Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 13:33

@Finrod a écrit:Bien entendu, 60h, sans HSA de payées ? et avec un salaire de ... ?

Si certains acceptent de travailler plus illégalement ça les regarde. Seuls les cadres qui travaillent sur projet peuvent avoir décemment de tels horaires et ils sont suffisamment payés pour cela.

Les profs de CPGE sont assez proche de ce statut puisque le nombre d'heures de travail, vacances comprises, doit s'en rapprocher. Néanmoins, et je peux parler en connaissance de cause puisque j'ai testé les deux, il est infiniement moins fatiguant de faire 60h pour cours + prep en CPGE que 40 pour cours + prep en collège, et ce même lorsque "tout va bien".

C'est le problème du privé. Soit tu acceptes ce rythme et bien sûr tu as le salaire qui va avec. Soit tu refuses et tu es placardisé. Voire mis à la porte.


Dernière édition par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 14:06, édité 1 fois

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par sosolele le Ven 18 Juil 2014 - 13:40

Je pense que la charge de travail n'est pas la même suivant la matière enseignée (et tant pis si je m'attire les foudres de certains), j'ai plus de 10 ans d'enseignement à mon effectif et ma charge de travail ne diminue pas , peut-être suis-je trop perfectionniste mais je n'arrive pas à faire autrement...Et il est vrai que lorsque j'entends certaines personnes de mon entourage dire que les profs ont la belle vie, effectuent peu d'heures, ça me met en rage! Mon temps de présence sur l'établissement cette année était de 33 heures (je compte bien sûr les heures de trous où il n'est pas évident de travailler en salle des profs très exiguë et les salles de classe n'étant pas libres), quant au temps passé à travailler à la maison j'ai abandonné l'idée de calculer le nombre d'heures !!!

sosolele
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par isabe le Ven 18 Juil 2014 - 13:45

@Finrod a écrit:Seuls les cadres qui travaillent sur projet peuvent avoir décemment de tels horaires et ils sont suffisamment payés pour cela.
ça il faut vraiment en revenir.
Bcp de nos amis cadres dans de grosses boites privées ont des salaires de 3000 euros.
Un prof certifié qui prend 3 ou 4 HSA et qui est PP est rapidement à un salaire intéressant.

@Finrod a écrit:
il est infiniement moins fatiguant de faire 60h pour cours + prep en CPGE que 40 pour cours + prep en collège, et ce même lorsque "tout va bien".
ça c'est un resssenti tout à fait personnel.
Je suis 1000 fois moins crevée par 20h en collège que par 15 en lycée.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par lapdm le Ven 18 Juil 2014 - 13:54

On n'est payé que pour faire 18 heures. Il n'est pas obligatoire de faire plus. Ceux qui disent être à 33h 40h 60h sont ceux qui font du bénévolat, c'est leur choix.

lapdm
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par isabe le Ven 18 Juil 2014 - 13:55

@lapdm a écrit:On n'est payé que pour faire 18 heures. Il n'est pas obligatoire de faire plus. Ceux qui disent être à 33h 40h 60h sont ceux qui font du bénévolat, c'est leur choix.
 Shocked Quand tu invites qq à dîner, tu prépares la bouffe pdt qu'il est là ?

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Une passante le Ven 18 Juil 2014 - 14:04

Non, nous ne sommes pas payés pour faire 18 heures !!!! Depuis les années 50, nous sommes même payés pour faire 45 heures (les enseignants n'ont pas été concernés par les réductions du temps de travail).
A l'origine, les certifiés en collège devaient 1,5 de travail en plus des heures de cours (donc 18 + 27 = 45) et les agrégés en lycée devaient 2 heures en plus (donc 15 + 30 = 45).
Les choses ont bien changé depuis (à notre désavantage) mais il a été toujours compris que les enseignants ne travaillaient pas que pendant leurs heures de cours ! Et ceux qui pensent / disent une telle absurdité sont vraiment dangereux pour notre profession !

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 14:09

@sosolele a écrit:Je pense que la charge de travail n'est pas la même suivant la matière enseignée (et tant pis si je m'attire les foudres de certains), j'ai plus de 10 ans d'enseignement à mon effectif et ma charge de travail ne diminue pas , peut-être suis-je trop perfectionniste mais je n'arrive pas à faire autrement...

Je l'attendais celle-là, tellement prévisible… Pfff…

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hermione0908 le Ven 18 Juil 2014 - 14:20

@Une passante a écrit:Non, nous ne sommes pas payés pour faire 18 heures !!!! Depuis les années 50, nous sommes même payés pour faire 45 heures (les enseignants n'ont pas été concernés par les réductions du temps de travail).
A l'origine, les certifiés en collège devaient 1,5 de travail en plus des heures de cours (donc 18 + 27 = 45) et les agrégés en lycée devaient 2 heures en plus (donc 15 + 30 = 45).
Les choses ont bien changé depuis (à notre désavantage) mais il a été toujours compris que les enseignants ne travaillaient pas que pendant leurs heures de cours ! Et ceux qui pensent / disent une telle absurdité sont vraiment dangereux pour notre profession !


C'est d'autant plus inquiétant quand ça vient d'un collègue lui-même...  Shocked

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par frand le Ven 18 Juil 2014 - 14:22

Prévisible mais vrai. Je suis prof de maths, chaque année j'essaie de rajouter de nouvelles activités plus pertinentes, de refaire mes contrôles, mes cours, mes devoirs maisons, je me donne du mal... et j'ai beaucoup moins de boulot que mes collègues de français.
Plus globalement chaque matière a ses avantages et ses inconvénients.

En mathématiques la grosse difficulté, c'est comment gérer les élèves en souffrance avec cette matière. Par contre nos corrections sont rapides et les notions à faire passer ne changent quasiment pas.

frand
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par John le Ven 18 Juil 2014 - 14:29

@lapdm a écrit:On n'est payé que pour faire 18 heures. Il n'est pas obligatoire de faire plus. Ceux qui disent être à 33h 40h 60h sont ceux qui font du bénévolat, c'est leur choix.
C'est 18h + le tps de correction des copies + le tps de preparation des cours

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Gotin le Ven 18 Juil 2014 - 14:32

Je suis un peu d'accord. Étant prof de maths j'ai l'impression de moins me fatiguer que les autres collègues.
Le "gros" souci pour un prof de maths c'est surtout je trouve de refaire les contrôles avec de nouveaux exercices. Parce qu'on voit défiler systématiquement des cousins/sœurs/frères qui se refilent les cours et donc les exos et les contrôles avec ... Les corrections! Donc il faut systématiquement trouver autre chose, et à force ça devient compliqué de trouver de nouvelles sources

Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par adelou le Ven 18 Juil 2014 - 14:37

Effectivement, en lettres, je pense bien passer au moins 10 heures par semaine à corriger des copies. je fais de moins en moins de grosses rédactions à cause de ça, parce que c'est l'enfer à corriger. Je mets environ 10 min par rédaction (7 dans le meilleur des cas, parfois 15 min). Je vous laisse calculer à quoi ça me revient quand j'ai un paquet de 27 sous le bras (et encore, je dois faire plus parce que je passe plus de 5 heures en général sur un paquet de rédactions... mais j'ai besoin de pauses ponctuelles aussi sinon ma tête explose). même les petits travaux d'écriture me prennent du temps. Heureusement, il y a aussi de temps en temps, les contrôles de grammaire et les dictées Smile
Il faut quand même le reconnaître: certaines matières demandent plus de boulot que d'autres, c'est un fait. Je ne déconsidère pas le travail mes collègues dans les autres matières, au contraire! mais en français on est quand même bien désavantagés là-dessus.

adelou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par adelou le Ven 18 Juil 2014 - 14:39

@lapdm a écrit:On n'est payé que pour faire 18 heures. Il n'est pas obligatoire de faire plus. Ceux qui disent être à 33h 40h 60h sont ceux qui font du bénévolat, c'est leur choix.

 Shocked 

adelou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 15:02

@adelou a écrit:Effectivement, en lettres, je pense bien passer au moins 10 heures par semaine à corriger des copies. je fais de moins en moins de grosses rédactions à cause de ça, parce que c'est l'enfer à corriger. Je mets environ 10 min par rédaction (7 dans le meilleur des cas, parfois 15 min). Je vous laisse calculer à quoi ça me revient quand j'ai un paquet de 27 sous le bras (et encore, je dois faire plus parce que je passe plus de 5 heures en général sur un paquet de rédactions... mais j'ai besoin de pauses ponctuelles aussi sinon ma tête explose). même les petits travaux d'écriture me prennent du temps. Heureusement, il y a aussi de temps en temps, les contrôles de grammaire et les dictées Smile
Il faut quand même le reconnaître: certaines matières demandent plus de boulot que d'autres, c'est un fait. Je ne déconsidère pas le travail mes collègues dans les autres matières, au contraire! mais en français on est quand même bien désavantagés là-dessus.

Je ne répondrai pas car je risquerais de violer la charte de Neo, mais je n'en pense pas moins.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par BritLéty le Ven 18 Juil 2014 - 15:22

Je me reconnais dans les posts qui se plaignent d'un certain mal être à cause du trop plein de travail et de l'absence de frontière entre vie privée et vie professionnelle.

C'était moi au tout début de ma carrière, je croulais sous le travail, je pouvais bosser jusqu'à 1h du matin.

Et puis j'ai eu mon fils. Quand vous avez un bébé qui ne fait pas ses nuits, la journée est tout de suite plus fatigante, vous ne pouvez pas vous permettre de travailler jusqu'à 1h du matin. Et puis passer votre temps à corriger des copies ou préparer des cours au lieu de passer du temps avec votre bébé, dur dur!

Donc j'ai revu ma façon de vivre mon travail à la maison.

1: Je ne corrige plus jamais de copies à la maison. Sauf éventuellement, si je suis à la méga bourre, des petites interro qui se corrigent en 1/4 d'heure et où normalement les élèves ont des bonnes notes. Ce qui est rarissime. Autrement, je corrige tout au collège. Je laisse mes copies au collège. Si je fais un contrôle dans la semaine précédant les vacances et que je n'ai pas le temps de les corriger avant le début des vacances, elles restent pendant 15 jours dans mon casier.

2: je ne travaille à la maison que quand mon fils est couché, et jusqu'à 23h au plus tard. Pour de la prépa de cours, ou parfois pour des formalités, remplissage de pronotes ou autre. Bien sûr, ce travail est fait prioritairement au collège.

3: Quand mon fils était chez une nounou à la journée, exception faite de la 1ère année où j'ai fait un EdT pour la nounou qui collait à mon EdT au collège, je le laissais une journée complète, même si je commençais à 10h30 et finissait à 15h. Après tout, à l'école, il fera bien 8h30 / 16h30, donc autant faire comme ça dès le début. Puis au moins, ça me dégageait du temps pour passer plus de temps au collège si besoin, ou bien me faire du ménage / rangement pour mieux profiter de lui quand on est ensemble. Et je me suis arrangée pour le laisser le mercredi à ma mère.

3: Je ne prends en général que 30 minutes pour manger, ça me dégage du temps pour travailler sur la pause du midi.

4: Je ne travaille jamais le samedi. C'est mon jour de repos attitré, ça me permet de profiter de ma famille, faire les boutiques ou autre si j'ai envie.

5: Le dimanche et les jours de vacances, je ne travaille que quand mon fils est à la sieste. Et honnêtement, il y a certains jours de vacances où je ne travaille pas. J'ai plus ou moins l'habitude de ne pas travailler jusqu'au 1er mercredi, comme ça, ça me fait une coupure de 4 jours.

Après, je crois qu'il faut accepter qu'on ne peut pas être parfait. Puis passer du temps sur des cours pour voir qu'ils ne fonctionnent pas, ou qu'ils fonctionnent avec une classe et pas avec l'autre... Il y a une bonne dose d'aléatoire. Donc je ne me stresse plus, si j'arrive à faire un truc bien carré, tant mieux, si c'est pas top, on fait avec et on fera mieux l'année prochaine si on a le même niveau.

Le stress au travail à cause des autres, je ne m'en fais plus non plus. Pour le DNB, J-2, le PA m'annonce que je vais devoir remplacer un collègue. OK. Il ne me dit pas qui, ni où, ni rien, et vu qu'il m'a dit ça entre deux portes et que j'étais pressée, j'ai pas posé plus de question.
Jour J, je viens, et je ne sais toujours pas ce que je fais à part que je remplace quelqu'un. J'ai attendu en SdP. Une collègue me dit d'aller le voir pour savoir ce qu'il en est. Pas question, c'est pas à moi d'aller à la pêche aux infos, c'est à lui de me dire. La collègue n'était pas contente. Grand bien lui fasse, mais moi je pars du principe que c'est à chacun ses responsabilités, que ça sert à rien de critiquer le PA pour son incompétence si de l'autre on lui mâche tout le boulot. Quand à 8h55 il se rendra compte qu'une salle n'a pas de surveillant, il se rappellera que je suis là.
Bref, pour finir l'histoire, je n'ai fait aucun remplacement et je me suis bien embêtée pendant toute la matinée en attendant l'épreuve de l'après midi où là c'était sûr et certain que je faisais de la surveillance. J'aurai bien voulu recroiser la collègue pour lui dire: " tu vois, j'avais bien raison de pas m'inquiéter ". D'autant plus que quand les élèves sont entrés dans les salles, je me suis un peu baladée dans les couloirs, et j'ai vu que les AE étaient là. Je leur ai demandé si elles surveillaient elles aussi, mais non, elles étaient juste là si un collègue était absent ou en retard. Ce qui explique pourquoi il n'y avait qu'un seul suppléant par demi-journée.

Pour en revenir à ma collègue, je pense sincèrement qu'il y en a qui se prenne la tête pour rien et qui trouve ça normal. Ils croient peut être être consciencieux, peut être même que ma collègue m'a trouvée je-m-en-foutiste ce matin là, mais non seulement je ne partage pas leur opinion, je crois que c'est eux qui en font beaucoup trop.

Il faut apprendre à avoir du recul pour survivre dans ce métier, et " plus " n'est pas forcément égal à " mieux ".

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par User5899 le Ven 18 Juil 2014 - 15:24

@mimika a écrit:Je pose la question, n'arrivant plus à gérer les conséquences de ce métier sur ma vie: pas de frontière entre le temps  professionnel et le temps personnel, stress à cause de tout ce qui s'est rajouté à nos fonctions depuis plusieurs années, impossibilité de tout faire convenablement et donc sentiment d'être "nulle", etc.
Je pourrais détailler...
Comment faites-vous pour bien vivre les changements de l'école,  ses contradictions , le décalage entre l'idée de votre mission et ce que vous pouvez faire en réalité, les relations avec les collègues, l'évolution du public en face de nous, la hiérarchie, l'absence de considération de la société, la stagnation (baisse?) des salaires, etc?
J'ai de plus en plus de mal, au point d'en être malade.
Tiens, je repense au fil lancé dernièrement par un(e) collègue.
On va pouvoir fusionner, sans doute...
Perso, j'ignore.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Gryphe le Ven 18 Juil 2014 - 15:29

@lapdm a écrit:On n'est payé que pour faire 18 heures.
 Shocked 

 scratch scratch scratch


Pour le temps de travail, on ne travaille pas tous à la même vitesse, c'est une réalité. Certains auront besoin de plus de temps et d'autres de moins de temps pour faire la même chose. That's life...
Quant à l'estimation du temps de travail, elle est quand même assez difficile puisque tout dépend ce qu'on compte en "travail".

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Provence le Ven 18 Juil 2014 - 15:40

A lire ses interventions, je doute que lapdm soit enseignant(e).

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par John le Ven 18 Juil 2014 - 15:49

Hoa Mai, comme tu as l'air inquiète, je t'indique qu'en musique je ne doute pas que tu aies un temps important de préparation de cours et de repos apres les cours, ainsi qu'une concentration importante durant le cours. Pour les copies, je me représente moins bien.
Je pense que chaque matière a ses spécificités, et qu'à la fin ça s'équilibre à peu près.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 16:21

@John a écrit:Hoa Mai, comme tu as l'air inquiète, je t'indique qu'en musique je ne doute pas que tu aies un temps important de préparation de cours et de repos apres les cours, ainsi qu'une concentration importante durant le cours. Pour les copies, je me représente moins bien.
Je pense que chaque matière a ses spécificités, et qu'à la fin ça s'équilibre à peu près.

Evidemment que j'ai moins de copies ! Et celles de mes élèves qui sont en classe à horaires aménagés sont plus fréquentes mais se corrigent vite. Mais en termes de préparations, nombre d'élèves à gérer, bulletins… Sans compter tous les mails reçus et mots dans les casiers des collègues ou de l'administration auxquels il faut bien répondre, quand on a toutes les classes d'un établissement ou presque ! Les professeurs de lettres sont persuadés d'être ceux qui travaillent le plus. Soit. Ils parlent tout le temps des rédactions à corriger. Soit. Quand je vois le nombre de rédactions que j'ai faites quand j'étais moi-même élève ou plus récemment, celles que mon fils a faites, où les élèves dont je suis professeur principale… Bon, je dis ça, je ne dis rien. Je ne voulais justement pas entrer dans la polémique. Et puis je reste persuadée que certains collègues s'organisent très mal, sont très lents. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il n'y avait aucune corélation entre le temps de travail annoncé et le fait d'être plus ou moins bon professeur. J'ai un ami professeur de maths dans une des meilleures prépas parisiennes, et qui rend systématiquement les copies de ses étudiants du jour au lendemain. Et ils ne sont pas 27 dans sa classe. Il rirait s'il lisait ce fil. Cela dit il est normalien et a été reçu également à polytechnique. Donc je ne doute pas que son travail soit forcément plus efficace que celui de beaucoup ici, le mien compris.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par trompettemarine le Ven 18 Juil 2014 - 16:31

Je suis plutôt dans le cas de Mimika. Il ne se passe plus une année sans que je pense deux ou trois fois à changer de métier.
Plus les années avancent,  plus je travaille. Plus exactement, je trouve que la charge du travail en lettres s'est fortement alourdie avec la réforme Châtel : on a plus de classes avec moins de temps, et leurs programmes n'ont pas été allégés, au contraire.
Je travaille énormément, et j'ai du mal à ne pas faire autrement.
Clairement, je ne fais pas le même métier que mon mari prof de maths en collège. Donc oui, il y a bien des différences entre les matières et les niveaux.
Les profs de lettres, avec d'autres matières, sont de toutes les réformes (EE, AP... que je fuis dès que je peux), de tous les projets (maintenant je les refuse). Je ne supporte plus l'interdisciplinarité imposée.
Les professeurs de lettres ne sont pas considérés par l'Etat puisque nous serons extrêmement perdants par rapport aux autres matières avec le nouveau statut.
Néanmoins, ce qui m'a été le plus difficile, ce n'est pas la charge de travail, ni les élèves (quoique, certaines années, cela peut être très dur), ce sont certains CDE. L'un d'eux m'a rendu malade, actuellement nous avons un proviseur humain qui n'est pas là pour nous stresser, nous déconsidérer, même si parfois nous ne sommes pas d'accord avec lui. Mais il va bientôt partir, qui va lui succéder : un nouveau monstre qui veut régler leur affaire aux profs et aux syndicats, ou quelqu'un de "normal" qui assure la sécurité au travail ?
Je ne supporte plus non plus les réformes tous les 6 mois, le stress énorme de février à juin à cause de la DGH, laquelle est en outre responsable de dissensions entre collègues. Le lieu du lycée, hors de la classe, est devenu pour moi un lieu où je redoute d'aller, où je ne me détends plus, même si je m'entends bien avec mes collègues.
Toutes les collègues de mon lycée sont plus ou moins touchées par le surmenage lors de certaines périodes (mais quand notre lycée votera la suppression des bacs blancs inutiles ?).
Quant au regard de la société sur nous, je n'arrive pas à  l'ignorer. J'ai essayé d'acquiescer (pour être tranquille), de le prendre par l'humour. Rien n'y fait, tout discours qui nous méprise me touche.
Je fatigue à lutter pour les langues anciennes (chaque CDE nouveau a une politique différente sur la discipline, certains proviseurs adjoints aimeraient bien les supprimer à cause de la faisabilité de l'emploi du temps  (alors que cette infaisabilité vient plutôt des différentes réformes (EE, langues en groupes de compétences, AP) et des créations se filières sélectives (abibac, esabac) ) : je baisserais peut-être les bras un jour. Tant pis pour certain collègue de LM (pas tous les collègues bien sûr) qui ne comprend pas qu'on enseigne une langue morte et inutile et qui verra alors son poste supprimé, puis sa matière elle-même transformée en apprentissage de langue de communication et non plus de littérature.
Je suis chaque année de plus en plus pessimiste.
Pour le moment, le plaisir de préparer mes cours (notamment par la lecture des oeuvres et d'ouvrages universitaires) et le plaisir de transmettre aux élèves (même si cela dépend des classes, et que l'attitude consumériste de certains élèves m'insupporte) sont toujours là (je ne les ai perdus que lorsque, par nécessité, j'ai dû faire de la LS). Mais jusqu'à quand..., jusqu'à la énième réforme de trop, où, là, peut-être, je laisserai tomber : des cours sans investissement, copies le moins possible et centrer sur ma famille et moi-même, pour supporter ce travail.
Il me reste plus de 20 ans à faire, et j'envie parfois les collègues qui partent à la retraite. Je ne pensais pas que cela m'arriverait si tôt.


Dernière édition par trompettemarine le Sam 19 Juil 2014 - 2:37, édité 13 fois (Raison : orth)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Kan-gourou le Ven 18 Juil 2014 - 16:36

@mimika a écrit:Je pose la question, n'arrivant plus à gérer les conséquences de ce métier sur ma vie: pas de frontière entre le temps  professionnel et le temps personnel, stress à cause de tout ce qui s'est rajouté à nos fonctions depuis plusieurs années, impossibilité de tout faire convenablement et donc sentiment d'être "nulle", etc.
Je pourrais détailler...
Comment faites-vous pour bien vivre les changements de l'école,  ses contradictions , le décalage entre l'idée de votre mission et ce que vous pouvez faire en réalité, les relations avec les collègues, l'évolution du public en face de nous, la hiérarchie, l'absence de considération de la société, la stagnation (baisse?) des salaires, etc?
J'ai de plus en plus de mal, au point d'en être malade.
Tiens, je repense au fil lancé dernièrement par un(e) collègue.
On va pouvoir fusionner, sans doute...

Pour ma part, le secret est mon indéfectible optimisme: je refuse de voir le verre à moitié vide et je m'attache toujours à trouver du positif même dans les pires situations.
Je prends donc ce qui me convient dans tout ce que l'on nous impose. Je fuis les collègues avec qui je ne m'entends pas et je profite des bons moments avec les collègues sympas. Si je ne m'entends pas avec un chef, je l'évite au maximum. En ce qui concerne l'absence de considération de la société, d'une je me dis que le jugement de la part de quelqu'un qui n'y connaît rien n'a aucune valeur donc ne peut pas me toucher. De deux, je relativise: en regardant de près, la "société" se plaint de tous les corps de métier. De trois, je ne garde en mémoire que les marques de considération de la part des parents ou des élèves (souvent en fin d'année). Enfin, quand un élève se plaint, je me remémore toutes les fois où, retournant dans un ancien collège, ce sont les élèves qui se plaignaient le plus de moi qui me regrettent le plus. Quant à la question des salaires, j'évite de calculer mon nombre d'heures de travail pour ne pas déprimer. Mais j'ai une relation particulière à l'argent: dès que j'ai plus que le nécessaire (me loger, me nourrir, m'habiller), je me sens riche !
Mimika, dis-toi bien que la perfection n'existe pas. Il faut se forcer à faire la part des choses et ne pas oublier que notre métier n'est qu'une partie de notre vie. Tu n'es pas "nulle" parce que tu as du mal à tout faire, loin de là. Tu es tout simplement un être humain qui met peut-être la barre trop haut. Chercher à améliorer son travail, oui, mais vouloir tout faire à la perfection, c'est un combat inutile.

_________________

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Gryphe le Ven 18 Juil 2014 - 16:49

Je sais que c'est complètement hors-sujet, mais le stress de l'adjoint sur l'EDT, c'est pas mal non plus.
Moi, ça ne me dérange pas de jouer à Tétris pendant mes vacances, ça pourrait même être une activité intéressante. Mais dans de bonnes conditions, à savoir si on a, début juillet, la liste précise des données techniques à partir desquelles travailler.
Là, au 18 juillet, il me manque des "ingrédients" fondamentaux pour bâtir mon EDT, à savoir deux services partagés de deux matières qui sont une base incontournable pour l'EDT de mon établissement. Évidemment, il me manque plusieurs autres partages, mais qui peuvent attendre. Or ces deux là, j'en ai vraiment besoin. Ben faudra attendre vers le 22 août. Ce qui veut dire derrière 10 jours sans respirer. Vous comprenez mieux pourquoi depuis le début, je dis qu'une prérentrée en août, ce n'est pas possible ?
Du coup, je ne comprends pas bien comment certains peuvent avoir leurs EDT mi-juillet... Chez nous, même si je travaillais vite (ce qui n'est pas le cas  Laughing ), avant le 25-26 août il me serait réellement impossible techniquement de finaliser quoi que ce soit, puisque j'aurai mes ingrédients "fondamentaux" vers le 22.

Sur ce, back to the theme... Désolée pour ceux et celles qui ont du mal à décrocher et qui trouvent leur conditions de travail difficiles... Je compatis.  fleurs

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Hoa Mai le Ven 18 Juil 2014 - 16:55

@Gryphe a écrit:Je sais que c'est complètement hors-sujet, mais le stress de l'adjoint sur l'EDT, c'est pas mal non plus.
Moi, ça ne me dérange pas de jouer à Tétris pendant mes vacances, ça pourrait même être une activité intéressante. Mais dans de bonnes conditions, à savoir si on a, début juillet, la liste précise des données techniques à partir desquelles travailler.
Là, au 18 juillet, il me manque des "ingrédients" fondamentaux pour bâtir mon EDT, à savoir deux services partagés de deux matières qui sont une base incontournable pour l'EDT de mon établissement. Évidemment, il me manque plusieurs autres partages, mais qui peuvent attendre. Or ces deux là, j'en ai vraiment besoin. Ben faudra attendre vers le 22 août. Ce qui veut dire derrière 10 jours sans respirer. Vous comprenez mieux pourquoi depuis le début, je dis qu'une prérentrée en août, ce n'est pas possible ?
Du coup, je ne comprends pas bien comment certains peuvent avoir leurs EDT mi-juillet... Chez nous, même si je travaillais vite (ce qui n'est pas le cas  Laughing ), avant le 25-26 août il me serait réellement impossible techniquement de finaliser quoi que ce soit, puisque j'aurai mes ingrédients "fondamentaux" vers le 22.

Sur ce, back to the theme... Désolée pour ceux et celles qui ont du mal à décrocher et qui trouvent leur conditions de travail difficiles... Je compatis.  fleurs

Ce n'est pas complètement hors-sujet. Bon courage Gryphe !

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par yogi le Ven 18 Juil 2014 - 19:36

Pour répondre à la question du titre de ce fil :"MOI!"

Les méthodes de management et le bricolage pour faire des miracles ont tendance à m'épuiser.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui se sent de plus en plus stressé à cause de son métier d'enseignant?

Message par Paratge le Ven 18 Juil 2014 - 19:40

Ceux qui sont stressés n'ont rien à faire dans ce métier !
Comme tout enseignant qui n'est pas dévoué à la réussite de tous les élèves !

 Very Happy

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum