Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Celeborn le Mar 26 Nov - 14:02

Bonjour à tous,

Nous sommes en train de travailler au Snalc sur un bilan de la réforme du lycée ainsi que sur ce que pourrait constituer une vraie rénovation de ce dernier.

Je serais donc très intéressé par tous ceux qui voudront bien, dans ce fil de discussion, signaler les dysfonctionnements, les problèmes (éventuellement les réussites aussi) qu'ils ont repérés/vécus suite à cette réforme. Pas besoin d'une dissertation : plus c'est précis et concret, mieux c'est. Tout peut y passer : horaires, filières, taille des classes, options, enseignements d'exploration, AP, groupes de langue, baccalauréat et j'en passe.

Merci à tous ceux qui voudront bien partager leur expérience !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par stench le Mar 26 Nov - 17:13

Je trouve que remplacer l'AI (qui se faisait par groupe d'une dizaine d'élèves) par l'AP en classe complète, comme ça se fait dans notre lycée, est absurde.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par micaschiste le Mar 26 Nov - 17:27

Je trouve qu'avoir supprimer des heures de cours disciplinaires pour mettre en place l'AP et les enseignements exploratoires, c'est vraiment furieux 
En SVT 25% d'heures perdues en seconde, 25% d'heures en première S. Les programmes n'ont pas été allégés pour autant. On ressent une baisse de niveau des élèves en TS.

L'AP avec des élèves que l'on n'a pas en cours a une efficacité proche du néant. L'organisation de l'AP étant très différente d'un établissement à l'autre, il n'est pas possible de généraliser.

Les enseignements exploratoires (MPS par exemple) ne sont pas un palliatif aux heures de maths, SVT, physique-chimie... supprimées. D'autant plus que les notes de cet enseignement comptent pour du beurre. Bref, pour les élèves cela est plus de l'animation qu'un véritable enseignement. De toute façon, il n'est pas question de parler d'acquisition de connaissances...
Bref concernant les sciences, je ne vois pas de point positif dans cette réforme.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par CatLea le Mar 26 Nov - 17:48

+1 avec Micachiste. Chez nous, le programme impose que les élèves touchent à tout sans approfondir. Moralité, certaines bases qui étaient précédemment acquises ne le sont plus et on construit sur des sables mouvants.

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Al le Mar 26 Nov - 19:08

Alors moi je n'ai pas de point de comparaison avec avant, mais ce qui m'a sauté aux yeux : AP = n'importe quoi, chaque établissement n'en fait qu'à sa tête alors qu'une seule recette marche : des petits groupes avec le même prof qu'en classe entière -ou alors un autre prof mais le même toute l'année, on est pas dans des mini TDs de fac !-. Noter que l'AP en petits groupes avec le prof, entre midi et deux le dernier jour de la semaine : mauvaise idée.

Et sinon, 34 élèves en 2d : lol! surtout quand public de ZEP (et salle trop petite les forçant à être les uns sur les autres).

Ah oui et aussi : 4h/semaine pour le bac français : re lol! .

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par User5899 le Mer 27 Nov - 0:33

4h de français hebdomadaires en 1re, c'est peu, mais c'est l'horaire de S ou de ES depuis au moins 1976.

Pour la question de Celeborn...

-Inutilité de l'AP (en classe entière si on se contente de l'horaire de base) : l'AI permettait de cibler 4 ou 5 élèves, là, c'est n'importe quoi.

-Imbecillité du plafonnement des horaires par discipline. Par exemple, nous avions la dotation pour donner 5h de français à nos élèves en seconde (4h de cours + 1h de TD, soit 6h/prof), mais c'est illégal : les élèves ne peuvent avoir plus de l'horaire national, à savoir 4h. Notre recteur nous a retoqués la première année (mais j'ai fait un sondage sur Néo, et apparemment, de nombreux établissements s'affranchissent de la loi).

-Nocivité de l'incitation en direction des CdE de constituer des classes de 34 (bientôt peut-être plus avec la possible disparition des heures d'effectifs pléthoriques) sans considération de séries. Des CdE résistent, mais combien de temps encore ?

-Enseignement des langues par compétences : illisible, rejeté par les élèves, les profs, les parents ; nous l'avons abandonné cette année.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par PauvreYorick le Mer 27 Nov - 6:59

- Inutilité de l'AP sous sa forme actuelle (classe entière ou même demi-classe, c'est trop), comme plusieurs l'ont dit;

- Quand l'AP est mise en place au détriment d'heures d'enseignement (cf les remarques sur les disciplines telles que maths / physique / SVT), c'est encore pire;

- Même remarque que Cripure pour le plafonnement des horaires

- Spécifique à la philosophie: la suppression des dédoublements en classes de Terminales S et technologiques rend souvent très difficile le travail (revenir à 4h en S, dont une dédoublée ou non, et à 3h dont une dédoublée en technologique).

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Mr_Z le Mer 27 Nov - 8:13

@PauvreYorick a écrit:- Inutilité de l'AP sous sa forme actuelle (classe entière ou même demi-classe, c'est trop), comme plusieurs l'ont dit;

- Quand l'AP est mise en place au détriment d'heures d'enseignement (cf les remarques sur les disciplines telles que maths / physique / SVT), c'est encore pire;

- Même remarque que Cripure pour le plafonnement des horaires

- Spécifique à la philosophie: la suppression des dédoublements en classes de Terminales S et technologiques rend souvent très difficile le travail (revenir à 4h en S, dont une dédoublée ou non, et à 3h dont une dédoublée en technologique).
+1

Mr_Z
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Iphigénie le Mer 27 Nov - 8:32

même opinion que Cripure et PauvreYorick sur l'A.P
(une question pour Cripure: je me trompe peut-être, mais il me semble bien que les ES ont eu pendant longtemps  5 heures et non 4, plus exactement 4 heures élèves mais 5 heures prof avec un dédoublement que l'on n'avait pas en S: pratique locale ou nationale?)

On peut ajouter à tout cela la mise en place des enseignements d'exploration, sans notation (enfin cela dépend des matières, certains notent, d'autres pas, moyennes prises en compte,ou pas, dans les moyennes générales , ce qui fausse considérablement ces dernières).
Les "programmes" étant définis de façon très floue (par exemple, pour parler de ce que je connais, en" littérature et société") cela peut aboutir à à peu près tout ou n'importe quoi (je sais, c'est justement fait exprès: l'adaptation au terrain: vae victis dans les coins paumés culturellement parlant..... )Le  côté "pré-recrutement" ou option "facultative" conduit aussi à des travaux et des notations  faciles qui faussent davantage qu'ils n'explorent la vision de ces filières. Un élève peut par exemple être très faible en français et être noté comme "très intéressé" en enseignement de littérature et société"...
On observe à partir du deuxième trimestre, en fonction des orientations à de forts décrochages d'élèves décidant de ne plus rien faire, puisque c'est sans conséquence (d'où l'introduction par certains de notations ).
Enfin cela crée une contrainte de plus dans les barrettes d'emploi du temps qui finissent par bloquer toute rationalité dans leur organisation générale.

On observe aussi en lycée une déliquescence de la notion de classe, les élèves finissant par ne plus avoir en commun que quelques cours( en gros maths, histoire géo et français, tout le reste étant en groupes et options. Je ne suis pas sûre qu'on ait vraiment réfléchi aux conséquences sur la gestion des "classes" ainsi reformées différemment de cours en cours....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par PauvreYorick le Mer 27 Nov - 8:38

@iphigénie a écrit:

On peut ajouter à tout cela la mise en place des enseignements d'exploration, sans notation (enfin cela dépend des matières, certains notent, d'autres pas, moyennes prises en compte,ou pas, dans les moyennes générales , ce qui fausse considérablement ces dernières).
Les "programmes" étant définis de façon très floue (par exemple, pour parler de ce que je connais, en" littérature et société") cela peut aboutir à à peu près tout ou n'importe quoi (je sais, c'est justement fait exprès: l'adaptation au terrain: vae victis dans les coins paumés culturellement parlant..... )Le  côté "pré-recrutement" ou option "facultative" conduit aussi à des travaux et des notations  faciles qui faussent davantage qu'ils n'explorent la vision de ces filières. Un élève peut par exemple être très faible en français et être noté comme "très intéressé" en enseignement de littérature et société"...
On observe à partir du deuxième trimestre, en fonction des orientations à de forts décrochages d'élèves décidant de ne plus rien faire, puisque c'est sans conséquence (d'où l'introduction par certains de notations ).
Enfin cela crée une contrainte de plus dans les barrettes d'emploi du temps qui finissent par bloquer toute rationalité dans leur organisation générale.

On observe aussi en lycée une déliquescence de la notion de classe, les élèves finissant par ne plus avoir en commun que quelques cours( en gros maths, histoire géo et français, tout le reste étant en groupes et options. Je ne suis pas sûre qu'on ait vraiment réfléchi aux conséquences sur la gestion des "classes" ainsi reformées différemment de cours en cours....
+1, +1, +1.

Ajoutons qu'APB contribue à vider de son sens le baccalauréat (et par contrecoup le troisième trimestre...). Peut-être, par contre, est-on hors-sujet, là.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Jane le Mer 27 Nov - 9:00

Je ne sais pas si c'est en rapport avec le sujet; l'homme, qui est était prof de STI (la défunte matière...) aura un bilan psychologique suite au suicide d'un enseignant de son ex-matière à la rentrée.
Je pourrais aussi évoquer l'absence de formations en amont (ou si rares, et dans lesquelles les pauvres profs ont entendu dire à de nombreuses reprises par les IPR qu'eux-mêmes ne savaient pas où ils allaient, tout en chantant, fort paradoxalement, les louanges de la réforme). Les 5 matières qu'il doit désormais enseigner (Itec, LVtec, design, STI2D, enseignement d'exploration 2nde). De la souffrance de devoir enseigner une -pardon, des- matière(s) qu'il n'a pas choisie(s), qu'on lui a donc imposée(s). Tiens c'est comme si demain on me disait que ma filière disparaissait, et que, les arts plastiques, l'histoire, ou pourquoi pas l'allemand seraient ma nouvelle matière.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Lagomorphe le Mer 27 Nov - 9:31

@micaschiste a écrit:Je trouve qu'avoir supprimer des heures de cours disciplinaires pour mettre en place l'AP et les enseignements exploratoires, c'est vraiment furieux 
En SVT 25% d'heures perdues en seconde, 25% d'heures en première S. Les programmes n'ont pas été allégés pour autant. On ressent une baisse de niveau des élèves en TS.

L'AP avec des élèves que l'on n'a pas en cours a une efficacité proche du néant. L'organisation de l'AP étant très différente d'un établissement à l'autre, il n'est pas possible de généraliser.

Les enseignements exploratoires (MPS par exemple) ne sont pas un palliatif aux heures de maths, SVT, physique-chimie... supprimées. D'autant plus que les notes de cet enseignement comptent pour du beurre. Bref, pour les élèves cela est plus de l'animation qu'un véritable enseignement. De toute façon, il n'est pas question de parler d'acquisition de connaissances...
Bref concernant les sciences, je ne vois pas de point positif dans cette réforme.
+1
J'ajouterais que l'AP et les MPS, non évaluées ou dont les notes ne comptent pas, sont pour les élèves une franche incitation à ne rien faire, à jacter à son aise, voire pire, et que cela influence leur comportement dans les cours disciplinaires: si mes TermS sont assez adultes pour comprendre que si l'on peut être un peu détendu en AP, l'ambiance doit redevenir studieuse en cours, mes 1èreS ont bien du mal à comprendre qu'on ne piaille pas en cours comme on peut le faire en AP, et j'imagine avec appréhension comment je vais devoir galérer pour obtenir le calme quand j'aurais "mes" élèves de MPS - garderie coûteuse tard en fin de journée - qui arriveront en première l'année prochaine. Le plus ridicule c'est la réponse des élèves de MPS quand je leur demande pourquoi ils ont choisi MPS alors qu'ils veulent faire L ou ES: "pour ne pas devoir prendre autre chose".

Lagomorphe
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Paddy le Mer 27 Nov - 14:32

En physique : 33 % d'horaire en moins en 1re S. (on est scandaleusement passé de 4h30 à 3h élève).
L'AP, c'est un peu "le vide est plein de vide",  mais les élèves (qui ont décidemment tout compris) s'en acccomodent fort bien dans la mesure où, dans mon bahut, on frise allègrement, suivant les semaines, les 50 à 70 % d'absentéisme... Si l'AP ne fonctionne pas, je vous le donne en mille, c'est que celui-ci est mal fait. Laughing 
L'AP n'est qu'une variable d'ajustement dans les emplois du temps tout comme les enseignements d'exploration qui, en plus, sont, chez nous, annualisés Evil or Very Mad suite à une proposition du représentant local du SGEN. Ce n'est pas grave, il y en a qui en redemandent...  
Quant à la taille des classes, c'est 35 minimum. Des fois 34, pour ceux qui sont bien vus ! chirolp iei


Dernière édition par Paddy le Mer 27 Nov - 16:43, édité 2 fois

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par Kilmeny le Mer 27 Nov - 14:34

Rendez-nous l'aide individualisée !!!!!! veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration 

L'AP est une cote mal taillée.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan de la réforme du lycée général et technologique.

Message par User5899 le Jeu 28 Nov - 0:47

@iphigénie a écrit:Cripure: je me trompe peut-être, mais il me semble bien que les ES ont eu pendant longtemps  5 heures et non 4, plus exactement 4 heures élèves mais 5 heures prof avec un dédoublement que l'on n'avait pas en S: pratique locale ou nationale?)
Il y a eu des modules en 1re, placés sur telle ou telle discipline par le CA : ça explique que vous ayez pu avoir 5h. Mais ce n'était pas l'horaire national.
Je voudrais ajouter que je trouve ahurissant qu'un 1re S, aujourd'hui, ait moins de maths que je n'en avais en 3e !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum