Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
trompettemarine
Grand sage

Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par trompettemarine le Lun 11 Mai 2015, 22:59
J'ai besoin d'une petite aide. Comment comprenez-vous l'adverbe "également "dans les premières lignes de cet extrait que je compte "lecturanalyser" (C'est pour faire "nouveaux programmes") en classe :
Cyrano de Bergerac
Le narrateur cherche à se rendre sur la lune. Pour cela, il s’est attaché autour de lui « quantité de fioles pleines de rosée ». Mais la première tentative est un échec. Il croit d’abord être arrivé sur la lune mais comprend qu’il se trouve en « Nouvelle-France », c’est-à-dire au Canada. Il discute avec Monsieur de Montmagny sur l’héliocentrisme et le fait que la terre tourne sur son axe.

― Et puis quelles grandes vraisemblances avez-vous pour vous figurer que le soleil soit immobile, quand nous le voyons marcher ? et que la Terre tourne autour de son centre avec tant de rapidité, quand nous la sentons ferme dessous nous ?
― Monsieur, lui répliquai-je, voici les raisons qui nous obligent à le préjuger. Premièrement, il est du sens commun  de croire que le soleil a pris place au centre de l’univers, puisque tous les corps qui sont dans la Nature ont besoin de ce feu radical  qui habite au cœur du royaume pour être en état de satisfaire promptement  à leurs nécessités  et que la cause des générations  soit placée également  entre les corps, où elle agit, de même que la sage nature a placé les parties génitales dans l’homme, les pépins dans le centre des pommes, les noyaux au milieu de leur fruit ; et de même que l’oignon conserve à l’abri de cent écorces qui l’environnent le précieux germe où dix millions d’autres ont à puiser leur essence. Car cette pomme est un petit univers à soi-même, dont le pépin plus chaud que les autres parties est le Soleil, qui répand autour de soi la chaleur conservatrice de son globe ; et ce germe, dans cet oignon, est le petit soleil de ce petit monde qui réchauffe et nourrit le sel végétatif  de cette masse. Cela donc supposé, je dis que la Terre ayant besoin de la lumière, de la chaleur, et de l’influence de ce grand feu, elle se tourne autour de lui pour recevoir également  en toutes ses parties cette vertu  qui la conserve. Car il serait aussi ridicule de croire que ce grand corps lumineux tournât autour d’un point dont il n’a que faire, que de s’imaginer quand nous voyons toute alouette rôtie, qu’on a, pour la cuire, tourné la cheminée à l’entour . Autrement si c’était au soleil à faire cette corvée, il semblerait que la médecine eût besoin du malade ; que le fort dût plier sous le faible, le grand servir au petit ; et qu’au lieu qu’un vaisseau cingle  le long des côtes d'une province, on dût faire promener  la province autour du vaisseau.
[b]


Merci à ceux qui voudront bien se coltiner ce texte dont j'adore l'auteur.


Dernière édition par trompettemarine le Lun 11 Mai 2015, 23:02, édité 2 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par JPhMM le Lun 11 Mai 2015, 23:00
A mon avis :
De façon mathématiquement égale entre les différents corps, c'est-à-dire en quantité égale, toutes proportions gardées.


Dernière édition par JPhMM le Lun 11 Mai 2015, 23:01, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par InvitéBC le Lun 11 Mai 2015, 23:01
"de façon égale" ? c'est ce que j'ai compris...
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par trompettemarine le Lun 11 Mai 2015, 23:03
J'avoue que je comprenais "à distance égale", mais les dictionnaires ne m'ont pas aidée.
merci !
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par JPhMM le Lun 11 Mai 2015, 23:08
@trompettemarine a écrit:J'avoue que je comprenais "à distance égale", mais les dictionnaires ne m'ont pas aidée.
merci !
Après avoir relu, oui, je crois que tu as raison, la suite du texte en témoigne, en effet.
Je pensais naïvement qu'il parlait d'une quantité de chaleur, mais non, je songe maintenant que probablement ce serait une égalité de distance.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Terme à comprendre dans un extrait des Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum