"Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par Nestya le 3/3/2014, 21:03

Fille d'ouvriers, je voulais faire du tennis et apprendre le piano quand j'étais petite. C'était malheureusement beaucoup trop cher pour mes parents, et effectivement, dans mon quartier, on qualifiait ceux qui pouvaient en faire de "bourges".

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par Balthazaard le 3/3/2014, 21:03

Par contre tu en as beaucoup qui rendent service dans de petits clubs d'équitation et qui en échange peuvent monter gratuit de temps en temps

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par PurpleBanner le 3/3/2014, 21:05

En primaire pour moi, oui: enseigner chez les riches EST plus simple qu'en ZEP!

Certes, je le constate, il y a de plus ou moins grands stress, dus aux parents principalement, mais jamais je ne ressors lessivée de ma journée comme c'était souvent le cas en ZEP.

De plus, le soir, je ne "ramène" pas dans ma petite boîte cérébrale les problèmes familiaux de bidule, truc, machin, schpountz et binz... des gosses à problèmes, il y en a, certes, mais tellement moins. C'est donc plus simple...

Spoiler:
Par contre, je ne saurais affirmer que c'est plus sympa (après 6 mois, je ne suis pas encore tout à fait sûre...)

PurpleBanner
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par Balthazaard le 3/3/2014, 21:05

on qualifiait ceux qui pouvaient en faire de "bourges"...et chez moi celui qui avant un cheval de "millionnaire" (en 1967) j'ai appris à relativiser depuis...pas celui qui a écrit l'article je pense , hélas pour lui

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par Hermiony le 3/3/2014, 21:09

@Balthazaard a écrit:Par contre tu en as beaucoup qui rendent service dans de petits clubs d'équitation et qui en échange peuvent monter gratuit de temps en temps

Beaucoup de mes élèves (collège rural, milieu peu favorisé) font de l'équitation : j'ai été étonnée au début, parce que j'avais le même a priori que l'auteur de l'article. Beaucoup ont en fait des chevaux (ou de la famille qui en possède). Je ne qualifierais pas ce sport de "sport de riches". En revanche, le golf ou même le tir à l'arc sont très onéreux et je ne pense pas que tout le monde puisse y avoir accès.

Fin du HS

Pour le reste, ayant déjà eu affaire à des élèves de centre-ville bien huppé, je sais que c'est un public que je ne supporterai pas : ils avaient tout vu, tout fait et considéraient que tout leur était dû. Maintenant, je sais qu'il ne faut pas généraliser non plus...


Dernière édition par Hermiony le 6/3/2014, 15:11, édité 1 fois

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par arcenciel le 3/3/2014, 21:18

Chez "les riches" les élèves essaieront de te mettre dedans en t'attaquant sur le savoir alors qu'en ZEP ils essaieront de voir tes limites, ta résistance.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par tabou le 3/3/2014, 21:21

juste pour le tennis même si c'est pas l'essentiel du propos, mon fils fait du tennis depuis trois ans, cela nous coûte 80 euros par an, le club lui avait offert une raquette à son inscription et là il vient de la changer, on en acheté une à 20 euros.

tabou
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par coindeparadis le 3/3/2014, 21:22

J'ai enseigné dans deux écoles de "riches", je dis bien" riches" pas bourgeois. Les enfants venaient à l'école avec leurs chauffeurs (parfois en limousines). Une famille était même milliardaire. Et il est vrai que la qualité de la direction joue : le premier établissement était géré par un directeur intègre, le second par une sale petite peste prête à jeter en pâture les profs pour servir ses intérêts. Malgré cela j'ai eu de bonnes relations avec les parents (de toutes façons pauvres ou riches on n'est pas amenés à devenir copains !) A l'autre bout j'ai connu la misère : enfant vivant dans une voiture avec son beau-père, mère toxico qui finit par se jeter du 5ème étage sous les yeux de son môme de 8 ans... Et j'avoue que se recentrer sur du scolaire pur, loin des histoires sordides, c'est reposant ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP"

Message par philann le 3/3/2014, 21:40

Personnellement j'ai été élève à MC à Sceaux et j'en garde d'excellents souvenirs!
MAIS les stagiaires que je connais qui ot été envoyés dans de très bons lycées....ont souffert plus que moi dans mon collège mixte où certains parents sont pénibles mais où la majeure partie nous fichent la paix!!!


Je crois que dans de tels lycées l'âge du prof joue beaucoup sur sa crédibilité et sa capacité à avoir la paix!

Sinon j'ai été AED à JF à Paris, des élèves ayant 2000 euros de fringues sur le dos mais sympas et d'autres très puants... le tout dépend beaucoup de l'éducation reçue!!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum