Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Rosanette
Expert

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Rosanette le Jeu 28 Mai 2015 - 22:54
Je préfère toujours tenter de comprendre à l'idée de porter un jugement réprobateur. Mais je soutiens toute forme de campagne visant à alerter sur l'abus d' écrans pour les très jeunes enfants, tant que c'est fait de manière honnête et raisonnable, sans désinformation - le coup des dessins est peut-être issu d'une étude très sérieuse (apparemment oui), mais dans la manière dont le document circule c'est à la limite de la caricature.

Maintenant, je pense effectivement que pour tenir un gamin de deux ans calme pendant plusieurs heures, les solutions manquent vite (même pour un CSP+ du reste, sauf que lui n'a pas à gérer seul une clientèle en même temps). Je ne dirais pas ça d'un enfant un peu plus âgé.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Aliceinwonderland le Jeu 28 Mai 2015 - 23:12
j'ai aussi affiché des préconisations adaptées selon l'âge (je crois que je les sors d'un dossier de l'Orthophoniste, avec références médicales, je peux regarder aussi demain) et avant trois ans c'est pas d'écran.

Si tu n'as pas vu la vidéo de Desmurget ou lu le bouquin c'est une lecture intéressante (même si je trouve qu'il y va un peu fort sur les liens entre télé, violence, et sexe -moi qui regarde Game of throne avec mes ados je ne suis pas sûre que ça les transforme en petits Nérons débauchés, au contraire ça a convaincu le grand de lire plein de pièces de Shakespeare parce que je lui ai dit que ça ressemblait-et je comptais demander aux neurologues si d'autres que lui relient Alzheimer et télévision parce que ça me paraît un peu fort de café pour le coup). Mais tout ce qui concerne le développement du jeune enfant trop exposé aux écrans me semble très pertinent.
Invité
Invité

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Invité le Jeu 28 Mai 2015 - 23:34
@Aliceinwonderland a écrit:(je crois que je les sors d'un dossier de l'Orthophoniste, avec références médicales, je peux regarder aussi demain) et avant trois ans c'est pas d'écran.

C'est ce que nous a dit la directrice de l'école de ma fille, sauf qu'avant trois ans, elle a regardé les Teletubbies, Dora et autres.
Actuellement, elle va avoir cinq ans : elle joue à la Wii U, regarde "Mario Chat" mais lit également, aussi bien des albums, des contes que des romans Pokemon. On ne lui a jamais interdit les écrans.

En revanche, pas de console en semaine : la Wii U, c'est quelques heures le week-end, et c'est tout.
Pas d'émissions débiles non plus : ni TF1, ni Gulli.
Mais elle a déjà regardé Dr Who avec nous.

On est plutôt écran + écrit + autres activités (parc, vélo...) que pas d'écran du tout. En revanche, la télé-réalité, ce sera niet, nada. Mais elle a sa DS, son ordinateur portable...et ses livres, ses cahiers, ses jouets.

@Rosanette a écrit:
Les dessins du haut je les trouve pas terrible pour des gosses de six ans. Ma nièce en faisait autant  à cinq ans et elle est pas la dernière à se planter devant Gulli (trop à mon goût).
Mais bon en l'état quatre dessins balancés comme ça c'est un panel pas très sérieux.

Oui, je trouve ça bizarre aussi. Il faudrait savoir aussi ce qu'ils regardent plus de 3 h par jour.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Aliceinwonderland le Ven 29 Mai 2015 - 6:56
Disons que c'est évidemment indicatif et après chacun fait comme il veut.
Moi je trouve que ça fait beaucoup pour un tout petit et qu'il y a mieux à faire. la DS et l'ordi portable à cet âge ... ça me laisse perplexe.
Mais les préconisations insistent aussi sur la présence, l'accompagnement de l'adulte qui change pas mal de choses, et chacun sa façon de faire, je ne suis pas forcément très orthodoxe à regarder GoT avec eux...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Aliceinwonderland le Ven 29 Mai 2015 - 6:57
Concernant l'explosion des troubles de l'attention en tout cas je suis persuadée qu'il y a un lien et ce que dit Desmurget sur la façon dont le tout petit construit son rapport au monde par le jeu et la manipulation (l'écran à outrance stoppant en quelque le processus) est très éclairant.


Dernière édition par Aliceinwonderland le Ven 29 Mai 2015 - 8:30, édité 1 fois
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Cleroli le Ven 29 Mai 2015 - 8:25
Lornet a écrit: En revanche, la télé-réalité, ce sera niet, nada. Mais elle a sa DS, son ordinateur portable...et ses livres, ses cahiers, ses jouets.
J'ai des enfants ados (collège) et une dernière qui s'apprête à entrer en maternelle. Mes aînées ne regardent pas la télé-réalité mais ce n'est pas facile car tous leurs camarades de classe (ou du moins une grande partie) en parlent. Du coup, elles se sentent larguées et parfois isolées. Ce n'est pas évident de résister à la "pression sociale" et je ne sais pas du tout comment j'agirai avec la petite dernière.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Marie Laetitia le Ven 29 Mai 2015 - 8:32
@Aliceinwonderland a écrit:j'ai aussi affiché des préconisations adaptées selon l'âge (je crois que je les sors d'un dossier de l'Orthophoniste, avec références médicales, je peux regarder aussi demain) et avant trois ans c'est pas d'écran.

Si tu n'as pas vu la vidéo de Desmurget ou lu le bouquin c'est une lecture intéressante (même si je trouve qu'il y va un peu fort sur les liens entre télé, violence, et sexe -moi qui regarde Game of throne avec mes ados je ne suis pas sûre que ça les transforme en petits Nérons débauchés, au contraire ça a convaincu le grand de lire plein de pièces de Shakespeare parce que je lui ai dit que ça ressemblait-et je comptais demander aux neurologues si d'autres que lui relient Alzheimer et télévision parce que ça me paraît un peu fort de café pour le coup). Mais tout ce qui concerne le développement du jeune enfant trop exposé aux écrans me semble très pertinent.

c'est ça, non?
Fichiers joints
controler_lusage_ecrans.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(34 Ko) Téléchargé 20 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Invité
Invité

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Invité le Ven 29 Mai 2015 - 8:41
Je comprends bien...c'est un vrai fléau.
Mais je rebondis sur l'opposition écran / écrit parce qu'elle me semble réductrice. J'ai eu un groupe d'excellentes élèves dans la même 6e une année qui avaient toutes des DS et jouaient toutes à professeur Layton. Elles s'aidaient par rapport aux indices pour résoudre les énigmes et pour jouer à ce jeu, il faut lire du texte et réfléchir. Mais ça n'a jamais eu de mauvaise influence sur leurs résultats scolaires. De même, quand on va en salle multimédia, les élèves lecteurs sont également souvent les plus à l'aise devant un ordinateur.
En revanche, j'ai aussi eu des élèves qui dormaient pratiquement en classe parce qu'ils avaient un ordinateur ou une console dans leur chambre, qu'ils jouaient à Dofus, à Call of Duty ou à GTA (pourtant violent et normalement interdit aux 12-13 ans) pendant la nuit. Idem pour les filles qui passent leurs soirées sur Facebook et discutent des Chtis, de Secret Story, de Miley Cyrus, etc. Là, il y a un gros souci, mais ce n'est pas tant lié aux écrans qu'à un manque de surveillance ou alors c'est du renoncement. Ce qui est bizarre, c'est que pour être populaire et dans le moule, les pré-ados doivent renoncer à leur intelligence et qu'il y ait si peu de réaction.

Au niveau des dessins animés, il y a aussi eu une grosse régression. Quand j'étais petite, je lisais mais je regardais aussi beaucoup les dessins animés, et il y avait Tom Sawyer, Princesse Sarah, les quatre filles du docteur March, Sherlock Holmes, les Misérables...Il y avait aussi des "japoniaiseries" mais dans l'ensemble, la plupart des dessins animés avaient une trame narrative et incitaient à lire.
Quand on regarde Gulli ou TFou, on est vite fixé. Neutral
avatar
almuixe
Niveau 10

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par almuixe le Ven 29 Mai 2015 - 9:04
A propos de la validité du livre de Desmurget, je suis tombé sur un lien fort intéressant qui compare sa solidité scientifique à celle d'un autre rapport, l'enfant et les écrans.

http://cortecs.org/materiel/outils-devaluation-douvrages-a-contenu-scientifique/

Il en ressort que la travail de Desmurget est bien plus crédible que celui de l'académie des Sciences.
Et accessoirement, cette page donne une méthode bien commode pour évaluer ce que l'on nous raconte.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Aliceinwonderland le Ven 29 Mai 2015 - 13:44
@Marie Laetitia a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:j'ai aussi affiché des préconisations adaptées selon l'âge (je crois que je les sors d'un dossier de l'Orthophoniste, avec références médicales, je peux regarder aussi demain) et avant trois ans c'est pas d'écran.

Si tu n'as pas vu la vidéo de Desmurget ou lu le bouquin c'est une lecture intéressante (même si je trouve qu'il y va un peu fort sur les liens entre télé, violence, et sexe -moi qui regarde Game of throne avec mes ados je ne suis pas sûre que ça les transforme en petits Nérons débauchés, au contraire ça a convaincu le grand de lire plein de pièces de Shakespeare parce que je lui ai dit que ça ressemblait-et je comptais demander aux neurologues si d'autres que lui relient Alzheimer et télévision parce que ça me paraît un peu fort de café pour le coup). Mais tout ce qui concerne le développement du jeune enfant trop exposé aux écrans me semble très pertinent.

c'est ça, non?

Oui c'est exactement ça!

Sinon j'ai retrouvé la référence dans le livre : il s'agit d'une étude faite par Winterstein et Jungwirth "medienkonsum und passivrauchen bei Vorschulkinderne", in Kinder und Jugendarzt, n°37, 2006, p. 205 et passim
Apparemment ça parle aussi du tabagisme passif, pas seulement d'écrans si je comprends bien...
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par zeprof le Ven 29 Mai 2015 - 19:45
Lornet a écrit:Je comprends bien...c'est un vrai fléau.
Mais je rebondis sur l'opposition écran / écrit parce qu'elle me semble réductrice. J'ai eu un groupe d'excellentes élèves dans la même 6e une année qui avaient toutes des DS et jouaient toutes à professeur Layton. Elles s'aidaient par rapport aux indices pour résoudre les énigmes et pour jouer à ce jeu, il faut lire du texte et réfléchir. Mais ça n'a jamais eu de mauvaise influence sur leurs résultats scolaires. De même, quand on va en salle multimédia, les élèves lecteurs sont également souvent les plus à l'aise devant un ordinateur.
En revanche, j'ai aussi eu des élèves qui dormaient pratiquement en classe parce qu'ils avaient un ordinateur ou une console dans leur chambre, qu'ils jouaient à Dofus, à Call of Duty ou à GTA (pourtant violent et normalement interdit aux 12-13 ans) pendant la nuit. Idem pour les filles qui passent leurs soirées sur Facebook et discutent des Chtis, de Secret Story, de Miley Cyrus, etc. Là, il y a un gros souci, mais ce n'est pas tant lié aux écrans qu'à un manque de surveillance ou alors c'est du renoncement. Ce qui est bizarre, c'est que pour être populaire et dans le moule, les pré-ados doivent renoncer à leur intelligence et qu'il y ait si peu de réaction.

Au niveau des dessins animés, il y a aussi eu une grosse régression. Quand j'étais petite, je lisais mais je regardais aussi beaucoup les dessins animés, et il y avait Tom Sawyer, Princesse Sarah, les quatre filles du docteur March, Sherlock Holmes, les Misérables...Il y avait aussi des "japoniaiseries" mais dans l'ensemble, la plupart des dessins animés avaient une trame narrative et incitaient à lire.
Quand on regarde Gulli ou TFou, on est vite fixé. Neutral

c'est comme pour tout, c'est l'abus qui est néfaste.
il n'est pas question de diaboliser les écrans : ils font partie intégrante de la vie quotidienne, les enfants doivent pouvoir les utiliser et savoir le faire mais il y a une différence entre jouer au pr layton et regarder les chtis...
une utilisation raisonnée et intelligente permet, je pense, de développer bon nombre de capacités et dans ce cas là c'est plutôt source de progrès et d'épanouissement pour l'enfant.

tendance inverse une copine de ma fille est totalement interdite d'écran chez elle : résultat quand elle vient dans une maison qui a tv, console ou autres (et c'est quasiment tout le temps le cas) elle est comme hypnotisée et peine à s'en détacher.
de la mesure en toute chose....

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Hermione0908 le Ven 29 Mai 2015 - 20:11
Lornet a écrit:Ce qui est bizarre, c'est que pour être populaire et dans le moule, les pré-ados doivent renoncer à leur intelligence et qu'il y ait si peu de réaction.

Mais ça ce n'est pas nouveau. Il y a 20 ans, j'étais en 6e, et j'étais ostracisée dans la cour parce que rendez-vous compte, j'aimais lire, et j'ai banané tous les sixièmes pour ce qui est de la moyenne générale. Résultat des courses, je n'avais pas de copines, et j'étais connue dans tout le collège comme "l'intello de 6e1", et croyez-moi ce n'était pas un compliment. Je passais mes récréations sur un banc avec mon livre et une fille de 5e qui avait le même défaut que moi. Bon, en revanche, cette tare m'a permis d'amadouer la terrible doc de l'établissement, qui régnait sur son CDI tel un dragon. Je faisais partie de l'infime minorité qui était dans ses grâces. Wink

Il n'y a qu'à regarder nos élève, ceux qui sortent un peu du moule (notamment parce qu'ils travaillent bien voire pire, aiment l'école, voire super pire, lisent pour le plaisir) ont suffisamment de caractère et un petit groupe stable d'amis pour se moquer de bêler avec le troupeau, ou en prennent plein la figure, selon le contexte d'établissement.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Ronin le Ven 29 Mai 2015 - 20:16
C'est à dire qu'entre les hormones et l'effet de groupe, les adolescents sont quand même souvent sacrément accélérateurs de transit, y compris entre eux...

_________________
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Écusette de Noireuil le Ven 29 Mai 2015 - 20:48
Comme c'est joliment dit! Smile

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par scot69 le Ven 29 Mai 2015 - 20:54
Et parfois, une classe OVNI, comme ma terminale electro 100% masculine de cette année: ils adorent lire, ils sortent leur roman de science fiction à chaque intercours, chaque récré, passent leur temps au CDI... et ça concerne une grande majorité de la classe! Les pénibles sont minoritaires et sont frustrés de ne pas pouvoir exercer leur pénibilité sur le reste du groupe! J'en profite car il me reste peu de cours avec eux et je ne sais pas si j'en retrouverai beaucoup des comme ça!
Invité
Invité

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Invité le Ven 29 Mai 2015 - 21:33
@zeprof a écrit:
tendance inverse une copine de ma fille est totalement interdite d'écran chez elle : résultat quand elle vient dans une maison qui a tv, console ou autres (et c'est quasiment tout le temps le cas) elle est comme hypnotisée et peine à s'en détacher.
de la mesure en toute chose....

C'est précisément ce qu'on redoutait si on avait interdit les écrans à notre fille et puis, avec un papa informaticien qui joue assez souvent en ligne et a longtemps travaillé dans le domaine des jeux vidéo, ça aurait été difficile.
Donc on les lui autorise mais en fixant des bornes. Seulement le week-end, pas de façon exclusive (elle fait aussi du vélo, des puzzles...), et surtout : pas d'écran dans sa chambre où il n'y a que des jouets et des livres. Elle a un vieil ordinateur portable que lui a donné son père et il est placé à côté du mien quand elle l'utilise parce que je vérifie ce qu'elle regarde. Mais elle sait se servir de la souris, taper avec un doigt sur le clavier quand elle veut écrire un mot sur Google et qu'elle cherche les lettres.

Mais il y a de l'écrit dans les jeux vidéo. Quand elle joue à Mario Party, il y a souvent du texte qu'elle lit à voix haute et je me demande comment font les élèves qui ont des difficultés en lecture au quotidien par rapport aux jeux vidéo : il vaut mieux savoir parler anglais, bien savoir lire et rapidement... Certes, il y a jeu vidéo et jeu vidéo, mais j'avais un temps joué à Dofus Arena : là, c'étaient les maths qui primaient. C'était très stratégique, un peu comme les échecs, avec du calcul mental il fallait créer une équipe avec un montant de points au départ, et donc choisir les personnages et les équipements en fonction de ce nombre de points, en additionnant, en soustrayant, pour arriver à la meilleure configuration possible sans dépasser le montant initial). Peut-être pour ça que le jeu n'existe plus...Laughing
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Écusette de Noireuil le Sam 30 Mai 2015 - 0:12
This is rule No. 1: There are no screens in the bedroom. Period. Ever.

http://mobile.nytimes.com/2014/09/11/fashion/steve-jobs-apple-was-a-low-tech-parent.html?_r=0&referrer=

Les plus méfiants envers les écrans sont ceux qui les promeuvent et les fabriquent! Un usage raisonné est indispensable. Bon courage aux parents d'aujourd'hui!


_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Cyane
Niveau 2

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Cyane le Lun 22 Juin 2015 - 0:00
Bonjour à tous,
Je me permets une réponse d'ordre générale en écho au constat de zeprof : les lectures qui se déroulent autour de projets de rencontre auteur-élèves ne sont-elles pas justement un moyen de les inciter à lire ?
En leur proposant de lire le roman à la maison, mais en choisissant différents extraits du roman à lire et analyser en classe, en proposant des débats autour des thèmes abordés par le roman, en proposant de réécrire différents passages (en les transposant dans un autre contexte), en proposant de "jouer" certains passages comme sur un théâtre, en organisant une session d'échanges avec l'auteur... bref, cela ne favorise-t-il pas leur intérêt pour la lecture ?
avatar
Oxford
Habitué du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Oxford le Lun 22 Juin 2015 - 5:27
@Cyane a écrit:Bonjour à tous,
Je me permets une réponse d'ordre générale en écho au constat de zeprof : les lectures qui se déroulent autour de projets de rencontre auteur-élèves ne sont-elles pas justement un moyen de les inciter à lire ?
En leur proposant de lire le roman à la maison, mais en choisissant différents extraits du roman à lire et analyser en classe, en proposant des débats autour des thèmes abordés par le roman, en proposant de réécrire différents passages (en les transposant dans un autre contexte), en proposant de "jouer" certains passages comme sur un théâtre, en organisant une session d'échanges avec l'auteur... bref, cela ne favorise-t-il pas leur intérêt pour la lecture ?

Ne le prenez pas mal mais en tant que professeurs de lettres, il y a longtemps qu'on fait tout ça !
Ca s'appelle l'étude d'une oeuvre intégrale (en collège et en lycée) ! Wink
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Luigi_B le Lun 22 Juin 2015 - 8:13
J'ai quand même un peu peur d'organiser une rencontre avec ce "fdp" de Victor Hugo.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Iphigénie le Lun 22 Juin 2015 - 8:43
@Oxford a écrit:
@Cyane a écrit:Bonjour à tous,
Je me permets une réponse d'ordre générale en écho au constat de zeprof : les lectures qui se déroulent autour de projets de rencontre auteur-élèves ne sont-elles pas justement un moyen de les inciter à lire ?
En leur proposant de lire le roman à la maison, mais en choisissant différents extraits du roman à lire et analyser en classe, en proposant des débats autour des thèmes abordés par le roman, en proposant de réécrire différents passages (en les transposant dans un autre contexte), en proposant de "jouer" certains passages comme sur un théâtre, en organisant une session d'échanges avec l'auteur... bref, cela ne favorise-t-il pas leur intérêt pour la lecture ?

Ne le prenez pas mal mais en tant que professeurs de lettres, il y a longtemps qu'on fait tout ça !
Ca s'appelle l'étude d'une oeuvre intégrale (en collège et en lycée) ! Wink

Mes élèves de S cette année sont venus me remercier à la fin de l'année  en me disant que jusque là, ils n'avaient pas trouvé beaucoup d'intérêt au français mais que cette année ils avaient trouvé qu'il y avait vraiment de quoi réfléchir et s'interroger : on a fait Ronsard, Pascal, Apollinaire, Giono, Diderot....
Les projets, la littérature "vivante", les rencontres d'auteurs dont personne n'a entendu parler, c'est ce qu'ils font depuis la sixième: si vous voulez les surprendre, faites les lire réellement de vraies œuvres. Wink
avatar
ysabel
Devin

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par ysabel le Lun 22 Juin 2015 - 8:59
Je dois avouer que j'aurais aimé faire venir La Boétie au lycée cette année, mais malheureusement, il a eu un empêchement... Twisted Evil

Plus sérieusement, quel type de roman peux-tu faire lire aux lycéens si tu cherches un auteur vivant ET disponible ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Pierre-Henri le Lun 22 Juin 2015 - 9:02
@Luigi_B a écrit:J'ai quand même un peu peur d'organiser une rencontre avec ce "fdp" de Victor Hugo.

Etudier les morts risquerait de traumatiser les petits nenfants, voyons.

A part ça, il y a deux millions de lycéens en France (et plus de trois millions de collégiens). Si chaque professeur fondait son cours sur les échanges avec les auteurs, il faudrait élever les écrivains en batterie, ou alors les cloner, les produire à la chaîne... Inviter un auteur de troisième zone qui fait la tournée des salons du livre juste pour que les élèves voient un écrivain en vrai, alors qu'il y a tant de grands classiques dans nos bibliothèques, quel dommage ! Et puis, entre les grands établissements parisiens, qui invitent Yves Bonnefoy, et les autres, qui invitent Paul Dupont pour son "histoire du chou-fleur dans le Nord-Périgord" publiée aux éditions du Poisson qui Chante de Bourgougnague-sur-Laule, cela crée comme un écart.

Promouvoir une caste d'écrivains estampillés éducation nationale, semi-fonctionnarisés, qui vivotent en répétant leur numéro de classe en classe, sous la surveillance bienveillante des pédagogues et grâce à l'imprimatur des inspecteurs, au demeurant, ne serait pas rendre service à la littérature française. Créer une bureaucratie pléthorique d'écrivains littéralement académiques serait même d'une tristesse sans nom.

(mais, cela va sans dire, un marché juteux pour les éditeurs et les agents littéraires, qui se rempliront joyeusement les poches aux frais de l'éducation nationale).

Enfin, notre rôle de professeurs est aussi de montrer aux élèves qu'il existe autre chose que le présent absolu et la "pipolisation" de tout. La véritable révolte, aujourd'hui, la contre-culture, l'échappée hors du monde médiatique et marchand se trouvent dans l'étude des classiques.
avatar
Oxford
Habitué du forum

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Oxford le Lun 22 Juin 2015 - 9:09
"...cette année ils avaient trouvé qu'il y avait vraiment de quoi réfléchir et s'interroger : on a fait Ronsard, Pascal, Apollinaire, Giono, Diderot....

" ...notre rôle de professeurs est aussi de montrer aux élèves qu'il existe autre chose que le présent absolu et la "pipolisation" de tout. La véritable révolte, aujourd'hui, la contre-culture, l'échappée hors du monde médiatique et marchand se trouvent dans l'étude des classiques."

avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Luigi_B le Lun 22 Juin 2015 - 9:21
@ysabel a écrit:Plus sérieusement, quel type de roman peux-tu faire lire aux lycéens si tu cherches un auteur vivant ET disponible ?
Ben du Michel Houellebecq. Rock'n'roll !
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par abricotedapi le Lun 22 Juin 2015 - 9:33
@Pierre-Henri a écrit:Enfin, notre rôle de professeurs est aussi de montrer aux élèves qu'il existe autre chose que le présent absolu et la "pipolisation" de tout. La véritable révolte, aujourd'hui, la contre-culture, l'échappée hors du monde médiatique et marchand se trouvent dans l'étude des classiques.
Exactement.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
Contenu sponsorisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum