Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Page 17 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Al le Jeu 17 Juil 2014 - 14:44

@retraitée a écrit:
@Elyas a écrit:
@EU1 a écrit:Pedro : j'aimerais que tu répondes à ma question : comment fais-tu sans voiture, le week-end notamment, pour les vacances, aller voir ta famille et tes amis, aller sur la côte etc

je ne vois pas comment cela est possible sans compter sur les autres ou ne jamais sortir...

c'est pour ça que j'aimerais bien que tu m'expliques car je suis vraiment curieux  Wink 

J'ai 36 ans, 15 ans d'ancienneté dans le métier d'enseignant, 2 enfants et, ni ma femme ni moi n'avons le permis. Nous vivons très bien, allons en vacances et sortons souvent. Nous n'em******ons personne, nous nous débrouillons très bien sans voiture. Cela demande juste une organisation autre que celle de gens avec une voiture et des choix qui au final sont assez libérateurs.  Par contre, ras le bol des gens qui veulent te convaincre que ta vie ne peut pas exister (pourtant, je la vis tous les jours) car la voiture est INDISPENSABLE paraît il ! Et ras le bol des gens qui te harcèlent presque pour te ramener en voiture alors que tu aimes marcher. Enfin, ce dernier point, je vais l'évacuer grâce au vélo.
Quant aux courses, c'est juste une histoire d'organisation.  Partir en vacances, idem. Sortir, idem.

Idem pour moi et mon mari, tous deux plus de 66 ans ! Malgré cela, nous nous sommes débrouillés, même quand mon mari était nommé à la cambrousse , ou presque. Dans les patelins, il y a souvent des collègues qui habitent en ville, et qui peuvent vous transporter si vous partagez les frais. Sinon, nous aurions déménagé, ou il aurait loué une piaule sur place pour la semaine. Et je confirme qu'on peut se débrouiller, sauf peut-être en Haute Patate, mal desservie semble-t-il. (Vesoul, c'était mieux desservi avant! )

Tant mieux si après cela ne retombe pas sur vos proches. J'en sais quelque chose, ma famille est devenue "l'esclave" de ma grand mère qui a refusé de reprendre la conduite vers ses 60-70 ans (elle avait pourtant le permis!), tant qu'elle avait mon grand père cela allait, maintenant qu'il est parti... je ne sais pas, je trouve la situation quelque peu indigne. C'est la dépendance maximale. Quand on est vieux, prendre le bus n'est plus si évident, sans parler du vélo. Etre capable de conduire une voiture climatisée c'est le luxe dans ces cas là, la vie vous est rendue. Il aurait fallu qu'elle déménage en ville pour accéder aux choses à pieds mais elle semble trouver plus pratique de compter sans cesse sur les autres... qui se fatiguent, faut bien le dire. J'ai un métier moi aussi, des activités, je ne suis pas "taxi"... bon ces réflexions sur l'indépendance, notamment des femmes (toutes jeunes ou vieilles) sont sans doute déplacés sur ce fil mais c'est ce à quoi je suis confrontée au quotidien.

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Guillaume le Grand le Jeu 17 Juil 2014 - 14:51

Oui et pour les stagiaires, c'est vraiment difficile, ce qui n'oblige pas à des passe-droits bien sûr. Je n'ai personnellement jamais les réserves financières suffisantes pour pouvoir me payer le papier rose. Non-boursier pendant mes études car les parents touchent la petite centaine au-dessus du plafond de ressources, un frère et une soeur à aider aussi dans les études. Donc obligation pour moi de prendre un boulot à 25h pour pouvoir vivre dans une ville universitaire. Dans ces conditions, le permis passe après

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
avatar
Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Gryphe le Jeu 17 Juil 2014 - 14:54

@Al a écrit: Il aurait fallu qu'elle déménage en ville pour accéder aux choses à pieds mais elle semble trouver plus pratique de compter sans cesse sur les autres... qui se fatiguent, faut bien le dire. J'ai un métier moi aussi, des activités, je ne suis pas "taxi"...
Non mais ça, c'est parce que ta grand-mère a l'air peu commode ; si elle avait le permis, si je peux me permettre, ne vous ferait-elle pas la vie pour d'autres choses ?

 pingouin
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par LisaZenide le Jeu 17 Juil 2014 - 15:01

@atrium a écrit:
@LisaZenide a écrit:(bon faut pas pousser, on mange quand même entre 12 et 14h)
Comment? Vous n'êtes pas à dispo 24/24?  Wink 
Sinon l'affectation me va; ça va me faire tout drôle de ne plus être dans une zone... Vais-je réussir à m'adapter?
On essaie mais si on a trouvé plein de monde pour rester jusqu'à la fin de la semaine (et quelques un pour le début de la semaine prochaine), en revanche on n'a trouvé personne pour faire les nocturnes... (faut qu'on installe une salle de repos... mais c'est salle de réunion ou de repos)

Contente que ton affectation te convienne... tu vas t'adapter ! J'en suis certaine !
avatar
LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par User5899 le Jeu 17 Juil 2014 - 15:10

@barèges a écrit:
Cripure a écrit:
@barèges a écrit:
Voilà, "rejoindre son poste", c'est un problème pour les TZR (déménager toutes les trois semaines ? Où habiter quand il y a un service sur plusieurs établissements éloignés ?) et cela le deviendra pour les postes à complément de service, vu que dans un an il n'y aura plus de distance limite entre les deux ou trois établissements.
Du coup, et à croiser cette discussion avec celles sur les problèmes de recrutement, le manque d'attrait de cette carrière, la difficulté de financer des études longues (c'est plus dur qu'il y a quinze ou vingt ans !), il ne paraîtrait pas idiot qu'il y ait une aide financière pour le permis et l'acquisition d'un véhicule.
Voir avec les impôts : les frais réels, c'est aussi fait pour ça.
Les frais réels permettent de déduire un petit dixième de ce qu'on a effectivement dépensé, vérifié sur cinq ans : ça aide, mais n'empêche pas la disette.
Qu'est-ce que c'est que ça, encore ? Vous déduisez de vos revenus l'intégralité des frais que vous avez engagés pour exercer votre emploi, pas 1/10e ! La question que je me pose (et qu'il faut poser aux services fiscaux), c'est peut-on déclarer l'achat d'une voiture (au moins en partie, comme on peut déduire une partie de l'achat d'un ordinateur, par exemple). D'où votre 10% sort-il ?  😕 

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par User5899 le Jeu 17 Juil 2014 - 15:13

@barèges a écrit:Je suis presque sûre qu'avec un salaire de débutant de 2500 euros nets, des perspectives de carrière, des conditions de travail meilleures, devoir passer le permis ou s'exiler à la campagne ou en région parisienne passerait mieux.

Je comprends les pétitions de principe sur l'égalité face au concours, la nécessité de couvrir le territoire, etc. Je me demande cependant si elles ne sont pas anachroniques, parce que basées sur un système de références dans lequel le métier de professeur était considéré, stable et pas trop mal payé. Les compensations des contraintes existent de moins en moins.
Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas en débarquant à la campagne sans permis et en se plaignant qu'on sera considérés... Quand les parents de vos élèves font trois boulots qui leur rapportent moins que le seul vôtre, qu'ils sont dehors de 5h à 21h et continuellement sur les routes merdiques des départements oubliés de la région (et que sera-ce quand les régions auront doublé...), le geignard professionnel passera vite pour un charlot. C'est peut-être injuste, mais autant se faire une idée du réel.
_______
@Leelooo a écrit:Bon alors si j'ai mal compris merci d'avoir rétabli la clarté parce que ce n'était pas évident et ça m'a blessé de lire certains commentaires.

Je ne demande aucun privilège, juste de la compréhension. Du reste on est profs, si on n'est pas indulgents face aux faiblesses des uns et des autres qui le sera ?
Je vous ai répondu tout de suite sur le cas particulier de la raison médicale, mais vous bottâtes en touche Wink
_______
@Elyas a écrit:Quand j'étais dans la campagne normande, je me levais tôt et par une combinaison train +vélo, je pouvais vivre en ville et aller bosser à la campagne. Ensuite, quand j'ai muté en région parisienne, j'ai décidé d'aller en zep et 3h de transport par jour, j'ai connu pendant 6 ans.
Dans le concours, il n'y a nulle part écrit qu'il faut le permis et une voiture pour le service. En conséquence, je trouve que ceux qui acceptent de s'équiper pour aller dans 3 établissements ou hors des ZR sont des alliés objectifs de l'incurie existant pour les TZR dans l'Education nationale.
Mais bon, tout le monde trouve normal de depenser 10 000 euros pour pouvoir bosser, apparemment. Maintenant, je déteste la voiture. J'ai donc un point de vue très peu objectif. Razz
Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par sheraz le Jeu 17 Juil 2014 - 15:26

au delà de ça, même en ayant le permis, faut pouvoir acheter une seconde voiture, qui soit pas une épave pour parcourir les quelques 600 km par jour...
forcément avec un conjoint, l'un des deux devient dépendant des transports en commun et de leurs horaires...
avatar
sheraz
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par User5899 le Jeu 17 Juil 2014 - 15:30

@Elyas a écrit:Des néo-titulaires sont placés dans 3 établissements pour faire cours, dans deux villes différentes.
Ces situations sont contraires aux statuts, pour encore un an je crois.
C'est tellement hors statut que le vieux décret de 1950 prévoit statutairement une heure de décharge dans ce cas Rolling Eyes

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par WonderWoman le Jeu 17 Juil 2014 - 15:36

@lumeeka a écrit:
@Leelooo a écrit: Comme j'en parle souvent, je me rends compte que je suis loin d'être la seule (et je viens d'une région où il est indispensable, les montagnes... je savais skier à 5 ans, et vous ? chacun son truc). Si ça vous fait rire tant mieux pour vous, mais c'est insensible.
topela 
Sans oublier les gens qui ont eu la chance de connaître des accidents de la route et qui ne se voient pas du tout conduire un milliard d'années plus tard.
  
Il nous reste les transports en commun, le co-voiturage, le vélo ou la mule aussi.  yesyes Je suis résignée, à moi de m'adapter comme je l'ai fait ces 20 dernières années.
Ou ... la thérapie pour vaincre ses phobies comme je le fais cette année ! (épuisée par les transports en commun, je mettais cette année le double de temps que ce que j'aurais mis en voiture pour rejoindre mon bahut. L'an prochain, sûrement pas d'AFA, donc, faut bien que je me prépare à devoir prendre la voiture un minimum).


@Fatiha a écrit:
@coindeparadis a écrit:Et c'est celui-là pour lequel tu demandes une révision d'affectation ? (désolée je suis crevée et au ralenti)

Oui évidemment j'avais émis 4 voeux et c'était le 4ème. Sur mon 1er vœu il n'y avait pas de poste. Donc en plus de la révision d'affectation, j'ai sollicité une demande d'ouverture de poste (un 9h).
J'arrive comme un cheveu sur la soupe (20 pages plus tard, au moins). Fatiha, effectivement, les ouvertures de poste ça existe (création de capacité d'accueil, en fait, j'en ai bénéficié) mais pour l'avoir c'est très compliqué, avoir "une situation difficile" n'est pas suffisant, il faut avoir une RQTH et que les médecins conseillers du recteur soient d'avis de t'accorder ce poste qui devient donc un poste "adapté" ; et enfin, que le rectorat lui-même veuille bien suivre les préconisations des médecins, qui, comme leurs noms l'indiquent, ne sont que des préconisations et non des obligations.
Autrement dit, je te conseille de te préparer à rejoindre ton poste en essayant de ne pas garder rancune contre le système (crois-moi, je sais de quoi je parle, tout ce que tu gagneras, c'est te bousiller la santé et te faire mal voir par la hiérarchie : or, étant stagiaire, ce n'est pas un bon plan.)

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose

avatar
WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par *Fifi* le Jeu 17 Juil 2014 - 15:40

Cripure a écrit:
_______
@Elyas a écrit:Quand j'étais dans la campagne normande,  je me levais tôt et par une combinaison train +vélo,  je pouvais vivre en ville et aller bosser à la campagne. Ensuite, quand j'ai muté en région parisienne, j'ai décidé d'aller en zep et 3h de transport par jour, j'ai connu pendant 6 ans.
Dans le concours, il n'y a nulle part écrit qu'il faut le permis et une voiture pour le service. En conséquence,  je trouve que ceux qui acceptent de s'équiper pour aller dans 3 établissements ou hors des ZR sont des alliés objectifs de l'incurie existant pour les TZR dans l'Education nationale.
Mais bon, tout le monde trouve normal de depenser 10 000 euros pour pouvoir bosser, apparemment. Maintenant, je déteste la voiture. J'ai donc un point de vue très peu objectif.  Razz
Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.
Entièrement d'accord.

Qu'on ne veuille pas avoir de voiture et qu'on l'assume, ok. Mais dire que c'est faisable partout tout en étant en couple/famille non Elyas. J'ai eu le seul poste de mon département l'année où j'ai commencé, à 50km de mon mari. Aucun bus, aucun train depuis la ville où il travaille/où on habitait. Donc j'avais deux possibilités : soit utiliser la voiture, soit habiter sur place je ne sais où vu la taille du village et donc être séparé de mon mari. Le choix fut vite fait, et on a déménagé pour être un peu plus à mi-chemin, mais avec pas plus de transports en commun. On y perd financièrement (car c'est moins rentable côté frais réels) et la voiture me pèse notamment l'hiver, mais que faire sans divorcer/vivre séparément ?!
Après, si je ne voulais absolument pas de voiture, j'aurais fait des choix différents, j'aurais sûrement demandé la RP, c'est tout de même plus simple que des départements ruraux. On ne peut pas dire que c'est simple et que tout est faisable sans voiture. Enfin si, mais en vivant seul et en pouvant donc aller habiter dans la commune de l'établissement.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par User5899 le Jeu 17 Juil 2014 - 15:43

Mon p'tit n'veu MrB (qu'on ne lit plus Sad Sad Sad ) habite Paris et avait par ailleurs presque 5h de transports en commun aller-retour... Heureusement qu'en prépa, il n'avait pas cours tous les jours.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par WonderWoman le Jeu 17 Juil 2014 - 15:46

Cripure a écrit:
Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.
Je garde un souvenir ému de ce car ... (ma voiture était en panne et je suis malade en bus, c'était un moment de bonheur  No )

(HS : Mr B est en vacances)

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose

avatar
WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 15:51

Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:Des néo-titulaires sont placés dans 3 établissements pour faire cours, dans deux villes différentes.
Ces situations sont contraires aux statuts, pour encore un an je crois.
C'est tellement hors statut que le vieux décret de 1950 prévoit statutairement une heure de décharge dans ce cas Rolling Eyes

Même si ces 3 établissements ne sont pas dans la même ville ? L'heure de décharge, je la connais. Je ne pensais pas qu'on pouvait autoriser le cumul plusieurs établissements sur plusieurs villes.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 15:57

cripure a écrit:
@Elyas a écrit:Quand j'étais dans la campagne normande,  je me levais tôt et par une combinaison train +vélo,  je pouvais vivre en ville et aller bosser à la campagne. Ensuite, quand j'ai muté en région parisienne, j'ai décidé d'aller en zep et 3h de transport par jour, j'ai connu pendant 6 ans.
Dans le concours, il n'y a nulle part écrit qu'il faut le permis et une voiture pour le service. En conséquence,  je trouve que ceux qui acceptent de s'équiper pour aller dans 3 établissements ou hors des ZR sont des alliés objectifs de l'incurie existant pour les TZR dans l'Education nationale.
Mais bon, tout le monde trouve normal de depenser 10 000 euros pour pouvoir bosser, apparemment. Maintenant, je déteste la voiture. J'ai donc un point de vue très peu objectif.  Razz
Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.
[/quote]

J'ai connu ce genre de cas. J'ai survécu. Après, je n'ai jamais dit que ma façon de vivre était la meilleure. C'est la mienne. Je n'ai jamais pleuré, j'ai assumé. Si je suis intervenu, c'est parce que des gens disent que c'est impossible et commençaient à conspuer ceux qui refusent la voiture. Ce n'est pas parce qu'une personne n'a pas ce qu'elle veut qu'elle doit conspuer les gens qui s'en sortent sans faire les mêmes choix.

Ensuite, je n'ai pas parlé de 10 0000 euros par an mais de 10 000 euros pour débuter si la voiture devient obligatoire.

J'ai des amis dans le privé. Quand je raconte les conditions de vie des TZR, ils rigolent. Ces amis doivent se déplacer tout le temps mais on leur fournit voiture de fonction ou frais de taxis sans soucis... et leurs salaires sont largement supérieurs aux nôtres.

La paupérisation et l'asservissement des collègues passent par ce type de contraintes professionnelles mais personne ne dira que c'est obligatoire officiellement. Cela arrange trop les services des rectorats que les enseignants se soumettent et acceptent de courir partout en disant merci en plus dans des voitures déglinguées.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 16:02

@*Fifi* a écrit:
Cripure a écrit:
_______
@Elyas a écrit:Quand j'étais dans la campagne normande,  je me levais tôt et par une combinaison train +vélo,  je pouvais vivre en ville et aller bosser à la campagne. Ensuite, quand j'ai muté en région parisienne, j'ai décidé d'aller en zep et 3h de transport par jour, j'ai connu pendant 6 ans.
Dans le concours, il n'y a nulle part écrit qu'il faut le permis et une voiture pour le service. En conséquence,  je trouve que ceux qui acceptent de s'équiper pour aller dans 3 établissements ou hors des ZR sont des alliés objectifs de l'incurie existant pour les TZR dans l'Education nationale.
Mais bon, tout le monde trouve normal de depenser 10 000 euros pour pouvoir bosser, apparemment. Maintenant, je déteste la voiture. J'ai donc un point de vue très peu objectif.  Razz
Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.
Entièrement d'accord.

Qu'on ne veuille pas avoir de voiture et qu'on l'assume, ok. Mais dire que c'est faisable partout tout en étant en couple/famille non Elyas. J'ai eu le seul poste de mon département l'année où j'ai commencé, à 50km de mon mari. Aucun bus, aucun train depuis la ville où il travaille/où on habitait. Donc j'avais deux possibilités : soit utiliser la voiture, soit habiter sur place je ne sais où vu la taille du village et donc être séparé de mon mari. Le choix fut vite fait, et on a déménagé pour être un peu plus à mi-chemin, mais avec pas plus de transports en commun. On y perd financièrement (car c'est moins rentable côté frais réels) et la voiture me pèse notamment l'hiver, mais que faire sans divorcer/vivre séparément ?!
Après, si je ne voulais absolument pas de voiture, j'aurais fait des choix différents, j'aurais sûrement demandé la RP, c'est tout de même plus simple que des départements ruraux. On ne peut pas dire que c'est simple et que tout est faisable sans voiture. Enfin si, mais en vivant seul et en pouvant donc aller habiter dans la commune de l'établissement.

On est bien d'accord. On ne peut pas vivre ainsi partout, Fifi. C'est pour ça que j'ai choisi de vivre dans une grande métropole, dans une Académie que tout le monde veut quitter.
Maintenant, ce n'était pas le but de mon intervention de dire que c'était possible partout. Mon intervention visait à contredire EU1 qui disait que c'était impossible et, implicitement, quelle que soit la situation.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par *Fifi* le Jeu 17 Juil 2014 - 16:08

@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:
Cripure a écrit:
_______

Quand vous n'avez pas de train, pas de car, 30-35 km à faire pour aller au bahut, concrètement, vous faites comment ? Et quand je pense à Faucogney, par chez moi, je ne suis même pas sûr qu'il y ait des locations sur place... Ca m'intéresse. Bien spur, quand je reviens à Marseille, je prendsle train puis le tram ou le métro, no souci. Mais au quotidien ? Mon homme travaille à 34km, comme moi, mais dans la direction opposée, il n'a aucun moyen de transport en commun, moi, j'ai un car qui met à peu près 2h (détours pour desservir tous les villages) et arrive après le début des cours. Je ferais quoi ? C'est bien joli d'être "agacé", mais comment on fait ?
Quant aux 10.000€ par an... Même si le montant était réel, les frais réels existent, n'exagérons pas.

Cela dit, je préférerais ô combien avoir un train pour aller bosser.
Entièrement d'accord.

Qu'on ne veuille pas avoir de voiture et qu'on l'assume, ok. Mais dire que c'est faisable partout tout en étant en couple/famille non Elyas. J'ai eu le seul poste de mon département l'année où j'ai commencé, à 50km de mon mari. Aucun bus, aucun train depuis la ville où il travaille/où on habitait. Donc j'avais deux possibilités : soit utiliser la voiture, soit habiter sur place je ne sais où vu la taille du village et donc être séparé de mon mari. Le choix fut vite fait, et on a déménagé pour être un peu plus à mi-chemin, mais avec pas plus de transports en commun. On y perd financièrement (car c'est moins rentable côté frais réels) et la voiture me pèse notamment l'hiver, mais que faire sans divorcer/vivre séparément ?!
Après, si je ne voulais absolument pas de voiture, j'aurais fait des choix différents, j'aurais sûrement demandé la RP, c'est tout de même plus simple que des départements ruraux. On ne peut pas dire que c'est simple et que tout est faisable sans voiture. Enfin si, mais en vivant seul et en pouvant donc aller habiter dans la commune de l'établissement.

On est bien d'accord. On ne peut pas vivre ainsi partout, Fifi. C'est pour ça que j'ai choisi de vivre dans une grande métropole, dans une Académie que tout le monde veut quitter.
Maintenant, ce n'était pas le but de mon intervention de dire que c'était possible partout. Mon intervention visait à contredire EU1 qui disait que c'était impossible et, implicitement, quelle que soit la situation.
D'accord, on a revient à ce qu'on disait plus haut : il faut faire des choix. Si on ne veut/peut pas utiliser la voiture, il faut faire ses vœux en fonction plutôt que de penser qu'on peut forcément y arriver depuis le lieu où l'on vit/veut vivre.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 16:11

@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:
Entièrement d'accord.

Qu'on ne veuille pas avoir de voiture et qu'on l'assume, ok. Mais dire que c'est faisable partout tout en étant en couple/famille non Elyas. J'ai eu le seul poste de mon département l'année où j'ai commencé, à 50km de mon mari. Aucun bus, aucun train depuis la ville où il travaille/où on habitait. Donc j'avais deux possibilités : soit utiliser la voiture, soit habiter sur place je ne sais où vu la taille du village et donc être séparé de mon mari. Le choix fut vite fait, et on a déménagé pour être un peu plus à mi-chemin, mais avec pas plus de transports en commun. On y perd financièrement (car c'est moins rentable côté frais réels) et la voiture me pèse notamment l'hiver, mais que faire sans divorcer/vivre séparément ?!
Après, si je ne voulais absolument pas de voiture, j'aurais fait des choix différents, j'aurais sûrement demandé la RP, c'est tout de même plus simple que des départements ruraux. On ne peut pas dire que c'est simple et que tout est faisable sans voiture. Enfin si, mais en vivant seul et en pouvant donc aller habiter dans la commune de l'établissement.

On est bien d'accord. On ne peut pas vivre ainsi partout, Fifi. C'est pour ça que j'ai choisi de vivre dans une grande métropole, dans une Académie que tout le monde veut quitter.
Maintenant, ce n'était pas le but de mon intervention de dire que c'était possible partout. Mon intervention visait à contredire EU1 qui disait que c'était impossible et, implicitement, quelle que soit la situation.
D'accord, on a revient à ce qu'on disait plus haut : il faut faire des choix. Si on ne veut/peut pas utiliser la voiture, il faut faire ses vœux en fonction plutôt que de penser qu'on peut forcément y arriver depuis le lieu où l'on vit/veut vivre.

Tout à fait. Après, j'ai râlé sur le fait que les enseignants se sentent obligés de dépenser un fric fou dans la voiture alors que nos salaires sont ridicules (surtout en début de carrière) et que les conditions d'exercice se dégradent pour les nouveaux collègues et ceux qui deviennent TZR.


Dernière édition par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 16:13, édité 1 fois
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Iphigénie le Jeu 17 Juil 2014 - 16:12

Une question à côté du débat (quoique):
avoir une voiture est-il une obligation professionnelle pour un TZR par exemple? Que se passerait-il s'il envisageait de n'utiliser que les transports en commun (surtout lorsqu'ils n'existent pas:P ) ?
Je pense à une malheureuse collègue qui ayant accepté il y a quelques années un remplacement hors zone (à l'époque c'était un choix volontaire!) à 80 km de sa "base" s'est vue ensuite obligée d'accepter en plus et en complément un deuxième remplacement toujours hors zone distant à nouveau d'une quarantaine de km du premier...)
ça a été tout un combat pour la sortir de ce pétrin (parce qu'en plus on ne lui faisait faire chez nous que des remplacements partiels sur les heures des classes parce que les ET ne correspondaient pas)...
Et si elle avait dit tout simplement qu'elle n'avait pas de voiture: quid? On lui aurait fourni une voiture de fonction avec gyrophare et escorte de CRS comme ça se trouve, non? Laughing Laughing 
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par *Fifi* le Jeu 17 Juil 2014 - 16:18

@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:

On est bien d'accord. On ne peut pas vivre ainsi partout, Fifi. C'est pour ça que j'ai choisi de vivre dans une grande métropole, dans une Académie que tout le monde veut quitter.
Maintenant, ce n'était pas le but de mon intervention de dire que c'était possible partout. Mon intervention visait à contredire EU1 qui disait que c'était impossible et, implicitement, quelle que soit la situation.
D'accord, on a revient à ce qu'on disait plus haut : il faut faire des choix. Si on ne veut/peut pas utiliser la voiture, il faut faire ses vœux en fonction plutôt que de penser qu'on peut forcément y arriver depuis le lieu où l'on vit/veut vivre.

Tout à fait. Après, j'ai râlé sur le fait que les enseignants se sentent obligés de dépenser un fric fou dans la voiture alors que nos salaires sont ridicules (surtout en début de carrière) et que les conditions d'exercices se dégradent pour les nouveaux collègues et ceux qui deviennent TZR.
Disons que certains jeunes profs sont de fait de leur jeunesse dans le métier avec petit barème donc mutés loin des villes ou sont TZR. Et dans ce cas, beaucoup préfèrent la stabilité que permet la voiture : être en poste loin d'une ville alors qu'on est jeune, célibataire et qu'on n'a pas envie d'aller en pleine campagne, on doit se sentir oblige souvent oui... De même en étant TZR sur plusieurs établissements ou en changeant d'établissement 6 fois par an. De même il y a ceux qui préfèrent le "confort" à diviser le temps par deux que permet la voiture par rapport aux transports en commun dans certaines régions urbaines, même en RP. Après ce sont des choix, on n'est pas obligé mais souvent on préfère payer ça plutôt que de vivre seul/là où est notre établissement/mettre 5h de bus par jour etc.
Ceci dit, je serais plus pour une vraie valorisation des salaires pour les jeunes profs envoyés en RP !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Fatiha le Jeu 17 Juil 2014 - 16:18

@WonderWoman a écrit:

@Fatiha a écrit:
@coindeparadis a écrit:Et c'est celui-là pour lequel tu demandes une révision d'affectation ? (désolée je suis crevée et au ralenti)

Oui évidemment j'avais émis 4 voeux et c'était le 4ème. Sur mon 1er vœu il n'y avait pas de poste. Donc en plus de la révision d'affectation, j'ai sollicité une demande d'ouverture de poste (un 9h).
J'arrive comme un cheveu sur la soupe (20 pages plus tard, au moins). Fatiha, effectivement, les ouvertures de poste ça existe (création de capacité d'accueil, en fait, j'en ai bénéficié) mais pour l'avoir c'est très compliqué, avoir "une situation difficile" n'est pas suffisant, il faut avoir une RQTH et que les médecins conseillers du recteur soient d'avis de t'accorder ce poste qui devient donc un poste "adapté" ; et enfin, que le rectorat lui-même veuille bien suivre les préconisations des médecins, qui, comme leurs noms l'indiquent, ne sont que des préconisations et non des obligations.
Autrement dit, je te conseille de te préparer à rejoindre ton poste en essayant de ne pas garder rancune contre le système (crois-moi, je sais de quoi je parle, tout ce que tu gagneras, c'est te bousiller la santé et te faire mal voir par la hiérarchie : or, étant stagiaire, ce n'est pas un bon plan.)
Si je l'ai demandé c'est parce que c'est possible et que cela a déjà eu lieu dans l'académie souhaitée. J'ai bien conscience que ce n'est pas gagné d'avance mais disons que j'ai quelques arguments qui se valent tout de même. Sinon oui je me prépare à l'idée de faire des trajets de 6 heures par jour (voiture, tgv, rer, et bus) et de ce fait mon sommeil en ai déjà altéré tellement je cogite. Par contre bizarrement je n'ai pas de rancune (pourtant j'ai déjà une situation professionnelle confortable) je l'avais envisagé cet éloignement.
Je tente ce qui est possible de tenter et comme je suis légèrement tenace...
avatar
Fatiha
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par *Fifi* le Jeu 17 Juil 2014 - 16:22

@Iphigénie a écrit:Une question à côté du débat (quoique):
avoir une voiture est-il une obligation professionnelle pour un TZR par exemple? Que se passerait-il s'il envisageait de n'utiliser que les transports en commun (surtout lorsqu'ils n'existent pas:P ) ?
Je pense à une malheureuse collègue qui ayant accepté il y a quelques années un remplacement hors zone (à l'époque c'était un choix volontaire!) à 80 km de sa "base" s'est vue ensuite obligée d'accepter en plus et en complément un deuxième remplacement toujours hors zone distant à nouveau d'une quarantaine de km du premier...)
ça a été tout un combat pour la sortir de ce pétrin (parce qu'en plus on ne lui faisait faire chez nous que des remplacements partiels sur les heures des classes parce que les ET ne correspondaient pas)...
Et si elle avait dit tout simplement qu'elle n'avait pas de voiture: quid? On lui aurait fourni une voiture de fonction avec gyrophare et escorte de CRS comme ça se trouve, non? Laughing Laughing 
Ce n'est une obligation pour personne, mais il est obligatoire de rejoindre son/ses établissements... On aurait peut être pu lui trouver un autre remplacement, plus accessible, mais dans certaines régions je vois mal comment peuvent faire les TZR sans voiture. Encore en poste fixe, on peut habiter sur place, mais ceux qui changent tous les mois d'établissement ou qui sont pour plusieurs comme les TZR, je ne vois pas.
Après tu présentes un cas particulier où elle aurait pu refuser des le départ puisque c'était hors zone.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par PauvreYorick le Jeu 17 Juil 2014 - 16:28

@Iphigénie a écrit:Une question à côté du débat (quoique):
avoir une voiture est-il une obligation professionnelle pour un TZR par exemple? Que se passerait-il s'il envisageait de n'utiliser que les transports en commun (surtout lorsqu'ils n'existent pas Razz )?
Je connais un cas où deux TZR dont aucun ne possédait de voiture ont réussi à convaincre un Rectorat de les laisser chacun effectuer les heures à l'année qu'il fallait effectuer dans leurs établissements de rattachement respectifs, distants d'un poil plus de 50 km et non ferroviairement reliés (le projet d'origine était de donner toutes les heures à l'un : « mais je n'ai pas de voiture » ; puis toutes les heures à l'autre : « mais moi non plus je n'ai pas de voiture » ; en fin de compte chacun a effectué un bout de service dans son RAD).

Le fait que chacun des établissements ayant des heures ait eu, administrativement rattaché, un TZR de la bonne discipline, a bien sûr énormément facilité les choses. Mais ça ne s'est pas fait tout seul.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par User5899 le Jeu 17 Juil 2014 - 17:07

@Elyas a écrit:Ce n'est pas parce qu'une personne n'a pas ce qu'elle veut qu'elle doit conspuer les gens qui s'en sortent sans faire les mêmes choix.
C'était le contraire : des gens qui faisaient le choix et s'en prenaient au ministère de l'avoir fait...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Elyas le Jeu 17 Juil 2014 - 17:16

Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:Ce n'est pas parce qu'une personne n'a pas ce qu'elle veut qu'elle doit conspuer les gens qui s'en sortent sans faire les mêmes choix.
C'était le contraire : des gens qui faisaient le choix et s'en prenaient au ministère de l'avoir fait...

Vous avez raison mais relisez aussi l'intervention d'EU1. Bref, les gens aiment que les autres leur ressemblent, en général. Et, ils aiment aussi qu'on s'adapte en toute situation à leurs désirs.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par Cath le Jeu 17 Juil 2014 - 18:19

Sinon, je suis d'accord avec celui qui propose un début de carrière à 2500 euros.
Vu qu'au bout de 23 ans, je ne les gagne toujours pas.

Pourtant j'ai une voiture...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le Snes, l'affectation des lauréats 2014 a lieu dans des conditions "inadmissibles".

Message par lumeeka le Jeu 17 Juil 2014 - 18:37

@WonderWoman a écrit:
@lumeeka a écrit:
@Leelooo a écrit: Comme j'en parle souvent, je me rends compte que je suis loin d'être la seule (et je viens d'une région où il est indispensable, les montagnes... je savais skier à 5 ans, et vous ? chacun son truc). Si ça vous fait rire tant mieux pour vous, mais c'est insensible.
topela 
Sans oublier les gens qui ont eu la chance de connaître des accidents de la route et qui ne se voient pas du tout conduire un milliard d'années plus tard.
  
Il nous reste les transports en commun, le co-voiturage, le vélo ou la mule aussi.  yesyes Je suis résignée, à moi de m'adapter comme je l'ai fait ces 20 dernières années.
Ou ... la thérapie pour vaincre ses phobies comme je le fais cette année ! (épuisée par les transports en commun, je mettais cette année le double de temps que ce que j'aurais mis en voiture pour rejoindre mon bahut. L'an prochain, sûrement pas d'AFA, donc, faut bien que je me prépare à devoir prendre la voiture un minimum).
Oh, ça m’intéresse ! (curieusement, ce n'est que dans une voiture que j'angoisse; jamais dans les transports en commun. humhum )

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum