"Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par fracflo le Ven 5 Sep 2014 - 19:32

Dommage pour lui : il aurait eu un avenir comme inspecteur.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par barèges le Ven 5 Sep 2014 - 19:37

@philann a écrit:
@JEMS a écrit:Mais vous ne comprenez pas, c'est l'élève au centre, l'élève acteur de son projet, l'élève libre, l'élève autonome, affranchi... un effet post cercle des poètes disparus ?

Mais l'histoire du Cercle des poètes disparus est l'histoire d'un sanglant échec! Laughing
- un suicide
- des parents coincés et malheureux
- une bande de lâches qui dénoncent à la moindre pression
- un culte de la personnalité (plutôt que de la matière, pédagogiquement à peu de chose près ce que l'on peut faire de pire!)

c'est ce que je trouve fascinant dans ce film, on a envie d'y croire...mais tout foire, y compris le "capitaine, O mon capitaine" assez pathétique!  Wink

Aux pros du film : il y a une réplique dont je me souviens (l'ai-je inventée ?!) qui orientait la lecture, et je ne l'ai pas entendue dans la diffusion télé, je ne l'ai pas retrouvée dans le livre.
A un moment, celui qui est un peu complice avec Keating, mais qui l'avertit de temps en temps que ce qu'il fait n'est pas sans risques (le prof de latin, je crois) lui demandait tout simplement alors que leur conversation tournait autour de la tradition très rigide et très ancienne (et mortifère selon Keating) de l'école : "mais vous-même, n'êtes-vous pas un pur produit de ces lieux ?"
L'internat "réactionnaire" produit un Keating, et un Keating va à la catastrophe : j'avais une douzaine d'années quand j'ai vu ce film et ça m'avait marquée. Je n'ai plus entendu cette réplique. Elle aurait été coupée pour raccourcir le film ? Ou je l'ai vraiment inventée...

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par pmuller le Ven 5 Sep 2014 - 20:16

républicain a écrit:
@Igniatius a écrit:C'est dommage, il aura démissionné avant de rencontrer un collègue du SE-UNSA : ça aurait pu changer sa vie.

Encore un énervé...

Laughing  Laughing  Laughing
Merci! Tu as éclairé ma journée! yesyes

Oh oui, et tu n'aurais pas oublié le sgen-cfdt, par hasard ? Là, il aurait été carrément au paradis ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Jenny le Ven 5 Sep 2014 - 20:18

@Une passante a écrit:Si on regarde le titre de l'article, on voit qu'il n'enseigne qu'une seule lettre, il n'y a pas de quoi s'épanouir dans son métier ! Laughing

+1 Razz La faute est faite deux fois de suite. Misère No

Edit : et une 3e fois à la fin

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Gryphe le Ven 5 Sep 2014 - 20:51

J'ai été titularisé au mois de juin 2014, puis muté dans l'académie de Créteil. J'aurai pu professer une année de plus, avec sérieux. Mais j'ai besoin de croire à ce que je fais, car je suis entier. Par souci de cohérence avec moi-même, j'ai donc démissionné à la rentrée 2014.
Je n'ai pas lu plus loin.
C'est dommage, quelqu'un d'entier et d'idéaliste, qui ne veut pas transmettre sa passion à Créteil. Sad

(Bon, j'avoue, je n'ai jamais travaillé à Créteil et je sais qu'il y a des tas d'endroits chouettes là-bas.)

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Igniatius le Ven 5 Sep 2014 - 22:07

@fracflo a écrit:Dommage pour lui : il aurait eu un avenir comme inspecteur.


Seulement s'il est agrégé. professeur

Sinon il aurait vraiment fallu qu'il adhère au SE-UNSA pour espérer y arriver.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Olympias le Ven 5 Sep 2014 - 22:07

@Igniatius a écrit:
@fracflo a écrit:Dommage pour lui : il aurait eu un avenir comme inspecteur.


Seulement s'il est agrégé. professeur

Sinon il aurait vraiment fallu qu'il adhère au SE-UNSA pour espérer y arriver.
Ignatius, quelle mauvaise langue tu fais... Laughing

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Igniatius le Ven 5 Sep 2014 - 22:14

J'observe, j'observe...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Jim Thompson le Ven 5 Sep 2014 - 22:26

@Igniatius a écrit:
@fracflo a écrit:Dommage pour lui : il aurait eu un avenir comme inspecteur.


Seulement s'il est agrégé. professeur

Sinon il aurait vraiment fallu qu'il adhère au SE-UNSA pour espérer y arriver.

Very Happy Very Happy Very Happy Laughing Laughing Laughing Laughing lol!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Jim Thompson le Ven 5 Sep 2014 - 22:27

républicain a écrit:
@Igniatius a écrit:C'est dommage, il aura démissionné avant de rencontrer un collègue du SE-UNSA : ça aurait pu changer sa vie.

Encore un énervé...

Laughing  Laughing  Laughing
Merci! Tu as éclairé ma journée! yesyes
Very Happy Very Happy Laughing lol! devil
ça fait du bien de rigoler......

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Mmmandarine le Ven 5 Sep 2014 - 22:40

Pffff, Pffff et re Pffff

"Moi, professeur de LettreS (stagiaire) pourquoi j'ai choisis d'enseigner dans l'académie de Créteil" Voilà ce qu'il aurait dû publier !

Que ce type démissionne tant pis ... tant mieux : j'aurais vraiment pas aimé l'avoir comme collègue ...

Ce qui m'énerve au plus au point c'est qu'en cette rentrée (et comme presqu'à chaque fois que les médias parlent de l'école en générale) c'est pour pointer les trucs qui vont pas ... Après faut pas s'étonner de l'opinion courante prof = planqué-gréviste-toujours en vacances !
Et puis quand les médias évoquent des trucs chouettes c'est toujours (souvent) le fait d'un individu pas tout à fait dans les cases éducation nationale ...

Zut, zut et re zut !

Médias ! Venez voir ce qui se passe réellement dans les établissements, venez voir des équipes éducatives, demandez aux étudiants pourquoi il prennent ils font ce choix malgré tout !

Ensuite et seulement ensuite vous pourrez écrire, raconter, blablater autant que vous voulez.

Non mais !

Mmmandarine
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Mcready1 le Sam 6 Sep 2014 - 6:41

@Mmmandarine a écrit:Pffff, Pffff et re Pffff

"Moi, professeur de LettreS (stagiaire) pourquoi j'ai choisis d'enseigner dans l'académie de Créteil" Voilà ce qu'il aurait dû publier !

Que ce type démissionne tant pis ... tant mieux : j'aurais vraiment pas aimé l'avoir comme collègue ...

Ce qui m'énerve au plus au point c'est qu'en cette rentrée (et comme presqu'à chaque fois que les médias parlent de l'école en générale) c'est pour pointer les trucs qui vont pas ... Après faut pas s'étonner de l'opinion courante prof = planqué-gréviste-toujours en vacances !
Et puis quand les médias évoquent des trucs chouettes c'est toujours (souvent) le fait d'un individu pas tout à fait dans les cases éducation nationale ...

Zut, zut et re zut !

Médias ! Venez voir ce qui se passe réellement dans les établissements, venez voir des équipes éducatives, demandez aux étudiants pourquoi il prennent ils font ce choix malgré tout !

Ensuite et seulement ensuite vous pourrez écrire, raconter, blablater autant que vous voulez.

Non mais !

J'espère que c'est l'apéro du vendredi soir.

Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec toi. alatienne


Dernière édition par Mcready1 le Sam 6 Sep 2014 - 7:36, édité 2 fois

Mcready1
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par pmuller le Sam 6 Sep 2014 - 6:48

@Mmmandarine a écrit:Pffff, Pffff et re Pffff

"Moi, professeur de LettreS (stagiaire) pourquoi j'ai choisis d'enseigner dans l'académie de Créteil" Voilà ce qu'il aurait dû publier !

Que ce type démissionne tant pis ... tant mieux : j'aurais vraiment pas aimé l'avoir comme collègue ...

Ce qui m'énerve au plus au point c'est qu'en cette rentrée (et comme presqu'à chaque fois que les médias parlent de l'école en générale) c'est pour pointer les trucs qui vont pas ... Après faut pas s'étonner de l'opinion courante prof = planqué-gréviste-toujours en vacances !
Et puis quand les médias évoquent des trucs chouettes c'est toujours (souvent) le fait d'un individu pas tout à fait dans les cases éducation nationale ...

Zut, zut et re zut !

Médias ! Venez voir ce qui se passe réellement dans les établissements, venez voir des équipes éducatives, demandez aux étudiants pourquoi il prennent ils font ce choix malgré tout !

Ensuite et seulement ensuite vous pourrez écrire, raconter, blablater autant que vous voulez.

Non mais !

Faut pas non plus que tu oublies que si la presse publie quelque chose, c'est pour faire choc, pour vendre. Si ce qu'ils écrivent était juste la vérité, personne n'achèterait leurs feuilles de choux.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Iphigénie le Sam 6 Sep 2014 - 9:49

C'est comique: il démissionne alors qu'on dirait le porte-parole du ministère: c'est un "vrai gens" cet individu ou c'est une belle story inventée par les services de com'?
Parce que bon, le rêve révolutionnaire d'une école où l'élève est au centre, comment dire... Rolling Eyes Rolling Eyes bebe bebe

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Candide62 le Sam 6 Sep 2014 - 10:17

Je trouve plutôt dommage qu'il ait démissionné. Il a des idées qui auraient pu créer un climat différent dans ses classes,  il aurait pu intéresser des élèves pour qui l'Ecole est habituellement un repoussoir. Surtout dans une académie comme celle de Créteil. Dommage qu'il n'ait pas pu supporter le poids de l'institution et s'en accommoder en essayant de faire bouger les choses.
Et puis entre un monde d'hommes libres et un monde de personnes formatées, pas si loin de l'univers d'Huxley, mon choix est vite fait Smile


Dernière édition par Candide62 le Sam 6 Sep 2014 - 10:33, édité 1 fois

Candide62
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Luigi_B le Sam 6 Sep 2014 - 10:28

@Candide62 a écrit:Et puis entre un monde d'hommes libres et un monde de personnes formatées, pas si loin de l'univers d'Huxley, mon choix est vite fait Smile
C'est vrai qu'en privant les élèves des connaissances élémentaires permettant leur émancipation et en les renvoyant à leur seule "personnalité" supposée, on crée un univers à la Huxley... Laughing

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Luigi_B le Sam 6 Sep 2014 - 10:33

Que ce professeur démissionne, c'est tout à fait son droit.

1) Seulement avec à ce genre de démission fracassante en septembre, des élèves se retrouvent sans professeur à la rentrée, évidemment dans une académie déjà déficitaire.

2) Qu'il fasse la leçon à ses ex-collègues du haut de son expérience professionnelle d'un an est assez cocasse.

3) Il accuse l'institution d'immobilisme et la rend responsable de son départ. Mais que n'a-t-il appliqué ses beaux principes dans sa classe, où il est souverain ?

C'est évidemment dans "Le Monde" qu'une tribune lui est offerte pour dynamiter l'école, façon Mabilon-Bonfils/Durpaire. Dans la même veine, toujours dans "Le Monde" : "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire"... qui démissionne ! Et j'ai bien d'autres exemples qui me viennent à l'esprit.

C'est fou tous ces gens qui veulent changer le monde en claquant courageusement la porte d'un poste difficile.


Dernière édition par Luigi_B le Sam 6 Sep 2014 - 13:40, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Thierry30 le Sam 6 Sep 2014 - 12:13

@Luigi_B a écrit:Que ce professeur démissionne, c'est tout à fait son droit.

1) Seulement avec à ce genre de démission fracassante en septembre, des élèves se retrouve sans professeur à la rentrée, évidemment dans une académie déjà déficitaire.

2) Qu'il fasse la leçon à ses ex-collègues du haut de son expérience professionnelle d'un an est assez cocasse.

3) Il accuse l'institution d'immobilisme et la rend responsable de son départ. Mais que n'a-t-il appliqué ses beaux principes dans sa classe, où il est souverain ?

C'est évidemment dans "Le Monde" qu'une tribune lui est offerte pour dynamiter l'école, façon Mabilon-Bonfils/Durpaire. Dans la même veine, toujours dans "Le Monde" : "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire"... qui démissionne ! Et j'ai bien d'autres exemples qui me viennent à l'esprit.



C'est fou tous ces gens qui veulent changer le monde en claquant courageusement la porte d'un poste difficile.

veneration
Moi, je vis chez Amélie Poulain, le pays où tout va bien, chez Amélie Poulain...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par User5899 le Sam 6 Sep 2014 - 12:24

@Gryphe a écrit:je n'ai jamais travaillé à Créteil et je sais qu'il y a des tas d'endroits chouettes là-bas.)
Oui, quand on en sort, il y a Paris Laughing

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Morgared le Sam 6 Sep 2014 - 13:16

@Luigi_B a écrit:
@Candide62 a écrit:Et puis entre un monde d'hommes libres et un monde de personnes formatées, pas si loin de l'univers d'Huxley, mon choix est vite fait Smile
C'est vrai qu'en privant les élèves des connaissances élémentaires permettant leur émancipation et en les renvoyant à leur seule "personnalité" supposée, on crée un univers à la Huxley... Laughing

Il y a quelques années, plusieurs IPR sont venus dans mon établissement pour convaincre les professeurs des bienfaits des compétences et du socle définis par le ministère, d'abord dans une AG, puis au sein de réunions disciplinaires (les enseignants avaient décidé de boycotter le livret de compétences).
Lorsqu'en réunion disciplinaire, mon tour est venu d'émettre mon opinion sur le socle, j'ai exprimé ma désapprobation de l'évaluation comportementale inscrite dans certains items ainsi que des objectifs affichés (à l'époque) en introduction au livret, selon lesquels le rôle de l'école était de faire en sorte que les élèves "réussissent leur vie" et soient heureux - en toute simplicité. L'IPR, manifestement pas venu pour débattre rationnellement, m'a répondu : "Mais vous ne voulez pas que vos élèves soient heureux ?", puis m'a reproché de vouloir une société à la 1984, avant de se tourner vers ma voisine... Même s'il m'avait donné la possibilité de lui répondre, j'en serais restée sans voix. Je ne sais toujours pas si cet IPR avait opté pour une mauvaise foi décomplexée, ou s'il n'a pas compris (ou lu) le livre...

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Morgared le Sam 6 Sep 2014 - 13:23

@Luigi_B a écrit:
C'est évidemment dans "Le Monde" qu'une tribune lui est offerte pour dynamiter l'école, façon Mabilon-Bonfils/Durpaire. Dans la même veine, toujours dans "Le Monde" : "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire"... qui démissionne ! Et j'ai bien d'autres exemples qui me viennent à l'esprit.

C'est cela. Ce n'est pas dans Le Monde qu'on trouvera la tribune d'un professeur poussé à bout par la violence de son établissement, ou d'un PE harcelé par son CPC parce qu'il n'utilise pas Ribambelle.
D'ailleurs, à quand le prochain article contre le corporatisme enseignant ? Le précédent a tout de même deux ans.

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par PauvreYorick le Sam 6 Sep 2014 - 13:26

@Morgared a écrit: L'IPR, manifestement pas venu pour débattre rationnellement, m'a répondu : "Mais vous ne voulez pas que vos élèves soient heureux ?", puis m'a reproché de vouloir une société à la 1984, avant de se tourner vers ma voisine... Même s'il m'avait donné la possibilité de lui répondre, j'en serais restée sans voix. Je ne sais toujours pas si cet IPR avait opté pour une mauvaise foi décomplexée, ou s'il n'a pas compris (ou lu) le livre...

De fait, le choix de l'exemple s'apparente assez à un suicide par inadvertance...

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Reine Margot le Sam 6 Sep 2014 - 14:06

pareil que Luigi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par carolette le Dim 7 Sep 2014 - 10:34

C'est pas un peu lâche de démissionner avant même d'essayer ?

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par ysabel le Dim 7 Sep 2014 - 10:37

Je vais contacter Le Monde pour avoir mon article : "Pourquoi, Moi, Ysabel, professeur de lettres modernes, je ne démissionne pas de l'EN" Twisted Evil

Namého ! il n'y a pas de raison !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Daphné le Dim 7 Sep 2014 - 11:39

@Morgared a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@Candide62 a écrit:Et puis entre un monde d'hommes libres et un monde de personnes formatées, pas si loin de l'univers d'Huxley, mon choix est vite fait Smile
C'est vrai qu'en privant les élèves des connaissances élémentaires permettant leur émancipation et en les renvoyant à leur seule "personnalité" supposée, on crée un univers à la Huxley... Laughing

Il y a quelques années, plusieurs IPR sont venus dans mon établissement pour convaincre les professeurs des bienfaits des compétences et du socle définis par le ministère, d'abord dans une AG, puis au sein de réunions disciplinaires (les enseignants avaient décidé de boycotter le livret de compétences).
Lorsqu'en réunion disciplinaire, mon tour est venu d'émettre mon opinion sur le socle, j'ai exprimé ma désapprobation de l'évaluation comportementale inscrite dans certains items ainsi que des objectifs affichés (à l'époque) en introduction au livret, selon lesquels le rôle de l'école était de faire en sorte que les élèves "réussissent leur vie" et soient heureux - en toute simplicité. L'IPR, manifestement pas venu pour débattre rationnellement, m'a répondu : "Mais vous ne voulez pas que vos élèves soient heureux ?", puis m'a reproché de vouloir une société à la 1984, avant de se tourner vers ma voisine... Même s'il m'avait donné la possibilité de lui répondre, j'en serais restée sans voix. Je ne sais toujours pas si cet IPR avait opté pour une mauvaise foi décomplexée, ou s'il n'a pas compris (ou lu) le livre...

Je n'avais pas compris notre mission sous cet angle là !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum