Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Mamba le Ven 29 Jan 2016 - 19:32

POur aller quelquefois à Madagascar, je trouve que les conditions de vie sont difficiles ... pourtant les collègues semblent s'y plaire; Sinon, les résultats ont du tomber en HG, un de mes amis vient de me signifier qu'il va à un entretien.

Mamba
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Lemury le Ven 29 Jan 2016 - 19:33

@nautie a écrit:C'était un pays qui me faisait hésiter...
Sinon pour des futures demandes, j'ai écarté les pays africains (excepté le Maroc) et quelques autres pays comme la Russie et l'Ukraine.
Mais j'avais des hésitations concernant Madagascar,  Afrique du Sud, Le Salvador, le Pérou, le Qatar, l'Arabie saoudite, le Mexique.

Si tu y penses pour une prochaine fois, n'hésite pas à me recontacter, je pourrai te dire à quoi t'attendre.

Lemury
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par nautie le Ven 29 Jan 2016 - 19:34

Merci pour l'info!

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par minimouch le Ven 29 Jan 2016 - 21:06

LaMouette, c'est bien que tu rejoignes ton mari au Japon, c'est une bonne chose. Finalement, même si tu ne travailles pas, tu vas avoir la chance de vivre une aventure a l'étranger! Tu es dans quelle discipline?

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par minimouch le Ven 29 Jan 2016 - 21:09

Pour moi aussi, le choix a été guidé par la securite. On a 3 enfants, petits, donc pas question de leur faire prendre des risques !
En plus, il nous faut des pays où mon mari pourrait trouver du travail, il n'est pas prof!

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Ven 29 Jan 2016 - 21:12

@minimouch a écrit:LaMouette, c'est bien que tu rejoignes ton mari au Japon, c'est une bonne chose. Finalement, même si tu ne travailles pas, tu vas avoir la chance de vivre une aventure a l'étranger! Tu es dans quelle discipline?

Je suis en Anglais.

Oui c'est une belle aventure qui nous attend mais le bémol reste mon travail que je laisse. Franchement je ne me vois pas ne plus enseigner pendant 3 ans... Même quelques heures me suffiraient. Je veux juste continuer...

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par minimouch le Ven 29 Jan 2016 - 21:20

Tu trouveras peut être des heures la bas, sans passer par l'aefe. Ou même des cours particulier quand tu auras appris un peu de japonais ! Pourquoi pas!

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par nautie le Ven 29 Jan 2016 - 21:24

Ou des cours pour les enfants d'expatriés. .

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Ven 29 Jan 2016 - 21:29

Oui c'est ce que tout le monde me dit Wink

Mais je me suis renseignée et de toute évidence tout le monde s'improvise plus ou moins "English teacher" au Japon. C'est même le job n°1 des étrangers là-bas  Alors il faut se démarquer...

De toute façon j'y vais alors il ne me reste plus qu'à me dégoter quelquechose aah

En tout cas je suis ravie de partager ça avec vous. Je ne m'étais jamais trop posé la question d'enseigner à l'étranger mais à vous "lire" je me rends compte qu'en fait ils sont nombreux les collègues à tenter leur chance auprès de l'AEFE !

D'ailleurs, si certains en contrat local lisent ce topic, peuvent-ils nous donner des conseils ou au moins nous dire quels sont les compétences ou les "plus" qui ont fait qu'on les a choisis eux?

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Ven 29 Jan 2016 - 21:30

@nautie a écrit:Ou des cours pour les enfants d'expatriés. .

ouh... ça ferait de la concurrence aux collègues du lycée français là-bas darkvador

lol!

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par minimouch le Ven 29 Jan 2016 - 21:35

Pas de concurrence, un plus, c'est tout!
Je ne sais pas vous, mais je n'ai jamais rencontré, au cours de ma longue carrière (10 ans, lol), un prof intéressé par l'enseignement à l'étranger!
Au contraire, mes collègues sont plutôt du genre à aimer leur confort!

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par minimouch le Ven 29 Jan 2016 - 21:36

Sinon, mon mari va essayer de se faire muter par sa boîte et moi, je verrais aussi sur place! Mais y a pas beaucoup de postes à l'étranger dans sa boîte, ou alors au fin fond de la Chine, et ca, ca nous intéresse bof!

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Ven 29 Jan 2016 - 21:38

Moi j'avais une collègue de physique-chimie l'année dernière qui avait passé 3 ans en Serbie et qui regrettait de ne pas pouvoir retourner à l'étranger ( elle s'était séparée du papa de ses filles donc impossible de partir de France).

Après, c'est vrai que ça ne court pas les rues.

Bon ben on doit tous être là alors !! Laughing

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Nemuyoake le Ven 29 Jan 2016 - 22:10

@LaMouette29 a écrit:Oui c'est ce que tout le monde me dit Wink

Mais je me suis renseignée et de toute évidence tout le monde s'improvise plus ou moins "English teacher" au Japon. C'est même le job n°1 des étrangers là-bas  Alors il faut se démarquer...

De toute façon j'y vais alors il ne me reste plus qu'à me dégoter quelquechose aah

En tout cas je suis ravie de partager ça avec vous. Je ne m'étais jamais trop posé la question d'enseigner à l'étranger mais à vous "lire" je me rends compte qu'en fait ils sont nombreux les collègues à tenter leur chance auprès de l'AEFE !

D'ailleurs, si certains en contrat local lisent ce topic, peuvent-ils nous donner des conseils ou au moins nous dire quels sont les compétences ou les "plus" qui ont fait qu'on les a choisis eux?

Oui, oui, on a besoin d'enseignants d'anglais au Japon ! Ca va peut-être être difficile de trouver un contrat en recrutement direct et en plus ce sera sûrement un job d'ALT plutôt que de prof (faut avoir la licence japonaise d'enseignement pour être un "vrai" prof en charge d'une classe sans le titulaire dans la même salle, généralement c'est plutôt du team teaching) mais tu pourras peut-être trouver un job d'ALT où on te laisse faire tes classes. Par contre, ça risque d'être très frustrant pour toi si tu tombes sur un job d'ALT où on te demande d'être juste une assistante...

Pour plus de renseignements, tu peux aller regarder mon site Enseigner au Japon

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par fil216 le Ven 29 Jan 2016 - 22:58

Bonsoir à tous,

La question qui revient souvent : à part le CV qu'est ce qui peut différencier ma candidature d'une autre.
Alors je dirais par exemple qu'il ne faut pas simplement se focaliser sur l'étranger mais qu'un petit détour dans les DOM ( type Mayotte ou Guyane ) peut être un accélérateur de carrière ...et ouvrir desportes sur l'AEFE ou la MLF ...

_________________
« Parfois ce sont les personnes que l'on imagine capables de rien qui font des choses que personne n'était capable d'imaginer.» Imitation Game

fil216
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Sam 30 Jan 2016 - 0:06

@fil216 a écrit:Bonsoir à tous,

La question qui revient souvent : à part le CV qu'est ce qui peut différencier ma candidature d'une autre.
Alors je dirais par exemple qu'il ne faut pas simplement se focaliser sur l'étranger mais qu'un petit détour dans les DOM ( type Mayotte ou Guyane ) peut être un accélérateur de carrière ...et ouvrir desportes sur l'AEFE ou la MLF ...

J'imagine mais pour moi ce n'est pas réalisable malheureusement... sinon ca ne m'aurait pas déplu Rolling Eyes

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par InvitéSV le Sam 30 Jan 2016 - 0:41

@fil216 a écrit:Bonsoir à tous,

La question qui revient souvent : à part le CV qu'est ce qui peut différencier ma candidature d'une autre.
Alors je dirais par exemple qu'il ne faut pas simplement se focaliser sur l'étranger mais qu'un petit détour dans les DOM ( type Mayotte ou Guyane ) peut être un accélérateur de carrière ...et ouvrir desportes sur l'AEFE ou la MLF ...
Moi je déconseille fortement cette stratégie surtout quand la politique des rectorats de ces académies est de refuser les détachements et de rappeller les collègues en fin de détachement en particulier dans le primaire. Cette politique semble aujourd'hui devenir la règle dans certaines académies. J'ai un collègue prof d'hg dont l'aefe a mis un terme à son détachement et qui est revenu il y a deux ans sur l'académie de Guyane et sans aucune contestation possible, le détachement n'étant pas de droit. Pour ma part, en 2010 mon académie s'est également opposée de façon vigoureuse à mon départ pour raison d'effectifs déficitaires. Le scac au Maroc et l'aefe à Nantes ont essayé de faire passer mon dossier en force ce qui a provoqué au passage l'ire du directeur de la DPE de mon rectorat. Ce dernier m'a donc annoncé que je ne partais plus fin juillet !!! Le 24 exactement.... J'étais pourtant sûr de partir avec mes attestations de recrutements, mon emploi du temps, mes classes etc. J'avais déjà acheté mon billet pour le bateau, résilié mes abonnements, mis en location mon appartement etc. Je ne vous raconte pas ma profonde déception et ma colère... Je pense d'ailleurs que mon cas a fait école car à l'époque les démarches pour le détachement étaient encore opaques. Aujourd'hui il est clairement stipulé dans les dossiers qu'il ne faut pas entreprendre de démarches administratives et personnelles (résiliations d'abonnements, impôts etc.) tant que l'on a pas reçu l'arrêté de détachement officiel et signé le contrat.
Finalement, ce n'est que trois ans plus tard que j'ai pu partir et heureusement avec l'appui soutenu de mon IPR que je remercie au passage. De mon point de vue, mieux vaut être dans une académie non-déficitaire et qui donc ne s'oppose pas de façon stricte aux départs des enseignants à l'étranger.


Dernière édition par Svarog le Sam 30 Jan 2016 - 1:31, édité 5 fois

InvitéSV
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par chenmawon le Sam 30 Jan 2016 - 0:58

Bonjour,

Pas de secret, pour mettre un pied dans l'AEFE, il faut accepter des pays que vous ne connaissiez pas forcément, et qui ont plutôt mauvaise pub. Pour moi le Niger et Haïti il y a 15 et 13 ans. Puis des pays plus standards après..... Mais il faut aussi, justement dans ces pays, faire preuve d'adaptation et de stabilité.
Facile quand vous êtes très jeune, plus délicat en famille ou avec des situations pros bien implantées. Après et pour avoir participer à des CCPLA dans 3 pays, je n'ai jamais vu de réel piston! Des tentatives oui, mais toujours dénoncées par un des acteurs autour de la table...
Courage!!

Manu
PS: attendre les réponses ensembles, toujours sympa le soutien, mais pour ceux qui ont candidaté, un truc super utile, c'est de faire un calendrier des CCPL (le forum de la MFE, out, proposait toujours un fil de discussion sur ce sujet). Le but, certains d'entre-vous auront plusieurs réponses positives, et devront répondre sous 72h (on peut pousser un peu, mais beaucoup moins qu'avant, attention) à une proposition de poste et devront savoir si cela vaut le coup d'attendre une autre CCPLA d'un pays qui leur plaît plus! Voilà c'était le conseil d'un ancien!

chenmawon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Sam 30 Jan 2016 - 2:07

Pareil, je ne vois pas pourquoi il est question de piston ici. Sauf cas très exceptionnel les CCPLA bloquent ce genre de choses. Toutefois il est vrai qu'une fois qu'on entre dans le réseau on connaît vite des gens un peu partout et que les contacts aident à avoir des informations.
Chaque établissement a sa politique de recrutement, mais il faut en général se montrer dynamique, au fait de l'actualité pédagogique, utiliser le numérique, avoir été coordo,... Pour les postes d'EEMCP2 c'est variable en fonction du profil du poste (qui n'apparaît pas en général, il faut se renseigner).
Bref bon courage à tous, cette année pour moi pas de dossier ni de rien du tout, ça fait du bien! Mais j'ai mis trois ans à décrocher mon premier poste...

Del espace, le sort ne peut pas s'acharner, ça va être bon! trefle

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par nautie le Sam 30 Jan 2016 - 12:57

J'ai un copain qui est parti sur un poste d'expat' dans un pays d'Asie il y a 3 ans maintenant... Aucun piston mais un CV de affraid !!


nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Sam 30 Jan 2016 - 13:07

Oui, les EEMCP2 ont des "spécialités" et des profils un peu atypiques.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Anagramme le Sam 30 Jan 2016 - 14:59

Isidoria, Delespace, Mehitabel (et d'autres ! Smile ), je lis souvent vos interventions sur les fils dédiés à l'expatriation avec beaucoup d'intérêt ! Je tiens à vous remercier pour vos pistes, explications et conseils !

Encore une question, donc. Que rend un CV "atypique" ? Quel type de formation peut-on suivre ? Quelles tâches accomplir ? Pour un prof de LV ? Wink Merci !

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par delespace le Sam 30 Jan 2016 - 15:47

@Isidoria a écrit:

Del espace, le sort ne peut pas s'acharner, ça va être bon! trefle

J'espère mais ce que je crains, c'est quelqu'un dont le poste serait supprimé, du coup il devient ultra prioritaire, c'est de ça dont je parlais (pas de piston, on est bien d'accord Wink )

delespace
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Sam 30 Jan 2016 - 16:00

@Anagramme a écrit:Isidoria, Delespace, Mehitabel (et d'autres ! Smile ), je lis souvent vos interventions sur les fils dédiés à l'expatriation avec beaucoup d'intérêt ! Je tiens à vous remercier pour vos pistes, explications et conseils !

Encore une question, donc. Que rend un CV "atypique" ? Quel type de formation peut-on suivre ? Quelles tâches accomplir ? Pour un prof de LV ? Wink Merci !

Je plussoie. La réponse m'intéresse Wink

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Mehitabel le Sam 30 Jan 2016 - 19:35

@Anagramme a écrit:Isidoria, Delespace, Mehitabel (et d'autres ! Smile ), je lis souvent vos interventions sur les fils dédiés à l'expatriation avec beaucoup d'intérêt ! Je tiens à vous remercier pour vos pistes, explications et conseils !

Encore une question, donc. Que rend un CV "atypique" ? Quel type de formation peut-on suivre ? Quelles tâches accomplir ? Pour un prof de LV ? Wink Merci !

De rien Very Happy

Pour le CV, en langues, je ne peux pas trop répondre, car je n'y connais pas grand chose, quant à mon CV, je pense qu'il est en effet atypique, j'ai fait plusieurs écoles, plusieurs continents, j'ai fait du primaire, du collège, du lycée, de la fac, du FLE, des lettres, du latin, de la philo et même...de l'EPS Laughing Toujours dans de toutes petites écoles où il fallait être débrouillard et où je n'étais pas titulaire. (j'ai passé mon CAPES lorsque j'étais certaine de vouloir enseigner le français)
Je pense que ce qui démarque mon CV c'est justement ma capacité à m'adapter à beaucoup de situation et une solide expérience de FLE.
Je n'ai pas de certification complémentaire, je n'ai jamais organisé de voyages scolaires, ni fait gagner de concours à mes élèves, bref, je suis une prof lambda, mais mon passé de jeune baroudeuse insouciante et sans CAPES joue quand même aujourd'hui en ma faveur. Bon je le payerai cher à la retraite quand il me manquera à peu près un millier de trimestres Rolling Eyes affraid Mais malgré cela, je suis aujourd'hui dans un pays où actuellement sur un peu moins de dix postes affichés, on a du recevoir trois CV au maximum Suspect , j'ai été obligée de passer par la case "pays qui craint du boudin vu de l'extérieur" pour pouvoir repartir.
Donc, ne vous découragez pas, prenez bien vos renseignements, faites des concessions, on ne peut pas prétendre au poste de rêve directement, être patient, et engranger des qualifications diverses.

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Olympias le Sam 30 Jan 2016 - 20:01

Mehitabel, envisages-tu un changement de péninsule ??

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum