parent perplexe et c'est peu dire :)

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par BrindIf le Ven 29 Mai 2015 - 10:52

Ce 19 donne à penser que votre fille est à sa place en 1ereS et qu'elle a progressé cette année. Simplement le rythme est différent et il ne lui est pas évident de s'adapter. Peut-être pourrait-elle reprendre les devoirs depuis le début de l'année, afin de voir par elle-même ce qu'elle sait à présent faire, et ce qu'elle doit re-travailler avant la terminale ?

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 10:55

Oui elle compte retravailler le programme cet été mais elle veut le faire seule, moi j'aurais prépéré avec un professeur,

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 10:56

@charrierco a écrit:Oui elle compte retravailler le programme cet été mais elle veut le faire seule, moi j'aurais préféré avec un professeur,

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Thalia de G le Ven 29 Mai 2015 - 10:59

Pour corriger, on peut cliquer sur le bouton "Editer" en haut, à droite du message Wink

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 11:11

merci Smile

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Moonchild le Ven 29 Mai 2015 - 11:24

@Tazon a écrit:Je trouve tout à fait légitime pour des parents de s'interroger sur le fait qu'on leur a sans doute menti sur le niveau des leurs enfants, sur le fait d'une si grande disparité entre les disciplines aussi (pourquoi des difficultés de raisonnement ne se retrouvent-elles pas au moins partiellement en SVT et en physique? En français,  en HG  et en option d'économie?), sur le fait que personne n'ait alerté en seconde si difficultés il y avait. La réponse du CDE est un peu courte, il y a effectivement un problème, soit avec le professeur de seconde, soit avec le professeur de première, soit vraisemblablement avec la cohérence des programmes et les consignes de bienveillance exagérée, mais ne rien expliquer à un parent soucieux, c'est nul.

Ce n'est tout de même pas leur faute (sauf ceux de la FCPE) si on nous demande de surnoter et de ne plus enseigner ce qui est indispensable pour espérer réussir, peu le savent, et quand bien même, que peut faire de plus une élève qui a d'excellentes notes, travailler par elle-même parce qu'elle pense avoir été surnotée et que la première va être difficile? À 15 ans? Encore un parent qui nous a fait bêtement confiance, et qui est pris au piège, nous sommes leurs premiers interlocuteurs si nous ne leur expliquons pas ce qu'est devenu le collège et le lycée, que nous sommes pris entre le marteau des consignes ministérielles et l'enclume de ce que nous savons devoir enseigner, comment s'étonner ensuite qu'ils s'en prennent à nous lorsque ce qui avait été promis (des bonnes notes qui valident un bon niveau) n'est pas tenu? Oh que je crains ce qui va se passer avec la réforme.
Côté marteau, il n'y a pas que les consignes ministérielles (s'il n'y avait que ça, il serait facile de passer outre) ; il y a aussi la réalité du niveau des élèves qui sont passés de classe en classe sans avoir des bases solides et qui souvent ne donne aucune marge de manoeuvre... excepté vers le bas.

Et effectivement, les interrogations et le désarroi de certains parents me semblent légitimes face à un système qui crée ses propres incohérences.

@charrierco a écrit:Merci à tous pour vos réponses
Donc oui elle a traité les questions  avec la croix rouge
Pour le reste elle n'a pas su faire.
Donc elle apprend par coeur, fait les exercices de classe, s'entraîne sur le site où en général elle comprend car me dit t'elle c'est les bases, elle a trouvé un site où une prof a mis ses cours en ligne, explication vidéo et refait ses exercices aussi et en général.
le problème c'est que les DS sont d'un niveau au dessus de ce qu'ils font en cours et sur les sites et là, comme elle ne l'a pas vu, elle n'arrive pas à déduire ce qu'on lui demande en fonction de ses connaissances.
Il lui manque la déduction, l'analyse du problème. Souvent elle me dit, je ne sais pas ce qu'on me demande dans cette exercice
Après la correction des ces devoirs, votre fille comprend-elle la méthode utilisée ? Arrive-t-elle ensuite à refaire l'exercice quelques temps plus tard (assez longtemps après pour que ce ne soit pas simplement un effet de la mémoire à court terme) ? Et, mais ça c'est plus beaucoup difficile à cerner, comprend-elle pourquoi elle n'avait pas trouvé la méthode le jour du contrôle ?

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 11:30

Alors pour répondre à vos questions, sur certains exercices elle me dit, c'est bête je le savais, j'ai fait des erreurs d'étourderie, donc oui elle saura en tirer profit.
Son professeur lui a dit qu'elle manquait de rigueur en appréciation au 2ème trimestre

Souvent elle manque de temps car elle cherche longtemps des solutions pour un exercice et n'a pas le temps de finir la fin du contrôle
Sur d'autres exercices, là où elle n'a pas compris la leçon, elle me dit ça je n'aurais pas pu le trouver seule, on le l'a pas vu en classe, et je n'aurais pas pu le déduire moi même mais dit souvent avoir compris la correction , parfois non (cas extrême)

Elle me dit aussi qu'elle ne veut pas passer plus de temps pour les maths car ce serait prendre du temps sur les autres matières et elle veut des hautes notes dans toutes les matières; de plus ce 3ème trimestre elle s'est plus concentré sur son TPE (2ème trimestre où elle a eu avec son groupe de très très bon retour) et le français car elle vise les points d'avance en cas de mauvaise note en math

Je dois dire que ma fille doit ses notes à son travail assidu, elle passe beaucoup de temps sur ses devoirs, en comparaison de ses amis (je dirais 1 à 2h tous les soirs, 3 à 4 heurs le mercredi et souvent 8 heures le wk, toutes les jours des vacances scolaires " à 4 heures et au moins tous les matins du mois d'aout chaque année)

ce n'est pas une enfant qui se repose sur des facilités, loin de là

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par trompettemarine le Ven 29 Mai 2015 - 12:40

Je pense , au vu de tout ce que vous dîtes, qu'il faut calmer le jeu à présent. Elle travaille beaucoup et les collègues de mathématiques du forum sont plutôt rassurants. Aidez-la à dédramatiser cette moyenne et quelques cours sur les points mal compris suffiront : apparemment quand on lui réexplique, elle comprend : il lui faut donc un peu plus de temps et elle en a conscience.
Au lycée, et cela vaut pour ma matière (Mon dieu le lapsus : j'avais écrit mère au lieu de matière !) , nous avons perdu des heures de modules en demi-groupe qui permettaient de travailler la méthodologie, et nous avions de l'AI (en seconde certes pour prendre les élèves par maximum en groupe de 8 et travailler et retravailler les points incompris).
Aujourd'hui les dispositifs d'aide ont disparu (l'AP est une mascarade), mais les programmes sont restés les mêmes (en Lettres, ils sont même plus lourds selon moi).
La marche est haute : moins de "pauses" pour prendre le temps de réfléchir, et la nécessité d'aller vite.
J'entends souvent en conseil de classe certains professeurs de maths ou de science : "là, les notes ont baissé, c'est normal, c'est nouveau et plus difficile. Le point suivant sera plus facile etc."
Soyez très vigilante au début de la TS, où, si cela se trouve, elle se trouvera plus à l'aise. Rassurez-la, rencontrez les professeurs seulement en cas de problème, n'attendez pas de notes idéales (votre fille et vous) car la pression excessive que l'on se met peut aussi faire des ravages.
L'année est finie. Attendez de voir dans deux trois jours ce que dira le professeur de maths, et qu'elle oublie les maths pour bien se concentrer sur le français le mois qui vient.


Dernière édition par trompettemarine le Ven 29 Mai 2015 - 12:46, édité 1 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par trompettemarine le Ven 29 Mai 2015 - 12:45

@charrierco a écrit:Oui elle compte retravailler le programme cet été mais elle veut le faire seule, moi j'aurais prépéré avec un professeur,

Mais, qu'elle le fasse seule ! ce n'est pas grave ! Et plutôt bon signe : elle a confiance dans les cours de son professeur.
Gardez l'argent pour l'emmener au cinéma, manger une glace avec elle, etc.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Iphigénie le Ven 29 Mai 2015 - 12:48

Et si mâman laissait vivre fifille?...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 13:13

oui aussi Smile

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Korémuse le Ven 29 Mai 2015 - 15:11

Vous avez un mp dans votre messagerie

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Sapotille le Ven 29 Mai 2015 - 16:43

@Iphigénie a écrit:Et si mâman laissait vivre fifille?...

Rétrospectivement, je pense que j'ai été une maman pénible, mais juste en ce qui concerne le travail scolaire, hein ...

Et un beau jour, un de mes garçons m'a dit "Si tu n'avais pas fait ce que tu as fait, je n'aurais jamais réussi à faire ce que je fais !"
J'ai pris cela pour un compliment, même je n'aurais pas rêvé dans mes pires cauchemars que mon fils embrasse la carrière qu'il a choisie !!!

Pour les curieux : il est militaire de carrière !
Passé par St Cyr et titulaire de la légion d'honneur !

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 16:55

Very Happy

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par freche le Ven 29 Mai 2015 - 17:03

@Sapotille a écrit:
@Iphigénie a écrit:Et si mâman laissait vivre fifille?...

Rétrospectivement, je pense que j'ai été une maman pénible, mais juste en ce qui concerne le travail scolaire, hein ...

Et un beau jour, un de mes garçons m'a dit "Si tu n'avais pas fait ce que tu as fait, je n'aurais jamais réussi à faire ce que je fais !"
J'ai pris cela pour un compliment, même je n'aurais pas rêvé dans mes pires cauchemars que mon fils embrasse la carrière qu'il a choisie !!!

Pour les curieux : il est militaire de carrière !
Passé par St Cyr et titulaire de la légion d'honneur !

avant de lire les petites lettres je me suis dis qu'il devait être militaire ;-)
et quoiqu'en pensent certains, il en faut...

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 17:09


J'ai trouvé un tutoriel sur la pédagogie, qui me souciait hier Smile
juste pour rire


Dernière édition par charrierco le Ven 29 Mai 2015 - 17:10, édité 1 fois

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Ronin le Ven 29 Mai 2015 - 17:10

Je ne vois pas où est la honte Shocked

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Sapotille le Ven 29 Mai 2015 - 17:59

@Ronin a écrit:Je ne vois pas où est la honte Shocked

Ronin, cela fait si longtemps que nous sommes sur néo, tous les deux !
Donc, nous savons tous les deux que d'après les profs :

- les militaires sont des brutes sanguinaires
- les journalistes sont des abrutis incapables
- les paysans sont des pollueurs et empoisonneurs ...


Et j'ai tout cela dans ma famille la plus proche !

Pour revenir au sujet, je trouve normal qu'une maman s'inquiète pour sa fille !
Mais comme je suis d'une autre génération, j' ai plutôt mis la pression à mes enfants en soutenant les professeurs !
Ils ont réussi des concours difficiles grâce à leurs professeurs exigeants et à mes "coups de pieds au derrière" !

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Rendash le Ven 29 Mai 2015 - 18:06

@Sapotille a écrit:

- les militaires sont des brutes sanguinaires
- les journalistes sont des abrutis incapables
- les paysans sont des pollueurs et empoisonneurs ...

Ajoute à ça les profs feignants et méprisants, t'as une quinte flush royale cheers

..dis, tu serais pas cousine avec des bêtes à bois, par hasard? Razz

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Ronin le Ven 29 Mai 2015 - 18:18

Enfin, Sapotille, pour les journalistes....c'est vrai Laughing nan blague à part, je connais plein de militaires sympas. Bon, par contre ils ne votent pas PS. Mais moi ça me les rend sympathiques Smile

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Malaca le Ven 29 Mai 2015 - 19:04

@Sapotille a écrit:
@Iphigénie a écrit:Et si mâman laissait vivre fifille?...

Rétrospectivement, je pense que j'ai été une maman pénible, mais juste en ce qui concerne le travail scolaire, hein ...

Et un beau jour, un de mes garçons m'a dit "Si tu n'avais pas fait ce que tu as fait, je n'aurais jamais réussi à faire ce que je fais !"
J'ai pris cela pour un compliment, même je n'aurais pas rêvé dans mes pires cauchemars que mon fils embrasse la carrière qu'il a choisie !!!

Pour les curieux : il est militaire de carrière !
Passé par St Cyr et titulaire de la légion d'honneur !

+ 10
Il est aussi de notre devoir de parent d'intervenir quand le "laisser vivre" risque de dégénérer ! je trouve ça plutôt sain si cela ne tourne pas à l'obsession et au harcèlement, ce qui ne me semble pas être le cas ici.

J'ai été aussi sur le dos de ma fille, et elle m'a dit à peu près la même chose Sapotille ... et elle finit enseignante alors qu'elle avait "jamais" lol!

J'ai été beauuucoup plus "cool" avec mon fils, genre "laissez le vivre" parce qu'il avait plus de facilités et avait de bons résultats tout en étant plus dilettante ... résultat : en 1ere S même constat, la cata, dégringolade ... il a accepté de prendre des cours de maths, a passé le bac S avec succès, et après une 1ere année de médecine finit ses études en paramédical ...

Alors oui, à certains moments il peut être souhaitable d'intervenir, bon courage ! topela


Dernière édition par Malaca le Ven 29 Mai 2015 - 23:32, édité 1 fois

_________________
Ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ...

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." A. de Saint-Exupéry

mes rêves, ma réalité ...

Malaca
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Olivine le Ven 29 Mai 2015 - 20:42

Bonsoir, je me permets d'émettre un avis, et cela depuis 3 points de vues : celui d'une ancienne élève (bac S obtenu il y a "seulement" 8 ans, professeur de SVT à présent, et cette année professeur de cours particuliers de SVT, maths et physique de la 6ème à la TS).

Avant tout cela, je tiens à dire que je comprends tout à fait la préoccupation de la mère de l'élève. Il est très légitime de s'inquiéter vis à vis de cette baisse de niveau !

Donc en fait, j'ai été dans la même situation que votre fille. J'étais très bonne en maths jusqu'à la 1°S (19 au brevet et 15/16 de moyenne en 2nde, je suis tombée à environ 10/11 en 1ère, et 7/8 en TS). Ma professeure de maths en 1°S et TS (la même), était une excellente professeure et très exigeante, à juste titre. Seulement, je n'avais jamais eu à travailler les maths, car jusqu'à la 2nde cela m'était "dû" (en gros, je me contentais de faire les exercices demandés, et j'avais compris et savais appliquer et raisonner, donc pas besoin de plus). Seulement en 1°S cela demande du travail personnel. Or, je n'avais pas envie de fournir cet effort, car cela ne m'intéressait pas plus que ça. (Point de ma personnalité qui m'a causé tort durant mes études, j'ai toujours eu du mal à réellement travailler quelque chose qui ne me motivait pas plus que ça).

Tout ça pour dire, que la baisse brutale de niveau en 1°S est quasi normale. Les exigences sont autres, et il faut s'accrocher. Cela étant dit, cela ne semble pas être le cas de votre fille, puisque au vu de ce que vous dîtes, elle s'est justement "accrochée". Peut-être effectivement atteint-elle ses limites mathématiques ? Si c'est le cas, cela n'empêche pas de s'accrocher de plus belle. Pour cela, un autre rdv pour faire le point sur l'année avec le professeur pourrait s'avérer très utile, de même que des cours particuliers. En général ce qui prime, c'est faire et refaire des exercices, et le plus d'un professeur est qu'il peut cibler les difficultés et blocages, et les faire travailler. Ce qu'elle-même ne peut pas faire en toute objectivité. Du coup, pour ma part, j'insisterais pour qu'elle suive des cours, même s'il faut au final beaucoup d'heures et un suivi régulier pour que cela puisse être utile. Mais durant l'été, vu que le cours ne progresse pas parallèlement, peu d'heures peuvent vraiment s'avérer efficaces.

Après, mon message est aussi là pour dire de ne pas dramatiser. Maintenant en cette fin d'année que souhaite-t-elle faire par la suite, et les maths sont-ils indispensables ? Pour des classes préparatoires, selon les notes (et appréciations), cela peut s'avérer effectivement éliminatoire. Mais sinon, peut-être n'est-il pas nécessaire de s'inquiéter plus que cela. Une mention B n'est pas forcément signe de réussite par la suite... Une expérience personnelle de plus, je n'étais donc pas brillante en maths en TS, et j'ai poursuivi par des études de biologie et géologie, dont les maths et physique-chimie sont récurrents durant les 1ères années d'études et souvent mobilisés en géologie. Je trouve à présent les maths de 1°S et TS d'une simplicité enfantine alors que je n'ai par ex pas refait de suites ou de nombres complexes depuis, et j'avais un niveau très moyen à l'époque en TS. Seulement j'ai pris du recul sur mes connaissances, et vu les choses dans son ensemble. Cela n'est pas à négliger si l'on voit les choses "post-bac". Si votre fille travaille pour son bac, et vu qu'elle n'a pas eu de problèmes avant sa 1°S, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de raisons de s'inquiéter. Peut-être n'excellera-t-elle pas pour son bac, mais je ne pense pas que ce sera un échec.

Voilà pour ma modeste (mais longue !!) contribution.

Olivine
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Lun 1 Juin 2015 - 9:33

merci pour votre témoignage

nous allons donc chercher un professeur pour cet été, afin de reprendre les notions du programme de 1ère.
Elle n'est pas très joyeuse car cet argent sera pris sur sa bourse au mérite qu'elle gardait pour financer ses études supérieures (30 euros X 15 à 20 heures, pour une famille monoparentale sans emploi, c'est cool) , mais là il y a urgence à mon avis si elle ne veut pas avoir un 6 au BAC coef 7
Pour infos, moyenne de la classe au 3ème trimetre 6,5  (7,8 sur l'année) avec environ la moitié des élèves qui tournaient entre 12 et 16 en math en seconde moyenne de ma fille 6,5 (9,5 sur l'année)  (10 points de moins qu'en seconde, spectaculaire chute), elle reste dans les premières en math dans cette classe , imaginez le niveau des autres
Moyenne de la classe dans les autres matières entre entre 11,5 et 13,5

c'est pas glorieux

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par Ashtrak le Lun 1 Juin 2015 - 9:52

Un avis de plus : il ne faut pas non plus s'affoler complètement. Il n'y a pas que les maths en TS. De plus, il faudrait voir si les autres 1ère S ont des moyennes aussi basses ; si ce n'est pas le cas, le prof de votre fille est particulièrement exigeant et souhaite sans doute leur montrer leur "vrai" niveau. Bref, si votre fille veut faire des études scientifiques, elle n'a pas le choix : elle devra s'améliorer en maths ; cependant si cela n'est pas le cas, il faut relativiser : lui mettre une grosse pression et la priver de vraies vacances simplement pour s'améliorer en maths, pour une note de bac sans projet ultérieur, est-ce que cela vaut le coup ?


_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par charrierco le Lun 1 Juin 2015 - 10:41

Les autres classes tournent autour de 11
Quand à son orientation, elle n'est pas encore fixée, elle voulait être prof de maths jusqu'en seconde, mais ne veut plus en entendre parler à ce jour.
Elle cherche encore et doit aussi se décider cet été, faire ses recherches de métiers, etc
Quelques pistes : cursus universitaire compta, gestion, management ou les métiers de rééducation (psychomotricien, orthophonistes, ostéo, etc)
Elle a donc du boulot en perspective pour cet été Smile

charrierco
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: parent perplexe et c'est peu dire :)

Message par BrindIf le Lun 1 Juin 2015 - 10:48

Les maths, c'est quand même nettement plus agréable quand on comprend ce qu'on fait Smile
Si elle avait jusqu'il y a peu l'ambition d'en faire à haute dose, ça peut valoir la peine et le coût d'y passer du temps cet été, indépendamment du bac.
Il est possible aussi que s'y remettre en Septembre avec un nouveau professeur, après avoir laisser décanté ce qui a été fait cette année, suffise à lui en redonner le goût.
Bonne continuation à elle.

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum