Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Mer 21 Oct - 12:45

Bon, je suis répétitif mais je recommande très chaudement à tous les néos la lecture de l'ouvrage de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller, "Réapprendre à lire" chez Seuil.



Où l'on découvre comment les linguiste ont pris le contrôle sur la formation à la lecture avec l'appui des professeurs de français de l'AFEF et des écoles normales, le tout en prétendant bien sûr à un progressisme social jamais vu et en s'ouvrant des débouchés dans le supérieur puis la main mise sur des postes juteux. On y découvre en détail toutes les petites combines et jeux de pouvoir et d'attribution de place et comment l'idéologie et le carriérisme de quelques centaines de personnes a eu pour conséquence de foutre en l'air l'apprentissage le plus important de toute la scolarité. Où il est également question de différenciation pédagogique, de déterminisme social, de rééducation, de psychanalyse, d'injonctions paradoxales et de pilotage managérial du système qui renforce et accentue les conséquences des effets qu'il prétend faire disparaître ( la bise à Bossuet ).

J'insiste mais ce livre est très très très éclairant sur l'état de notre système et dépasse largement la question du primaire puisqu'il concerne bien sûr toute l'EN et décrit aussi le conflit entre lettres classiques et lettres modernes et que l'on y retrouve des amis de longue date comme Goigoux, Meirieu, Charmeux, de Robien, Lang, Bentollila, etc.

Si nos dirigeants n'étaient pas aussi aveugles et dogmatiques, et si je touchais l'ISOE ou quelques HSA ( Laughing Laughing Laughing  ) je m'imagine qu'il mériterait d'être offert aux politiques et aux inspecteurs.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par e-Wanderer le Mer 21 Oct - 13:11

Attention à la généralisation "les linguistes" : il y a beaucoup de linguistes (l'écrasante majorité, en fait) qui s'occupent tranquillement de leurs analyses de corpus sans se préoccuper de l'enseignement de la grammaire. Ceux qui font du dégât, ce sont les sociologues de l'éducation, les spécialistes de sciences du langage qui se piquent d'être de grand pédagogues, les spécialistes de sciences de l'éduc' qui font semblant d'être compétents en grammaire etc.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Mer 21 Oct - 13:15

Mea maxima culpa. Je ne sais de quel sous-catégorie il s'agit puisque l'on parle du début des années 70. Mais je serai ravi d'avoir des avis d'autres lecteurs, en particulier des plus instruits que moi. Cette lecture, est très très très instructive.....

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Marie Laetitia le Mer 21 Oct - 13:20

Je ne te remercie pas. Un livre de plus dans ma PAL-non-négociable.

Hélas pour moi, ça ne sera pas pour tout de suite par manque de temps (j'ai déjà Ouzillou dans la liste juste avant).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Mer 21 Oct - 13:24

Oh si, remercie moi, je suis sûr que tu ne regretteras pas la lecture, surtout du premier et du dernier chapitre.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Catsoune le Mer 21 Oct - 13:27

Je vais me le procurer. Merci, Ronin....

_________________
Les compliments, c'est comme le mascara, il en faut plusieurs couches.....

Catsoune
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Salammb0 le Mer 21 Oct - 13:28

Idem.

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:

Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Spartacus le Mer 21 Oct - 14:19

Gageons qu'ils étaient opportunistes avant d'être linguistes. Et idéologues avant d'être opportunistes...

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par PauvreYorick le Mer 21 Oct - 14:21

Ben oui, puisque c'étaient des autres Razz

Nonobstant cette dernière contre-pub, je vais me procurer l'ouvrage et le lire Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Touche pas à ma SEGPA le Mer 21 Oct - 14:27

@e-Wanderer a écrit:Attention à la généralisation "les linguistes" [...] Ceux qui font du dégât, ce sont les sociologues de l'éducation, les spécialistes de sciences du langage qui se piquent d'être de grand pédagogues, les spécialistes de sciences de l'éduc' qui font semblant d'être compétents en grammaire etc.

Merci I love you

Touche pas à ma SEGPA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par LaraDeL'est le Mer 21 Oct - 14:28

Je vais l'acheter, merci du rappel, je ne me souvenais plus du nom des auteurs.
J'étais arrivée toute seule à la même conclusion, en tant qu'ancienne prof de français (j'ai commencé comme PEGC lettres-allemand).
Convaincue de l’efficacité de la méthode syllabique, lorsque j'ai eu des enfants, je l'ai introduite moi-même par petites touches et par des histoires écrites sur mesure.

LaraDeL'est
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par C'est pas faux le Mer 21 Oct - 14:33

@Ronin a écrit:Bon, je suis répétitif mais je recommande très chaudement à tous les néos la lecture de l'ouvrage de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller, "Réapprendre à lire" chez Seuil.



Où l'on découvre comment les linguiste ont pris le contrôle sur la formation à la lecture avec l'appui des professeurs de français de l'AFEF et des écoles normales, le tout en prétendant bien sûr à un progressisme social jamais vu et en s'ouvrant des débouchés dans le supérieur puis la main mise sur des postes juteux. On y découvre en détail toutes les petites combines et jeux de pouvoir et d'attribution de place et comment l'idéologie et le carriérisme de quelques centaines de personnes a eu pour conséquence de foutre en l'air l'apprentissage le plus important de toute la scolarité. Où il est également question de différenciation pédagogique, de déterminisme social, de rééducation, de psychanalyse, d'injonctions paradoxales et de pilotage managérial du système qui renforce et accentue les conséquences des effets qu'il prétend faire disparaître ( la bise à Bossuet ).

J'insiste mais ce livre est très très très éclairant sur l'état de notre système et dépasse largement la question du primaire puisqu'il concerne bien sûr toute l'EN et décrit aussi le conflit entre lettres classiques et lettres modernes et que l'on y retrouve des amis de longue date comme Goigoux, Meirieu, Charmeux, de Robien, Lang, Bentollila, etc.

Si nos dirigeants n'étaient pas aussi aveugles et dogmatiques, et si je touchais l'ISOE ou quelques HSA ( Laughing Laughing Laughing  ) je m'imagine qu'il mériterait d'être offert aux politiques et aux inspecteurs.
Dis-donc, t'en fait du barouf quand t'as lu un bouquin ! Qu'est-ce que ça va être quand tu auras fini de le colorier ... Razz
Merci (bis), commandé. Wink

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Asha Kraken le Mer 21 Oct - 15:30

Merci itou, commandé itou !

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Rendash le Mer 21 Oct - 15:59

Merci, noté =)

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Mer 21 Oct - 21:03

Vous reviendrez me dire ce que vous en avez pensé. Là j'ai attaqué celui de Julliard, "L'école est finie".

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par trompettemarine le Mer 21 Oct - 22:23

idem

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Sowana le Mer 28 Oct - 15:26

Commandé ! ça m'aidera peut être pour l'AP "décodage"...

Sowana
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Invité El le Mer 28 Oct - 15:47

J'ai commencé hier, presque fini aujourd'hui. Je le trouve extrêmement décapant... Les bras tombent parfois, quand démonstration est faite des interférences entre idéologie politique et choix pédagogique par exemple (Rocambert p 33), voire intérêts personnels et économiques et enseignement didactique! (l'exemple de Goigoux). Pour quelqu'un de ma génération, il y a des découvertes étonnantes: comme le fait que les emplois du temps comprenaient jadis des enseignements distincts de lecture, écriture, grammaire, remplacés par le "cours de français" (réduction des horaires étape 1...), "l'invention" des "professeurs de lettres modernes", les contingences pratiques du baby boom entre 1950 et 1970 et leurs conséquences sur le recrutement...

Les auteurs sont assez prudents: ils ont décidé d'anonymiser les manuels par exemple, pour ne pas prêter le flanc à certaines critiques. Mais, de ce fait, je suis parfois un peu perdu dans les démonstrations dont je ne maîtrise pas toujours les arguments, je me sens quelquefois obligé de souscrire sans pouvoir tout vérifier, et c'est un peu gênant.

Très instructif, éclairant, édifiant parfois. Pour ma part, je le recommande chaudement.

Effet secondaire indésirable: une haine encore plus violente envers les IUFM, les technocrates qui ont l'oreille du MEN, les inspecteurs qui relaient la bonne parole de décennies en décennies même s'il faut se contredire ou parler contre l'évidence.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par palomita le Mer 28 Oct - 15:48

Acheté aussi et mis en seconde position dans ma PAL , juste après :" Autisme, sortir de l'impasse. " de Pierre Sans .
Je pense que ces deux lectures vont être très instructives .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Invité El le Mer 28 Oct - 15:49

Je ferai le relais une nouvelle fois quand j'aurai fini. J'ai oublié de remercier chaleureusement Ronin qui a je crois fait la première promotion du livre.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Mer 28 Oct - 15:50

Je l'avais dit que c'était bon. Pour ce qui est des manuels, il y a de nombreux fils ici et Spinoza a fait des recensions très détaillées sur cette question, neo est une vraie mine à ce sujet.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Invité El le Mer 28 Oct - 15:53

Oui. De toute façon, je n'utilise jamais les manuels.
Y a-t-il un sondage, d'ailleurs, sur Néo, concernant le pourcentage de ceux qui les utilisent ou non?

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Presse-purée le Jeu 29 Oct - 12:52


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Invité El le Jeu 29 Oct - 13:25


L'article d'E. Vaillaut est à charge. Elle se garde bien par exemple d'évoquer toute la partie sur l'histoire de l'instauration des nouvelles méthodes pédagogiques qui est assez édifiante. Elle semble se placer sur le terrain du copinage avec les équipes pédagogiques contestées dans l'étude. Sa crédibilité me semble alors douteuse.
La recension que le Café Pédagogique a faite du livre est plus intéressante (un commentaire positif sur le Café, j'ai mon quota pour l'année!):
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Reapprendre-a-lire-De-la-querelle-des-methodes-a-l-action-pedagogique

Elle signale ce que je disais plus haut: il y a parfois un certain flou dans la démonstration qui nuit à la force de l'argumentation. Ça ne m'étonne pas, alors, qu'il soit facile pour les pédagogistes de crier à la pétition de principe.
Il n'empêche que toutes les pages consacrées au récit des inflexions dans les méthodes d'apprentissage, au roman de la mode des linguistes, de l'aveuglement conscient des pédagogistes devant les réticences finales des mêmes linguistes, sont très éclairantes et vont largement dans le sens d'une critique, largement partagée ici me semble-t-il, des options prises par les formateurs dans les ESPE.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les linguistes ont détruit l'apprentissage de la lecture en France

Message par Ronin le Jeu 29 Oct - 14:04

C'est ça. Et sur le plan scientifique, peu m'importe ce que peu dire un apparatchik CPC, elles ont raison sur le plan théorique et se sont contentées, elles, de lire les recherches qui font consensus depuis 25 ans sur le sujet. Mais ça attaque tellement fort qu'elles vont certainement se manger un paquet de bananes...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum