Les critiques les plus stimulants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les critiques les plus stimulants

Message par Ruthven le Ven 15 Aoû 2008 - 19:56

Dans la série des inventaires à la Prévert, quels sont les livres critiques qui ont vraiment éclairé pour vous une oeuvre, une période ou un thème?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Ven 15 Aoû 2008 - 20:06

Défense et illustration de la langue française de Du Bellay et en général la seconde partie du XVIe siècle.

Baudelaire en poèsie.

Flaubert

Proust

Butor


Dernière édition par Proflolo le Sam 16 Aoû 2008 - 0:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité24 le Ven 15 Aoû 2008 - 20:30

Barthes.....
roland, je t' coeurs

critique et vérité: chirolp iei

Like a Star @ heaven

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Ven 15 Aoû 2008 - 23:39

Il est toujours fort difficile de choisir..... disons 2 livres que j'aime beaucoup
"L'illusion et ses procédés" de la Princesse de Clèves aux illustres francaises de Robert Challes de Françoise Gevrey.. trés beau livre qui m'a permis d'apprécier pas mal de choses sur une période que j'aime.
"le style de Montaigne" de Floid Grey ; un livre magnifique sur la poésie du cher homme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par clairah le Sam 16 Aoû 2008 - 16:20

Tout ce que Mitterand a écrit sur Zola...

clairah
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Abraxas le Sam 23 Aoû 2008 - 8:00

Barthes, encore et toujours. J'ai suivi ses cours sur le discours amoureux, et chaque fois que je le relis, j'entends la voix du cher homme. Et croyez-moi, c'était fascinant, un cours de Barthes. Tous ces micros tendus vers lui, comme autant de phallus, pour enregistrer la voix du Maître...
Sinon Starobinski, très souvent. Ou Doubrovski, sur Corneille. Ou René Girard. Ou Jean-Pierre Richard, sur la poésie. Ou Rousset sur le baroque. Ou Bachelard. Ou...

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Reine Margot le Sam 23 Aoû 2008 - 10:15

moi starobinski pour rousseau, sinon barthes aussi et philippe lejeune sur l'autobiographie...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Leil le Sam 23 Aoû 2008 - 10:40

Bakhtine pour le roman, mais aussi Caillois, Barthes et Kundera.
Larthomas, Forestier, Brecht et Ionesco pour le théâtre.
Friedrich, Baudelaire pour la poésie.
Mais plein d'autres encore : Bachelard, Girard, Genette, Gracq, Starobinski, Bellemin-Noël, Jouve, Marthe Robert, Reverdy, Aristote ...

_________________
http://www.bricabook.fr/

Leil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Circé le Sam 23 Aoû 2008 - 14:05

Je vais être sélective et retenir Starobinski et Richard.

Barthes, euh.......j'y comprends rien!
Aïe!
Pas taper, pas taper!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Abraxas le Dim 24 Aoû 2008 - 11:52

Allons donc, Circé, Barthes est éminemment lisible. Commencez par Mythologies (ah, ces réflexions sur la frange des Romains au cinéma, ou sur le "à point" du steack), ensuite les Fragments d'un disocurs amoureux (cet extraordinaire paragraphe sur le "je t'aime", ou sur la jalousie), puis continuez avec le Sade Fourier Loyola (le rôle des machines chez Sade, ou les réflexions essentielles sur le couscous au beurre rance à propos de Fourier). Au passage, offrez-vous le Michelet par lui-même fait par le cher Roland (cet oeil sur les obsessions de Michelet, sur les inges sanglants de ses servantes ou la fécondité des nagaves - ou le rôle du café dans l'éclosion des Lumières), puis le Barthes par Barthes - l'un des plus imaginatifs modes d'évitement du biographique, afin de dire enfin des choses essentielles. Et enfin le Plaisir du texte - sans oublier le reste, tout le reste.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Dim 24 Aoû 2008 - 12:06

le Michelet par lui-même fait par le cher Roland (cet oeil sur les obsessions de Michelet, sur les inges sanglants de ses servantes ou la fécondité des nagaves - ou le rôle du café dans l'éclosion des Lumières),
Lisez surtout Michelet dont la monumentale histoire vient de sortir avec des notes...une des plus grands textes de la littérature du 19°S...un vrai plaisir de lecture, en particulier les grandes batailles du Moyen Age et l'importance des femmes au Haut Moyen Age.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Reine Margot le Dim 24 Aoû 2008 - 12:43

oui michelet me tentait (surtout son bouquin sur les sorcières qui m'intrigue) mais je me demandais si historiquement ses recherches n'étaient pas dépassées donc je craignais que ça m'embrouille...
mais alors c'est vraiment si bien, michelet (j'en ai lu des extraits mais c'est tout)?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Dim 24 Aoû 2008 - 13:00

Oui c'est vraiment une oeuvre extraordinaire pour son style, son ardeur à faire vivre l'événement, à resusciter des personnages d'exception. L'oeuvre est fondatrice car l'écrivain s'est appuyé sur des documents.

Dépassé? Oui et non! Il ne faut pas y chercher forcèment la recherche telle que la voient les historiens d'aujourd'hui. Il est un homme du 19° S qui pense avec les critères politiques et idéologiques qui sont les siens. C'est un homme qui réagit par rapport à son époque et propose une réflexion romantique originale. C'est trés net par exemple avec la question des races au début du premier tome. Mais l'édition la plus recente est formidable dans la mesure où les notes abondantes soulignent la mise en perspective. Un vrai travail critique qui fait regretter de ne pouvoir lire Augustin Thierry par exemple. Pour une découverte de fragments de Michelet, je te conseille l'édition Paule Petitier qui offre de lumineux passages.

Un auteur majeur qui a façonné le regard de générations de lecteurs jusqu'aux années 60 ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Dim 24 Aoû 2008 - 13:07

j'ajouterai aussi de lire "la sorcière"..qui aborde comme son titre l'indique le phénomène de la sorcellerie ..mais aussi le sort de la femme au Moyen Age... pourquoi brûler une femme? En quoi la femme peut elle être identifiée au diable?Toute une histoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Nou le Dim 24 Aoû 2008 - 13:10

Oui ! j'ai un excellent souvenir de "La sorcière" de Michelet. De même pour Barthes, c'est un réel plaisir. Seul Blanchot reste (pour moi) obscur bien que très intéressant. study

_________________
"Celui qui ne partage pas son savoir n'a plus rien à inventer" François Delarozière
"Les mots sont importants. Quand on parle mal, on pense mal. Et quand on pense mal, on vit mal." Nanni Moretti

Nou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Reine Margot le Dim 24 Aoû 2008 - 13:10

j'y penserai, quand j'aurai fini tristes tropiques que je suis en train de lire, et ensuite la vie de mariane, et ensuite mon anthologie de tragiques grecs...on n'en finit jamais!!!

mais effectivement ça a l'air bien.
sinon comme historien et penseur politique du 19e, il y a tocqueville, génial dans la démocratie en amérique et l'ancien régime et la révolution.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Invité le Dim 24 Aoû 2008 - 13:47

la vie de mariane

En voilà encore une jolie lecture.. un des plus beaux personnages et si tu veux poursuivre, il faut lire en bibliotheque la belle thèse d'Henry Coulet qui date du début des années 70.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les critiques les plus stimulants

Message par Circé le Dim 24 Aoû 2008 - 13:51

@Abraxas a écrit:Allons donc, Circé, Barthes est éminemment lisible. Commencez par Mythologies (ah, ces réflexions sur la frange des Romains au cinéma, ou sur le "à point" du steack), ensuite les Fragments d'un disocurs amoureux (cet extraordinaire paragraphe sur le "je t'aime", ou sur la jalousie), puis continuez avec le Sade Fourier Loyola (le rôle des machines chez Sade, ou les réflexions essentielles sur le couscous au beurre rance à propos de Fourier). Au passage, offrez-vous le Michelet par lui-même fait par le cher Roland (cet oeil sur les obsessions de Michelet, sur les inges sanglants de ses servantes ou la fécondité des nagaves - ou le rôle du café dans l'éclosion des Lumières), puis le Barthes par Barthes - l'un des plus imaginatifs modes d'évitement du biographique, afin de dire enfin des choses essentielles. Et enfin le Plaisir du texte - sans oublier le reste, tout le reste.

Ben le problème c'est que Mythologies, Le Plaisir du texte, et Le Degré zéro de l'écriture, j'ai lu...et que cela ne m'a pas donné envie d'en lire d'autres...contrairement à Starobinski que j'ai littéralement dévoré.
Je pense que je les ai lus peut-être trop tôt...en tout début de prépa Capes...et avec un cerveau quelque peu "rouillé"...sûrement un manque évident de recul par rapport à la littérature.
Je me suis promise de refaire un "essai" en tentant Les Fragments d'un discours amoureux.

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum