Enorme recul sur les EPI ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enorme recul sur les EPI ?

Message par Sibylle le Mer 27 Jan 2016 - 17:36

Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par fanette le Mer 27 Jan 2016 - 17:43

@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année

Pour ces deux points, c'est ce que nous dit notre chef depuis le début (elle est CDE référente pour le bassin et forme des profs à la réforme). Elle rajoute qu'un EPI peut ne durer que quelques semaines. Pour les points suivants par contre, jamais entendus (en même temps, il est clair dans mon établissement que je ne ferai pas d'EPI, donc je n'ai peut-être pas tous les détails Twisted Evil  )

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par adrifab le Mer 27 Jan 2016 - 17:50

Notre CDE nous a dit qu'on pouvait commencer "tranquillement" en ne mettant en place des EPI que pour le niveau 3ème l'année prochaine : c'est possible ? Ce serait l'EPI en rapport avec la culture artistique ( dans la continuité de l'histoire des arts ) et celui en rapport avec le monde économique ( leur semaine de stage serait un EPI en soi ). Affaire à suivre...

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Jan 2016 - 17:51

Je ne serais pas étonné que ces EPI prennent le même chemin que les IDD à terme, c'est à dire les poubelles de l'Histoire, à cause des difficultés d'organisation, de la mauvaise volonté (salutaire) des collègues etc

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par User5899 le Mer 27 Jan 2016 - 17:52

L'UNSA version CdE est encore plus furieux que les profs sur la réforme, sans doute pas pour les mêmes raisons Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Alexandre 06 le Mer 27 Jan 2016 - 17:53

On a encore une chance que ça tombe à l'eau cette affaire !!!!

Alexandre 06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par fanette le Mer 27 Jan 2016 - 17:55

Je pense que face à l'inquiétude des CDE devant la grogne des profs, on leur a dit de plaider pour un dispositif très modeste la 1ère année, histoire de nous faire avaler la pilule ...

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Docteur OX le Mer 27 Jan 2016 - 17:57

Les EPI l'an prochain dans tous les collèges


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Alexandre 06 le Mer 27 Jan 2016 - 18:01

En même temps il suffit que ca tienne un an....et on peut espérer que cette foutue réforme tombe à l'eau avec les élections.....

Alexandre 06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par adrifab le Mer 27 Jan 2016 - 18:03

Le problème est que le mal aura déjà été fait avec ces foutus nouveaux programmes de cycles. Même si le futur gouvernement annule les EPI, on ne reviendra pas sur les anciens programmes annualisés...

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par bigbang le Mer 27 Jan 2016 - 18:15

Il faut faire une différence entre ce qui est dit et ce qui est écrit dans les textes.
Existe-t-il un texte décrivant la façon dont doivent s'organiser les EPI ?

Le seul que je connaisse est le B.O. :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=90913

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Ignatius Reilly le Mer 27 Jan 2016 - 18:25

Je ne vois rien dans le texte qui explique une quelconque mise en œuvre des epi. C'est ce qui va être marrant, d'ailleurs, personne ne saura le faire.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par stanleymilgram le Mer 27 Jan 2016 - 18:27


stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Elyas le Mer 27 Jan 2016 - 18:28

@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Jan 2016 - 18:32

@Ignatius Reilly a écrit:Je ne vois rien dans le texte qui explique une quelconque mise en œuvre des epi. C'est ce qui va être marrant, d'ailleurs, personne ne saura le faire.

Il suffit de lire les quatre exemples fournis par le ministère (grand moment de comique involontaire), genre "C'est quoi un urbaniste?" (maths, anglais, géo): on y évoque uniquement deux ou trois élèves ("Louis a fait ceci, Mohamed a fait cela...") mais que fait le reste de la classe pendant ce temps? Mystère...

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Isis39 le Mer 27 Jan 2016 - 18:34

@Elyas a écrit:
@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

J'ai moi aussi entendu et lu la même chose depuis le début.
Par contre l'histoire de compter un EPi dans deux thématiques, c'est nouveu.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Sibylle le Mer 27 Jan 2016 - 18:36

Pour moi, il n'y a que le tiret 1 qui ne soit pas nouveau.

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par KrilinXV3 le Mer 27 Jan 2016 - 18:40

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

J'ai moi aussi entendu et lu la même chose depuis le début.
Par contre l'histoire de compter un EPi dans deux thématiques, c'est nouveu.
Si tu vas voir les propositions d'EPIs données avec le nouveau nouveau nouveau programme, certaines propositions sont insérées dans 3 thématiques... parfois à mauvais escient: ("La figure royale dans l'art", 5e, dans Langues et cultures étrangères heu sachant qu'on évoque François Ier, Henri IV et Louis XIV heu ----> sans doute une coquille)

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par henriette le Mer 27 Jan 2016 - 18:41

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

J'ai moi aussi entendu et lu la même chose depuis le début.
Par contre l'histoire de compter un EPi dans deux thématiques, c'est nouveu.
Pourrais-tu me donner les références de ces textes, s'il-te-plaît, Isis ? Parce que que ceci ait pu être dit ici ou là, je veux bien le croire, mais le voir écrit noir sur blanc, en particulier pour les points 2 et 3, dans un document officiel, cela m'a complètement échappé, je n'ai rien trouvé de tel. Or j'en aurais bien besoin pour défendre notre projet d'organisation (EPI asynchrones non fléchés dans les EDT). Merci d'avance.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Presse-purée le Mer 27 Jan 2016 - 18:42

@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?

A peu près cela. Personnellement, je ne vois pas cela comme un recul. C'est ce que permettent les textes. Et très franchement, c'est la seule manière moins crétine que les autres de mettre ce bazar mal pensé en place.
Là où ça a déconné, c'est à la DGESCO et au SE-UNSA/SGEN lorsqu'ils ont commencé à sortir leurs exemples d'EDT. Et bon, ils ont plutôt la main-mise sur la formation à la réforme et on ne peut pas dire que cela se passe bien et qu'il y ait du contenu (sauf exceptions, naturellement). Je pense par ailleurs que, si le SNPDEN est à l'UNSA, ils n'ont pas franchement la même vision de l'orga de la réforme, je pense d'ailleurs que tout ce qui simplifie la mise en place vient d'eux, car ils ne sont pas des idéalistes mal inspirés mais des gestionnaires de RH.

Maintenant, avec l'erreur de com' sur les bilangues, la foire continue. J'attends avec impatience la rentrée avec le catalogue des mises en places stupides qui ne manqueront pas...

Je pense comme un posteur un peu plus haut: cette réforme restera dans les poubelles. Ce qui restera de cette réforme, ce seront les horaires plafonds et non plus planchers (boum dans la gueule des maths et du français, mais de toute façon ils ne recrutent plus), la fin des classes euro et le vol des heures de latin ( avec en cadeau bonux la com afférente qui va rendre notre travail de diffusion des langues anciennes encore plus difficile et ratiboiser ce qui en reste en lycée). Bref...

P.S.: et les programmes, n'oublions pas les programmes. Ceux de français sont atterrants.


Dernière édition par Presse-purée le Mer 27 Jan 2016 - 18:44, édité 1 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Ignatius Reilly le Mer 27 Jan 2016 - 18:42

@Caspar Goodwood a écrit:
@Ignatius Reilly a écrit:Je ne vois rien dans le texte qui explique une quelconque mise en œuvre des epi. C'est ce qui va être marrant, d'ailleurs, personne ne saura le faire.

Il suffit de lire les quatre exemples fournis par le ministère (grand moment de comique involontaire), genre "C'est quoi un urbaniste?" (maths, anglais, géo): on y évoque uniquement deux ou trois élèves ("Louis a fait ceci, Mohamed a fait cela...") mais que fait le reste de la classe pendant ce temps? Mystère...

Mystère, je pense que ce sera un carnage. Des pseudo cours qui seront creux, dont les mômes ne saisiront pas le sens, un fiasco, sans parler des écarts de niveau. On nous prend pour des crétins. Voici 4 ans j'avais bossé sur Histoire d'un Allemand de S. Haffner avec une collègue de Lettres. Elle abordait des passages pour sa partie consacrée à l'autobiographie et j'ai fait une sélection de pages très éclairantes sur le bourrage de crâne pendant la première guerre mondiale, la volonté de revanche allemande post 1918, la montée du nazisme, les rassemblements de masse. Pas besoin d'EPI pour ça et les mômes avaient compris, on avait parlé du livre, ils ne sont pas idiots. C'est à croire que nous ne savons expliciter nos attentes aux gamins, ou pire, qu'il ne faut pas le faire, comme si le savoir était un machin transcendant, les mômes levant les yeux vers les néons et étant touché par la grâce... quelle naïveté, ou quel cynisme.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Isis39 le Mer 27 Jan 2016 - 18:42

arth75 a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

J'ai moi aussi entendu et lu la même chose depuis le début.
Par contre l'histoire de compter un EPi dans deux thématiques, c'est nouveu.
Si tu vas voir les propositions d'EPIs données avec le nouveau nouveau nouveau programme, certaines propositions sont insérées dans 3 thématiques... parfois à mauvais escient: ("La figure royale dans l'art", 5e, dans Langues et cultures étrangères heu sachant qu'on évoque François Ier, Henri IV et Louis XIV heu ----> sans doute une coquille)

Je t'avoue que les propositions d'EPI dans le programme d'HG, je les ai trouvées tellement tirées par les cheveux que je n'ai pas creusé.
J'ai trouvé beaucoup plus intéressantes celles proposées dans le programme de français en lien avec l'HG.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Pat B le Mer 27 Jan 2016 - 18:42

En formation (dans le privé), on nous dit aussi depuis le début qu'il faut rester modeste et faire des micro-EPI non fléchés au sein de nos cours.
Mais mon cde, archi-légaliste, me rétorque qu'on doit à nos élèves 2 ou 3h par semaine d'EPI et que ça doit impérativement apparaitre sinon les parents /l'administration vont nous les réclamer... Que donc ça ne peut pas être marginal ou modeste. Et ce nombre d'heures est effectivement mentionné dans les textes...

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par Isis39 le Mer 27 Jan 2016 - 18:45

@henriette a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Sibylle a écrit:Notre chef d'établissement a assisté à une formation sur les EPI :
- immense liberté dans l'organisation des heures (annualisation, pas de fléchage dans l'emploi du temps obligatoire)
- aucune obligation que les matières qui travaillent sur une même thématique le fassent au même moment de l'année
- les matières impliquées dans un EPI peuvent tout à fait demander aux élèves des réalisations pratiques, propres à leur matière, indépendamment de l'autre matière au lieu d'avoir une réalisation commune. ex : le voyage , une carte géographique ; en français, un récit de voyage qui n'a rien à voir avec la carte faite en géo et une production qui part dans dans un voyage imaginaire faite en arts plastiques.
- un même EPI peut correspondre souvent à deux thématiques et il comptera en fait deux fois pour deux EPI différents (ex : éruption du Vésuve : EPI LCA et EPI sur les sciences ou bien EPI sur la sécurité) donc aucun souci à se faire pour arriver à 6


Ce  n'est pas la preuve qu'ils sont en train de reculer énormément ?? (parce que tel que c'était au départ, c'était ingérable et que la grogne est immense).
Qu'est-ce que ça donne chez vous ?


Une bonne partie de ce que tu dis est dit depuis septembre voire avant. C'est sur ton troisième point que c'est à peu près nouveau (environ depuis novembre).
Ils tentent simplement de gérer la sottise des 8 thèmes qui créent une difficulté artificielle dans la création d'EPI.

J'ai moi aussi entendu et lu la même chose depuis le début.
Par contre l'histoire de compter un EPi dans deux thématiques, c'est nouveu.
Pourrais-tu me donner les références de ces textes, s'il-te-plaît, Isis ? Parce que que ceci ait pu être dit ici ou là, je veux bien le croire, mais le voir écrit noir sur blanc, en particulier pour les points 2 et 3, dans un document officiel, cela m'a complètement échappé, je n'ai rien trouvé de tel. Or j'en aurais bien besoin pour défendre notre projet d'organisation (EPI asynchrones non fléchés dans les EDT). Merci d'avance.

Je n'ai pas ça sous la main. Peut-être suffit-il de montrer que dans les textes rien n'oblige à un travail synchrone.
Et à voir peut-être en formation disciplinaire ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enorme recul sur les EPI ?

Message par KrilinXV3 le Mer 27 Jan 2016 - 18:46

@Pat B a écrit:En formation (dans le privé), on nous dit aussi depuis le début qu'il faut rester modeste et faire des micro-EPI non fléchés au sein de nos cours.
Mais mon cde, archi-légaliste, me rétorque qu'on doit à nos élèves 2 ou 3h par semaine d'EPI et que ça doit impérativement apparaitre sinon les parents /l'administration vont nous les réclamer... Que donc ça ne peut pas être marginal ou modeste. Et ce nombre d'heures est effectivement mentionné dans les textes...
C'est un excellent résumé du problème. Et c'est exactement ce que je vis en ce moment.

Je suis vraiment scandalisé, et pour être honnête, fatigué de constater que c'est à nous de nous battre pour que cette réforme soit appliquée de façon cohérente dans les établissements.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum