Etre prof sans autorité naturelle !

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par arcenciel le Jeu 29 Mai 2014 - 21:18

@Volubilys a écrit:Donc soit on est gentil et laxiste, soit on est autoritaire et méchant?
youpi!  cafe 

Je ne suis pas quelqu'un de méchant, je suis donc gentille. Je suis une gentille maîtresse autoritaire, c'est tout.

Voilà! Itou paraît-il et sévère et juste qu'on dit aussi...
(lors d'une équipe éducative dernièrement, j'ai appris que j'étais cadrante)

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 21:19

@Carabas a écrit:
Fafnir a écrit:Pour moi l'autorité naturelle est un mythe. Clairement.
Oui alors ça, c 'est généralement ce que disent les gens qui en ont.

Le problème de cette autorité naturelle, c'est que quand on en a, on n'en est pas conscient, mais quand on n'en a pas, on le voit très vite...

L'autorité naturelle, c'est le truc que n'a pas le prof qui se fait bordéliser.
Appeler ça «autorité naturelle», ça renvoie au don: tu es doué ou tu n'es pas doué et tu ne peux rien y faire. Qu'on puisse améliorer sa gestion de classe par un travail spécifique est une réalité, l'autorité peut s'acquérir, s'améliorer en la travaillant.

D'une manière générale, dans n'importe quel domaine, on peut avoir cette idée comme quoi il y a le «don» ou pas, et baisser les bras «je ne suis pas doué», ou penser que l'échec est juste une information et travailler pour s'améliorer. C'est ce que Carol Dwek appelle les «états d'esprit» (son livre est traduit en français).


Dernière édition par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 22:09, édité 1 fois

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par Al le Jeu 29 Mai 2014 - 21:20

Ce que voulait dire la personne qui se disait "trop gentil", c'est qu'elle a peur de punir, à mon avis. Peur des élèves, de leurs réactions (de rejet), trop besoin d'être aimé. Et ça donne effectivement 0 autorité, 0 crédibilité, la catastrophe. No  J'ai connu plusieurs très jeunes profs qui "n'osaient" pas être fermes (= "être trop gentil"). Même pour moi c'est parfois difficile, comme dit plus haut je me fais avoir parce qu'au bout du compte, j'ai encore besoin que ça finisse par se passer harmonieusement. Du coup quand la classe ou un élève à problème s'est calmé(e), j'ai du mal à re-dégainer de suite l'arsenal de sanctions quand elle / il redérape. Récemment on m'a fait comprendre que c'était une fragilité, d'avoir ce besoin là (à tout prix, avoir une bonne relation avec tous les élèves...) ; que les élèves le sentent (inconsciemment, et ça suffit largement!) et qu'ils ont donc "un levier" pour me faire ch... et pourquoi s'en priveraient-ils ? Evil or Very Mad 
J'ai compris ça, mais je ne sais pas trop quoi faire pour avoir moins besoin de cette relation privilégiée et harmonieuse à l'autre. Du coup y a des classes où c'est génial, où je sors de chaque cours comblée yesyes , et des classes où c'est l'horreur, où je me fait balader... et où je me sens malheureuse. Crying or Very sad  Je sais que c'est un problème de distance, je n'ai pas encore trouvé la bonne avec toutes les classes.

Il y a un autre phénomène : une classe se positionne très vite, en début d'année, et généralement ne va pas être immonde avec 100% des profs. Ils "sélectionnent" plus ou moins consciemment leurs souffre-douleurs de l'année... et pour être du "bon côté", mieux vaut en effet être solidement implanté dans l'établissement (bénéficier du bouche à oreilles...) ou arriver à en donner l'illusion, ce qui est quelque peu délicat quand on débarque après la rentrée pour un remplacement  Rolling Eyes je me pose encore beaucoup de questions sur "l'adoption" du prof par les élèves, comment faire pour quasi à chaque coup recréer cette adhésion miraculeuse qui fait reconnaitre l'autorité...  Neutral parce que là j'ai été adoptée, pas vraiment côté "souffre douleur", mais plutôt comme une petite polly-pocket qu'on s'amuse à faire tourner en bourrique...et in fine, avec renfort de menaces & sanctions & CPE-parents, qu'on finit par respecter/écouter/craindre trèstrès vaguement  affraid 

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par Volubilys le Jeu 29 Mai 2014 - 21:39

@dandelion a écrit:En maternelle et dans les premières années de primaire il faut vraiment être gentil. La relation aux élèves est différente.
Je me dis qu'en même qu'en Arts Plastiques ou en musique, il doit être plus délicat d'avoir de l'autorité, compte tenu du peu de poids que l'on accorde symboliquement à ces disciplines et de la nature même de l'organisation du travail (et des difficultés liées au nombre d'élèves suivis comme relevé plus haut).
Il faut être aussi autoritaire en maternelle qu'ailleurs, ce n'est pas car ils sont petits qu'ils faut laisser faire n'importe quoi et ne pas se faire obéir, l'autorité ne se joue pas de la même manière qu'avec des collégiens c'est sûr, mais si on est "trop gentil" (selon l'expression) en maternelle, on se fait bouffer tout de suite, et c'est violent une classe de petits hors contrôle!  Razz 
J'ai eux des maternelles pendant... pfffff.... longtemps, et c'est eux qui m'ont forcé à bosser mon autorité, pour devenir autoritaire en classe.

@arcenciel a écrit:
@Volubilys a écrit:Donc soit on est gentil et laxiste, soit on est autoritaire et méchant?
youpi!  cafe 

Je ne suis pas quelqu'un de méchant, je suis donc gentille. Je suis une gentille maîtresse autoritaire, c'est tout.

Voilà! Itou paraît-il et sévère et juste qu'on dit aussi...
(lors d'une équipe éducative dernièrement, j'ai appris que j'étais cadrante)
J'ai aussi cette réputation d'être très cadrante, c'est même dans mon rapport d'inspection. C'est une qualité dit comme ça.
Une personne que l'on dit autoritaire, par contre, est considéré comme étant un dictateur, une personne horrible, méchante et cruelle.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par moritoria le Jeu 29 Mai 2014 - 22:07

@Tyler26 a écrit:Je reste toujours convaincu qu'une bonne gueulante bien théâtrale ou un regard de tueur peuvent permettre de gagner un temps fou.
Cela dit vous avez réussi un peu à nuancer mon opinion et je commence à comprendre que l'intelligence du cours et l'énergie déployée à les faire réussir peuvent asseoir une certaine autorité.
Ce qui est difficile en arts plastiques c'est de leur montrer qu'on apprend des choses (œuvres, vocabulaires, concepts artistiques...) et qu'on travaille des compétences, des savoir-être...
Je pense que c'est une facette du problème non négligeable et que je vais plutôt me focaliser la-dessus tout en continuant à sanctionner froidement les dépassements de limites. L'autre grand problème c'est qu'on a environ 20 classes (soit environ 500 élèves) et que c'est épuisant de tout punir tous le temps ! D'où l’intérêt peut-être de faire le forcing en début d'année ?
 Crying or Very sad c'est la ou on reconnais l'autorité naturelle justement: quand ça fait marrer les élèves, c'est qu'on n'en a aucune. Pareil pour le regard de tueur.

moritoria
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par User5899 le Jeu 29 Mai 2014 - 22:26

@Volubilys a écrit:Une personne que l'on dit autoritaire, par contre, est considéré comme étant un dictateur, une personne horrible, méchante et cruelle.
Perso, je suis très sympa, mais je ne lâche jamais rien et je suis très cadrant, comme vous dites. Pourtant, ma réputation est celle d'un dictateur, et on m'a encore rapporté que des élèves de 3e ont demandé à leur PP si j'avais toujours des 2e...
Ben c'est confortable, mais je n'ai pas l'impression d'être un dictateur.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par Tyler26 le Ven 30 Mai 2014 - 14:21

@Al a écrit:Ce que voulait dire la personne qui se disait "trop gentil", c'est qu'elle a peur de punir, à mon avis. Peur des élèves, de leurs réactions (de rejet), trop besoin d'être aimé. Et ça donne effectivement 0 autorité, 0 crédibilité, la catastrophe. No  J'ai connu plusieurs très jeunes profs qui "n'osaient" pas être fermes (= "être trop gentil"). Même pour moi c'est parfois difficile, comme dit plus haut je me fais avoir parce qu'au bout du compte, j'ai encore besoin que ça finisse par se passer harmonieusement. Du coup quand la classe ou un élève à problème s'est calmé(e), j'ai du mal à re-dégainer de suite l'arsenal de sanctions quand elle / il redérape. Récemment on m'a fait comprendre que c'était une fragilité, d'avoir ce besoin là (à tout prix, avoir une bonne relation avec tous les élèves...) ; que les élèves le sentent (inconsciemment, et ça suffit largement!) et qu'ils ont donc "un levier" pour me faire ch... et pourquoi s'en priveraient-ils ? Evil or Very Mad 
J'ai compris ça, mais je ne sais pas trop quoi faire pour avoir moins besoin de cette relation privilégiée et harmonieuse à l'autre. Du coup y a des classes où c'est génial, où je sors de chaque cours comblée yesyes , et des classes où c'est l'horreur, où je me fait balader... et où je me sens malheureuse. Crying or Very sad  Je sais que c'est un problème de distance, je n'ai pas encore trouvé la bonne avec toutes les classes.

Il y a un autre phénomène : une classe se positionne très vite, en début d'année, et généralement ne va pas être immonde avec 100% des profs. Ils "sélectionnent" plus ou moins consciemment leurs souffre-douleurs de l'année... et pour être du "bon côté", mieux vaut en effet être solidement implanté dans l'établissement (bénéficier du bouche à oreilles...) ou arriver à en donner l'illusion, ce qui est quelque peu délicat quand on débarque après la rentrée pour un remplacement  Rolling Eyes je me pose encore beaucoup de questions sur "l'adoption" du prof par les élèves, comment faire pour quasi à chaque coup recréer cette adhésion miraculeuse qui fait reconnaitre l'autorité...  Neutral parce que là j'ai été adoptée, pas vraiment côté "souffre douleur", mais plutôt comme une petite polly-pocket qu'on s'amuse à faire tourner en bourrique...et in fine, avec renfort de menaces & sanctions & CPE-parents, qu'on finit par respecter/écouter/craindre trèstrès vaguement  affraid 

C'est vrai, j'ai l'impression que c'est un peu ça pour moi, bien que je ne m'en rende pas vraiment compte.
J'ai tout de même progressé en essayant de rester moi-même : c'est-à-dire "bienveillant" tout en sanctionnant quand il faut (la fameuse main de fer dans un gant de velours). J'essaye mais je n'y arrive pas tout le temps et avec tout le monde. En plus c'est usant, chronophage et pas forcément efficace... J'ai l'impression que la bienveillance, avec certains élèves est interprétée comme une faiblesse (tant cette notion leur est inconnue...)
C'est pour cela que j'aimerais avoir de l'autorité naturelle pour pouvoir leur parler un langage qui comprenne !

Tyler26
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par nuages le Ven 30 Mai 2014 - 15:14

@Reine Margot a écrit:Encore faut-il, aussi, ne pas être trop agacé ou excèdé par ce permanent travail d'éducation (punir, reprendre, faire des remarques...)

En effet, pour moi cela n'a aucun intérêt et si notre travail consiste à "éduquer" au lieu d'enseigner je laisserai volontiers ma place d'enseignante à des éducateurs, par nature , par goût et par choix personnel.

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par moritoria le Ven 30 Mai 2014 - 15:35

La pire des situations: être prof sans autorité naturelle, parce que, non, désolée, ça n'est pas un mythe, dans un collège ou il y a une administration totalement incompétente ou, pire encore, qui soutient les eleves contre les profs. Comment on fait dans ce cas?

moritoria
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par Carabas le Ven 30 Mai 2014 - 17:24

@moritoria a écrit:
@Tyler26 a écrit:Je reste toujours convaincu qu'une bonne gueulante bien théâtrale ou un regard de tueur peuvent permettre de gagner un temps fou.
Cela dit vous avez réussi un peu à nuancer mon opinion et je commence à comprendre que l'intelligence du cours et l'énergie déployée à les faire réussir peuvent asseoir une certaine autorité.
Ce qui est difficile en arts plastiques c'est de leur montrer qu'on apprend des choses (œuvres, vocabulaires, concepts artistiques...) et qu'on travaille des compétences, des savoir-être...
Je pense que c'est une facette du problème non négligeable et que je vais plutôt me focaliser la-dessus tout en continuant à sanctionner froidement les dépassements de limites. L'autre grand problème c'est qu'on a environ 20 classes (soit environ 500 élèves) et que c'est épuisant de tout punir tous le temps ! D'où l’intérêt peut-être de faire le forcing en début d'année ?
 Crying or Very sad c'est la ou on reconnais l'autorité naturelle justement: quand ça fait marrer les élèves, c'est qu'on n'en a aucune. Pareil pour le regard de tueur.
Voilà, c'est ça. Et c'est ce que ne comprennent pas les gens qui en ont.
"Moi, je n'ai pas d'autorité, voyons! Je pousse une bonne gueulante de temps en temps, je les cadre bien et c'est bon..." Si c'est marche, c'est qu'on a bien de l'autorité.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par Caspar Goodwood le Ven 30 Mai 2014 - 17:31

Oui, mais ça se travaille aussi, et il faut parfois aller un peu à l'encontre de son caractère, et le fait d'être dans un établissement depuis plusieurs années aide beaucoup.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof sans autorité naturelle !

Message par dandelion le Ven 30 Mai 2014 - 18:01

@Volubilys a écrit:
@dandelion a écrit:En maternelle et dans les premières années de primaire il faut vraiment être gentil. La relation aux élèves est différente.
Je me dis qu'en même qu'en Arts Plastiques ou en musique, il doit être plus délicat d'avoir de l'autorité, compte tenu du peu de poids que l'on accorde symboliquement à ces disciplines et de la nature même de l'organisation du travail (et des difficultés liées au nombre d'élèves suivis comme relevé plus haut).
Il faut être aussi autoritaire en maternelle qu'ailleurs, ce n'est pas car ils sont petits qu'ils faut laisser faire n'importe quoi et ne pas se faire obéir, l'autorité ne se joue pas de la même manière qu'avec des collégiens c'est sûr, mais si on est "trop gentil" (selon l'expression) en maternelle, on se fait bouffer tout de suite, et c'est violent une classe de petits hors contrôle!  Razz 
J'ai eux des maternelles pendant... pfffff.... longtemps, et c'est eux qui m'ont forcé à bosser mon autorité, pour devenir autoritaire en classe.

@arcenciel a écrit:
@Volubilys a écrit:Donc soit on est gentil et laxiste, soit on est autoritaire et méchant?
youpi!  cafe 

Je ne suis pas quelqu'un de méchant, je suis donc gentille. Je suis une gentille maîtresse autoritaire, c'est tout.

Voilà! Itou paraît-il et sévère et juste qu'on dit aussi...
(lors d'une équipe éducative dernièrement, j'ai appris que j'étais cadrante)
J'ai aussi cette réputation d'être très cadrante, c'est même dans mon rapport d'inspection. C'est une qualité dit comme ça.
Une personne que l'on dit autoritaire, par contre, est considéré comme étant un dictateur, une personne horrible, méchante et cruelle.
Je ne voulais pas dire qu'il ne fallait pas faire preuve d'autorité (surtout en maternelle où comme tu le soulignes ça se travaille sur la durée, d'autant qu'ils oublient vite...), je voulais simplement dire qu'il fallait une autre forme de patience, gentillesse, bienveillance, émerveillement. L'affectif est toujours présent dans le secondaire, et même le supérieur (j'ai tendance à penser qu'on fait un petit effort supplémentaire pour un enseignant que l'on apprécie) mais c'est différent. J'avoue que pour moi 'gentil' est une qualité (même si j'ai jubilé intérieurement lorsque lors d'un remplacement la cafteuse de service m'a dit que les autres me trouvaient méchante). J'ai eu des profs réellement méchants, et, certes, l'ordre régnait dans leur classe, mais pour moi ce n'étaient pas de bons enseignants. J'ai aussi eu l'espèce cadrante et bienveillante, et je préfère (c'est aussi mon objectif en tant que parent, être aimante et cadrante, gentille mais avec des principes).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum