Pétition nationale : La revalorisation doit commencer maintenant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pétition nationale : La revalorisation doit commencer maintenant !

Message par neo le Sam 7 Déc 2013 - 21:59

Message du SNES à tous les adhérents, 7 décembre :

La revalorisation doit commencer maintenant !

Deux groupes de travail sur le métier enseignant ont eu lieu, le ministère envisage prochainement une réunion bilan sur l’ensemble des groupes ouverts. Dans le cadre de discussions en bilatérale le SNES continuera à porter ses exigences. Vous trouverez sur le site du SNES les éléments d’information et d’analyse du SNES sur l’état actuel des propositions ministérielles. L’US que vous allez recevoir et qui est d’ores et déjà en ligne sur le site vous donnera aussi tous ces éléments ; vous trouverez également en ligne une affiche et dès lundi un tract

Le SNES, avec les personnels du second degré, se doit de continuer à peser sur les discussions qui se poursuivent. Face aux dégradations accumulées ces dernières années tant sur nos conditions de travail que sur nos rémunérations, le SNES exige que soit entamée, dès maintenant, une revalorisation de nos métiers.

C’est le sens de la pétition que vient de lancer le SNES et qui est accessible par le lien suivant
http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=32
Nous vous appelons à la signer très vite et à la faire signer largement autour de vous.

Frédérique Rolet, Roland Hubert, Daniel Robin
Cosecrétaires généraux
La pétition :
La discussion est ouverte sur le métier des enseignants du 2nd degré.

Ces derniers ont vu leur charge de travail croître au fil des années, leurs missions se diversifier, le métier devenir de plus en plus prenant.
Ils n'ont bénéficié, contrairement à d'autres, d'aucune réduction du temps de travail depuis 1950, alors même que les réformes alourdissaient leur charge de travail, que le nombre d'élèves à encadrer augmentait.
Ces phénomènes, liés à la faiblesse des rémunérations, ont détourné du métier nombre d'étudiants et la crise de recrutement actuelle n'est pas jugulée.

C'est pourquoi, les discussions ouvertes doivent déboucher sur des moyens permettant de diversifier les apprentissages, une évolution de notre métier porteuse d'améliorations, au-delà du respect d'une définition du maximum de service en heures hebdomadaires d'enseignement et de la qualification disciplinaire déjà obtenu par le SNES.

Les enseignants des collèges, lycées et post-bac exigent du Ministre :

* dans l'immédiat
Le doublement de l'ISOE, qui constituerait un premier pas vers une véritable reconnaissance des missions liées à l'enseignement.
Le maintien de l'intégralité des heures de décharges statutaires (laboratoire, cabinet, coordination EPS...), l'inscription de la chorale dans le service parce qu'elles correspondent à un besoin pédagogique au bénéfice des élèves.
L'augmentation de l'indemnité des TZR et de leurs frais de déplacement ainsi que pour ceux qui ont un service partagé entre plusieurs établissements.
L’alignement de l'indemnité des CPE et enseignants documentalistes sur l'ISOE revalorisée.
Des mesures de carrière (élargissement des promotions de corps ou de grade, amélioration des rythmes d'avancement, débouchés sur les grilles de rémunération supérieures...).

* des mesures programmées
Sur l'intégration dans le service de la concertation.
Sur les modalités de mise en œuvre d'un abaissement progressif des maxima de service.
Sur une revalorisation des salaires par une refonte de nos grilles indiciaires.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum