Passage de collège en lycée : quels changements ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par lapetitemu le Jeu 15 Nov 2012 - 16:35

Comme expliqué sur un autre fil, je me pose beaucoup de questions en ce moment sur ma vie professionnelle.
Une reconversion totale m'attire mais m'effraie terriblement en même temps. Je songe donc à d'autres changements, moins radicaux, et me demande si une mutation en lycée réglerait ou non mes problèmes.

(Tout d'abord, je ne suis évidemment absolument pas certaine de pouvoir obtenir une telle mutation : j'ai la bonif agreg, mais n'ai que peu d'ancienneté, je ne suis que T2.)

Actuellement, ce qui ne me convient plus dans mon métier au collège, c'est, par ordre de "gravité" :
- les problèmes de discipline, même si je n'en ai pas dans toutes mes classes. Il suffit d'une seule pour que ça me ronge régulièrement, et j'ai l'impression d'avoir atteint le maximum de mes possibilités. Je me pense incapable de faire cours avec distance et neutralité, comme il le faudrait pour mieux "tenir" mes élèves. J'ai besoin de m'animer, de rire, sinon le boulot ne m'intéresse pas. Je n'arrive pas à me contraindre.
- le travail à la maison : oui, je sais, au lycée, il augmentera sensiblement. (C'est bien pour ça que je ne sais pas si le lycée me conviendrait davantage) En même temps, le plaisir de travailler reviendrait certainement si le moment de face à face avec les élèves se passait mieux : je me sentirais plus utile, je n'aurais plus (ou moins) le sentiment de travailler "pour rien". Notamment, préparer les élèves au bac, c'est quelque chose qui me plairait. Bon, le bac, on sait ce que c'est, hein, mais pour les élèves c'est un aboutissement en soi, et ça me plairait de travailler en vue de cet objectif-là.
- le fait d'être dans un petit établissement : dans un premier temps, cela me convenait car c'est évidemment plus facile de connaître rapidement collègues et élèves. Mais en fait (et je le pressentais depuis le début) je ne me sens pas forcément à l'aise dans ce genre d'établissement. Le fait de croiser toujours les mêmes têtes finit par me peser. Je crois que je préfère quand ça brasse, quand il y a de la vie, même si on se sent plus anonyme.

Jusque là, mon idée, c'était de continuer quelques années dans mon collège, car je suis tout de même bien tombée, ce n'est pas un établissement difficile, et de ne demander que des lycées dont je connaissais la bonne réputation - car pas envie de retrouver autant de problèmes de discipline qu'en collège avec la charge de travail supplémentaire.
Mais là, je me dis que je ne tiendrais peut-être pas plusieurs années dans mon collège actuel.

Avez-vous été dans ma situation, puis muté en lycée, et si oui, cela a-t-il positivement changé votre ressenti vis-à-vis du métier ?

(Il y a aussi le problème géographique. J'ai la chance d'habiter très près de mon collège, et j'hésiterai vraiment à sacrifier ce confort pour une mutation en lycée, mais éloigné.
J'ai un lycée à côté de chez moi ; il y avait un poste vacant pour cette rentrée, je ne l'ai pas demandé car l'an dernier, je me sentais bien là où j'étais. L'heure n'est pas aux regrets, ce qui est fait est fait, mais c'est pour dire que ce serait miraculeux si un autre poste se libérait dans ce même lycée. Les autres lycées proches seront en outre moins accessibles en terme de points, car dans de plus grandes villes.)

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par Sandyrina le Jeu 15 Nov 2012 - 17:26

J'ai été dans la même situation...j'ai éprouvé (pour diverses raisons dont les mutations de notre métier depuis quelques années) presque un rejet voire un dégoût pour mon métier. J'avais l'impression d'être un larbin bête à manger du foin, sous la coupe d'une hiérarchie démago dont le but principal n'était pas la réussite des élèves mais laisser le bon sens se faire écraser par sa hiérarchie, de bosser pour faire du gardiennage et qu'en plus mes efforts n'étaient reconnus ni par les élèves (je sais, faut pas rêver) ni par la hiérarchie...en gros, même un excellente inspection, ça te flatte, on te brosse ds le sens du poil mais après...le mérite n'apporte rien. Moi je n'ai pas fait ce boulot pour la gloire personnellement, et si les efforts ne rapportent rien sur le plan financier, il faudrait au moins qu'il en rapporte sur le plan de l'épanouissement. Or, je commençais à me demander si ça existait. Bref, aigrie, la fille...

J'ai sérieusement songé et prospecté pour changer radicalement de métier, quitte à prendre des risques ( toute décision est une prise de risque au fond)...puis après de multiples rebondissements (professionnels et privés) j'ai changé d'établissement, de région et aujourd'hui je suis en lycée.

Point positif:
- je me régénère intellectuellement !
- Je suis sortie de l'habitude et de la monotonie puisque j'ai un autre public d'élèves à découvrir.

Point négatif:
- Le travail...franchement, j'ai toujours été une bosseuse mais alors là...je dois avouer que la masse de prép' et de copies au lycée n'a rien à voir avec ce que j'ai pu connaître au collège: c'est énoooorme !!! parfois carrément indigeste.

Point positif et négatif: je pense que ce poste est arrivé au bon moment mais qu'il ne fait que repousse une décision que je prendrai un jour, qui sait.

POur le moment, cette façon d'être enseignante me convient et me plaît (super contact avec mes élèves et contenu intéressant). Voilà pour mon expérience. Après, chacun peut vivre le lycée ou le collège de façon différente. Parfois les collégiens et leur spontanéité me manquent, d'autres jours, quand j'entends des amis me parler de leurs cours au collège, plus du tout Wink ça dépend vraiment, mais je pense que quitte à changer radicalement de métier un jour, autant passer par un lycée si tu es en collège auj. ou inversement, histoire de confirmer que tu as vraiment atteint le seuil de tolérance, tu vois ?

Pour la distance, je mets 40 min. pour aller au travail. Mais je préfère ça que d'être juste à côté d'un établissement craignos ou tout simplement, un lieu où je ne serais pas heureuse. Et puis, tu sais, je crois qu'on prend tellement goût au confort, que ça en devient un frein...alors que ce n'est pas si terrible que ça. QUand j'étais néotitulaire, j'étais à 500 kms de chez moi, je rentrais une fois par mois...puis j'ai vécu à 20 minutes...et aujourd'hui, 40....bon, ben, on s'y fait, et on s"adapte. Mieux vaut prendre un bon risque qui porte ses fruits, que de devenir aigri dans un confort auquel on tient trop...Allez mûris ton projet et qui sait...fonce !!! yesyes


Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par lapetitemu le Jeu 15 Nov 2012 - 17:57

Beaucoup de choses que tu dis résonnent en moi.
Mais je veux bien d'autres témoignages !

(Pour ce qui est des trajets, cependant, je sais que cela pourra constituer un frein. Pour l'instant, je n'ai pas le permis, je suis en train de le passer, mais, même si je l'obtiens, je ne sais pas si je me sentirai capable d'enchaîner les kilomètres. De manière générale, ça ou le train, c'est tuant, j'ai déjà donné.)

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par Sandyrina le Jeu 15 Nov 2012 - 18:09

ah oui...sans le permis, je comprends mieux...

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par Mehitabel le Jeu 15 Nov 2012 - 18:15

J'étais en lycée l'année dernière, et j'ai aimé enseigner en lycée, cette année poste fixe en collège, et j'aime aussi être en collège: bref j'aime enseigner. J'aime être avec des élèves, peu importe leur âge.
La discipline au collège peut être rude, mais je suis passée en ZEP, dans des 4ème Techno, je suis toujours parvenue à un moment ou à un autre à faire régner le calme, et à faire que la classe travaille. En dix ans de carrière, la seule et unique classe qui m'a totalement échappé, c'est une classe de BTS, l'an dernier, dont je n'ai jamais rien pu tirer en matière de travail ou de comportement. Je trouve que l'on peut davantage s'imposer en terme d'autorité en collège (c'est mon sentiment personnel Wink ), qu'en lycée. En lycée, ils sont très nombreux par classe, on passe quand même à côté de beaucoup d'élèves que l'on ne connaît que de nom. De plus, en lettres particulièrement, certes on peut se faire plaisir en étudiant des textes et des oeuvres qui a priori nous plaisent, mais ils sont souvent massacrés par des élèves quand même dans l'ensemble peu éveillés à la littérature, en première on a pas beaucoup le temps de se faire plaisir, car on est sans cesse en train de courir pour terminer les LA, la liste de BAC, tout le temps sous pression. Les corrections sont très très longues!
Au collège, j'ai l'impression de "m'amuser", je peux varier les exercices, les supports, les activités, j'aime leur spontanéité; au lycée j'ai terminé l'année en ayant l'impression d'avoir toujours fait la même chose, mis un entonnoir et un peu "gaver" les élèves justement en vue du BAC.
Bref, pour moi aujourd'hui, l'idéal serait d'avoir un service partagé entre collège et lycée, pour avoir les deux. Mais je pense quand même que je resterai en collège parce que le public me convient bien mieux.


Dernière édition par Mehitabel le Jeu 15 Nov 2012 - 18:21, édité 1 fois

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par lalilala le Jeu 15 Nov 2012 - 18:15

j'ai fait du collège et du lycée et rien ne me plaît...j'ai toujours envie de partir...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par lapetitemu le Jeu 15 Nov 2012 - 19:38

@Mehitabel a écrit:
Bref, pour moi aujourd'hui, l'idéal serait d'avoir un service partagé entre collège et lycée, pour avoir les deux.

En fait, ce serait aussi l'idéal pour moi. Malheureusement ce genre de poste (fixe, j'entends) n'existe pas à la demande.

Moi aussi, jusqu'à il y a peu, j'aimais la liberté (relative) du travail en collège. Je n'ai pas spécialement l'impression de faire de la littérature au rabais et, quand bien même, ce n'est pas un problème pour moi.

Bref, je cogite, je cogite... (en même temps on est encore loin du temps des muts intra !)

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par Nita le Jeu 15 Nov 2012 - 19:46

Je pourrais passer ma vie à botter le train des lycéens, tellement ils m'exaspèrent. (Mes L1 aussi, m'inspiraient ce sentiment, parfois).
Je trouve aussi que quand ça dérape en lycée, c'est pire qu'en collège - gestion de classe / insolence, etc., mais c'est à relativiser : comme je suis TZR, forcément, je suis pas un "vrai prof", juste la remplaçante.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de collège en lycée : quels changements ?

Message par User5899 le Jeu 15 Nov 2012 - 20:26

@lapetitemu a écrit:Comme expliqué sur un autre fil, je me pose beaucoup de questions en ce moment sur ma vie professionnelle.
Une reconversion totale m'attire mais m'effraie terriblement en même temps. Je songe donc à d'autres changements, moins radicaux, et me demande si une mutation en lycée réglerait ou non mes problèmes.

(Tout d'abord, je ne suis évidemment absolument pas certaine de pouvoir obtenir une telle mutation : j'ai la bonif agreg, mais n'ai que peu d'ancienneté, je ne suis que T2.)

Actuellement, ce qui ne me convient plus dans mon métier au collège, c'est, par ordre de "gravité" :
- les problèmes de discipline, même si je n'en ai pas dans toutes mes classes. Il suffit d'une seule pour que ça me ronge régulièrement, et j'ai l'impression d'avoir atteint le maximum de mes possibilités. Je me pense incapable de faire cours avec distance et neutralité, comme il le faudrait pour mieux "tenir" mes élèves. J'ai besoin de m'animer, de rire, sinon le boulot ne m'intéresse pas. Je n'arrive pas à me contraindre.
- le travail à la maison : oui, je sais, au lycée, il augmentera sensiblement. (C'est bien pour ça que je ne sais pas si le lycée me conviendrait davantage) En même temps, le plaisir de travailler reviendrait certainement si le moment de face à face avec les élèves se passait mieux : je me sentirais plus utile, je n'aurais plus (ou moins) le sentiment de travailler "pour rien". Notamment, préparer les élèves au bac, c'est quelque chose qui me plairait. Bon, le bac, on sait ce que c'est, hein, mais pour les élèves c'est un aboutissement en soi, et ça me plairait de travailler en vue de cet objectif-là.
- le fait d'être dans un petit établissement : dans un premier temps, cela me convenait car c'est évidemment plus facile de connaître rapidement collègues et élèves. Mais en fait (et je le pressentais depuis le début) je ne me sens pas forcément à l'aise dans ce genre d'établissement. Le fait de croiser toujours les mêmes têtes finit par me peser. Je crois que je préfère quand ça brasse, quand il y a de la vie, même si on se sent plus anonyme.

Jusque là, mon idée, c'était de continuer quelques années dans mon collège, car je suis tout de même bien tombée, ce n'est pas un établissement difficile, et de ne demander que des lycées dont je connaissais la bonne réputation - car pas envie de retrouver autant de problèmes de discipline qu'en collège avec la charge de travail supplémentaire.
Mais là, je me dis que je ne tiendrais peut-être pas plusieurs années dans mon collège actuel.

Avez-vous été dans ma situation, puis muté en lycée, et si oui, cela a-t-il positivement changé votre ressenti vis-à-vis du métier ?

(Il y a aussi le problème géographique. J'ai la chance d'habiter très près de mon collège, et j'hésiterai vraiment à sacrifier ce confort pour une mutation en lycée, mais éloigné.
J'ai un lycée à côté de chez moi ; il y avait un poste vacant pour cette rentrée, je ne l'ai pas demandé car l'an dernier, je me sentais bien là où j'étais. L'heure n'est pas aux regrets, ce qui est fait est fait, mais c'est pour dire que ce serait miraculeux si un autre poste se libérait dans ce même lycée. Les autres lycées proches seront en outre moins accessibles en terme de points, car dans de plus grandes villes.)
C'est difficile de donner des conseils, mais je trouve qu'il serait dommage d'envisager de quitter le métier sans avoir essayé un aute type d'établissement. La discipline est souvent plus facile à gérer en lycée, les plus infernaux n'y sont pas... Préparer des cours est plus gratifiant, dans la mesure où en lettres, les programmes sont très littéraires et sont axés sur la lecture, l'analyse, démarches qui perso me passionnent et que je puis pratiquer sans clandestinité à longueur de temps. Du coup, préparer, lire en amont est évidemment moins pénible. Et dès qu'on a un peu de bouteille, les prépas sont bien allégées. Quant aux copies, oui, bien sûr, elles sont plus longues qu'au collège, mais en même temps, elles sont moins fréquentes (2 ou 3 devoirs maxi par trimestre) et il y a des disciplines (TPE, AP) où elles n'existent même pas.
Donc, mon conseil : essayez. Surtout qu'avec l'agreg, ça vous fait en général 14h de cours, genre trois classes, ça vaut le coup, je trouve. Ca fait des années que j'ai tous mes cours du mercredi 8h au vendredi midi...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum