Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par User5899 le Ven 12 Juil 2013 - 16:04
Je note, je note...
Cath
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Cath le Ven 12 Juil 2013 - 17:55
C'est dommage, je suis en LP, alors je ne peux pas jouer avec vous.
On corrige en ateliers (comme pour le brevet), on rentre les notes et basta.
Jamais entendu parler de réunions post-corrections ni de demande de remontées de notes (le font peut-être dans notre dos ? En tous cas, on ne nous dérange pas pour ça...)
avatar
suerte
Niveau 5

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par suerte le Ven 12 Juil 2013 - 18:02
Moi aussi je signe !
Pour les techno, on peut déplorer l'invention qui n'est pas un texte argumentatif mais la rédaction d'un poème.... J'ai aussi qqs autres rqs ds mon rapport de coordo s'il y a besoin concernant le BTN !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par User5899 le Ven 12 Juil 2013 - 23:04
@suerte a écrit:Pour les techno, on peut déplorer l'invention qui n'est pas un texte argumentatif mais la rédaction d'un poème...
Devenu officiellement possible en 2007.
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Sam 13 Juil 2013 - 19:59
Il n'empêche que l'année dernière, une demande expresse a été remontée, de la part de nombreux IPR et IA + enseignants, de ne plus jamais donner un poème en invention... Donc, vraiment, impression que tout le monde, y compris nos inspecteurs, sont pris pour des *... et traités comme quantité négligeable.
Pour moi, et pour tout le bac français, je ne comprends pas pourquoi on n'a pas un barème plus précis et NATIONAL, en particulier pour les inventions, mais pas seulement. 1/3 environ pour ci et ça, c'est insuffisant.
Exemple en dissert' : tant pour les arguments, tant pour la qualité d'exemples personnels et développés, tant pour l'utilisation des textes du corpus, tant pour l'organisation du devoir, tant pour l'introduction qui contient ça et ça, tant pour l'orthographe et la syntaxe...
En invention, selon le sujet chaque année, tant pour chaque attendu du sujet + grosse part du barème sur le vocabulaire, la syntaxe, l'orthographe...
Et la question 1... Vous aussi, on vous a fait donner 0,5 pt pour la seule réponse de "la chambre" ? ou 0,25 ? ou rien du tout ?
Ce barème ultra flou conduit à des écarts énormes d'exigences, et entretient l'impression, démotivante et parfois juste, chez les élèves, qu'ils seront notés très subjectivement et très différemment selon le correcteur et l'académie. Selon les académies, c'est avéré par nos témoignages, et c'est inadmissible. Ou alors, on qualifie le bac d'examen régional, avec valeur variable d'une région à l'autre.
Je constate en réunion que des collègues ne tiennent que peu compte d'un critère du sujet au détriment d'un autre, ou encore attribuent une importance énorme à des critères purement formels qui n'affectent que bien peu la qualité réelle d'un devoir, etc.
Un barème précis et national, proposé et validé par des représentants enseignant dans le secondaire, en prépa et en fac, ce serait mon cheval de bataille n°1. (Les autres ont déjà été mentionnés ici et ailleurs Smile )
En plus, ça réduirait les écarts de notation... Ah, mais zut, ça empêcherait de surnoter...


Dernière édition par mamamanette le Sam 13 Juil 2013 - 21:03, édité 2 fois
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Sam 13 Juil 2013 - 21:00
Mamamanette je suis en complet accord avec toi. Absolument la même réaction!
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Luigi_B le Sam 13 Juil 2013 - 21:03
Plus généralement, pourquoi personne n'a le courage de dire qu'une altération de l'orthographe ou de la syntaxe rendant inintelligibles de nombreux passages (sic ou à peu près, je n'ai pas les consignes sous la main) devraient au niveau Bac être éliminatoires ou valoir une note sous la moyenne ?

Et non : retrait de quatre points au maximum. Bref, sans savoir écrire à l'épreuve de français, on peut théoriquement avoir une très bonne note à l'épreuve de français du Baccalauréat. Comment s'étonner ensuite du je-m’en-foutisme des élèves ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Sam 13 Juil 2013 - 21:06
Ah non, chez nous 2 points seulement, parce qu'en fait, "on pénalise déjà l'orthographe implicitement  en appréciant par ailleurs la copie". On a même le conseil de la lire à haute voix pour ne pas se laisser influencer par l'orthographe et "bien" juger les idées Suspect 
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Sam 13 Juil 2013 - 21:11
Evidemment. En revanche, je ne suis pas pour sanctionner trop durement les fautes qui restent acceptables, car on se tromperait de cible, à mon avis : les élèves d'aujourd'hui, à moins d'avoir eu des instits et profs à contre-courant ou une famille qui veille au grain, ou encore des facilités, n'ont matériellement pas passé le temps suffisant, à cause des réformes, dans leurs jeunes années, sur cet apprentissage. Je le vois car de mon temps, encore (et chui pas vieille, et j'étais pas dans un bon collège), dans chaque classe, y'avait toujours un petit lot d'élèves qui ne faisaient jamais de faute, ou presque : maintenant, à pu, ou très rare. Même les meilleurs en font. Non ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Sam 13 Juil 2013 - 21:39
Tu as raison, mais c'est un peu le problème de la poule et de l'oeuf ( peux pas faire oe avec mon netb Embarassed ) Si ça n'a plus d'importance, à quoi bon faire gaffe? On pourrait imaginer de remettre progressivement "un peu de pression"... MAis là n'est pas le plus grave pour les critères de l'EAF, il y a bien d'autres points ! Et Luigi parlait de copies vraiment très fautives,presque jusqu'à l'illisibilité...
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par NLM76 le Dim 14 Juil 2013 - 11:31
Moi, je ne suis pas du tout d'accord avec Mamamanette; il n'y a rien de plus injuste que les barèmes; plus précis ils sont, pires ils sont.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Dim 14 Juil 2013 - 11:34
Pourquoi, Nlm ? Cela m'intéresserait que tu expliques ce point de vue, que je suis toute prête à essayer de comprendre.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 11:52
@nlm76 a écrit:Moi, je ne suis pas du tout d'accord avec Mamamanette; il n'y a rien de plus injuste que les barèmes; plus précis ils sont, pires ils sont.
Si tu entends par barème tant de points pour la problématique avec un point d'interrogation, tant de points pour les transitions ou je ne sais quel autre charcutage de devoir, je suis d'accord.
Mais il me semble que ce dont parle Mamamanette, c'est de se mettre d'accord nationalement sur les attendus. Pour être concrète, sur le commentaire de Giono cette année, qu'est-ce qui était nécessairement attendu? Sachant que les élèves ont dû travailler sur la construction du personnage de roman, que pouvaient-isl démontrer sur ce passage-là?
Si on avait travaillé en amont sur cela, on aurait sans doute vu que le texte se prêtait peu au travail de commentaire pour un élève ignorant tout du contexte, sauf à attendre pour commentaire un laïus débilitant sur la bonne maman un peu trop dirigiste mais gentille quand même.
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Dim 14 Juil 2013 - 11:54
Iphigénie exprime mieux que moi nos pensées Smile 
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 11:56
Laughing 
C'est que le sujet m'intéresse...En fait j'ai été frappée cette année par le fait que je n'avais même pas dans mon paquet de feuille donnant une indication générale de correction, comme d'habitude, j'ai eu l'impression qu'on franchissait un pas de plus dans la déréglementation du bac, en donnant le signal de "peu importe le contenu, pourvu qu'on ait écrit...."ce qui ressort de plus en plus des comptes rendus de l'EAF à chaque rentrée: de plus en plus d'indulgence pour les élèves et un réquisitoire des "mauvaises pratiques " enseignantes: on a l'impression d'un monde à l'envers, où ce sont les examinateurs qui sont examinés et non les élèves, nécessairement au niveau requis puisque c'est à nous de nous adapter à leur niveau et non l'inverse....Je caricature à peine.


Dernière édition par iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 12:00, édité 1 fois
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Dim 14 Juil 2013 - 12:00
Ah oui, nous on a eu un truc assez complet et bien fait par nos collègues, vu le sujet, sur ce qu'on pouvait trouver, sur ce qu'il fallait valoriser, mais rien évidemment sur ce qui était indispensable (sauf sur les questions).
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 12:01
Ah bon? alors ou bien on l'a oublié dans mon paquet, ou mon académie, comme d'hab est "pilote" ou mon paquet (de doublants il est vrai) n'avait pas le même traitement?
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Dim 14 Juil 2013 - 12:05
Oh je pense que cela varie énormément selon les académies et même les centres... là cela avait été préparé par l'inspecteur du secteur et quelques enseignants dont notre coordinatrice, 5-6 pages + les copies test.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 12:11
en tout cas d'accord avec toi sur la nécessité de s'accorder sur les attendus indispensables, sinon, la notation est impossible autrement qu'au pifomètre individuel....
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par User5899 le Dim 14 Juil 2013 - 14:00
mamamanette a écrit:Il n'empêche que l'année dernière, une demande expresse a été remontée, de la part de nombreux IPR et IA + enseignants, de ne plus jamais donner un poème en invention... Donc, vraiment, impression que tout le monde, y compris nos inspecteurs, sont pris pour des *... et traités comme quantité négligeable.
Pour moi, et pour tout le bac français, je ne comprends pas pourquoi on n'a pas un barème plus précis et NATIONAL, en particulier pour les inventions, mais pas seulement. 1/3 environ pour ci et ça, c'est insuffisant.
Exemple en dissert' : tant pour les arguments, tant pour la qualité d'exemples personnels et développés, tant pour l'utilisation des textes du corpus, tant pour l'organisation du devoir, tant pour l'introduction qui contient ça et ça, tant pour l'orthographe et la syntaxe...
En invention, selon le sujet chaque année, tant pour chaque attendu du sujet + grosse part du barème sur le vocabulaire, la syntaxe, l'orthographe...
Et la question 1... Vous aussi, on vous a fait donner 0,5 pt pour la seule réponse de "la chambre" ? ou 0,25 ? ou rien du tout ?
Ce barème ultra flou conduit à des écarts énormes d'exigences, et entretient l'impression, démotivante et parfois juste, chez les élèves, qu'ils seront notés très subjectivement et très différemment selon le correcteur et l'académie. Selon les académies, c'est avéré par nos témoignages, et c'est inadmissible. Ou alors, on qualifie le bac d'examen régional, avec valeur variable d'une région à l'autre.
Je constate en réunion que des collègues ne tiennent que peu compte d'un critère du sujet au détriment d'un autre, ou encore attribuent une importance énorme à des critères purement formels qui n'affectent que bien peu la qualité réelle d'un devoir, etc.
Un barème précis et national, proposé et validé par des représentants enseignant dans le secondaire, en prépa et en fac, ce serait mon cheval de bataille n°1. (Les autres ont déjà été mentionnés ici et ailleurs Smile )
En plus, ça réduirait les écarts de notation... Ah, mais zut, ça empêcherait de surnoter...
Ah mon dieu... Mais c'est vrai qu'il y avait un barème...
Ben j'ai complètement oublié
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Al le Dim 14 Juil 2013 - 14:02
Razz 

Personnellement un barême me gênerait. Ce n'est pas une science exacte et même en maths ils ont du mal avec les barêmes... ce qu'il faudrait c'est plutôt des exigences communes, non revues à la baisse.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Iphigénie le Dim 14 Juil 2013 - 14:55
Ben des exigences, ça suppose un barème, non? pas un barème tatillon, on est bien d'accord, mais un barème global: on ne mettra pas la moyenne si....
on mettra la moyenne si....
Je veux bien que ce ne soit pas une science exacte, mais là on est quand même dans le foutoir le plus complet.... Ou sinon, je veux bien qu'on tire au sort les copies, ça ne devrait pas fausser considérablement les résultats ni leur caractère scientifique... Razz 
avatar
Mama
Bon génie

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Mama le Dim 14 Juil 2013 - 15:16
exactement. sinon, on a des collègues qui attribuent 8 points à la langue et rien à la qualité des exemples en dissertation, d'autres qui ne tiennent pas compte de l'orthographe en invention, etc. Désolée, mais c'est injuste. Il ne s'agit pas d'un barème point par point, bien sûr, mais on a beau "avoir de l'expérience", au fil des copies notre jauge se fait plus flottante, et surtout elle sera différente d'un examinateur à l'autre, ce qui est anormal. Un candidat à un examen a le droit de savoir sur quoi il sera jugé avec précision, ce n'est pas un casting de télé-réalité... Laughing Déjà qu'en français le "programme" à réviser est beaucoup plus flou qu'ailleurs (des genres... ben c'est pas précis, tout, quoi, et il peut y avoir un sujet avec des auteurs / un mouvement qui n'ont jamais été vus de leur scolarité, comme cette année). Bon, c'est ainsi, mais ça commence à faire beaucoup d'inconnues pour mettre des élèves qui n'ont pas la fibre littéraire au travail et les motiver.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par User5899 le Dim 14 Juil 2013 - 15:45
Découper une dissert ou un commentaire en parties de note /20 n'a aucun sens. La seule façon de critériser une dissert est d'essayer d'envisager les différents produits finis qu'on nous rend et de les hiérarchiser.
Le commentaire parle vaguement du texte en une page : maximum 3/20
Le commentaire parle vaguement du texte et s'appuyant une fois ou deux sur le texte : maximum 5/20
Le commentaire présente des remarques pertinentes et éclairantes pour le sens sans les mettre en relation : maximum 9/20
Le commentaire suit un plan sensé mais les remarques à l'intérieur se limitent aux procédés les plus visibles : maximum 11/20
Et ainsi de suite.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Al le Dim 14 Juil 2013 - 15:48
Ah oui voilà, je suis d'accord avec Iphigénie et Cripure, mais pour moi ce n'est pas un barême, c'est plutôt des directions de notation (je pensais que par barême vous entendiez "tel mot apparait dans la copie = 1.5 point"). Mais avoir des lignes directrices du type hors sujet = pas la moyenne, ce serait bien (je prends cet exemple car malheureusement tous nos collègues ne l'appliquent pas...).

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par User5899 le Dim 14 Juil 2013 - 15:50
Aletheia a écrit:Ah oui voilà, je suis d'accord avec Iphigénie et Cripure, mais pour moi ce n'est pas un barême, c'est plutôt des directions de notation (je pensais que par barême vous entendiez "tel mot apparait dans la copie = 1.5 point"). Mais avoir des lignes directrices du type hors sujet = pas la moyenne, ce serait bien (je prends cet exemple car malheureusement tous nos collègues ne l'appliquent pas...).
Hors-sujet, chez moi, c'est 4-5 au grand maximum. Et pendant l'année, c'est fréquemment 0,5.
Contenu sponsorisé

Re: EAF : on la fait, cette lettre à l'IG ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum