1ère partie sujet brevet français 2014

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Audrey le Jeu 26 Juin 2014 - 17:52

@Hoa Mai a écrit:Et quand c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée, les liaisons ont-elles été faites ?

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par caribouc le Jeu 26 Juin 2014 - 17:53

Merci Ciara bisous
Si je comprends bien, tu peux noter sur 48 avec les "valorisations" ? Shocked

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Thalia de G le Jeu 26 Juin 2014 - 17:55

@Audrey a écrit:Une bouse d'anthologie, ce sujet.
En vrac: un texte qui enfile les perles avec autant de régularité que Marc Lévy, au ton grandiloquent, une réécriture où la précision du féminin n'a aucune incidence, une seule question de langue, qui porte sur un point suscitant une vive polémique dans l'enseignement du français, seulement deux questions portant sur le genre théâtral, dont la seconde finalement n'est qu'une question relevant de l'argumentation et de l'imagination, sans réponse type attendue, et qui à mon sens empiète sur ce que l'on évalue dans la partie "rédaction" du brevet. Faire des élèves des metteurs en scène, voilà un objectif essentiel de notre enseignement, et un point crucial dans l'évaluation du cursus au collège...

Quant aux sujets de rédaction....
Un travail d'une banalité effarante pour l'écriture d'invention, qui après un sujet pareil pour les questions n'a mené qu'à une cascade de guimauve sur feuilles quadrillées...
Un sujet d'argumentation hyper vague ("apporter quelque chose", on a rarement vu moins précis comme expression pour amener quelqu'un à réfléchir, surtout un élève de 3e), très mal formulé donc, et surtout, relevant davantage d'un niveau lycée que d'un niveau de 3è. En dehors des oeuvres étudiées pour l'HDA, et encore, bien peu d'élèves auront d'autres références dans tous ces domaines artistiques pour étayer leur réflexion. Bien peu auront les mots pour réfléchir, la maturité, la culture générale pour s'interroger. Ce sujet me met hors de moi.

Quand j'ai passé mon épreuve de français au bac D...:
Pour exemple, voici le sujet que j'ai eu en français au bac (oui, j'ai choisi la dissertation): " “Je suis reconnaissant à quiconque me fait peur” déclarait Jonathan Demme, auteur du film “Le Silence des Agneaux”. Les oeuvres littéraires et cinématographiques qui s’efforcent de susciter l’angoisse ou la terreur vous attirent-elles ou non ? Comment expliquez-vous cet attrait ?"
Ce sujet de brevet de 2014 me semble du même acabit.

Gros point noir, qui me met en rage depuis quelques temps dans les sujets de français du brevet, et particulièrement cette année: de plus en plus, on amène dans cette épreuve les élèves à utiliser leurs connaissances dans d'autres matières, et très souvent en histoire. L'an dernier, il fallait connaître un peu l'histoire des migrants vers les Etats-unis, cette année, il faut deviner à travers les lignes qu'on évoque un résistant (j'imagine que c'est la réponse attendue à la première question, alors qu'aucun élément objectif et surtout explicite ne donne cet élément dans le texte), et utiliser sa culture artistique pour raisonner sur les "événements du passé".

Qu'un élève puisse mobiliser quelques éléments  de culture générale pour enrichir son travail, c'est souhaitable, c'est très bien, mais exiger cela comme attendu dans l'épreuve de français, non! C'est comme si l'on demandait en maths de maîtriser des éléments de physique chimie pour valider par les connaissances un ordre de grandeur, ou si l'on demandait en histoire quel implicite contient telle expression utilisée par un personnage historique quand on aurait pu en utiliser une autre en apparence similaire... je ne sais pas si je suis claire, mais je trouve ce mélange des genres de plus en plus flagrant, fréquent et extrêmement dommageable.

Il y a suffisamment à dire sur de nombreux textes de qualité, y compris parmi des oeuvres contemporaines, et tant sur le fond que sur la forme, pour ne pas avoir à obliger les élèves à plancher sur un gloubiboulga de bons sentiments ne pouvant mener à rien d'autre qu'à de la paraphrase ou une devinette historique.

Bref, je suis énervée.
Et je sens que je ne vais pas mâcher mes mots lundi quand on va aborder la question des liaisons de la dictée, que j'imagine prononcées correctement par les enseignants de lettres et donc exemptes de toute ambiguité grammaticale et orthographique. Mais comme mon collègue de ce matin m'a dit lui-même ne pas les avoir correctement prononcées, je sais bien que je vais encore passer pour une dangereuse rigoriste avec un balai dans le cul et que mon discours se heurtera à l'incompétence désormais établie de nombre de mes collègues.

Fait ch* .

 furieux
Je n'ai pas produit cette analyse devant la pa qui passait ce matin et demandait aux profs de lettres leur avis sur le texte, j'ai affirmé en substance qu'il ne me plaisait pas car il n'avait aucune qualité littéraire.
Elle en a été surprise, mais je ne pouvais quand même pas lui mentir alors que je trouve ce texte d'une exaspérante platitude.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Nita le Jeu 26 Juin 2014 - 17:55

Sinon, ça fait plaisir de lire LadyC !

Quant à la dictée, c'est incroyable : pour une fois qu'on a un texte qui se tient, il va falloir accepter tout et n'importe quoi.
(et pof ! je re-bous !)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Nestya le Jeu 26 Juin 2014 - 17:57

@Audrey a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Et quand c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée, les liaisons ont-elles été faites ?

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Lequel? Je n'ai jamais eu de document joint à ma convoc.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Elle aime le Jeu 26 Juin 2014 - 17:58

Caribouc,

C'est ce que j'ai cru comprendre aussi. Ce qui m'écoeure, c'est la forte recommandation (doux euphémisme) de ne pas mettre de notes inférieures à 10, sauf cas très exceptionnels.

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par automne le Jeu 26 Juin 2014 - 17:58

@Audrey a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Et quand c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée, les liaisons ont-elles été faites ?

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Dans mon établissement, j'étais la seule prof de lettres à surveiller le brevet ...

automne
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Mélu le Jeu 26 Juin 2014 - 17:59

Dans mon collège, 3 enseignants de lettres dont une malade, et 4 salles. Je suis allée briefer mes collègues d'anglais avant la dictée (je pouvais, je surveillais les tiers-temps), leur souligner les liaisons et la prononciation é ou è qui ne se fait pas correctement par chez moi. Difficile de faire autrement, il n'y a jamais assez de lettreux pour toutes les salles.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Thalia de G le Jeu 26 Juin 2014 - 18:00

@automne a écrit:
@Audrey a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Et quand c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée, les liaisons ont-elles été faites ?

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Dans mon établissement, j'étais la seule prof de lettres à surveiller le brevet ...
Ton cde mérite de se faire taper sur les doigts.  No 

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par titus06 le Jeu 26 Juin 2014 - 18:01

@Audrey a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Et quand c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée, les liaisons ont-elles été faites ?

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Et s'il n'y a pas un enseignant de lettres dans la salle, on fait comment ? Aujourd'hui c'est une collègue d'espagnol qui l'a faite (liaisons comprises lol). Ça m'est déjà arrivé de la faire que ce soit au DNB blanc ou officiel. Nous n'avons que 5 professeurs de lettres pour une bonne dizaine de salles mobilisées pour le DNB, donc il n'y a aucun moyen de faire autrement...


Dernière édition par titus06 le Jeu 26 Juin 2014 - 18:03, édité 1 fois

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par automne le Jeu 26 Juin 2014 - 18:02

@Thalia de G a écrit:
@automne a écrit:
@Audrey a écrit:

Les directives imposent que ce soit un enseignant de lettres qui fasse la dictée, c'est écrit noir sur blanc sur le doc qui accompagne la convocation à l'épreuve pour les profs.

Dans mon établissement, j'étais la seule prof de lettres à surveiller le brevet ...
Ton cde mérite de se faire taper sur les doigts.  No 

La politique de l'établissement: ceux qui corrigent le brevet ne le surveillent pas...

automne
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Julianne le Jeu 26 Juin 2014 - 18:06

Sur les consignes, il était écrit professeur de lettres ou de langue...

Julianne
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Thalia de G le Jeu 26 Juin 2014 - 18:08

@automne a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@automne a écrit:

Dans mon établissement, j'étais la seule prof de lettres à surveiller le brevet ...
Ton cde mérite de se faire taper sur les doigts.  No 

La politique de l'établissement: ceux qui corrigent le brevet ne le surveillent pas...
C'est, à mon avis une erreur. Ne serait-ce que parce que seul un prof de la discipline peut détecter une coquille, une faute dans une question... (c'est déjà arrivé).
Et je tiens à ce que la dictée soit faite par un prof de lettres.


Dernière édition par Thalia de G le Jeu 26 Juin 2014 - 18:13, édité 1 fois

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Sei le Jeu 26 Juin 2014 - 18:09

J'ai trouvé le texte minable (la honte de mettre un texte de cet acabit à une épreuve nationale !) et le sujet faussement facile. Les questions nécessitaient de comprendre l'implicite et de faire preuve d'esprit de synthèse. Je doute cependant que les résultats portent la trace de ces difficultés, puisque je devine que les consignes de correction seront coulantes.

Le texte n'était pas très difficile, mais je suppose que de nombreux élèves seront passés à côté de la double temporalité.

Je suis vraiment mécontente que le sujet ne comporte qu'une seule question de langue. Le brevet sanctionne tout de même le collège, où l'étude de la langue est primordiale !

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par caribouc le Jeu 26 Juin 2014 - 18:11

Il faut que j'arrête de lire ce truc en détail, je bous comme Nita furieux
On ne peut pas pénaliser de plus d'un point les réponses non rédigées ? En 3e ?

(en revanche, lire qu'on peut valoriser les copies propres me met dans une joie mitigée... une copie propre est "normale" pour moi, mais je les ai tellement harcelés pour interdire le correcteur, noter le nom des parties, sauter des lignes et tout le toutim qu'ils vont peut-être gagner des points grâce à moi ? Razz )

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Herrelis le Jeu 26 Juin 2014 - 18:13

Nous n'étions que deux profs de lettres à surveiller sur les 4 salles... dans la salle voisine de la mienne, c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée *tousse*.
Bon, moi j'ai bien fait les liaisons, mais malgré ça, je doute que ce soit fameux hein... ne serait-ce que parce qu'une élève m'a demandé si c'était des "postes et metteurs" (en scène?). *facepalm*

Pour le texte, je dirais que si les élèves ont fini rapidement, c'est parce qu'il y avait peu de questions et qu'ils n'ont pas compris qu'il fallait développer.

De ce que j'ai vu de la rédac', ça va aller vite aussi. Bon point, aucun de ceux de ma salle n'a signé de son nom mais a bien mis Paul ou "papa"'. Ouf!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Violet le Jeu 26 Juin 2014 - 18:22

Ce sujet est une honte.

Questions faussement faciles.
On a bossé pour rien.
Mes élèves vont se vautrer...

Et les deux dernières questions (sur 6/ 15 ! )...pff...

Les copies étaient très très courtes.

Bref, pourquoi réviser pour le français ?

Questions sans intérêt.
Sujet de rédaction qui va amener à des copies toutes niaises et identiques...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par miss sophie le Jeu 26 Juin 2014 - 18:23

Ce sujet m'a mise en colère. Pas autant que ceux des années passées où les questions étaient ridicules de simplicité et les consignes de correction aberrantes de laxisme (on acceptera ceci,on ne pénalisera pas seulement...), certes. Et pas pour les mêmes raisons.
Je suis furieuse qu'il n'y ait qu'un point et demi consacré à la langue (UNE question de grammaire et une de vocabulaire !) : les élèves qui ont bossé ont travaillé pour rien, en tout cas ils n'ont rien retiré de leur travail lors de cette épreuve.
Le texte était difficile à comprendre (ces apartés au passé), je pense que la plupart de nos élèves vont passer à côté, c'était quand même assez subtil et complexe. Or l'explication du titre, donc de cette situation, est sur trois points ! Quant à la question sur la mise en scène, c'est très intéressant, mais est-ce une réflexion que l'on peut attendre d'un élève de 14 ans et demi ? Sur un point, pourquoi pas, mais sur trois ! 6 points sur 15 pour ces deux seules questions !
J'aimerais, comme Cari, qu'on ait enfin un sujet de niveau 3e (pas 6e comme l'histoire du calife, pas lycée comme cette année la question de mise en scène et le sujet de réflexion...).

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Aemilia le Jeu 26 Juin 2014 - 18:25

@Herrelis a écrit:Nous n'étions que deux profs de lettres à surveiller sur les 4 salles... dans la salle voisine de la mienne, c'est le prof d'EPS qui a fait la dictée *tousse*.
Bon, moi j'ai bien fait les liaisons, mais malgré ça, je doute que ce soit fameux hein... ne serait-ce que parce qu'une élève m'a demandé si c'était des "postes et metteurs" (en scène?). *facepalm*

Pour le texte, je dirais que si les élèves ont fini rapidement, c'est parce qu'il y avait peu de questions et qu'ils n'ont pas compris qu'il fallait développer.

De ce que j'ai vu de la rédac', ça va aller vite aussi. Bon point, aucun de ceux de ma salle n'a signé de son nom mais a bien mis Paul ou "papa"'. Ouf!

Dans ma salle, il y en a un qui a mis une véritable adresse d'un bled du coin, avec le nom du collège... (on lui a demandé de mettre du blanco par dessus...)


Dernière édition par Aemilia le Jeu 26 Juin 2014 - 18:26, édité 2 fois

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Violet le Jeu 26 Juin 2014 - 18:25

Il ne faut pas s'inquiéter pour la difficulté du sujet de réflexion... Aucun élève ne s'y est risqué...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par liskaya le Jeu 26 Juin 2014 - 18:27

Je me demande comment on va tenir jusqu'à 15h30 pour la 2nde réunion d’harmonisation... ça risque d'être mini mini ces copies...

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par vivi1982 le Jeu 26 Juin 2014 - 18:32

Réécriture réussie par mon fils de 8 ans! 4/4. Si j'essayais avec celui de 4 ans et demi?
Ils sont en quelle classe déjà quand ils passent le brevet?  scratch 

Normalement on corrige de 8h jusqu'à 18h. J'ai peut-être une chance de pouvoir récupérer mes mômes à l'école à 18h alors (malgré les 45 min de route)?

On peut mettre direct 40/40 à tout le monde, ça ira plus vite.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par Audrey le Jeu 26 Juin 2014 - 18:35

Eh bien si prof de lettres il n'y a pas, ce doit être un prof de langue. Et sinon... eh bien je pense qu'un élève qui se verrait pénalisé par une mauvaise lecture pourrait faire un recours pour contester le bon déroulement de l'épreuve...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par h2rs le Jeu 26 Juin 2014 - 18:37

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis assez d'accord avec la vision de l'épreuve d'Audrey. Dans notre établissement, les profs ont demandé s'il y avait des profs de lettres dans chaque salle et on avait de la chance, c'était le cas. Pour ma part, j'ai fortement insisté sur les liaisons en espérant qu'ils comprennent les accords attendus... J'ai trouvé également la question de réécriture à pleurer et pourtant, certains ont eu des problèmes : sauront/seront... Le barème imposé est juste pitoyable en effet.

Sur la question "épineuse" du conditionnel, j'apporterai mon petit commentaire à la polémique en vous faisant partager un petit extrait de la GMF, bible des candidats au CAPES :
"Selon la tradition grammaticale, le conditionnel est un mode à part entière : il indique un procès dont la réalisation est la conséquence d'une condition. Ce traitement est contestable. D'une part, tous les emplois du conditionnel ne dépendent pas d'une condition explicite ou implicite. D'autre part, le conditionnel partage avec le futur des caractéristiques communes : sur le plan morphologique, on distingue deux formes du conditionnel "une forme simple, appelée présent", "une forme composée, appelée passé". Ces deux formes sont symétriques des formes correspondantes du futur. Le conditionnel présent est formé par adjonction de la désinence de l'imparfait à la désinence spécifique du futur. (...) Le conditionnel connait, comme le futur auquel il s'oppose, deux séries d'emplois, temporels et modaux, dans des cadres syntaxiques en grande partie analogues. Il convient donc de ranger le conditionnel parmi les temps de l'indicatif, à la suite du futur. Certaines grammaires préfèrent abandonner le terme "conditionnel", et le remplacent par "formes en -rais". On conserve ici l'appellation traditionnelle, plus courante. On distingue deux valeurs du conditionnel, qui peuvent parfois se mêler : la valeur temporelle peut se charger de la valeur modale. Dans chacune de ces valeurs, le conditionnel présent et le conditionnel passé ont un fonctionnement parallèle : dans les emplois temporels, ils s'opposent sur le plan aspectuel, comme toutes les formes simples et composées ; dans les emplois modaux, ils s'opposent plutôt sur le plan chronologique : le conditionnel présent marque le présent ou le futur, le conditionnel passé indique le passé. (...)" (pp.554-555, édition de 2011). La Denis Sancier-Chateau range également le conditionnel dans l'indicatif. Pendant nos cours de préparation de grammaire à l'oral du CAPES cette année, notre grammairienne universitaire préparant à l'agreg nous a tenu le même discours. Donc je me joins au propos : ce n'est pas une erreur dans les programmes.

Toujours est-il que ce sujet n'est pas transcendant !


Dernière édition par h2rs le Jeu 26 Juin 2014 - 18:39, édité 1 fois

_________________
"Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent" (Henri Dunant)

h2rs
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par albertine02 le Jeu 26 Juin 2014 - 18:37

Perso, je ne décolère pas...qu'il s'agisse du sujet ou des premières consignes de correction, enfin non, d'une lettre adressée aux professeurs correcteurs fixant les modalités de correction de lundi....
on croit rêver ....tous les correcteurs commenceront par corriger des copies tests; la moyenne des dites copies sera faites, pour que le correcteur en chef s'assure que nous avons bien compris les consignes de correction.
Ensuite seulement nous recevrons nos copies.
Il nous est demandé de les corriger intégralement dans l'ordre, de donner les premières notes à midi, notes transmises à l'inspection qui ensuite fera (ou pas) un recadrage....le tout afin d'assurer l'équité que nos élèves méritent  blablabla.....

furax !

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère partie sujet brevet français 2014

Message par liskaya le Jeu 26 Juin 2014 - 18:40

@albertine02 a écrit:Perso, je ne décolère pas...qu'il s'agisse du sujet ou des premières consignes de correction, enfin non, d'une lettre adressée aux professeurs correcteurs fixant les modalités de correction de lundi....
on croit rêver ....tous les correcteurs commenceront par corriger des copies tests; la moyenne des dites copies sera faites, pour que le correcteur en chef s'assure que nous avons bien compris les consignes de correction.
Ensuite seulement nous recevrons nos copies.
Il nous est demandé de les corriger intégralement dans l'ordre, de donner les premières notes à midi, notes transmises à l'inspection qui ensuite fera (ou pas) un recadrage....le tout afin d'assurer l'équité que nos élèves méritent  blablabla.....

furax !

 affraid Je trouve ça hyper choquant... Au secours !!! affraid 

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum