Lettre aux enseignants (Le Monde)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Malaca le Jeu 11 Avr 2013 - 22:42

@JPhMM a écrit:
@Ulrich a écrit:
@JPhMM a écrit:C'est quoi la moyenne d' "acquis" et "non acquis" ? heu

"En cours d'acquisition", non ?

Par contre, quelle est la moyenne entre "En cours d'acquisition" et "Acquis" ? heu
Sauf que ce qui est en cours d'acquisition n'est pas acquis, par définition.

Et au final on se retrouve avec un gloubi-boulga "en cours d'acquisition" Suspect somme toute si c'est en cours d'acquisition, la formulation est positive ? tout le monde est content Twisted Evil

Malaca
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par JPhMM le Jeu 11 Avr 2013 - 22:52

@Infiniment a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Ulrich a écrit:
@JPhMM a écrit:C'est quoi la moyenne d' "acquis" et "non acquis" ? heu

"En cours d'acquisition", non ?

Par contre, quelle est la moyenne entre "En cours d'acquisition" et "Acquis" ? heu
Sauf que ce qui est en cours d'acquisition n'est pas acquis, par définition.

Oui, mais ce qui est "en cours d'acquisition" n'est plus tout à fait "non acquis". Cela se situe donc bien entre les deux. Quant à savoir si cela se situe à mi-chemin...
Resterait juste à prouver que ce principe de continuité régit tous les objets que l'on pourrait être amené à qualifier de "en cours d'acquisition" dans ce cadre.
De toute façon, cet usage du mot "acquisition" m'est incompréhensible. Stricto sensu, une acquisition ce n'est pas ce que ce genre d'expression désigne.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par egomet le Jeu 11 Avr 2013 - 23:18

@V.Marchais a écrit:
@Salsepareille a écrit:
- Le fameux 12 de moyenne avec comme commentaire un "tout juste correct", ou bien "manque d'investissement"... Je ne trouve pas ça normal. C'est surtout en maths que j'observe ce genre de moyenne, en 6ème. Souvent les élèves de 6ème ont la moyenne en maths, et le prof rappelle au conseil de classe (absolument tous mes collègues de maths le font, et sur plusieurs établissements): "12 ce n'est pas suffisant. En 6ème on attend plus". On se retrouve avec des profs qui ne sont pas satisfaits d'un 12. Ben alors?! Pourquoi mettre 12? Si ce n'est pas suffisant, pourquoi ne pas mettre 7 ou 8??? il y aurait alors bien plus de cohérence. Et ca faciliterait l'appréciation globale en bas du bulletin.

Z'êtes pas d'accord?

Non.

Ça dépend complètement des élèves.
Si c'était aussi simple que ça, l'ordi mettrait automatiquement une appréciation en face de la note.
Si je prends la peine de rédiger une appréciation, c'est que celle-ci est individualisée. La note, c'est le résultat à une épreuve donnée (ou la moyenne de plusieurs résultats). Pour atteindre une même note - mettons 12 - certains ont sué sang et eau, investi du temps et de l'énergie, passé des heures à essayer d'enfoncer les définitions dans leur mémoire labile, se sont entraînés en classe malgré les railleries des autres... D'autres ont dormi tout le trimestre sans faire seulement semblant de lire le texte, n'ont jamais ouvert leur classeur - mais ils jouissent, les heureux enfants, d'une mémoire prodigieuse, bref, se la coulent douce. Ben je ne leur mets pas la même appréciation, figure-toi. Je peux féliciter le premier avec "seulement" 12 et dire clairement aux parents du second que Junior vit sur ses facilités et qu'il prend des habitudes de non-travail inquiétantes qui risquent de lui jouer de sales tours dans l'avenir. Et oui, Junior pourrait faire mieux, et c'est décevant. Ça fait partie de notre métier, de notre devoir de conseils de le dire.

Sans même parler des contre-performances, quand un élève brillant se plante sur un exercice particulier. C'est particulièrement net pour les exercices du bac de français. On peut rater un commentaire parce qu'on est parti dans une mauvaise direction, ou une dissertation parce qu'on a mal compris le sujet, et être par ailleurs cultivé, éloquent et intelligent.
Un "accident", ça arrive. On note la performance. C'est dur mais formateur. Mais les appréciations sont alors très précieuses pour permettre à l'élève de rebondir.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par User5899 le Jeu 11 Avr 2013 - 23:41

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Ulrich a écrit:
@JPhMM a écrit:C'est quoi la moyenne d' "acquis" et "non acquis" ? heu

"En cours d'acquisition", non ?

Par contre, quelle est la moyenne entre "En cours d'acquisition" et "Acquis" ? heu
Sauf que ce qui est en cours d'acquisition n'est pas acquis, par définition.

Sinon on dirait "Bien mal en cours d'acquisition ne profite jamais" professeur
Bien mal en cours d'acquisition, préfère les cours d'histoire Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Abraxas le Ven 12 Avr 2013 - 5:03

Comme quoi…
En prépas, 12 de moyenne, ça vous met dans les trois premiers.
À 8, ça passe encore — et ce sont les mêmes qui avaient 18 au Bac.
Ils mettent du temps à comprendre qu'on ne parle plus en médiocrité relative mais en valeur absolue.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Li-Li le Ven 12 Avr 2013 - 6:45

Ce qui est important dans le bulletin, ce sont les appréciations!! Un élève de 4ème qui travaille et qui a eu une progression dans la façon d'écrire de répondre aux questions mais qui est encore faible à 9 de moyenne je lui mets une bonne appréciation et je dis aux parents de ne pas s'arrêter à la moyenne sans voir au-delà.
Après les reproches que l'on nous fait il y en a un peu marre, les parents de 4ème saluent mes exigences et ceux de 6ème me trouvent trop dure...

Li-Li
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Ulrich le Ven 12 Avr 2013 - 8:04

@JPhMM a écrit:Resterait juste à prouver que ce principe de continuité régit tous les objets que l'on pourrait être amené à qualifier de "en cours d'acquisition" dans ce cadre.
De toute façon, cet usage du mot "acquisition" m'est incompréhensible. Stricto sensu, une acquisition ce n'est pas ce que ce genre d'expression désigne.

topela

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Hannibal le Ven 12 Avr 2013 - 8:53

Sandrine Blanchard a écrit:

il semble que Claudia Senik, professeur à l'Ecole d'économie de Paris, a eu raison de souligner le rôle de notre système scolaire dans son étude sur la difficile aptitude des Français à être heureux.

Les enseignants ne sont pas là pour rendre les élèves heureux - au sens où doit l'entendre Madame Senik en tout cas.
Et inversement.
Mais le bonheur de lire un bulletin positif et encourageant, je crois bien qu'il existe des élèves qui n'y tiennent pas autant que semble le croire Mme Blanchard.
Mais comme le jeune garçon qui demandait à Cadbury, dans la publicité pour les biscuits Finger, "tu pourrais pas les faire un petit peu plus longs ?", on a parfois envie de vous dire : "Vous ne pourriez pas être un peu plus positifs ?"
On aimerait bien pouvoir l'être.
Mais ça supposerait que les élèves consentent quelques efforts pour se mettre en tête autre chose que des slogans publicitaires.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par MarieL le Ven 12 Avr 2013 - 17:44

@Ulrich a écrit:Par Sandrine Blanchard

Chers enseignants,

Dans les boîtes aux lettres, les parents ont tout de suite reconnu votre courrier. (...) Et on se promet de rester zen, au moins cinq minutes (...)

C'est à la fois long et court de lire le bulletin d'un collégien ou d'un lycéen. Long, si on se met à étudier les colonnes de chiffres indiquant, pour chaque matière, la moyenne de l'élève, celle de la classe, la pire, la meilleure ; court, si on se rue instinctivement, en bas de la page, sur l'"appréciation globale". Et là, vous avez une farouche tendance à toujours pointer ce qui ne va pas, à appuyer sur les lacunes, les échecs. A force, les parents deviennent comme vous et ne voient que le négatif. Il faut être bon partout ; surtout en maths et en français. Et encore. Un 12 sur 20 est juste "convenable", "mitigé", voire "décevant". Une moyenne qui stagne et c'est un "manque de concentration", un "investissement insuffisant". Pourriez-vous, parfois, inverser vos commentaires et débuter par les points forts, même s'il ne s'agit "que" des langues, de la géo, des arts plastiques ou du sport ? Tous les élèves ne peuvent pas être en tête de classe.

A entendre l'éternelle complainte des parents, à relire tous ces bulletins conservés (par masochisme ?), il semble que Claudia Senik, professeur à l'Ecole d'économie de Paris, a eu raison de souligner le rôle de notre système scolaire dans son étude sur la difficile aptitude des Français à être heureux. Pointant un système élitiste et unidimensionnel, elle décrit une école produisant bien souvent une mésestime de soi que l'on trimballerait toute la vie comme un frein au bonheur.

Certains d'entre vous vont hurler (...) D'autres feront valoir qu'ils ne sont pas responsables d'un système où seules les maths et les mentions mènent aux diplômes rêvés des parents. Mais comme le jeune garçon qui demandait à Cadbury, dans la publicité pour les biscuits Finger, "tu pourrais pas les faire un petit peu plus longs ?", on a parfois envie de vous dire : "Vous ne pourriez pas être un peu plus positifs ?"

blanchard@lemonde.fr

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/10/lettre-aux-enseignants_3157260_3232.html

J'ai eu le même discours de la part d'un parent d'élève au premier trimestre (en beaucoup, beaucoup moins courtois).

Mais le coup du "positif" en premier sur le bulletin, il me semble que c'est une recommandation officielle qui date déjà de plusieurs années, non ?

Sinon, le 12 sur 20 "juste convenable", voire "décevant", je le comprends très bien (et l'utilise !) mais j'avoue que ça mérite une petite explication vis-à-vis de pas mal de parents : un élève qui travaille en 6° devrait atteindre facilement le 16 de moyenne, un élève qui est capable d'avoir 16 ne devrait pas se contenter d'une petite moyenne, ce n'est pas parce que "les autres" (dans la bouche des élèves, vous pouvez être sûrs que c'est même "tous les autres") ont de plus mauvaises notes que le 12 est une victoire. Bref, la pédagogie est un sacerdoce qui ne cesse jamais professeur

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Iphigénie le Ven 12 Avr 2013 - 18:04

Moi il me semble que l'on positive beaucoup sur les bulletins:

-Les moyennes générales confondent toutes les matières et permettent à un élève qui ne sait ni lire, ni écrire, ni compter d'avoir la moyenne.
-Les matières sont distribuées sur le bulletin par ordre alphabétique pour éviter toute hiérarchie
-On donne des félicitations à 12 de moyenne et des encouragements pour "bonne conduite"
On traficote les appréciations:
nul a ...= "travaille et ne te décourage pas"
mauvais= "de bonne volonté"
grosse feignasse=" a du potentiel, s'il voulait s'en donner la peine"

On supprime les redoublements, on remplace par deux jours de "remédiation" et on laisse passer en classe supérieure
Les parents choisissent l'orientation.

Que faut-il faire encore?
Distribuer des coussins pour le confort en classe? et leur chanter des berceuses?

Pffffff encore une qui a l'idée de faire une ode aux Icebergs pour sauver le Titanic.



Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par V.Marchais le Ven 12 Avr 2013 - 18:30

Axel a écrit:


Mais le coup du "positif" en premier sur le bulletin, il me semble que c'est une recommandation officielle qui date déjà de plusieurs années, non ?

C'était une demande de Ségolène-ifiante pour que l'apprenant se sente bien dans la maison-collège.
Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, la dame a perdu toutes les élections, et on a retrouvé le droit de parler vrai ou presque (à défaut de noter vrai).

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par thrasybule le Ven 12 Avr 2013 - 18:37

J'avais oublié la maison-collège et le lycée-cité! Enlevementalien

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par Iphigénie le Ven 12 Avr 2013 - 18:40

Vous trouvez qu'on a un parler vrai face aux parents ?
moi j'entends beaucoup de langue de bois, d'autant que beaucoup d'enseignants, aussi, veulent montrer qu'avec eux, tout va bien!
Personnellement il me semble que le changement s'est opéré depuis qu'on a exigé que l'intégralité des conseils se passent devant les délégués élèves et parents , il ne s'agit plus que d'un simulacre.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par thrasybule le Ven 12 Avr 2013 - 18:42

@iphigénie a écrit:Vous trouvez qu'on a un parler vrai face aux parents ?
moi j'entends beaucoup de langue de bois, d'autant que beaucoup d'enseignants, aussi, veulent montrer qu'avec eux, tout va bien!
Personnellement il me semble que le changement s'est opéré depuis qu'on a exigé que l'intégralité des conseils se passent devant les délégués élèves et parents , il ne s'agit plus que d'un simulacre.
Une farce, tu veux dire! Et même pas drôle.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre aux enseignants (Le Monde)

Message par User5899 le Ven 12 Avr 2013 - 22:16

@thrasybule a écrit:J'avais oublié la maison-collège et le lycée-cité! Enlevementalien

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum