Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Armide le Dim 3 Mai 2015 - 21:05

Les reçus du " bas du tableau" du public ne sont pas moins bons que ceux du privé puisque c est le dernier reçu du public qui fixe la barre. Il a pu arriver même, je crois sans être certaine, que tous les postes du privé ne soient de ce fait pas pourvus.
Pour ce qui est de la pédagogie à l agreg interne de lettres, il n y en a pas vraiment. L épreuve de didactique fait mine de parler des élèves mais ils sont prétexte à dissertation.

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par xavaud le Dim 3 Mai 2015 - 21:23

@Armide a écrit:Les reçus du " bas du tableau" du public ne sont pas moins bons que ceux du privé puisque c est le dernier reçu du public qui fixe la barre. Il a pu arriver même, je crois sans être certaine, que tous les postes du privé ne soient de ce fait pas pourvus.
Pour ce qui est de la pédagogie à l agreg interne de lettres, il n y en a pas vraiment. L épreuve de didactique fait mine de parler des élèves mais ils sont prétexte à dissertation.

Et inversement ...C'est d'ailleurs ce qui se produit depuis au moins 3 ans au concours interne et au concours réservé de lettres modernes. Par exemple en 2014, admission au CAPES réservé LM à 8 dans le public et 13 dans le privé; en 2015, admission à 7 pour le public et 10 dans le privé. En 2014 et en 2015, tous les postes du public n'ont pas tous été pourvus. Je n'ai pas les chiffres en tête, mais les résultats sont similaires pour le concours interne.

xavaud
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Carrie7 le Dim 3 Mai 2015 - 21:27

@Armide a écrit:Les reçus du " bas du tableau" du public ne sont pas moins bons que ceux du privé puisque c est le dernier reçu du public qui fixe la barre. Il a pu arriver même, je crois sans être certaine, que tous les postes du privé ne soient de ce fait pas pourvus.
Pour ce qui est de la pédagogie à l agreg interne de lettres, il n y en a pas vraiment. L épreuve de didactique fait mine de parler des élèves mais ils sont prétexte à dissertation.

ça arrive très régulièrement, en tous cas en maths (que tous les postes du privé ne soient pas pourvus)
il n'y a pas d'agreg externe pour le privé. En revanche si on obtient l'externe en étant déjà en poste dans le privé, on peut faire une démarche pour y rester. Mais un agrégé externe va automatiquement dans le public. (à une époque il y avait des transferts, ce n'est quasi plus le cas)
Par contre on a effectivement l'agreg interne (CAER).

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Korémuse le Dim 3 Mai 2015 - 21:28

Dans ma matière : 15 postes en agreg interne (c'est très peu) et 1 poste (!) en Caer : agreg  pour le privé

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Aliceinwonderland le Dim 3 Mai 2015 - 21:39

@totoro a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
@Jézabel a écrit:

Les profs du privé passent et réussissent les mêmes concours difficiles (mêmes épreuves, mêmes jurys, à cela près qu'on est plus exigeant pour ceux du privé car le dernier reçu au concours privé ne peut pas avoir une note inférieure au dernier reçu du public... de ce point de vue, il est plus difficile d'avoir le capes privé que le capes public).

Dans le public aussi, il y a des profs qui se mettent en arrêt pour un clash (et vu de l'extérieur, on a souvent l'impression que ce clash n'est qu'un caprice, alors qu'il cache une souffrance énorme).

S'ils l'ont remplacée par une prof de philo, c'est parce que le Rectorat ne leur proposait personne d'autre. Dans le public, le poste serait resté vacant.
Toujours dans le public, on demande souvent aux TZR de physique-chimie de faire des remplacements en maths. On en vient au même.

Pourquoi plus difficile? Si j'avais passé le CAFEP avec les mêmes notes je l'aurais eu non? (sauf qu'il n'y a pas de classement )
En fait je ne fais pas de distinction justement, par exemple je sais que leur prof d'histoire géo avait eu son CAFEP et c'était une super prof. Mais peu l'avaient dans cet établissement.

S'il y a des contractuels dans le privé, c'est que le statut de TZR n'existe pas... Et j'ai aussi rencontré des contractuels extrêmement compétents - je travaille étroitement avec l'une d'entre eux et j'utilise ses documents les yeux fermés...

je suis d'accord, je précise certains profs de l'ancien établissement n'avaient pas le concours mais étaient chevronnés et excellents. En revanche j'étais plus mitigée car gros turn-over quand même, et beaucoup de profs sans concours globalement ; mais ce n'est pas le cas cette année, comme quoi je vois que deux établissements privés peuvent fonctionner très différemment. C'est ce qui m'inquiète d'ailleurs avec la réforme ; on renvoie les enfants dont les parents sont impliqués vers le privé, or le privé recouvre des pratiques très diverses, la religion peut prendre une grande place etc...

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Hestia le Dim 3 Mai 2015 - 21:47

J'ai eu le CAER-PA (agreg interne) de LC en 2012 : il y avait 3 places. J'étais la 3ème et j'ai eu une meilleure moyenne que mon amie, dernière reçue du public sur la même session. 2 ans avant, j'avais raté le concours d'un 0.10. Recalée alors que j'étais meilleure que le dernier reçu du public. Il y avait 4 postes je crois. Mais on le sait, c'est le jeu. On ne va pas se plaindre.
Je rejoins Armide sur le contenu de l'agreg de Lettres. En LC, aucune pédagogie, encore moi ns qu'en LM, puisque l'écrit se compose d'une dissertation qui n'a de didactique que le nom et d'une version.

Hestia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Aliceinwonderland le Dim 3 Mai 2015 - 21:53

Donc la barre des deux concours est différente. Vu le nombre de postes ça se comprend. Mais c'est pareil pour le CAPES/ CAFEP ou pas?

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Lefteris le Dim 3 Mai 2015 - 21:55

Ca ne veut de toute manière rien dire, vu les aléas d'un concours, on n'est pas meilleur parce qu'on a 9 que parce qu'on a 8 . Le problème est ailleurs : dans le privé bien coté, on trouve des contractuels plus facilement que dans le public, ou ça démissionne à tour de bras, parfois après une journée comme je l'ai vu.J'en connais qui ne prennent les contrats que dans le privé, et préfèrent faire d'autres boulots en attendant. Et ils peuvent faire cours parce qu'ils ne sont pas face à des sauvageons qu'il faut en permanence dompter pour arriver à placer un mot, et qui se font un malin de plaisir de compter les démissions de contractuels, comme dans mon établissement, où l'on peut dans certains classes d'avoir eu la peau de 4 profs de maths et 5 profs de français arrivés au mois de mars. No

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Armide le Dim 3 Mai 2015 - 21:59

Par curiosité, je viens de regarder des rapports du jury. Effectivement, je me suis trompée. Les barres ne sont pas identiques entre le privé et le public pour un même concours. Les candidats passent les mêmes épreuves et sont corrigés ensemble sans distinction a priori mais la barre est plus basse dans le public, du moins pour 2014 ( je ne me suis pas fadée tous les rapports non plus... Wink )

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par xavaud le Dim 3 Mai 2015 - 22:03

@Aliceinwonderland a écrit:Donc la barre des deux concours est différente. Vu le nombre de postes ça se comprend. Mais c'est pareil pour le CAPES/ CAFEP ou pas?

oui, cela arrive...
Quand les résultats du privé sont "meilleurs" que ceux du public (ce n'est pas moi qui l'affirme, ce sont les rapports de jury), les barres sont différentes.
En revanche quand les résultats sont similaires ou moins bons dans le privé que dans le public, c'est le dernier candidat du public qui fixe le dernier candidat du privé.

xavaud
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Olympias le Dim 3 Mai 2015 - 22:03

@Lefteris a écrit:
@pulcinella a écrit:
@Lefteris a écrit:
Non tu ne te trompes pas. Je suis aussi dans une zone REP à collègues aussi difficiles que le 93, aucun enseignant ne met ses gosses dans le public, on voit de trop près comment ça se passe. Oui, le privé sélectif , exactement comme il contourne les lubies actuelles, mettra le paquet pour conserver les vrais  enseignements, que veulent les parents, quitte à faire payer un peu plus cher pour embaucher les enseignants idoines. De même que déjà, ils esquivent les projets , font très peu d'informatique, mettent une note de comportement, virent les élèves indésirables ou refusant de travailler, etc.
Si le privé s'alignait sur le public, il fermerait immédiatement. Toute la demande vient justement du fait qu'il ne le fait pas. Il fera donc semblant, en y mettant juste le formalisme.

Merci : ce témoignage me conforte dans mon idée et m'ôte quelque peu mes scrupules. Le privé n'est certes pas parfait mais je ne voulais absolument pas que mes enfants se retrouvent dans des classes comme dans celles où j'enseigne et où insulter son professeur et refuser de travailler sont devenus monnaie courante.
En outre, je conserve l'espoir que le collège privé de mes enfants trouvera un moyen de conserver sa classe bilangue et ses groupes de latin.
Notre ministre dit vouloir lutter contre l'élitisme : elle le renforce et je suis sûre qu'elle en est consciente. Si elle ne l'est pas, c'est encore pire !
Il faut vraiment avoir de la persévérance (ou de la résignation, je ne sais pas....) pour continuer à enseigner dans le public. Et j'ai vraiment choisi ce métier par vocation !

Bien sûr qu'elle en est consciente : cette réforme est une réforme économique, dans la droite ligne  de ce que veulent les autorités européennes, la troïka, l'OCDE. L'éducation coûte cher, il faut en baisser le coût de l'enseignement pour la majorité, tout en dispensant une enseignement de plus en plus utilitariste pour permettre l"employabilité" et la "mobilité" de 90% de la population dans des métiers moins qualifiés.
L'idéal républicain de la formation humaniste du citoyen disparaît, puisqu'il s'agit de fondre les nations dans une entité jugée supérieure,  le vaste "marché" , dont la philosophie essentielle réside dans la "concurrence libre et non faussée".

Le privé, du moins celui qui est sélectif, et c'est le cas en RP,  parce que la demande dépasse largement l'offre (tout tient là-dedans parce qu'il peut sélectionner, et ne plus ne pas faire payer cher), autant que je peux le voir de près, s'accroche encore à ce type d'enseignement. Evidemment, formellement, il suit les réformes, mais dans la pratique, on écrit beaucoup en cours , on fait peu d'écran , le mot "projet" y est inconnu, les devoirs à la maison sont nombreux, et il est évidemment hors de question d'insulter un enseignant ou même un autre élève, ou de bavarder en classe impunément.Ce qui me frappe, quand je vois les cahiers et classeurs, c'est le rythme. Il y a un fil là-dessus dans la section privée du forum, ça revient chez divers collègues.  
Ce genre d'établissement va évidemment conserver les options culturelles, pour lesquelles les parents sont venus. Il n'y aura pas conflit entre EPI arts du cirque ou hip-hop  et latin. Rolling Eyes
veneration veneration

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Samuel DM le Dim 3 Mai 2015 - 22:10

En math pour le CAER PA, sur les 20 postes annoncés cette année, seulement une dizaine ont été pourvus. Pour ce qui est des pourcentages de réussite, sur les présents au écrits on tombe sur du 4.5%, très proche des 5% du public.

Samuel DM
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par roxanne le Lun 4 Mai 2015 - 8:40

Ce matin -comme tous les jours d'ailleurs- petit sujet sur la question sur Europe Un. Témoignage d'une mère dont la fille est en bilangue dans un collège public, avec la moitié de la classe bilangue et l'autre non( comme ça se fait chez nous et dans plein d'endroits d'ailleurs). Elle est ravie du collège, de la classe où le mélange fonctionne bien (ce qui est en général vrai) et que si ça devait disparaître, elle et d'autres parents mettraient leurs enfants dans le privé. CQFD.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par arum le Lun 4 Mai 2015 - 22:06

Je confirme que de nombreuses familles se tourneront vers le privé d'autant que ces établissements se sont pas contraints d'appliquer l'ensemble des dispositifs prévus dans le décret.

https://www.youtube.com/watch?v=ZYFNbz0IMMc
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/College/41/5/Decret_college_-_Publication_eduscol_14_avril_2015_v16_412415.pdf :

Moi même j'y pense.... car si cette réforme devait passer, ma 3ème fille ne pourrait pas bénéficier dans son collège de secteur de la section euro proposée dès la 6ème et du latin... Comme ses deux grandes sœurs!!!


arum
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Lornet le Lun 4 Mai 2015 - 22:10

@dandelion a écrit:Seule l'agrégation interne existe dans le privé, le concours est strictement semblable à l'agrégation interne du public, avec un contingent très faible cependant, ce qui le rend particulièrement difficile.
D'autre part, les agrégés (et certifiés sans doute) du public peuvent demander à être affectés dans le privé.

On m'avait répondu qu'on recommence à l'échelon 1. M'aurait-on menti ? scratch

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Feuchtwanger le Lun 4 Mai 2015 - 22:15

@Lefteris a écrit:
@Ancolie a écrit:
@Une passante a écrit:Enfin, le privé n'ayant pas été obligé d'appliquer la réforme des rythmes scolaires en primaire, on peut supposer qu'il bénéficiera de moyens détournés pour ne pas appliquer complètement la réforme du collège...

Suppositions effectivement.  Je ne doute pas que certains le feront mais c'est une certaine catégorie du privé. Je ne crois pas que le combat soit dans l'opposition public/ privé.
Non, il n'y a aucun combat public/privé. C'est juste une histoire d'offre et de demande. Ceux qui ne veulent pas de l'enseignement au rabais de la réforme (encore plus au rabais que celui d'aujourd'hui) iront dans le  privé qui peut se permettre de contourner et ne pas appliquer à la lettre la réforme (c'est d'ailleurs pour cela qu'il sera fréquenté : s'il applique servilement la réforme, il n'a plus de raisons d'être , autant envoyer nos gosses dans la poubelle du quartier , ça fait moins de transport et moins de frais pour le même résultat).

Je suis d'accord avec toutes tes interventions sur ce fil.
Cela fait du bien de lire quelqu'un qui voit vers où l'on va.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Ancolie le Lun 4 Mai 2015 - 22:36

@Lefteris a écrit:
@Ancolie a écrit:
@Une passante a écrit:Enfin, le privé n'ayant pas été obligé d'appliquer la réforme des rythmes scolaires en primaire, on peut supposer qu'il bénéficiera de moyens détournés pour ne pas appliquer complètement la réforme du collège...

Suppositions effectivement.  Je ne doute pas que certains le feront mais c'est une certaine catégorie du privé. Je ne crois pas que le combat soit dans l'opposition public/ privé.
Non, il n'y a aucun combat public/privé. C'est juste une histoire d'offre et de demande. Ceux qui ne veulent pas de l'enseignement au rabais de la réforme (encore plus au rabais que celui d'aujourd'hui) iront dans le  privé qui peut se permettre de contourner et ne pas appliquer à la lettre la réforme (c'est d'ailleurs pour cela qu'il sera fréquenté : s'il applique servilement la réforme, il n'a plus de raisons d'être , autant envoyer nos gosses dans la poubelle du quartier , ça fait moins de transport et moins de frais pour le même résultat).


Vous ne voyez qu'un seul type de privé, celui élitiste qui a encore de réelles exigences et pourtant il n'y a pas que celui là, loin de là.
Et certains établissements accueillent la réforme les bras ouverts, cela permettra de montrer toutes les activités possibles, parce que vers chez moi ce qui attire les "clients" ce ne sont pas les exigences, mais le faire autre chose/autrement/adaptation au dépend du contenu, le clinquant High -Tech (TBI, tablettes, salle info ...) ou le clinquant humain: intelligences multiples, cerveau droit/gauche tests à l'appui,... Le privé avec 30/32 élèves par classe et par manque de remplaçant, quelques heures assurées par des enseignants non formés à la matière... Ah oui le privilège ne pas garder un élève ou de ne pas le reprendre à la rentrée par contre mais cela dépend beaucoup du chef d'établissement, il existe des "sauvezwilly"

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par totoro le Jeu 7 Mai 2015 - 6:36

Les syndicats du privé appellent-ils (vont-ils appeler) à la grève le 19 ?

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Ancolie le Jeu 7 Mai 2015 - 6:40

Rien sur le site du mien, aucune actualité sur la réforme pale Et mon mail questionnant leur positionnement est resté sans réponse, les ponts sans doute Rolling Eyes

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par totoro le Jeu 7 Mai 2015 - 7:23

@Ancolie a écrit:Rien sur le site du mien, aucune actualité sur la réforme pale Et mon mail questionnant  leur positionnement est resté sans réponse, les ponts sans doute Rolling Eyes

C'est bien mon impression aussi... humhum Du coup, il est difficile de motiver les collègues pour la faire...

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Ancolie le Jeu 7 Mai 2015 - 7:28

@totoro a écrit:
@Ancolie a écrit:Rien sur le site du mien, aucune actualité sur la réforme pale Et mon mail questionnant  leur positionnement est resté sans réponse, les ponts sans doute Rolling Eyes

C'est bien mon impression aussi... humhum Du coup, il est difficile de motiver les collègues pour la faire...

Oh ben ici pas de motivation du tout. La réforme c'est bien, je suis la glandeuse que fera grève furieux

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Ilse le Jeu 7 Mai 2015 - 7:34

Et à mon avis le privé se débrouillera pour proposer latin, bilangue... et bénéficiera donc pleinement de la réforme.

L'ancienne école primaire de mes enfants perd une classe. D'après une copine qui est au conseil d'école, les effectifs ont baissé. Beaucoup d'enfants sont allés dans le privé voisin pour échapper à la réforme des rythmes...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Ancolie le Jeu 7 Mai 2015 - 7:38

@Ilse a écrit:Et à mon avis le privé se débrouillera pour proposer latin, bilangue... et bénéficiera donc pleinement de la réforme.

L'ancienne école primaire de mes enfants perd une classe. D'après une copine qui est au conseil d'école, les effectifs ont baissé. Beaucoup d'enfants sont allés dans le privé voisin pour échapper à la réforme des rythmes...

Il n'y a pas UN privé...

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Musyne le Jeu 7 Mai 2015 - 13:39

Le SPELC ne communique pas dessus. Mais bon, le SPELC... ils sont très tranquilles, eux.
Il semblerait que la CFDT commence à émettre des réserves sur la réforme, après l'avoir soutenue.
Le syndicat des chefs d'établissement du privé était pour jusqu'à maintenant : désormais, ils "attendent de voir" (semble-t-il aussi).
Ces deux dernières infos n'ont rien de sûr ni d'officiel, elles datent de ce matin.

_________________
Plus tard, peut-être !
Muse Inn : un bout de chez moi.

Musyne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et l'enseignement privé dans tout cela ?

Message par Samuel DM le Jeu 7 Mai 2015 - 13:57

Du côté du SNALC, on connaît leurs positions.

Samuel DM
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum