:57
Une année, j'interroge une élève quasi muette, des réponses monosyllabiques, des gros blancs, je relance comme je peux et très péniblement on finit l'entretien .La demoiselle a à peine franchi la porte, qu'elle retrouve sa voix soudainement et lance aux candidats qui attendenr :"ah ben, on ne peut rien dire, elle coupe tout le temps la parole !"
j'ai été tellement stupéfaite que je n'ai pas eu le réflexe de la rappeler.. (pourquoi d'ailleurs ? )Donc entre ce qui se passe et la façon dont c'est raconté, déformé
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par frimoussette77 le Dim 1 Juil 2012 - 10:15
@ann a écrit:Si on commence à faire des courriers sous prétexte que des élèves dont venus se plaindre , nous allons devenir pires que nos plus beaux parents pénibles!!
+1
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Reine Margot le Dim 1 Juil 2012 - 10:19
stagiaire, j'étais allée observer les oraux blancs de ma tutrice, qui faisait passer des élèves de 1ere d'une autre classe.
Les élèves sont parfois faibles ("les lumières? heu, à cause des frères Lumière?") et la prof en sort avec cette réaction "le collègue n'a pas fait son boulot, ils sont faibles, ce n'est pas normal". Et va voir le collègue en question "ils sont faibles, hein, dis". Jamais elle ne s'est demandé si les élèves, eux, avaient fait leur travail.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
trompettemarine
Grand sage

recours par les parents possible

par trompettemarine le Mar 3 Juil 2012 - 9:22
Bonjour,
les professeurs n'ont aucun recours contre ce genre d'examinateur qui ne respecte pas la loi (ici l'exigence de neutralité). En revanche les parents ne doivent pas hésiter à faire un recours auprès des inspecteurs.
Lors d'une inspection à venir, certaines vérités pourront lui être rappelées. Après il y a des cas irrécupérables qui salissent notre travail et notre réputation.
Certains des élèves d'un collègue ont été interrogés pour l'exposé sur les lectures cursives !!!! Là aussi, je crois que le recours est possible.
Il ne faut pas que les parents hésitent à mon avis.
Je crois que dans certaines académies, les inspecteurs assistent à quelques oraux pour voir si tout se passe bien, cela oblige ainsi les collègues à éviter certains excès et aussi les inspecteurs à voir à quels types d'élèves on a parfois à faire.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Iphigénie le Mar 3 Juil 2012 - 16:34
Certains des élèves d'un collègue ont été interrogés pour l'exposé sur les lectures cursives !!!! Là aussi, je crois que le recours est possible.

qu'est-ce que vous appelez l'exposé?Professeur? Parent? élève?

les professeurs n'ont aucun recours contre ce genre d'examinateur qui ne respecte pas la loi (ici l'exigence de neutralité). En revanche les parents ne doivent pas hésiter à faire un recours auprès des inspecteurs.
Il ne faut pas que les parents hésitent à mon avis.

et pourquoi pas faire accompagner l'élève par son avocat tant qu'on y est? Non mais je rêve! On va vers quoi là?
Parole de l'élève contre parole de l'enseignant?
Il faut surtout accepter la discipline de l'examen. En commençant par les élèves et les parents.
Pour ce que j'ai constaté pour ma part, c'est le nombre croissant d'élèves qui se pointent en tenue de plage, sans convocation, sans liste ou des listes sans signature, et qui n'hésitent pas à dire qu'ils ne veulent pas faire le texte qu'on leur demande, voire qu'ils n'en ont révisé qu'un et que ce serait bien de les interroger sur celui -là. Il faudrait arrêter d'incriminer les professeurs.
avatar
susannah_283
Expert

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par susannah_283 le Mar 3 Juil 2012 - 16:41
@iphigénie a écrit:
Pour ce que j'ai constaté pour ma part, c'est le nombre croissant d'élèves qui se pointent en tenue de plage, sans convocation, sans liste ou des listes sans signature, et qui n'hésitent pas à dire qu'ils ne veulent pas faire le texte qu'on leur demande, voire qu'ils n'en ont révisé qu'un et que ce serait bien de les interroger sur celui -là. Il faudrait arrêter d'incriminer les professeurs.

affraid affraid affraid
Ce n'est pas possible!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Iphigénie le Mar 3 Juil 2012 - 16:50
en latin (pas encore vu en français ,mais aucune raison que ça ne gagne pas.) Wink
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par doublecasquette le Mar 3 Juil 2012 - 16:51
@Provence a écrit:
l'ENgénu a écrit:Je veux savoir!

En spoiler, pour ne pas pourrir le fil.

Spoiler:
Voici la petite histoire... Du temps (chaque jour plus lointain désormais) où j'étais étudiante, j'avais voulu faire des économies en menant mon chat à l'école véto plutôt que chez un praticien confirmé. Je précise que madame chat est trouillarde et stressée de nature et que sa griffe, si elle n'est pas toujours agile, peut se révéler leste comme va nous le démontrer cette histoire.

Toutes les conditions étaient catastrophiques: nous avons attendu longtemps, entourées d'odeurs de fauves étrangers. Les étudiants étaient gentils mais visiblement malhabiles. Le pompon a été le moment où ils ont voulu poser un cache sur la tête du chat qui paniquait. La bête s'est montrée encore plus anxieuse après ça.

Un peu d'attente... Nous arrivons alors dans la grande salle d'examen, examen dans tous les sens du terme. Des étudiants étaient assis sur des gradins, les deux jeunes gens qui s'étaient occupés de mon chat devaient exposer le résultat de leurs investigations au professeur grand-chef. La bête était au centre de tout, dans un état que je vous laisse deviner. Les étudiants présentent donc leur exposé et en arrivent à la conclusion que mon chat avait chopé la teigne (il souffrait de pelade). Mauvaise réponse: ils se font démolir en public, avec un mépris incroyable, par monsieur Professeur qui n'aime pas qu'on se trompe. Les niais! Les nuls! C'est une dermatite allergique aux puces!

Il veut alors examiner lui-même la bête, mais celle-ci se montre rétive. Il me demande alors de la calmer (ce que je parviens à faire plus ou moins à l'aide de caresses) et de la mettre sur le dos (oh, la bonne idée que voilà... Exposer le ventre d'un animal paniqué...). Sans y voir malice, je m'exécute. Le chat réagit brusquement en me griffant au visage. La grigriffe de la papatte m'atteint un demi-centimètre sous l'oeil. Je suis surprise, choquée (c'est mon premier chat, je découvre encore le monde des félins) et j'ai peur de mon chat que je découvre dangereux.

Monsieur Professeur réagit alors de façon étonnante. Il me tend un miroir afin que je voie le résultat de la griffure (on est très moche quand on a peur). On me donne du désinfectant et il me suggère de prendre rendez-vous chez un médecin, afin d'essayer de limiter les dégâts de la cicatrice que je ne manquerai d'avoir. Le tout est dit d'un ton très désagréable. Il m'explique alors doctement que j'ai un gros problème: un animal n'attaque pas son maître. Je suis dominée par mon chat qui est le maître chez moi! Je dois de toute urgence prendre rendez-vous pour une consultation en psychologie de l'animal!

Les deux étudiants m'accompagnent vers la sortie, visiblement choqués par la scène. J'ai eu très peur, je découvre que je suis une maîtresse nulle, je suis en larmes. Les étudiants me trouvent un téléphone pour que j'appelle un ami qui viendra me chercher. Ils essaient de me rassurer et me montrent une plaquette comportant les coordonnées de quelqu'un que je peux joindre si je veux expliquer ce qui s'est passé. Ils me le répètent plusieurs fois. Je commence à comprendre qu'il y a quelque chose de pourri au royaume d'Ecole Véto de cette ville.

Je rentre chez moi, appelle quelques vétos pour prendre leur avis. Ils me confirment tous qu'un chat stressé mis sur le dos a toutes les raisons du monde d'attaquer. Je me décide à écrire. Le surlendemain, je recevais une réponse manuscrite du directeur de l'école qui me présentait ses excuses et s'engageait à mener une enquête pour résoudre ce dysfonctionnement. La célérité de la réponse m'avait alors laissé penser que le problème était pris au sérieux.

Voili, voilou... Vous avez voulu l'histoire; je n'ai pas prétendu que c'était passionnant. Very Happy



Ah si, c'est passionnant !

Je veux le nom du professeur, en MP !!!

C'est hallucinant, comme histoire. C'était quelle école ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par User5899 le Mar 3 Juil 2012 - 16:56
@trompettemarine a écrit:Bonjour,
les professeurs n'ont aucun recours contre ce genre d'examinateur qui ne respecte pas la loi (ici l'exigence de neutralité). En revanche les parents ne doivent pas hésiter à faire un recours auprès des inspecteurs.
Lors d'une inspection à venir, certaines vérités pourront lui être rappelées. Après il y a des cas irrécupérables qui salissent notre travail et notre réputation.
Certains des élèves d'un collègue ont été interrogés pour l'exposé sur les lectures cursives !!!! Là aussi, je crois que le recours est possible.
C'est fait et réglé.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par User5899 le Mar 3 Juil 2012 - 16:59
@iphigénie a écrit:
Certains des élèves d'un collègue ont été interrogés pour l'exposé sur les lectures cursives !!!! Là aussi, je crois que le recours est possible.

qu'est-ce que vous appelez l'exposé?Professeur? Parent? élève?
Iphigénie, j'ai raconté ça tantôt. Quatre de mes élèves ont eu leur première partie d'épreuve sur un extrait de roman ou de pièce que j'avais donnés et signalés comme lectures cursives. J'ai contacté l'inspection qui, sur un fait objectif, peut intervenir. L'IPR est allé dans le centre et s'est "entretenu" avec l'examinateur.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par User5899 le Mar 3 Juil 2012 - 17:00
@susannah_283 a écrit:
@iphigénie a écrit:
Pour ce que j'ai constaté pour ma part, c'est le nombre croissant d'élèves qui se pointent en tenue de plage, sans convocation, sans liste ou des listes sans signature, et qui n'hésitent pas à dire qu'ils ne veulent pas faire le texte qu'on leur demande, voire qu'ils n'en ont révisé qu'un et que ce serait bien de les interroger sur celui -là. Il faudrait arrêter d'incriminer les professeurs.

affraid affraid affraid
Ce n'est pas possible!

Oh oui ! Oh oui ! Venez, venez, les petits nenfants !

diable diable diable diable diable diable diable diable diable diable
Contenu sponsorisé

Re: Furieuse contre une examinatrice de l'EAF

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum