Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par trompettemarine le Mer 4 Fév 2015 - 22:46

Ne t'inquiète pas Adrifab : le latin disparaîtra, mais tu ne verras pas pour autant ton horaire augmenter. C'est du rêve. Crying or Very sad

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Septimus le Mer 4 Fév 2015 - 23:08

Dans le lycée où je suis actuellement en remplacement c'est déjà fait, dans la DHG de l'année prochaine le latin disparait en seconde. Les collègues de LC essaient de monter quelques action que je soutiens également mais j'ai bien peur que cela ne soit peine perdu. Je trouve cela vraiment triste de brader comme cela des pans entiers de notre culture pour des raisons bassement matérielles.
O tempora, O Mores.... comme dirait mon avatar, même si d'ici quelques temps ce sera peut être mal vu de faire des citations latines...

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par lumeeka le Mer 4 Fév 2015 - 23:10

Je suis de tout cœur avec vous, j'ai étudié le grec et non le latin - cela m'a beaucoup apporté. J'ai presque envie de vous créer un compte WWF.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par User5899 le Mer 4 Fév 2015 - 23:42

Vous voyez, Adrifab, à votre place, je militerais bien plutôt pour que les ES et les L, voire les STMG aient un véritable enseignement de SVT, justement pour les raisons que vous dites. Pour le latin, on peut présenter les choses comme vous le faites (langue morte, c'est en gros un discours de CdE), on peut aussi le présenter comme une école de raisonnement assez accessible, dans la mesure où les connaissances de base ne sont pas démesurées et où leur manipulation demande une vraie réflexion construite.
Sinon, je suis d'accord pour dire avec vous que votre discipline n'est pas très bien traitée. Exactement comme toutes les autres, d'ailleurs. La réforme Chatel de 2010 a été assez désastreuse en lycée sur ce point. Vivement 2017 que la droite parte et que la gauche victorieuse vienne corriger ces errements.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Malaga le Jeu 5 Fév 2015 - 6:19

@Elyas a écrit:Refuser la diminution des heures de latin et de grec dans les établissements voire militer pour que tous les élèves souhaitant étudier ces deux langues puissent le faire est un acte de lutte pour tous les enseignements.

J'hallucine sur les emplois du temps des élèves de mon collège qui ont des matinées ou des après-midis libres, sans cours. Ils finissent à 12h30 ou commencent à 13h30, le lundi, le mardi, le jeudi ou le vendredi. La diminution des horaires est hallucinante. Voir des élèves de 6e être libérés à 13h me pose de sérieux problèmes, personnellement. Qui s'occupe d'eux alors que leurs parents sont au travail ?

Qu'ils fassent tous du latin, ça leur fera le plus grand bien. Une langue ancienne devrait être obligatoire pour tous, au même titre que les LV.

Tout à fait d'accord avec toi. Les 5e, dans mon collège, ont un emploi du temps gruyère ou des demi-journées libérées parce qu'ils ont peu d'heures de cours. Je serais favorable à ce que le latin soit obligatoire en 5e et devienne une option en 4e et 3e. Apprendre le latin apporte de la rigueur, une meilleure compréhension de sa propre langue et une culture générale intéressante.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par ysabel le Jeu 5 Fév 2015 - 7:56

On avait comparé dans un autre sujet : avant les 6ème avaient 27h/cours par semaine, ils ne sont plus qu'à 24h/semaine donc une 1/2 journée de moins.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par qui ne tente rien... le Jeu 5 Fév 2015 - 11:44

Arrivés à la fac (histoire), seuls les latinistes savaient encore reconnaître un COD, un COI et un complément d'agent, bref, la structure d'une phrase et les bases du français.  L'université a été obligée de prévoir des cours de français pour réduire les monstrueuses erreurs de syntaxe et d'orthographe.  Langue française,  rigueur et culture : pourquoi faire ? A quoi bon être capable de lire des ouvrages en latin, des chartes médiévales : ils sont déjà traduits.

qui ne tente rien...
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Nadejda le Jeu 5 Fév 2015 - 11:50

@Malaga a écrit:
@Elyas a écrit:Refuser la diminution des heures de latin et de grec dans les établissements voire militer pour que tous les élèves souhaitant étudier ces deux langues puissent le faire est un acte de lutte pour tous les enseignements.

J'hallucine sur les emplois du temps des élèves de mon collège qui ont des matinées ou des après-midis libres, sans cours. Ils finissent à 12h30 ou commencent à 13h30, le lundi, le mardi, le jeudi ou le vendredi. La diminution des horaires est hallucinante. Voir des élèves de 6e être libérés à 13h me pose de sérieux problèmes, personnellement. Qui s'occupe d'eux alors que leurs parents sont au travail ?

Qu'ils fassent tous du latin, ça leur fera le plus grand bien. Une langue ancienne devrait être obligatoire pour tous, au même titre que les LV.

Tout à fait d'accord avec toi. Les 5e, dans mon collège, ont un emploi du temps gruyère ou des demi-journées libérées parce qu'ils ont peu d'heures de cours. Je serais favorable à ce que le latin soit obligatoire en 5e et devienne une option en 4e et 3e. Apprendre le latin apporte de la rigueur, une meilleure compréhension de sa propre langue et une culture générale intéressante.

Je suis également étonnée par l'emploi du temps des 5e. Si toutes les heures étaient réparties de manière à ce qu'il n'y ait pas de trous, ils pourraient avoir 3 après-midis de libres humhum en plus du mercredi après-midi...

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Balthazaard le Jeu 5 Fév 2015 - 19:05

@adrifab a écrit:
@Presse-purée a écrit:Boaf. On a le cuir dur. Et on a l'habitude des arguments bas de plafond .

P.S.: ta discipline d'enseignement est bien plus respectée que la nôtre car ce n'est pas une option, i.e. un paillasson à cde, un défouloir à pseudos-gauchistes qui pensent que pourrir des collègues rendra la société plus égalitaire.

P.P.S.: peut-être seras-tu content que des profs de LC défendent tes miches qd on essaiera de t'imposer l'EIST.

P.P.P.S. : venir nous chauffer là-dessus au moment des dhg, ce n'est pas très malin. Ta discipline ne.risque pas chaque année sa disparition.

Bref, restons polis.

Pfff, complètement paranos sur ce forum ! Je n'y avais pas mis les pieds depuis un bail mais ça ne s'arrange pas !

Mais puisque les attaques sont déjà tombées, alors autant me lâcher dans la provoc ! et bien oui, je considère qu'il est plus utile de sensibiliser les jeunes aux SVT (les biotechnologies, l'écologie, les changements d'habitudes de consommation nécessités par le réchauffement climatique, le dangereux retour du créationnisme qui conteste l'évolutionnisme, l'éducation à la santé, à la sexualité, les dangers des drogues, des MST etc...) que d'enseigner une langue morte ! diable

1h30 de latin et 3h de svt par semaine serait bien plus logique !

Et sur ces bonnes paroles, je retourne illico à la vraie vie, là où on ne reçoit pas un flot d'insultes juste parce qu'on fait une remarque !

Allez, salut les gens !

J'adore le petit diable méchant...hé! hé! hé! Twisted Evil

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Bonnie Blue le Ven 6 Fév 2015 - 0:22

Vive le latin !
J'étais dégoutée en troisième qu'on ne me mette pas dans la classe avec latin, alors que je voulais aussi faire du grec !

J'ai appris avec plaisir qu'un de mes élèves, très effacé en français et qui a un niveau faible (il relève du FLE) faisait du latin et s'y épanouissait.
Il me semble en effet qu'on devrait rendre une langue ancienne obligatoire en cinquième, en option une deuxième. Apprendre des langues anciennes et vivantes permet aussi d'apprendre le français.

Mé on sen fou de lortograf du moman kon lonpran se ki é éki non ?

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par frdm le Ven 6 Fév 2015 - 9:12

@Bonnie Blue a écrit:

Mé on sen fou de lortograf du moman kon lonpran se ki é éki non ?

Tu devrais surveiller ton orthographe : ékri, pas éki !

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Iphigénie le Ven 6 Fév 2015 - 11:42

Qu'ils fassent tous du latin, ça leur fera le plus grand bien. Une langue ancienne devrait être obligatoire pour tous, au même titre que les LV.
voui, bon, tout dépend de ce qu'on entend par "faire du latin". (ou des LV, quand la LM(aternelle) n'est pas acquise...)
Entre "tous" et personne il faudrait un milieu raisonnable...Tous les "littéraires" oui. TOus les collégiens, ben ça aboutit à ce qu'on voit: mortifère.
Tout le monde n'a pas besoin de faire de l'alpinisme, mais c'est bien que ceux qui veulent en faire en fassent. De là à décréter l'alpinisme pour tous, c'est aussi délétère pour l'alpinisme (ça le réduirait à apprendre à tous à essayer de grimper un mètre du mur d'escalade, oui bof...) :"le latin pour tous" (c'est ce que les associations ont réclamé depuis des lustres, avec les résultats que l'on voit. On en arrive même à ce que ceux qui pourraient en tirer profit n'en font plus et laissent la place à ceux qui n'arrivent pas à avancer... Mireille Ko parlait  de "latin thérapeutique"...Rolling Eyes ).
J'assume ce point de vue "élitiste" (au sens de donner à chacun selon son appétit et sa capacité de digestion ), pas besoin de me le reprocher. Wink

Et de toute façon, ce n'est pas possible: on n'a plus les professeurs pour. Pas la peine de discuter pour rien...
Je suis persuadée qu'on réduirait bien plus les inégalités en recréant des filières qui imposeraient une ambition (avec des options obligatoires, et non pas cette ribambelle de choix facultatifs qui se détruisent les uns les autres) plutôt qu'en rendant tous les parcours identiques.


Dernière édition par Iphigénie le Ven 6 Fév 2015 - 11:49, édité 2 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum