Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 22 Avr 2013 - 10:55


Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Lux_ le Lun 22 Avr 2013 - 11:07

Marcel, par hasard, est-ce que tu connaitrais le pourcentage de réussite entre le nombre d'inscrits (ou de candidats ayant présenté les 3 épreuves écrites) et le nombre de candidats ayant réussi ? Merci.

Juste histoire de se motiver pour l'an prochain ... (ou de se faire peur affraid ...)

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Hérodoute le Lun 22 Avr 2013 - 11:46

Plutôt la comparaison entre le nombre de candidats ayant passé les trois épreuves je pense... enfin siouplait Monsieur. ^^

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 22 Avr 2013 - 11:57

Je crains que pour cela il faille attendre le rapport du jury humhum

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par jofromlille le Lun 22 Avr 2013 - 11:57

Les rapports de jurys les donnaient jusqu'à très récemment. Cependant, de nombreux candidats font les 3 épreuves, mais sortent au bout des 2h30 réglementaires... dans le but de justifier les absences auprès du CDE notamment. Donc, les chiffres ont une valeur toute relative.

jofromlille
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Hérodoute le Lun 22 Avr 2013 - 12:19

@jofromlille a écrit:Les rapports de jurys les donnaient jusqu'à très récemment. Cependant, de nombreux candidats font les 3 épreuves, mais sortent au bout des 2h30 réglementaires... dans le but de justifier les absences auprès du CDE notamment. Donc, les chiffres ont une valeur toute relative.
ah oooookkkkk Bravo les collègues ^^'

M'enfin bon ça nous donnera déjà une première idée...

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par kiwi le Lun 22 Avr 2013 - 17:12

@Hérodoute a écrit:
@jofromlille a écrit:Les rapports de jurys les donnaient jusqu'à très récemment. Cependant, de nombreux candidats font les 3 épreuves, mais sortent au bout des 2h30 réglementaires... dans le but de justifier les absences auprès du CDE notamment. Donc, les chiffres ont une valeur toute relative.
ah oooookkkkk Bravo les collègues ^^'

M'enfin bon ça nous donnera déjà une première idée...

Tant mieux au contraire!!! Very Happy


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Hérodoute le Lun 22 Avr 2013 - 18:25

hé hé ^^

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Sam 4 Mai 2013 - 17:46

@kiwi a écrit:
@janis a écrit:kiwi, je lis avec attention ton sujet car je serai potentiellement intéressée mais pas pour l'année scolaire 2013-2014 (tour du monde oblige Very Happy ) mais pour celle d'après. Tu comptes la préparer sur deux ans ?

Je compte la préparer au maximum pour la session 2014. On verra bien. Premier objectif : être admissible. Ensuite, on verra l'oral si c'est le cas. Si pas admise, je retente l'année suivante. A nouveau, le premier objectif serait d'être biadmissible au moins. Si j'ai rien du tout la 1ère année ben... cela dépendra des notes! Si je me fais cartonner en ayant travaillé le plus que je pouvais, ça ne sert à rien de la retenter, faut être réaliste.

Plus les jours et les semaines passent plus je me dis que je devrai profiter à fond de ma dispo pour tenter l'agreg au retour du tour du monde. J'en ai parlé toute la soirée hier avec une amie agrégée (kiwi, je parle d'une copine que nous avons en commun Wink ), elle m'a quasiment convaincue. Mes parents m'encouragent, de même que mon copain et sa famille. L'aspect financier est jouable : j'ai de quoi vivre un an sans travailler grâce à mes économies donc si l'agreg marche du premier coup ce serait parfait. Mon seul frein est la peur de la louper et d'avoir "perdu" un an...

Pensez-vous qu'en prenant une année scolaire complète (donc commencer à préparer l'agreg en septembre pour les écrits du début d'année) c'est jouable ? L'autre grande question est la suivante : dans quel état d'esprit serais-je au retour du tour du monde ? Est-ce que vraiment je pourrai me mettre dans un concours ?! Ahlala je suis complètement paumée...

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par kiwi le Sam 4 Mai 2013 - 17:57

@janis a écrit:
@kiwi a écrit:
@janis a écrit:kiwi, je lis avec attention ton sujet car je serai potentiellement intéressée mais pas pour l'année scolaire 2013-2014 (tour du monde oblige Very Happy ) mais pour celle d'après. Tu comptes la préparer sur deux ans ?

Je compte la préparer au maximum pour la session 2014. On verra bien. Premier objectif : être admissible. Ensuite, on verra l'oral si c'est le cas. Si pas admise, je retente l'année suivante. A nouveau, le premier objectif serait d'être biadmissible au moins. Si j'ai rien du tout la 1ère année ben... cela dépendra des notes! Si je me fais cartonner en ayant travaillé le plus que je pouvais, ça ne sert à rien de la retenter, faut être réaliste.

Plus les jours et les semaines passent plus je me dis que je devrai profiter à fond de ma dispo pour tenter l'agreg au retour du tour du monde. J'en ai parlé toute la soirée hier avec une amie agrégée (kiwi, je parle d'une copine que nous avons en commun Wink ), elle m'a quasiment convaincue. Mes parents m'encouragent, de même que mon copain et sa famille. L'aspect financier est jouable : j'ai de quoi vivre un an sans travailler grâce à mes économies donc si l'agreg marche du premier coup ce serait parfait. Mon seul frein est la peur de la louper et d'avoir "perdu" un an...

Pensez-vous qu'en prenant une année scolaire complète (donc commencer à préparer l'agreg en septembre pour les écrits du début d'année) c'est jouable ? L'autre grande question est la suivante : dans quel état d'esprit serais-je au retour du tour du monde ? Est-ce que vraiment je pourrai me mettre dans un concours ?! Ahlala je suis complètement paumée...

J'avoue que je n'ai pas tout compris. Tu compte préparer l'agreg pendant ton tour du monde, pour ensuite passer les écrits le mois de janvier suivant ton retour?! Si c'est ça, ça me paraît difficile! Ta dispo n'est bien que d'un an non? Ou tu comptes demander encore une autre dispo après?

PS : l'amie en question, c'est M. ?! Je suis sûre que oui, parce que des agrégée, j'en connais pas des masses!lol

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Sam 4 Mai 2013 - 18:04

@kiwi a écrit:
@janis a écrit:
@kiwi a écrit:
@janis a écrit:kiwi, je lis avec attention ton sujet car je serai potentiellement intéressée mais pas pour l'année scolaire 2013-2014 (tour du monde oblige Very Happy ) mais pour celle d'après. Tu comptes la préparer sur deux ans ?

Je compte la préparer au maximum pour la session 2014. On verra bien. Premier objectif : être admissible. Ensuite, on verra l'oral si c'est le cas. Si pas admise, je retente l'année suivante. A nouveau, le premier objectif serait d'être biadmissible au moins. Si j'ai rien du tout la 1ère année ben... cela dépendra des notes! Si je me fais cartonner en ayant travaillé le plus que je pouvais, ça ne sert à rien de la retenter, faut être réaliste.

Plus les jours et les semaines passent plus je me dis que je devrai profiter à fond de ma dispo pour tenter l'agreg au retour du tour du monde. J'en ai parlé toute la soirée hier avec une amie agrégée (kiwi, je parle d'une copine que nous avons en commun Wink ), elle m'a quasiment convaincue. Mes parents m'encouragent, de même que mon copain et sa famille. L'aspect financier est jouable : j'ai de quoi vivre un an sans travailler grâce à mes économies donc si l'agreg marche du premier coup ce serait parfait. Mon seul frein est la peur de la louper et d'avoir "perdu" un an...

Pensez-vous qu'en prenant une année scolaire complète (donc commencer à préparer l'agreg en septembre pour les écrits du début d'année) c'est jouable ? L'autre grande question est la suivante : dans quel état d'esprit serais-je au retour du tour du monde ? Est-ce que vraiment je pourrai me mettre dans un concours ?! Ahlala je suis complètement paumée...

J'avoue que je n'ai pas tout compris. Tu compte préparer l'agreg pendant ton tour du monde, pour ensuite passer les écrits le mois de janvier suivant ton retour?! Si c'est ça, ça me paraît difficile! Ta dispo n'est bien que d'un an non? Ou tu comptes demander encore une autre dispo après?

PS : l'amie en question, c'est M. ?! Je suis sûre que oui, parce que des agrégée, j'en connais pas des masses!lol

J'ai du mal m'exprimer :
-2013-2014 : tour du monde (je ne me vois pas comment préparer ne serait-ce qu'un chapitre de 6ème pendant mon tour du monde Wink )
- 2014-2015 : je ne reprends pas le travail, je me consacre à l'agreg (début de la prépa en septembre 2014 en m'y consacrant à plein temps).
Oui oui c'est M. qui m'a bourrée le crâne avec ça hier soir... J'étais déjà tentée (d'où mon message d'il y a quelques semaines) mais là elle m'a quasiment convaincue...

Ma dispo est pour toute ma carrière si j'en ai envie. Je décide de réintégrer l'éduc nat' quand je veux.


janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Arverne le Sam 4 Mai 2013 - 18:08

@janis a écrit:
Plus les jours et les semaines passent plus je me dis que je devrai profiter à fond de ma dispo pour tenter l'agreg au retour du tour du monde. J'en ai parlé toute la soirée hier avec une amie agrégée (kiwi, je parle d'une copine que nous avons en commun Wink ), elle m'a quasiment convaincue. Mes parents m'encouragent, de même que mon copain et sa famille. L'aspect financier est jouable : j'ai de quoi vivre un an sans travailler grâce à mes économies donc si l'agreg marche du premier coup ce serait parfait. Mon seul frein est la peur de la louper et d'avoir "perdu" un an...
Pensez-vous qu'en prenant une année scolaire complète (donc commencer à préparer l'agreg en septembre pour les écrits du début d'année) c'est jouable ? L'autre grande question est la suivante : dans quel état d'esprit serais-je au retour du tour du monde ? Est-ce que vraiment je pourrai me mettre dans un concours ?! Ahlala je suis complètement paumée...
Je connais pas mal de gens qui ont passé l'interne, que ce soit en histoire-géo ou dans d'autres matières, je ne connais personne qui l'ai eue du 1er coup. Après, sur des forums, j'ai rencontré des gens qui l'ont eu du 1er coup, et en plus, sans trop bosser mais il faut se méfier de ce que disent ces gens-là, paraît-il ....
Nombre de préparateurs, d'IPR disent que l'agreg se prépare sur plusieurs années. Donc si tu échoues la 1ère année, ce ne sera pas forcément une année perdue.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Alexandre 06 le Sam 4 Mai 2013 - 18:12

Si financièrement tu peux tenir, il faut effectivement la tenter tant qu'on est jeune et motivé :-)

Reste à connaître ton état d'esprit au retour de ton tour du monde mais je pense que tu seras dans d'excellentes conditions : pas de fatigue intellectuelle et au max du bonheur :-)

Alexandre 06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par kiwi le Sam 4 Mai 2013 - 18:18

@janis a écrit:

J'ai du mal m'exprimer :
-2013-2014 : tour du monde (je ne me vois pas comment préparer ne serait-ce qu'un chapitre de 6ème pendant mon tour du monde Wink )
- 2014-2015 : je ne reprends pas le travail, je me consacre à l'agreg (début de la prépa en septembre 2014 en m'y consacrant à plein temps).
Oui oui c'est M. qui m'a bourrée le crâne avec ça hier soir... J'étais déjà tentée (d'où mon message d'il y a quelques semaines) mais là elle m'a quasiment convaincue...

Ma dispo est pour toute ma carrière si j'en ai envie. Je décide de réintégrer l'éduc nat' quand je veux.


Ah ok, je ne savais pas!!! Je croyais que tu pouvais prendre une disponibilité pour un an, renouvelable éventuellement.
Je comprends ton hésitation, parce que si tu veux passer la session de janvier 2015, en ne commençant qu'en septembre 2014 à travailler, cela me paraît short pour te préparer, même en ne faisant que ça pendant 4mois. A titre d'exemple, pour janvier 2014, j'ai déjà commencé à bosser (un peu j'avoue... Embarassed ).
Tu as le congé de formation sinon. Mais souvent, il faut faire plusieurs demandes avant de l'obtenir.

J'oubliais : en prenant ta dispo, si tu n'as pas l'agreg, tu auras peut-être quand même une admissibilité. Il en faudra encore une et tu auras la rémunération d'un bi-admissible. C'est toujours mieux!


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Sam 4 Mai 2013 - 18:26

@kiwi a écrit:
@janis a écrit:

J'ai du mal m'exprimer :
-2013-2014 : tour du monde (je ne me vois pas comment préparer ne serait-ce qu'un chapitre de 6ème pendant mon tour du monde Wink )
- 2014-2015 : je ne reprends pas le travail, je me consacre à l'agreg (début de la prépa en septembre 2014 en m'y consacrant à plein temps).
Oui oui c'est M. qui m'a bourrée le crâne avec ça hier soir... J'étais déjà tentée (d'où mon message d'il y a quelques semaines) mais là elle m'a quasiment convaincue...

Ma dispo est pour toute ma carrière si j'en ai envie. Je décide de réintégrer l'éduc nat' quand je veux.


Ah ok, je ne savais pas!!! Je croyais que tu pouvais prendre une disponibilité pour un an, renouvelable éventuellement.
Je comprends ton hésitation, parce que si tu veux passer la session de janvier 2015, en ne commençant qu'en septembre 2014 à travailler, cela me paraît short pour te préparer, même en ne faisant que ça pendant 4mois. A titre d'exemple, pour janvier 2014, j'ai déjà commencé à bosser (un peu j'avoue... Embarassed ).
Tu as le congé de formation sinon. Mais souvent, il faut faire plusieurs demandes avant de l'obtenir.

J'oubliais : en prenant ta dispo, si tu n'as pas l'agreg, tu auras peut-être quand même une admissibilité. Il en faudra encore une et tu auras la rémunération d'un bi-admissible. C'est toujours mieux!


Je me dit aussi que c'est un peu short mais d'un autre côté c'est peut-être la seule année de ma vie où je pourrai m'y consacrer pleinement vu que je n'aurai "que" ça à faire. On revient en juillet. Je peux m'y mettre en août. Ça fait 5 mois de prépa intensive pour les écrits, c'est jouable ou pas ?!

De toutes façons en ce moment, on est dans une démarche "changer de vie au retour du tour du monde" alors je ne sais pas trop... Mais l'agreg c'est un vieux rêve, donc c'est maintenant ou jamais : j'ai moins de 30 ans, pas d'enfant, une année scolaire devant moi...

@Alexandre 06 a écrit:
Si financièrement tu peux tenir, il faut effectivement la tenter tant qu'on est jeune et motivé :-)

Reste à connaître ton état d'esprit au retour de ton tour du monde mais je pense que tu seras dans d'excellentes conditions : pas de fatigue intellectuelle et au max du bonheur :-)

J'oscille entre ce point de vue là et le point de vue : "je n'arriverai jamais à me remettre dans la vraie vie" Laughing

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Sam 4 Mai 2013 - 18:29

@Arverne a écrit:
Je connais pas mal de gens qui ont passé l'interne, que ce soit en histoire-géo ou dans d'autres matières, je ne connais personne qui l'ai eue du 1er coup. Après, sur des forums, j'ai rencontré des gens qui l'ont eu du 1er coup, et en plus, sans trop bosser mais il faut se méfier de ce que disent ces gens-là, paraît-il ....
Nombre de préparateurs, d'IPR disent que l'agreg se prépare sur plusieurs années. Donc si tu échoues la 1ère année, ce ne sera pas forcément une année perdue.

Justement je tenais cet argument là à ma copine hier pour lui dire que c'était risqué. Mais elle me disait que la plupart des gens préparent l'interne en continuant à travailler (temps plein ou à mi-temps). Selon elle, en étant en dispo, j'ai "statistiquement" plus de chances dans le sens je ne ferai que ça.

C'est un choix difficile à prendre et qui peut sembler lointain (c’est pour l'année 2014-2015) mais il faut que je me décide avant mon départ en tour du monde !

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Hérodoute le Sam 4 Mai 2013 - 19:27

Un pote a eu une année de congé pour passer l'agreg interne et ... a réussi, du premier coup. Bravo à lui !!
Donc : passer l'agreg tout en bossant, ils sont gentils les IPR de nous dire cela...

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Arverne le Sam 4 Mai 2013 - 19:34

@janis a écrit:
@Arverne a écrit:
Je connais pas mal de gens qui ont passé l'interne, que ce soit en histoire-géo ou dans d'autres matières, je ne connais personne qui l'ai eue du 1er coup. Après, sur des forums, j'ai rencontré des gens qui l'ont eu du 1er coup, et en plus, sans trop bosser mais il faut se méfier de ce que disent ces gens-là, paraît-il ....
Nombre de préparateurs, d'IPR disent que l'agreg se prépare sur plusieurs années. Donc si tu échoues la 1ère année, ce ne sera pas forcément une année perdue.

Justement je tenais cet argument là à ma copine hier pour lui dire que c'était risqué. Mais elle me disait que la plupart des gens préparent l'interne en continuant à travailler (temps plein ou à mi-temps). Selon elle, en étant en dispo, j'ai "statistiquement" plus de chances dans le sens je ne ferai que ça.

C'est un choix difficile à prendre et qui peut sembler lointain (c’est pour l'année 2014-2015) mais il faut que je me décide avant mon départ en tour du monde !

L'agreg interne, ce n'est pas juste une question de connaissances. Si les connaissances sont importantes, il faut aussi prendre en compte le manque d'entraînement pour les épreuves après avoir quitté la fac depuis plusieurs années, c'est aussi faire connaissance avec une 3e épreuve assez déconcertante. L'oral, c'est aussi carrément autre chose que l'externe, ça peut-être très déroutant et même les meilleurs peuvent s'y casser la figure. Bref des connaissances mais aussi de la méthode et une bonne connaissance des épreuves et tout cela ne s'acquiert pas forcément en une année, même si on fait que ça.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Hérodoute le Sam 4 Mai 2013 - 19:47

Dans l'idéal, il faut avoir enseigner qqs années au collège puis avoir basculé au lycée => c'est la meilleure prépa pour la 3e épreuve de l'oral.

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Sam 4 Mai 2013 - 19:52

Je suis perdue... A vous lire, je me dis que ce n'est même pas la peine d'essayer. La priorité du moment c'est le tour du monde donc je ferai mieux de me concentrer là-dessus plutôt que de réfléchir à ce qui arrivera en août 2014 mais d'un autre côté, aurais-je un jour une autre opportunité de dispo ? Si ce n'est pas maintenant ce sera surement jamais car il y a bien un moment où on envisagera un bébé et là l'agreg je pourrai la mettre entre parenthèse pour quelques années !

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Arverne le Dim 5 Mai 2013 - 7:17

Il ne faut pas dire que ce n'est pas la peine d'essayer mais c'est plus que risqué voire même un peu prétentieux que de croire qu'on va avoir l'agreg avec seulement quelques mois de préparation. L'interne, même si elle est plus allégée que l'externe, reste une agrégation. Quand on prépare l'agrégation, il faut voir loin, envisager une préparation sur plusieurs années et si ça marche du 1er coup, c'est tant mieux.
J'ai connu des collègues très brillants, très bosseurs mais qui ont dû la passer plusieurs fois pour la réussir. Je ne souhaite pas te décourager, loin de moi cette idée, mais moi qui l'ai passée plusieurs fois, dans 2 académies et qui connaît donc pas mal de collègues qui l'ont passé, je sais que l'interne est parfois vu comme une simple "formalité" par certains collègues, surtout ceux qui arrivent et qui se rendent compte que c'est loin d'être le cas, aussi brillants soient-ils.
Une petite anecdote pour terminer : une brillante collègue, très dynamique, est inspectée. Cela se passe très bien et l'IPR lui dit qu'elle devrait préparer l'agreg interne (ce que disent tous ceux que je connais). La collègue prenant la remarque comme une marque de distinction personnelle se lance dans la préparation de l'agreg, qu'elle échoue. Cela s'est terminé en dépression car son échec à l'agreg était pour elle interprété comme "je suis une mauvaise prof". Elle n'avait pas compris que c'est un peu plus compliqué que ça.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 5 Mai 2013 - 8:17

Je crois que se fonder sur les avis des autres, c'est inutile, tu trouveras toujours de quoi être découragé. Quand j'ai commencé à préparer le CAPES et l'agreg (il y a plus de 10 ans maintenant!), les premiers sur lesquels je suis tombé étaient ceux qui l'avaient déjà passé 3 ou 4 fois en vain et qui me disaient qu'il était impossible de l'avoir du premier coup.
Pour l'agreg interne, c'est la même chose, tu trouveras toujours des gens pour dire que c'est impossible, d'autres pour te dire (avec un peu de dédain d'ailleurs) que c'est facile.
Parmi les collègues que je connais bien, deux l'ont eue du premier coup (et l'un d'entre eux quatre mois après la soutenance de sa thèse, sans avoir préparé à fond), alors qu'un autre a été admissible cinq fois (et ne l'a toujours pas eue, je trouve ça d'ailleurs assez injuste).
Bref, fais comme toi tu le sens. Restreint tes contacts avec d'autres agrégatifs au simple échange de fiches (intègre-toi à un groupe de travail), et essaie d'éviter le plus possible les avis des autres sur le concours lui-même.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par kiwi le Dim 5 Mai 2013 - 9:58

J'ai reréfléchis à ton dilemme Janis. Si tu as la possibilité financière de prolonger d'un an ta disponibilité, pourquoi ne pas tenter? Je pense que ça sera plus que juste pour être admise en avril 2015, mais peut-être serais-tu admissible, et tu auras fait 50% du chemin pour une bi-admissibilité quand même, c'est pas négligeable. Et quand bien même tu ne serais ni admise, ni admissible cette fois-là, il te resterait 6mois de dispo pour bosser l'agreg pour la session suivante. Et là clairement, tu mets toutes tes chances de ton côté par rapport à quelqu'un qui travaille à temps plein. Tu auras bossé les écrits pendant 1an en ne faisant que ça!!!

Sinon, il te reste encore le mi-temps, si financièrement tu crains que ça ne le fasse pas. Cela te fait un petit apport financier, tu reprends pied dans la vie professionnelle, et te laisse du temps libre pour bosser l'agreg. Le problème, c'est que ce temps partiel ne serait pas de droit...




kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par janis le Dim 5 Mai 2013 - 10:21

Merci à tous pour vos avis. Il faut que je laisse décanter tout cela car tout se bouscule un peu dans ma tête depuis ce dîner avec ma copine. Ajoutez à cela qu'on part dans 3 mois : ma tête explose d'informations !! Je vois mon copain demain après 15 jours de séparation, on va en discuter calmement dans les jours qui viennent.

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Alénya le Mer 19 Juin 2013 - 16:14

Je me lance dans l'agrégation interne d'histoire, cette année, je démarre maintenant car jusqu'à présent entre mes cours au lycée  ( prof lettres-hist), ma classe de terminale où j'étais PP et mes deux enfants c'était un peu compliqué, je vais profiter de cet été pour étudier après 15 ans d'enseignement en pro! Je n'ai pas tout saisi dans les rapports du jury sur la 3ème épreuve! Et je ne sais même pas par où commencer pour les questions, les livres/bibliographie et les programmes de collège/lycée ! En bref, je suis perdue! HELP!
J'espère être prise à la formation( une fois par semaine) au moins pour voir à quelle sauce je serai mangée! Je me suis inscrite à la bibliothèque universitaire pour emprunter des livres sans me ruiner! Et puis on verra !

Alénya
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pros de l'agreg interne d'histoire

Message par Ingeborg B. le Mer 19 Juin 2013 - 16:28

Quelques conseils
1) Commencer par un bon manuel pour les questions au programme et définir les grands thèmes liés à ces dernières. Cela permet de faire une sorte de canevas qu'on complète avec d'autres lectures complémentaires.
2) Pour la 3e épreuve, il faut cibler les programmes et chapitres qui peuvent être liés aux questions du concours pour préparer à l'avance la partie didactique. Il est conseillé le jour de l'écrit de la rédiger en premier car cela peut faire la différence. Le jury demande d'abord une sorte de synthèse à partir du sujet et des docs donnés. Dans la 2e partie, il faut proposer une leçon replacée dans un chapitre et dans la progression et qui utilise certains docs du corpus. Il faut aussi proposer une évaluation. On est pas obligé de tout rédiger ( j'avais juste indiquer le plan pour l'ensemble du chapitre. )

3) Pour l'oral, il faut connaître à fond les programmes.
4) Bon courage !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum