Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DesolationRow
Grand Maître

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par DesolationRow le Mar 30 Déc 2014 - 16:27
@archeboc a écrit:
@Igniatius a écrit:Je suis obligé de demander : pourquoi Ernest ?

A ma connaissance : ErNeSt est un prénom congruent à la rue d'Ulm.  

Je crois que la bonne réponse a été donnée par Cripure Wink C'est en tout cas la mieux autorisée.
lisette83
Expert

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par lisette83 le Mar 30 Déc 2014 - 17:43
@Elaïna a écrit:
@Rendash a écrit:De toute façon, dès qu'il y a volonté d'humilier, ou de forcer quelqu'un à faire quelque chose qu'il ne souhaite pas faire, il y a un problème grave.
Ce que je demande, c'est pourquoi des mandales ne partent pas plus souvent. Le post d'almuixe est extrêmement intéressant, à ce sujet.

je pense tout simplement que c'est par peur d'être mis à part, de ne pas bénéficier du fameux réseau qui fait le succès des anciens élèves de l'école.
Forcément, à Normale Sup' où les gens passent ensuite (bon, de moins en moins, certes) le CAPES et l'agreg, le réseau, on s'en tape un peu pour trouver du boulot... du coup, le côté forcé du bizutage tombe de lui-même...
Mais même par rapport à d'autres grandes écoles d'ingénieurs, les Arts c'est "spécial".
archeboc
Sage

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par archeboc le Mar 30 Déc 2014 - 18:22
@Igniatius a écrit:
@archeboc a écrit:
@Igniatius a écrit:Je suis obligé de demander : pourquoi Ernest ?

A ma connaissance : ErNeSt est un prénom congruent à la rue d'Ulm.

OK !

Note mathématique : congruent n'est pas tout à fait adapté. professeur
Extension canonique ? (où est le smiley qui lève le doigt ?)


Cripure a écrit:Les Ernest sont les poissons rouges dans le bassin de la cour centrale de l'ENS de la rue d'Ulm. Il y a plusieurs leçons sur l'origine de ce nom, plusieurs personnes prénommées Ernest étant supposées avoir introduit ces bestioles. A l'époque où j'avais des amis normaliens, il s'agissait d'Ernest Lavisse.

L'histoire des poissons semble secondaire, un mythe d'origine. Elle ajoute une difficulté (pourquoi l'auteur du lâcher de poissons change-t-il mais se prénomme-t-il toujours Ernest ?). Le jeu sur les lettres me semble plus raisonnable.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Sphinx le Jeu 1 Jan 2015 - 14:35
Cripure a écrit:Les Ernest sont les poissons rouges dans le bassin de la cour centrale de l'ENS de la rue d'Ulm. Il y a plusieurs leçons sur l'origine de ce nom, plusieurs personnes prénommées Ernest étant supposées avoir introduit ces bestioles. A l'époque où j'avais des amis normaliens, il s'agissait d'Ernest Lavisse.

Voilà. Pour Ernest Lavisse, c'est encore l'explication officielle et la seule que j'ai jamais entendue (à ceci près qu'on m'a dit que les poissons étaient nommés en son honneur, mais non pas parce que c'est lui qui les avait mis là).

@archeboc a écrit:
@Igniatius a écrit:Je suis obligé de demander : pourquoi Ernest ?

A ma connaissance : ErNeSt est un prénom congruent à la rue d'Ulm.  

Jamais entendu cette explication Wink et en tant que secrétaire du burô en mon temps, j'ai mis un point d'honneur à lire et ranger TOUTES les archives...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par User5899 le Jeu 1 Jan 2015 - 15:31
@Sphinx a écrit:
Cripure a écrit:Les Ernest sont les poissons rouges dans le bassin de la cour centrale de l'ENS de la rue d'Ulm. Il y a plusieurs leçons sur l'origine de ce nom, plusieurs personnes prénommées Ernest étant supposées avoir introduit ces bestioles. A l'époque où j'avais des amis normaliens, il s'agissait d'Ernest Lavisse.

Voilà. Pour Ernest Lavisse, c'est encore l'explication officielle et la seule que j'ai jamais entendue (à ceci près qu'on m'a dit que les poissons étaient nommés en son honneur, mais non pas parce que c'est lui qui les avait mis là).

@archeboc a écrit:
@Igniatius a écrit:Je suis obligé de demander : pourquoi Ernest ?

A ma connaissance : ErNeSt est un prénom congruent à la rue d'Ulm.  

Jamais entendu cette explication Wink et en tant que secrétaire du burô en mon temps, j'ai mis un point d'honneur à lire et ranger TOUTES les archives...
Organisons un colloque ! Wink
cunégonde
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par cunégonde le Jeu 1 Jan 2015 - 16:05
@sansara a écrit:
@Sphinx a écrit:Et moi avec nostalgie : z'étaient pas très jolis, leurs popotins, mais c'est toute une partie du folklore qui n'existe plus...

@John a écrit:
Et avec un nom pareil, vous vous plaignez qu'il y ait des débordements ? ^^

Oh, mais aux InterQ(lturelles), il y en a fort peu Razz Disons pas moitié autant qu'aux Inter Sportives, dont le trophée s'appelle le CUL (Cachan Ulm Lyon)... Wink Voyez, l'esprit rebelle des normaliens va même jusqu'à dire des gros mots, rholàlà les vilains Razz

Pour finir, la seule chose qu'on pourrait éventuellement peut-être et avec de gros, gros guillemets, qualifier de bizutage à Ulm - je ne sais pas si vous avez un équivalent à Lyon -, c'est l'ernestisation : tout conscrit est censé passer au bassin avant la fin de l'année. Sauf que dans les faits, il ne doit pas y en avoir un sur dix qui y passe réellement, et on y jette également les élus au bureau des élèves, les élus à la DG, les Cachanais et les Polytechniciens de passage, et toute personne dont les amis pensent avoir une bonne raison (et généralement en s'assurant que la personne n'habite pas trop loin ou a de quoi se changer). Donc bon... Ce que j'appelle "bizutage gentillet", moi, c'est ce qu'a subi mon papa il y a force années en entrant en prépa : tous les bizuts coincés dans une grande échelle au niveau des épaules, chaque bizut entre deux barreaux, et on les envoie manoeuvrer dans les rayons d'un magasin sous les regards horrifié du gérant qui essaie de les flanquer dehors Razz

Ah non, on n'a pas d'équivalent. Vraiment, au risque de me répéter, il n'y a rien que du gentillet à Lyon (bon, à part un débordement, avant que j'arrive, où le fils d'un homme politique de premier plan a été enchaîné à un arbre sur la route du week-end d'intégration, ce qui ne l'a pas vraiment aidé à s'intégrer).
Je ne sais pas, cependant, ce qui se passe à Cachan et à Ker Lann, mais je suppose que c'est du même acabit (avec peut-être un peu plus de gens alcoolisés).
Enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est juste un débordement regrettable, n'est-ce pas? Rien de plus, mais voyons...
Donner, en outre, quasiment le nom de famille de cette personne, qui n'a peut-être pas envie que cela se sache, c'est charitable, n'est-ce pas?
Si la hiérarchie faisait son boulot et que tous ces minables petits facistes, qui humilient, harcèlent, torturent ainsi leurs camarades, étaient poursuivis -loi de 1998, le bizutage est un délit, pas un jeu- et vraiment sanctionnés, cela continuerait-il?
En passant, très savoureux, le côté newspeak, on ne bizute plus, on intègre...Nauséabond.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 17:38
@cunégonde a écrit:
@sansara a écrit:
@Sphinx a écrit:Et moi avec nostalgie : z'étaient pas très jolis, leurs popotins, mais c'est toute une partie du folklore qui n'existe plus...



Oh, mais aux InterQ(lturelles), il y en a fort peu Razz Disons pas moitié autant qu'aux Inter Sportives, dont le trophée s'appelle le CUL (Cachan Ulm Lyon)... Wink Voyez, l'esprit rebelle des normaliens va même jusqu'à dire des gros mots, rholàlà les vilains Razz

Pour finir, la seule chose qu'on pourrait éventuellement peut-être et avec de gros, gros guillemets, qualifier de bizutage à Ulm - je ne sais pas si vous avez un équivalent à Lyon -, c'est l'ernestisation : tout conscrit est censé passer au bassin avant la fin de l'année. Sauf que dans les faits, il ne doit pas y en avoir un sur dix qui y passe réellement, et on y jette également les élus au bureau des élèves, les élus à la DG, les Cachanais et les Polytechniciens de passage, et toute personne dont les amis pensent avoir une bonne raison (et généralement en s'assurant que la personne n'habite pas trop loin ou a de quoi se changer). Donc bon... Ce que j'appelle "bizutage gentillet", moi, c'est ce qu'a subi mon papa il y a force années en entrant en prépa : tous les bizuts coincés dans une grande échelle au niveau des épaules, chaque bizut entre deux barreaux, et on les envoie manoeuvrer dans les rayons d'un magasin sous les regards horrifié du gérant qui essaie de les flanquer dehors Razz

Ah non, on n'a pas d'équivalent. Vraiment, au risque de me répéter, il n'y a rien que du gentillet à Lyon (bon, à part un débordement, avant que j'arrive, où le fils d'un homme politique de premier plan a été enchaîné à un arbre sur la route du week-end d'intégration, ce qui ne l'a pas vraiment aidé à s'intégrer).
Je ne sais pas, cependant, ce qui se passe à Cachan et à Ker Lann, mais je suppose que c'est du même acabit (avec peut-être un peu plus de gens alcoolisés).
Enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est juste un débordement regrettable, n'est-ce pas? Rien de plus, mais voyons...
Donner, en outre, quasiment le nom de famille de cette personne, qui n'a peut-être pas envie que cela se sache, c'est charitable, n'est-ce pas?
Si la hiérarchie faisait son boulot et que tous ces minables petits facistes, qui humilient, harcèlent, torturent ainsi leurs camarades, étaient poursuivis -loi de 1998, le bizutage est un délit, pas un jeu- et vraiment sanctionnés, cela continuerait-il?
En passant, très savoureux, le côté newspeak, on ne bizute plus, on intègre...Nauséabond.

Je n'ai pas dit que j'approuvais cette pratique, qui s'est passée avant mon arrivée. Quand je parle de "débordement", c'est parce qu'il n'y a pas de bizutage en règle, et que cette action a relevé d'un petit nombre de personnes qui ont trouvé ça drôle.
D'autre part, je parle d'un homme politique, tu dois être très forte pour deviner son nom à partir de ce seul élément.
Alors oui, enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est stupide, méchant et humiliant. Mais pour moi, ça ne jette pas non plus l'opprobre sur toute une école.
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Bonnie Blue le Jeu 1 Jan 2015 - 18:35
Les personnes ayant enchaîné cet élève à un arbre ont-ils été renvoyés à coup de pied où ils le méritent avec dépôt de plainte pour leur montrer qu'à partir de 18 ans, quand on fait une énoooorme bêtise, on risque la prison ou bien est-ce que, comme je l'imagine, notre jeune fils de politicien a abandonné l'ENS tandis que des bourreaux ont poursuivis de brillantes études ?
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 18:39
Elles n'ont pas été renvoyées, je ne pense pas que la victime ait porté plainte non plus.

Cela dit, le jeune homme en question a brillamment poursuivi ses études à l'ENS, a terminé, il me semble, très bien classé à l'agrégation, et aux dernières nouvelles il va bien.

Ce serait bien, au passage, qu'on arrête de me faire un procès en règle concernant cet événement... Rolling Eyes
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Bonnie Blue le Jeu 1 Jan 2015 - 19:08
Personne ne te fais un procès, tu n'es pas l'ENS que je sache.

Elles n'ont pas été renvoyées ? Hé bien c'est un scandale. La victime n'a sans doute pas porté plainte pour ne pas ébruiter l'affaire du fait de son statu. Peut-être que ça te choquerait plus si ce garçon avait été le fils d'un politicien qui a ta sympathie. Ou si ça t'étais arrivé à toi.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 19:36
En l'occurrence, ce garçon avait ma sympathie. Et si je l'ai mentionné sur ce fil, c'est bien que ça m'a choquée, même si pour moi ça n'est pas un bizutage organisé. C'est uniquement en ce sens que j'ai parlé de débordement, et j'ai bien l'impression que c'est ce que l'on me reproche.

Après, je n'ai pas assisté à la scène, je n'ai entendu l'histoire que de 2e main, et je ne sais pas comment le jeune homme en question a réagi, ni si ça a été violent. Mais comme c'était sur une aire d'autoroute, je doute que la "plaisanterie" ait duré plus de deux minutes. Ce qui n'enlève rien au caractère choquant et inadmissible d'une telle action, nous sommes bien d'accord.
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Bonnie Blue le Jeu 1 Jan 2015 - 20:44
@sansara a écrit: et je ne sais pas comment le jeune homme en question a réagi, ni si ça a été violent.

Oh, ben non, c'est pas violent d'attacher quelqu'un sur une aire d'autoroute ! Et il est tout à fait normal que les auteurs de ce genre d'action soient autorisés à continuer leurs études dans l'école. Ok, l'ENS ne bizute pas, mais franchement, c'est d'autant plus facile de sanctionner ce genre de comportement, parce que je doute que plus de cinq personnes se soient attelées à la tâche. Quoique, s'il n'y a rien eu, peut-être que personne n'a fait de scandale et que beaucoup ont trouvé ça absolument hilarant.
C'est pas à toi que je "fais un procès" mais aux auteurs de cet acte ignoble. Que ça n'ait duré que deux minutes ne change rien. On m'a déjà fait subir quelque chose comme ça, ça a duré deux minutes, mais c'est ignoble et humiliant voilà tout. Heureusement si ça n'a pas été pire que cela.
Dans la mesure où une ancienne de ma prépa a été radiée d'une école d'arrière plan militaire (je ne sais plus laquelle) parce qu'elle s'était révélée inapte à la randonnée (chevilles qui ont triplé de volume), que des personnes qui commettent du harcèlement aient le droit de demeurer à l'ENS me débecte. Encore une fois, je ne te critique pas TOI, sansara, toi personnellement en tant qu'individu. Je parle de la direction de ton école et, quand même, tu es obligée de reconnaîre qu'elle a eu tort.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 20:47
Je suis parfaitement d'accord, Bonnie Blue, mais je crois que la direction, surtout, n'a jamais eu vent de l'affaire. Oui, je pense que le jeune homme en question aurait dû porter plainte, et je trouve aussi que les auteurs de cette action auraient dû être sévèrement sanctionnés.

Malheureusement, comme tu l'as dit, la plupart des témoins ont trouvé la scène amusante, d'après ce que j'en ai entendu.
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Bonnie Blue le Jeu 1 Jan 2015 - 20:50
Je suppose en effet que beaucoup de gens ont trouvé ça très drôle, et ça ne m'étonne pas vraiment pour tout dire.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par DesolationRow le Jeu 1 Jan 2015 - 21:14
@Bonnie Blue a écrit:
@sansara a écrit: et je ne sais pas comment le jeune homme en question a réagi, ni si ça a été violent.

Oh, ben non, c'est pas violent d'attacher quelqu'un sur une aire d'autoroute ! Et il est tout à fait normal que les auteurs de ce genre d'action soient autorisés à continuer leurs études dans l'école. Ok, l'ENS ne bizute pas, mais franchement, c'est d'autant plus facile de sanctionner ce genre de comportement, parce que je doute que plus de cinq personnes se soient attelées à la tâche. Quoique, s'il n'y a rien eu, peut-être que personne n'a fait de scandale et que beaucoup ont trouvé ça absolument hilarant.
C'est pas à toi que je "fais un procès" mais aux auteurs de cet acte ignoble. Que ça n'ait duré que deux minutes ne change rien. On m'a déjà fait subir quelque chose comme ça, ça a duré deux minutes, mais c'est ignoble et humiliant voilà tout. Heureusement si ça n'a pas été pire que cela.
Dans la mesure où une ancienne de ma prépa a été radiée d'une école d'arrière plan militaire (je ne sais plus laquelle) parce qu'elle s'était révélée inapte à la randonnée (chevilles qui ont triplé de volume), que des personnes qui commentent du harcèlement aient le droit de demeurer à l'ENS me débecte. Encore une fois, je ne te critique pas TOI, sansara, toi personnellement en tant qu'individu. Je parle de la direction de ton école et, quand même, tu es obligée de reconnaîre qu'elle a eu tort.

Je crains qu'il ne faille en faire beaucoup pour être exclu de l'Ecole. Au cours de ma première année, un élève a envoyé des menaces de mort, homophobes qui plus est, à un autre. Après qu'il a été découvert (au terme de péripéties informatiques qui furent les seuls éléments amusants de l'histoire), il a été exclu… un an. J'ignore s'il y a eu des poursuites pénales.
cunégonde
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par cunégonde le Jeu 1 Jan 2015 - 21:17
@sansara a écrit:
@cunégonde a écrit:
@sansara a écrit:

Ah non, on n'a pas d'équivalent. Vraiment, au risque de me répéter, il n'y a rien que du gentillet à Lyon (bon, à part un débordement, avant que j'arrive, où le fils d'un homme politique de premier plan a été enchaîné à un arbre sur la route du week-end d'intégration, ce qui ne l'a pas vraiment aidé à s'intégrer).
Je ne sais pas, cependant, ce qui se passe à Cachan et à Ker Lann, mais je suppose que c'est du même acabit (avec peut-être un peu plus de gens alcoolisés).
Enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est juste un débordement regrettable, n'est-ce pas? Rien de plus, mais voyons...
Donner, en outre, quasiment le nom de famille de cette personne, qui n'a peut-être pas envie que cela se sache, c'est charitable, n'est-ce pas?
Si la hiérarchie faisait son boulot et que tous ces minables petits facistes, qui humilient, harcèlent, torturent ainsi leurs camarades, étaient poursuivis -loi de 1998, le bizutage est un délit, pas un jeu- et vraiment sanctionnés, cela continuerait-il?
En passant, très savoureux, le côté newspeak, on ne bizute plus, on intègre...Nauséabond.

Je n'ai pas dit que j'approuvais cette pratique, qui s'est passée avant mon arrivée. Quand je parle de "débordement", c'est parce qu'il n'y a pas de bizutage en règle, et que cette action a relevé d'un petit nombre de personnes qui ont trouvé ça drôle.
D'autre part, je parle d'un homme politique, tu dois être très forte pour deviner son nom à partir de ce seul élément.
Alors oui, enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est stupide, méchant et humiliant. Mais pour moi, ça ne jette pas non plus l'opprobre sur toute une école.
Je ne suis pas "très forte", mais l'identité du jeune homme, je peux l'envoyer en MP et je suis persuadée que nous sommes nombreux ici dans ce cas.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 21:22
@cunégonde a écrit:
@sansara a écrit:
@cunégonde a écrit:
Enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est juste un débordement regrettable, n'est-ce pas? Rien de plus, mais voyons...
Donner, en outre, quasiment le nom de famille de cette personne, qui n'a peut-être pas envie que cela se sache, c'est charitable, n'est-ce pas?
Si la hiérarchie faisait son boulot et que tous ces minables petits facistes, qui humilient, harcèlent, torturent ainsi leurs camarades, étaient poursuivis -loi de 1998, le bizutage est un délit, pas un jeu- et vraiment sanctionnés, cela continuerait-il?
En passant, très savoureux, le côté newspeak, on ne bizute plus, on intègre...Nauséabond.

Je n'ai pas dit que j'approuvais cette pratique, qui s'est passée avant mon arrivée. Quand je parle de "débordement", c'est parce qu'il n'y a pas de bizutage en règle, et que cette action a relevé d'un petit nombre de personnes qui ont trouvé ça drôle.
D'autre part, je parle d'un homme politique, tu dois être très forte pour deviner son nom à partir de ce seul élément.
Alors oui, enchaîner quelqu'un à un arbre, c'est stupide, méchant et humiliant. Mais pour moi, ça ne jette pas non plus l'opprobre sur toute une école.
Je ne suis pas "très forte", mais l'identité du jeune homme, je peux l'envoyer en MP et je suis persuadée que nous sommes nombreux ici dans ce cas.

Franchement, je ne crois pas. Et même, qu'est-ce que ça change ? Je ne vois pas pourquoi tu me fais la morale. Ce n'est pas moi qui ai enchaîné ce jeune homme, tout de même. Maintenant si ça te dérange tant que ça, je peux aussi éditer mon message...
cunégonde
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par cunégonde le Jeu 1 Jan 2015 - 21:23
@sansara a écrit:Je suis parfaitement d'accord, Bonnie Blue, mais je crois que la direction, surtout, n'a jamais eu vent de l'affaire. Oui, je pense que le jeune homme en question aurait dû porter plainte, et je trouve aussi que les auteurs de cette action auraient dû être sévèrement sanctionnés.

Malheureusement, comme tu l'as dit, la plupart des témoins ont trouvé la scène amusante, d'après ce que j'en ai entendu.
S'il avait réussi à porter plainte-et la hiérarchie l'en aurait sûrement découragé-, on l'aurait ridiculisé et les petites ordures -dont certaines sont sûrement maintenant sorties en bon rang de l'ENA et seront nos maîtres de demain - auraient nié. Parole contre parole. Il n'y a que la direction qui puisse agir dans ce genre de cas.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 21:26
@cunégonde a écrit:
@sansara a écrit:Je suis parfaitement d'accord, Bonnie Blue, mais je crois que la direction, surtout, n'a jamais eu vent de l'affaire. Oui, je pense que le jeune homme en question aurait dû porter plainte, et je trouve aussi que les auteurs de cette action auraient dû être sévèrement sanctionnés.

Malheureusement, comme tu l'as dit, la plupart des témoins ont trouvé la scène amusante, d'après ce que j'en ai entendu.
S'il avait réussi à porter plainte-et la hiérarchie l'en aurait sûrement découragé-, on l'aurait ridiculisé et les petites ordures -dont certaines sont sûrement maintenant sorties en bon rang de l'ENA et seront nos maîtres de demain - auraient nié. Parole contre parole. Il n'y a que la direction qui puisse agir dans ce genre de cas.

En l'occurrence, il me semble que les personnes qui l'ont attaché venaient de l'ENS Sciences. Peu de chances qu'elles soient donc à l'ENA aujourd'hui.
Il faut arrêter de dire tout et n'importe quoi, maintenant.
cunégonde
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par cunégonde le Jeu 1 Jan 2015 - 21:37
Peut-être peu probable mais pas impossible, n'est-ce pas?
J'adore l'injonction condescendante par laquelle vous terminez votre message...
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 21:42
Personnellement, je ne connais aucun ancien de l'ENS Sciences qui soit à l'ENA aujourd'hui, puisque le concours est déjà très difficile pour bien des élèves de l'ENS Lettres. Et je ne crois pas m'être montrée condescendante. Si c'est le cas, je m'en excuse, je ne souhaitais pas être blessante. Mais toutes ces extrapolations, six ou sept ans après les faits, n'apportent rien.
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Igniatius le Jeu 1 Jan 2015 - 22:10
Bon, c'était le fils de qui ??

Trop de teasing les filles !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
sansara
Modérateur

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par sansara le Jeu 1 Jan 2015 - 22:11
@Igniatius a écrit:Bon, c'était le fils de qui ??

Trop de teasing les filles !

Demande à Cunégonde de t'envoyer un MP, puisqu'elle dit avoir deviné. Wink
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Igniatius le Jeu 1 Jan 2015 - 22:15
Excellente idée !

J'attends.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
cunégonde
Niveau 9

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par cunégonde le Jeu 1 Jan 2015 - 22:51
@Igniatius a écrit:Excellente idée !

J'attends.
Message envoyé.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par DesolationRow le Jeu 1 Jan 2015 - 22:57
Je suis prêt à parier qu'elle se trompe.
Contenu sponsorisé

Re: Le bizutage en grandes écoles françaises vu par la presse allemande : "Aux Arts et Métiers, le bizutage dure trois mois".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum