1ère partie sujet brevet français 2014

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Roumégueur Ier le Mer 2 Juil 2014 - 8:41

Bon, en quelques mots, je reviens sur ce qui a été déjà évoqué : un texte avec des strates narratives difficiles à cerner en 3°, une question sur le MODE conditionnel mal posée dont la valeur est loin d'être claire (comme Cripure l'a dit, la présence du 'si nous tombions' a mis les meilleurs élèves dans le tas : valeur d'hypothèse, qu'on aurait dû accepter mais quelques collègues se croyant avoir la science infuse ont coupé tout débat) et un sujet de rédaction finalement très délicat.
Je n'avais pas bien remarqué à la première lecture le défaut majeur de la rédaction : il s'agit d'écrire la dernière lettre de Paul à ses enfants, sans en préciser le contexte! Automatiquement j'étais parti sur une lettre rédigée peu de temps après l'entrevue avec Françoise mais ce n'est qu'une interprétation du sujet! Donc beaucoup ont cru bon de faire une lettre très antérieure à son engagement dans la résistance et qui n'évoque en rien la guerre (et pourquoi pas avec un tel sujet?), d'autres plus malins ont écrit juste avant sa dernière mission (ce sont finalement les plus logiques, car qui peut croire qu'il serait facile à un résistant condamné d'écrire une lettre dans ces circonstances, certains y ont même divulgué des secrets de résistants qui auraient fichu tout un réseau en l'air sans comprendre que la lettre aurait été lue par les Allemands).
Quant à la dictée, celui qui a trouvé ce texte a dû se dire 'Chouette! il y a tous les points de grammaire vus en 3°!', sauf qu'une lecture attentive du texte ouvre tellement de possibilités (même capillotractées : 'exige' en estimant que la virgule sous-entend un 'ou bien' et non pas un 'et aussi') que finalement presque tout était acceptable, ce qui frôle l'amateurisme.
Bref, comme souvent on sent qu'il manque à ces sujets une relecture faite par un 'avocat du diable', qui va chercher la petite bête et toutes les imperfections du sujet qui pourraient tromper les élèves, ou mal les guider.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par pharou le Mer 2 Juil 2014 - 10:59

Bonjour à tous, je suis toute nouvelle sur ce forum. je lis parfois vos messages mais jusqu'à présent je n'ai jamais participé. Moi aussi j'ai eu le privilège de corriger l'épreuve de français et je suis vraiment déroutée. Le sujet sous des apparences faciles est extrêment prétentieux, si quelques élèves ont révisé les notions apprises en troisième, ils auront constaté que ça ne sert à rien, la seule notion grammaticale abordée était on ne peut plus ambiguë. Les consignes de correction , c'était du grand n'importe quoi ( notamment ne rien écrire sur les copies pour que les parents ne puissent pas nous embêter) , mettre un et demi à une question sur un et j'en passe. Bref, chaque année, j'ai l'impression de faire n'importe quoi dans un monde surréaliste. Après on râle entre nous et l'année d'après, on recommence....Du coup, je me demandais (peut-être naïvement) s'il n'y aurait pas moyen de faire une lettre ouverte (ou une pétition, c'est à la mode) pour demander un sujet clair avec des questions claires montrant aux élèves qu'il n'est pas inutile d'apprendre quelques trucs pendant l'année et des consignes de correction cohérentes et Nationales!!!!! je suis complètement à côté de la plaquer là?

pharou
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par User5899 le Mer 2 Juil 2014 - 11:07

@Roumégueur Ier a écrit:Bon, en quelques mots, je reviens sur ce qui a été déjà évoqué : un texte avec des strates narratives difficiles à cerner en 3°, une question sur le MODE conditionnel mal posée dont la valeur est loin d'être claire (comme Cripure l'a dit, la présence du 'si nous tombions' a mis les meilleurs élèves dans le tas : valeur d'hypothèse, qu'on aurait dû accepter mais quelques collègues se croyant avoir la science infuse ont coupé tout débat)
Le plus grave, c'est que ces quiches, croyant simplement appliquer la terminologie à la mode, n'ont jamais cherché à en voir les implications sémantiques, qui sont tout sauf anodines, on le voit bien, ici ou ailleurs. C'est effrayant de constater combien, parfois, l'idéologie se substitue à la simple réflexion. Cela dit, aucune quiche ne m'a encore coupé la parole dans un débat, surtout dans un débat où j'ai des arguments

@pharou a écrit:je me demandais (peut-être naïvement) s'il n'y aurait pas moyen de faire une lettre ouverte (ou une pétition, c'est à la mode) pour demander un sujet clair avec des questions claires montrant aux élèves qu'il n'est pas inutile d'apprendre quelques trucs pendant l'année et des consignes de correction cohérentes et Nationales!!!!! je suis complètement à côté de la plaquer là?
Je mangeais il n'y a pas si longtemps avec des amis dont une IPR et cette dernière me disait que dans ces fameuses commissions, ils font de l'esbrouffe en se montrant affirmatifs et intimidants, parce qu'ils savent que ça marche sur beaucoup, mais qu'il n'y a en fait aucune consigne (bon, je l'aurai assez rappelé moi-même ici), seulement des orientations officielles, et que nul ne peut causer de véritable souci à un correcteur qui les ignore.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Roumégueur Ier le Mer 2 Juil 2014 - 11:14

Cripure a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:Bon, en quelques mots, je reviens sur ce qui a été déjà évoqué : un texte avec des strates narratives difficiles à cerner en 3°, une question sur le MODE conditionnel mal posée dont la valeur est loin d'être claire (comme Cripure l'a dit, la présence du 'si nous tombions' a mis les meilleurs élèves dans le tas : valeur d'hypothèse, qu'on aurait dû accepter mais quelques collègues se croyant avoir la science infuse ont coupé tout débat)
Le plus grave, c'est que ces quiches, croyant simplement appliquer la terminologie à la mode, n'ont jamais cherché à en voir les implications sémantiques, qui sont tout sauf anodines, on le voit bien, ici ou ailleurs. C'est effrayant de constater combien, parfois, l'idéologie se substitue à la simple réflexion. Cela dit, aucune quiche ne m'a encore coupé la parole dans un débat, surtout dans un débat où j'ai des arguments

@pharou a écrit:je me demandais (peut-être naïvement) s'il n'y aurait pas moyen de faire une lettre ouverte (ou une pétition, c'est à la mode) pour demander un sujet clair avec des questions claires montrant aux élèves qu'il n'est pas inutile d'apprendre quelques trucs pendant l'année et des consignes de correction cohérentes et Nationales!!!!! je suis complètement à côté de la plaquer là?
Je mangeais il n'y a pas si longtemps avec des amis dont une IPR et cette dernière me disait que dans ces fameuses commissions, ils font de l'esbrouffe en se montrant affirmatifs et intimidants, parce qu'ils savent que ça marche sur beaucoup, mais qu'il n'y a en fait aucune consigne (bon, je l'aurai assez rappelé moi-même ici), seulement des orientations officielles, et que nul ne peut causer de véritable souci à un correcteur qui les ignore.

Tu sais, des corrections pour lesquelles tu vas toucher en gros 25 euros frais de transports compris, où une unique question de grammaire rapporte 1/2 point sur la valeur d'un temps et où tu dois accepter tout et n'importe quoi en dictée, eh bien tu ne t'enfonces pas dans un débat interminable et stérile : tu prends ton paquet, tu fais au mieux et tu rentres à la casa, bien crevé. Donc oui, on aurait pu ergoter et peut-être obtenir gain de cause, mais là, on n'en avait pas du tout envie!

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par User5899 le Mer 2 Juil 2014 - 11:38

"Je me bats, je me bats, je me bats" Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Pouce le Mer 2 Juil 2014 - 11:42

Pas besoin d'ergoter. Je ne suis contentée de vaguement écouter les recommandations du collègue chargé de l'harmonisation et puis, comme une grande, j'ai corrigé mes copies en refusant de suivre les recommandations qui me paraissaient infantilisantes ( relire par exemple une copie ayant obtenu moins de 5/15).

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par User5899 le Mer 2 Juil 2014 - 11:44

@Pouce a écrit:Pas besoin d'ergoter. Je ne suis contentée de vaguement écouter les recommandations du collègue chargé de l'harmonisation et puis, comme une grande, j'ai corrigé mes copies en refusant de suivre les recommandations qui me paraissaient infantilisantes ( relire par exemple une copie ayant obtenu moins de 5/15).
 cheers 

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Dwarf le Mer 2 Juil 2014 - 13:07

@Pointàlaligne a écrit:
Merci à ceux/celles qui ont parlé des sujets de réflexion. A vous lire, je pense que cela pourrait être un sujet intéressant à utiliser comme entraînement à la fin de l'année, quand les élèves révisent l'histoire des arts...
Tout à fait d'accord!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Elle aime le Mer 2 Juil 2014 - 18:23

Cripure a écrit:
Je mangeais il n'y a pas si longtemps avec des amis dont une IPR et cette dernière me disait que dans ces fameuses commissions, ils font de l'esbrouffe en se montrant affirmatifs et intimidants, parce qu'ils savent que ça marche sur beaucoup, mais qu'il n'y a en fait aucune consigne (bon, je l'aurai assez rappelé moi-même ici), seulement des orientations officielles, et que nul ne peut causer de véritable souci à un correcteur qui les ignore.

Mais on risque de ne plus être convoqué, cher ami !

Vous qui connaissez un IPR :
J'ai mis plusieurs notes en dessous de 10, voire de 5 sur 40. Dénoncez-moi, je ne suis plus digne de corriger le brevet.

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Stered le Mer 2 Juil 2014 - 18:27

Ciara a écrit:
Cripure a écrit:
Je mangeais il n'y a pas si longtemps avec des amis dont une IPR et cette dernière me disait que dans ces fameuses commissions, ils font de l'esbrouffe en se montrant affirmatifs et intimidants, parce qu'ils savent que ça marche sur beaucoup, mais qu'il n'y a en fait aucune consigne (bon, je l'aurai assez rappelé moi-même ici), seulement des orientations officielles, et que nul ne peut causer de véritable souci à un correcteur qui les ignore.

Mais on risque de ne plus être convoqué, cher ami !


Quel drame ! Où signe-t-on ?  Very Happy 

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Elle aime le Mer 2 Juil 2014 - 18:31

Stered,

Vous venez battre votre coulpe aussi ? Attendez, j'étais là la première. Je veux qu'on me punisse.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par User5899 le Mer 2 Juil 2014 - 18:39


_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum