Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
senzu
Niveau 1

Géométrie Scolaire - sur le rapport Prof/Élève à l'Éducation Nationale

par senzu le Mer 13 Mai 2015 - 8:20
Voici un pamphlet en 5 parties que je vous propose de discuter.

Partie I : Les profs (ne sont pas des éducateurs, ce) sont des agents
Partie II : les profs sont "méchants" (en théorie)
Partie III: L'Égo très très spécial des profs
Partie IV : des prisons. L'ennui. La peur.
Partie V : De l'impossibilité du souci de soi en situation scolaire.


Mais tout d'abord l'introduction :

Je baptise ce pamphlet : "la géométrie scolaire" ou si vous voulez "l'anatomie scolaire" ou encore "la théorie scolaire" (valable de la maternelle à l'université) ... Bref de quoi décrire les lignes et la logique du pharmakon de l'école telle qu'elle est en ce moment dans les mains des pouvoirs. De quoi décrire aussi le rapport prof/élève et l'autorité en général.

Pour commencer, y’a t-il effectivement « rapport » ? Oui mais il n'est pas "humain" selon krishnamurti :

Krishnamurti a écrit:« A partir du moment où vous parlez ès qualité, vous détruisez effectivement le rapport humain. La position de supériorité implique le pouvoir, et lorsque c’est ce que vous recherchez, consciemment ou inconsciemment , vous entrez dans un monde de cruauté. » (Krishnamurti)

Autres termes que l’on va pouvoir questionner « relation » et « rencontre » :
Il n’y a évidemment pas non plus de relation ou de rencontre en situation scolaire comme nous le pointe John Holt :

John Holt a écrit:« Il ne peut jamais y'avoir de rencontre réelle, vraie et sincère, lorsque l'une des personnes détient du pouvoir sur l'autre. »

(N.B : Cette phrase est tout aussi valable pour la plupart des rapports parents/enfants.)

John Holt a écrit:« L'une des raisons pour lesquelles l'école est rarement bénéfique aux enfants mais leur est par contre presque toujours nocive, c'est qu'ils n'expérimentent aucune rencontre réelle avec leurs professeurs.Les professeurs ne sont pas eux-mêmes, ils jouent un rôle. Ils ne parlent pas de leur réalité, ce qu'ils savent, de ce qui les intéresse, de ce qu'ils aiment, mais seulement de ce que prévoient les programmes, les livres du maître et les séquences de chaque séance (par exemple avec des indications telles que : "lancez une discussion sur...") Ils ne réagissent pas naturellement, avec franchise, ni aux actions ni aux besoins des enfants, mais en fonction des réactions dictées par des règles. Ils sont sans cesse en train de se demander : "Et si je fais ou dis ceci ou cela, ou que je laisse les élèves faire ou dire ceci ou cela, vais-je avoir des problèmes ?" ; puis ils agissent en fonction de la réponse à cette question. » John Holt

Détaillons donc dans cette série "Géométrie Scolaire", cette absence de rapport humain, de relation, de rencontre. Tentons de décrire cette « géométrie » scolaire au final chaotique, infertile et destructrice de l’amitié, des individus et de la société.

La majorité des choses que je vais détailler dans cette série sont pratiquement valables pour le rapport parents/enfants et pour le rapport Élus/Électeurs, et de façon générale pour tous les rapports de domination qui détruisent bêtement la vie.

_________________
« Non plus créer des écoles alternatives, mais des alternatives à l’école » John Holt
« Tout mouvement de libération de l'homme ne saurait plus passer maintenant que par une déscolarisation.» Ivan Illich
www.descolarisation.org
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum