Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Jeu 1 Oct 2015 - 13:07
Tu es sur du hors contrat soit minimum 2500 euros par an, mais j'ai vu jusqu'à 13 000 euros. Montessori est tendance (cf tous les cahiers de soutien, matériels d'éveil sensoriel... vendus en ce moment).
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Ven 2 Oct 2015 - 18:27
Je ne comprends pas bien. En gros c'est une classe Montessori ! Tant mieux pour les enfants (encore qu'il n' y ait pas que du bon dans la pédagogie Montessori) qui ont bénéficié de cet environnement. Mais où est l'extase ?
ça n'est pas une classe Montessori. Elle utilise certains outils du Montessori, mais ce n'est pas du tout une adhésion au mouvement Montessori (qui est un truc hyper propriétaire, labellisé, marketé, et très loin de l'intention originelle de Maria Montessori).
Quant à l'extase, faire 100% de lecteurs en fin de GS, c'est quand même pas si mal Wink
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Ven 2 Oct 2015 - 18:31
@lumeeka a écrit:Pour les frais d'une école bilingue Montessori à Nice affraid :
http://www.montessori-nice.fr/L_ecole.C.htm#La_scolarite.I
ça n'est pas beaucoup plus cher que le cout réel dans le public.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Ven 2 Oct 2015 - 18:37
@the educator a écrit:
@lumeeka a écrit:Pour les frais d'une école bilingue Montessori à Nice affraid :
http://www.montessori-nice.fr/L_ecole.C.htm#La_scolarite.I
ça n'est pas beaucoup plus cher que le cout réel dans le public.
Sauf que dans le public, les parents ne payent pas directement.
Les écoles "Montessori" fleurissent, certaines se contentant d'utiliser le matériel, d'autres comme cette instit créent une vraie ambiance 3/6 ans. Mais ce qui attire actuellement vers ce courant c'est son côté individualisé dans une société individualiste. Montessori c'est un peu plus contraignant que cela. Personnellement, je trouve qu'en GS, il faut aussi du collectif, sinon l'entrée en CP est rude. Et concernant la méthode de lecture, il n'y a pas de méthode Montessori. Celle-ci utilisait une méthode alphabétique ( syllabique) dans une approche multi-sensorielle (lettres rugueuses, dictées muettes, lettres mobiles...). C'est donc l'approche syllabique qui réussit aux élèves.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Ven 2 Oct 2015 - 19:04
Oui, enfin quelle que soit sa méthode (c'est évidemment de la syllabique, elle travaille en partie en s'appuyant sur dehaene, en ça colle en effet aux outils montessori comme les lettres rugueuses), elle fait quand même un joli score, non?

Actuellement, pour ouvrir une école Montessori, il faut être labellisé, avoir des éducateurs Montessori formés (les formations coutent un bras), utiliser le matos fourni par une boutique autorisée, enfin bref, c'est au final une philosophie très fermée, tel que c'est pratiqué pour le moment.
Alvarez a une approche beaucoup plus libre (au sens du logiciel libre) pour le coup.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Ven 2 Oct 2015 - 19:19
Il y a plein d'écoles hors contrat qui sont plus souples que les vraies écoles Montessori (qui embauchent des éducateurs d'ailleurs).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par lumeeka le Ven 2 Oct 2015 - 19:22
@the educator a écrit:
@lumeeka a écrit:Pour les frais d'une école bilingue Montessori à Nice affraid :
http://www.montessori-nice.fr/L_ecole.C.htm#La_scolarite.I
ça n'est pas beaucoup plus cher que le cout réel dans le public.
Je doute fortement que les parents des élèves que j'ai en REP+ puissent sortir de leur propre poche 250 euros de frais d'admission (une seule fois) + 200 de matériels scolaires (renouvelables chaque année mais ouf ! cheers "Ils couvrent les besoins de chaque enfant, sachant qu’aucun autre matériel ne sera demandé par la suite, ni cahiers, ni classeur, ni livre, ni stylo, ni compas, ni tablier, etc." professeur ) + 7560 euros de frais de scolarité (cette somme de 7560€ correspond, à la fois, au coût réel de la scolarité d’un enfant dans notre école, et correspond également au coût d’un enfant scolarisé dans le Public. Encore ouf ! Suspect ). Bref "réel"...
Je doute aussi que ma propre mère ait pu m'offrir une telle éducation en sortant de sa poche ne serait-ce que 7560 euros même
"avec la possibilité de payer en 12 mensualité de 630€." Razz
Ne devrait-il pas y avoir un S à mensualité d'ailleurs ?

Avant que l'école ne déménage à Fabron (pas vraiment les collines niçoises de prolos ), elle était située dans un quartier populaire du centre ville niçois... Je peux comprendre qu'avec l'engouement, ils se soient retrouvés à agrandir leur locaux mais la nouvelle location me laisse perplexe.
De plus, les tous petits ne font pas de sieste l'après-midi ? Parce qu'à ce prix là...

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Ven 2 Oct 2015 - 19:27
De plus, les tous petits ne font pas de sieste l'après-midi ? Parce qu'à ce prix là...
Oui je l'ai souvent entendu dans les écoles payantes : "on ne va pas payer pour les faire dormir" !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par lumeeka le Ven 2 Oct 2015 - 19:41
@the educator a écrit:Oui, enfin quelle que soit sa méthode (c'est évidemment de la syllabique, elle travaille en partie en s'appuyant sur dehaene, en ça colle en effet aux outils montessori comme les lettres rugueuses), elle fait quand même un joli score, non?

Actuellement, pour ouvrir une école Montessori, il faut être labellisé, avoir des éducateurs Montessori formés (les formations coutent un bras), utiliser le matos fourni par une boutique autorisée, enfin bref, c'est au final une philosophie très fermée, tel que c'est pratiqué pour le moment.
Alvarez a une approche beaucoup plus libre (au sens du logiciel libre) pour le coup.
Oui, j'avais regardé il y a quelques années. Laughing  Le coût d'une formation m'avait même choquée; j'ai préféré le CAPES. Very Happy

Je n'ai absolument rien contre Montessori sauf le marketing qui la ferait se retourner dans sa tombe. Ni contre Alvarez - le style du journaliste dont j'ai lu l'article ne lui rend pas justice. En revanche, je trouve cela dommage qu'elle n'ait pas tenu plus longtemps, surtout si elle voulait changer les choses de l'intérieur.

Sinon, pour la lecture (je sais, j'en parle souvent Embarassed ), l'une des meilleures méthodes reste à mes yeux : http://www.coquelicot.asso.fr/borel/

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Ven 2 Oct 2015 - 19:44
Borel est une bonne méthode, mais il faut être à l'aise avec la gestuelle. Ce n'est pas de cas de tout le monde.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par lumeeka le Ven 2 Oct 2015 - 19:46
@coindeparadis a écrit:Borel est une bonne méthode, mais il faut être à l'aise avec la gestuelle. Ce n'est pas de cas de tout le monde.
J'ai appris avec cette méthode (1981); nous savions tous lire très rapidement.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par carolette le Ven 2 Oct 2015 - 19:49
@coindeparadis a écrit:Borel est une bonne méthode, mais il faut être à l'aise avec la gestuelle. Ce n'est pas de cas de tout le monde.

L'intérêt des gestes de Borel-Maisonny, c'est qu'ils peuvent s'adapter à n'importe quelle méthode. Je l'utilise beaucoup en classe, et ça permet d'avoir très vite des enfants lecteurs effectivement.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Ven 2 Oct 2015 - 19:55
Je n'ai pas dit que c'était une mauvaise méthode !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Volubilys le Ven 2 Oct 2015 - 23:16
Personnellement, cette mode Montessorienne me saoule grave. Comme si c'était Montessori versus les méchants-instits-tous-incompétents. Il existe d'autres approches de la maternelle : Freinet, reggio... qui sont très riches, avec des résultats bluffants.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par doctor who le Sam 3 Oct 2015 - 7:46
L'approche française était très bien aussi.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par carolette le Sam 3 Oct 2015 - 8:39
@coindeparadis a écrit:Je n'ai pas dit que c'était une mauvaise méthode !

Je n'ai pas dit que tu l'avais dit !

Ici, des vidéos pour apprendre à bien utiliser les gestes :https://www.facebook.com/Les-instit-tutos-de-Natchka-Apprendre-à-lire-tout-simplement-589484721086983/timeline/
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Sam 3 Oct 2015 - 8:52
Personnellement, cette mode Montessorienne me saoule grave.
Moi aussi, mais là ce n'est PAS une approche montessori au sens propre. C'est peut être une croisade, une démonstration de force, mais elle a ses réultats pour elle. On va pas commencer à justifier les résultats pourris des autres par leur liberté d'éviter telle ou telle pédagogie, si?
Montessori a le vent dans le dos parce que c'est assez facile a marketer, et à mettre en place. C'est visuel pour les parents, ça fait echo à un mode de vie un peu bohème machin, et quand tu montes en hors contrat, ça te donne des cadres forts et une "recette" facilement applicable, y compris par du personnel bas de gamme.


Dernière édition par the educator le Sam 3 Oct 2015 - 9:00, édité 1 fois
XIII
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par XIII le Sam 3 Oct 2015 - 8:58
Mon enfant en PS a une maîtresse qui pratique la méthode Montessori (après avoir effectué de nombreuses formations payantes sur son temps libre...). Les enfants adhèrent et cet apprentissage par l'autonomie et la manipulation est très intéressant. Seul hic...ils sont 30 en classe sur 3 niveaux, donc la maîtresse ne peut véritablement s'occuper des plus petits, c'est donc l'ATSEM qui fait court...

Dans ma ville une assistante maternelle (bac-3) monte avec son conjoint une école Montessori, la première du genre ici...Ce qui me chagrine, ce n'est pas cette pédagogie qui me semble très bienveillante et efficace en maternelle (dans des classes non surchargées), mais le fait que n'importe qui puisse s'autoproclamer enseignant!
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Sam 3 Oct 2015 - 9:01
Les enfants adhèrent et cet apprentissage par l'autonomie et la manipulation est très intéressant. Seul hic...ils sont 30 en classe sur 3 niveaux, donc la maîtresse ne peut véritablement s'occuper des plus petits, c'est donc l'ATSEM qui fait court...

A terme, le but c'est que les enfants soient autonomes, justement pour très vite se asser des adultes dans leurs activités.

Pour le niveau de qualification, nos posts se sont croisés, j'éditais pendant que tu postais.
lolo91260
Niveau 2

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par lolo91260 le Sam 3 Oct 2015 - 11:04
@the educator a écrit:
Les enfants adhèrent et cet apprentissage par l'autonomie et la manipulation est très intéressant. Seul hic...ils sont 30 en classe sur 3 niveaux, donc la maîtresse ne peut véritablement s'occuper des plus petits, c'est donc l'ATSEM qui fait court...

A terme, le but c'est que les enfants soient autonomes, justement pour très vite se asser des adultes dans leurs activités.

Pour le niveau de qualification, nos posts se sont croisés, j'éditais pendant que tu postais.

Mais pour l'autonomie/se passer de l'adulte, n'est-ce pas le cas des innombrables classes uniques ou multi-niveaux en France ? (Par force, mais aussi avec beaucoup de bénéfice pour l'élève.)
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Volubilys le Sam 3 Oct 2015 - 11:22
Qu'est-ce qui entre dans la catégorie multiniveau pourvoyeur d'autonomie? Car le double niveau (le multiniveau le plus courant) par exemple n'oblige pas à beaucoup d'autonomie des élèves : il n'y a pas beaucoup de différence d'autonomie entre un élève en niveau pur et un en double niveau.

@the educator a écrit:
Personnellement, cette mode Montessorienne me saoule grave.
Moi aussi, mais là ce n'est PAS une approche montessori au sens propre. C'est peut être une croisade, une démonstration de force, mais elle a ses réultats pour elle. On va pas commencer à justifier les résultats pourris des autres par leur liberté d'éviter telle ou telle pédagogie, si?
Montessori a le vent dans le dos parce que c'est assez facile a marketer, et à mettre en place. C'est visuel pour les parents, ça fait echo à un mode de vie un peu bohème machin, et quand tu montes en hors contrat, ça te donne des cadres forts et une "recette" facilement applicable, y compris par du personnel bas de gamme.
Reggio aussi est très visuel, facile à marketer, très cadré avec une structure clé en main ; des écoles reggios poussent comme des champignons dans le monde, sauf en France où cette pédagogie est pour ainsi dire inconnue.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
palomita
Érudit

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par palomita le Sam 3 Oct 2015 - 12:53
L'avantage de Reggio c'est aussi qu'il n'y a pas de dépenses coûteuses en matériel .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par coindeparadis le Sam 3 Oct 2015 - 13:20
Mais il faut de l'espace...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
palomita
Érudit

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par palomita le Sam 3 Oct 2015 - 13:32
Certes Smile

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
supersoso
Grand sage

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par supersoso le Sam 3 Oct 2015 - 14:11
J'avoue mon inculture totale concernant Reggio. Mais je ne demande qu'à apprendre Very Happy ! Auriez-vous des références en français ?
avatar
palomita
Érudit

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par palomita le Sam 3 Oct 2015 - 14:36
Il y a très peu de références en français, justement . Pour te faire une idée, tape " pédagogie Reggio" dans google .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
Contenu sponsorisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum