Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Zagara
Guide spirituel

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Zagara le Mer 23 Oct 2019 - 12:40
Nouveaux objectifs de cycles :
Cycle 1 : Niveau équivalent Hamster.
Cycle 2 : Niveau équivalent Chien.
Cycle 3 : Niveau équivalent Chat.
Cycle 4 : Niveau équivalent Singe.
La compétence "savoir placer des ronds dans des trous ronds" du cycle singe est en cours d'acquisition.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par maikreeeesse le Mer 23 Oct 2019 - 12:46
@Bouboule a écrit:
@maikreeeesse a écrit:
Avant en fin de maternelle on pouvait espérer qu'une consigne simple collective soit appliquée (levez-vous). Maintenant en CP, si je nomme pas les élèves, ils ne se sentent pas concernés (assieds-toi Paul, sors ton livre Léa). Une collègue depuis deux ans en CE1 applique le tutoiement pour le collectif. Cela la gêne (moi aussi) mais constate que cela fonctionne. Exemple "sors ton livre", mais dit à l'ensemble de la classe. Elle peut espérer atteindre les 3/4 des élèves.


C'est dangereux de mettre le prénom à la fin, ils risquent de ne pas avoir écouté ce qui est avant.  La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 437980826

C'est vrai en plus !
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par tchanq' le Mer 23 Oct 2019 - 12:47
@maikreeeesse a écrit:
Avant en fin de maternelle on pouvait espérer qu'une consigne simple collective soit appliquée (levez-vous). Maintenant en CP, si je nomme pas les élèves, ils ne se sentent pas concernés (assieds-toi Paul, sors ton livre Léa). Une collègue depuis deux ans en CE1 applique le tutoiement pour le collectif. Cela la gêne (moi aussi) mais constate que cela fonctionne. Exemple "sors ton livre", mais dit à l'ensemble de la classe. Elle peut espérer atteindre les 3/4 des élèves.

Voilà ! J'ai tout faux. J'applique le voussoiement individuel.

_________________
Failure is not an option
dita
dita
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par dita le Mer 23 Oct 2019 - 13:32
On m'a dit, lorsque j'eduquais mon chiot, de prononcer son nom avant chaque ordre. Donc, pas "assise", mais "Iona, assise". Heureusement, cela n'a pas duré. Elle n'a pas besoin que je l'interpelle pour exécuter l'ordre.
Bon, vivre avec une simplette, ça m'aurait vite gonflé.
Au bahut, ce n'est pas pareil, hein.
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mer 23 Oct 2019 - 13:42
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Cette année j'en ai un qui lève le bras dès que je dis "Est-ce que…". Du coup je m'arrête et l'interroge, comme il ne connait pas la question je lui mets 0/20… Il en est à 22 zéros depuis le début de l'année La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 1665347707

:missT2:

@roxanne a écrit:Ah tiens, je reçois un père d'un pareil en seconde à la rentrée. Il m'a déjà été précisé dans le mail qu'il a été détecté à haut potentiel..

Nous aurions dû nous en douter.
avatar
Mina
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Mina le Mer 23 Oct 2019 - 15:02
@Zagara a écrit:Ce que dit l'article me paraît évident et on pourrait rajouter un fait complémentaire : il devient difficile de faire cours sans aucun outil numérique, parce que de plus en plus d'élèves deviennent habitués à voir le numérique (ou ne serait-ce que le rétroprojo) dans la classe. Quand vous êtes le seul enseignant à tout faire à la main, cela paraît sec et ennuyeux à des enfants biberonnés aux images, couleurs, chansons et autres supports distrayants.

C'est marrant, je l'ai même remarqué au niveau L1. Je fais la moitié environ de mes cours (et la totalité en L3) sans aucun support projeté, uniquement à la parole + tableau pour noter les termes (et docs dans des fascicules). Je n'utilise un projecteur ou un support pdf que lorsque je juge cela nécessaire au déroulement du cours. Ben ils avaient l'air perdus les chouchous ; comme s'il fallait leur montrer des images et des marionnettes pour qu'ils parviennent à suivre.

Complètement d'accord avec toi. Dans le supérieur, les étudiants ont le don de nous faire passer pour de vieux réacs! A la limite on est presque incompétent si on n'accompagne pas le cours d'un powerpoint. Je remarque aussi de plus en plus d'étudiants, en L1 en tout cas, que je soupçonne d'enregistrer le cours avec le téléphone posé devant eux. Pendant ce temps-là, ils font autre chose sur leur ordi. Et nous demandent (que dis-je! nous réclament) de mettre le cours sur l'ENT de l'université parce qu'ils n'ont pas tout suivi ou qu'on va trop vite. J'ai l'impression que la "liberté" nouvelle liée au statut d'étudiant fait qu'ils se comportent de façon plus désinvolte, plus désagréable que quand ils étaient au lycée.
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mer 23 Oct 2019 - 15:07
M'étonnerait qu'ils se repassent l'enregistrement. Faut que j'arrête d'être aussi négatif.
avatar
Mina
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Mina le Mer 23 Oct 2019 - 15:11
@Cassius a écrit:M'étonnerait qu'ils se repassent l'enregistrement. Faut que j'arrête d'être aussi négatif.
Peut-être. Peu m'importe, en fait. Mais rien que la démarche me surprend.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Mer 23 Oct 2019 - 15:12
Zagara, je pense qu'on te donne super envie de revenir dans le secondaire. Very Happy
Zagara
Zagara
Guide spirituel

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Zagara le Mer 23 Oct 2019 - 15:23
@pseudo-intello a écrit:Zagara, je pense qu'on te donne super envie de revenir dans le secondaire. Very Happy
A donf.
Jvais plutôt postuler aux INSPE tiens. pingouin
Pour vous dire comment faire sans avoir à le faire. Very Happy Very Happy Very Happy
Manu7
Manu7
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Manu7 le Mer 23 Oct 2019 - 15:25
Enregistrer un cours pendant le cours pour le regarder plus tard. Ils préparent les cours inversés pour leur futur redoublement c'est malin !!!
Manu7
Manu7
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Manu7 le Mer 23 Oct 2019 - 15:27
@Zagara a écrit:Nouveaux objectifs de cycles :
Cycle 1 : Niveau équivalent Hamster.
Cycle 2 : Niveau équivalent Chien.
Cycle 3 : Niveau équivalent Chat.
Cycle 4 : Niveau équivalent Singe.

Je suis choqué par une telle analogie, pour moi il faut inverser Chien et Chat.
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mer 23 Oct 2019 - 15:32
@Zagara a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Zagara, je pense qu'on te donne super envie de revenir dans le secondaire. Very Happy
A donf.
Jvais plutôt postuler aux INSPE tiens. pingouin
Pour vous dire comment faire sans avoir à le faire. Very Happy Very Happy Very Happy

Tellement vrai!
Prezbo
Prezbo
Érudit

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Prezbo le Mer 23 Oct 2019 - 15:36
@DesolationRow a écrit:
Dans mon cas, je vois bien que ma faculté de concentration et ma capacité de travail ont baissé avec les ordinateurs.
Je pense aussi que, dans la recherche, le fait d'avoir tout sous la main en deux clics fait que nous sommes moins cultivés, moins humanistes, que les générations précédentes. On sait moins de choses, on est moins capable de citer des textes de mémoire

Pour être franc, je constate tristement la même chose chez moi.

Et je constate aussi ce qui a été dit sur le fil sur la difficulté croissante des élèves à identifier une consigne écrite dès que l'énoncé dépasse quelques lignes, ou à appliquer une consigne orale si elle ne leur est pas signifiée individuellement et nominativement.
NLM76
NLM76
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par NLM76 le Mer 23 Oct 2019 - 15:44
@Jenny a écrit:Beaucoup ne savent plus ce qu'est un quart d'heure aussi. titanic
Voilà.
DS de français, en 1re L, l'an dernier. Trois heures de 14 à 17:
- Monsieur, quelle heure est-il ?
- Quatre heures et quart.
- Non, mais dites-nous l'heure normal !
Alors, vous imaginez quand c'est "cinq heures moins vingt-cinq" ?

Edit : déjà dit plusieurs fois. Mais ça n'est rien à côté de l'histoire incompréhensible dès lors qu'elle est collective. J'en suis tout héberlué.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

Une passante
Une passante
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Une passante le Mer 23 Oct 2019 - 16:59
@Manu7 a écrit:
@Zagara a écrit:Nouveaux objectifs de cycles :
Cycle 1 : Niveau équivalent Hamster.
Cycle 2 : Niveau équivalent Chien.
Cycle 3 : Niveau équivalent Chat.
Cycle 4 : Niveau équivalent Singe.

Je suis choqué par une telle analogie, pour moi il faut inverser Chien et Chat.

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 437980826 La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 437980826 La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 437980826

Plus sérieusement, cette discussion est effrayante mais aussi très instructive, et m'ouvre de nouvelles perspectives (pour comprendre et tenter d'aider mes élèves...)
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Ascagne le Mer 23 Oct 2019 - 17:00
C'est la conscience que j'ai d'être moi aussi touché par cette baisse des capacités de concentration à cause de l'ordinateur, qui me fait douter de l'approche "numériste" parfois béate qu'on peut voir dans le milieu éducatif.
Faire des cures sans ordinateur (ou avec moins d'écran), c'est bénéfique, mais si les jeunes sont plongés dedans à la maison comme à l'école, on n'est pas sorti de l'auberge.
Kimberlite
Kimberlite
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Kimberlite le Mer 23 Oct 2019 - 23:20
@Cassius a écrit:Quand à la concentration, combien d'entre nous lisent tous les messages d'un fil avant d'y participer
Là c'est un peu différent à mon sens d'un problème de concentration: on peut avoir envie de répondre à un message en particulier, et se dire qu'on lira la suite après (et c'est quand même plus pratique à gérer, sur un ordi, que de devoir ensuite scroller, voire changer d'onglet pour rechercher un message une fois qu'on a tout lu...).

et même combien lisent entièrement un post auquel ils répondent pourtant?
Là, quand même, à moins que le message soit sans fin...

Combien ne vérifie leur mobile qu'une fois par jour? Ce sont des questions rhétoriques.
M'en fiche que ce soit rhétorique. Personnellement, je regarde mon portable le moins possible, ce qui me vaut des reproches de mes proches, et qui a failli aussi me faire louper pas mal de trucs (par exemple dernièrement un message de la nounou de mon fils m'avertissant qu'il avait de la fièvre, et qui voulait savoir si elle pouvait lui donner du paracétamol  Embarassed  Difficile, donc, de jeter la pierre aux autres, et, là encore, ça peut être en lien avec d'autres choses qu'un problème de concentration).

Spoiler:
Y répondre serait comme répondre à la question "où en êtes-vous dans votre consommation d'alcool?" par "je n'aime pas le goût de l'alcool" (au fait personne n'aime le goût de l'alcool  ;-) )
Euh... j'ai par curiosité déjà goûté de l'alcool pur (héhéhé). C'était intéressant (mais assez desséchant pour les papilles). Donc, oui, on doit pouvoir aimer le goût de l'alcool! Une fois dilué à 70%, c'était plus buvable, et encore plus une fois agrémenté d'anis, anis étoilé, hysope et absinthe (et de sucre...).
Bizarrement, mon appétence pour tout ce qui contient de l'alcool (qui n'était pas énorme, ceci dit, je n'ai jamais été intéressée par être malade d'alcool...) a largement diminué au fil du temps (maintenant, je goûte par plaisir, mais je sature avant la fin du verre!).
Quoi, on est hors sujet?

@Manu7 a écrit:
@Zagara a écrit:Nouveaux objectifs de cycles :
Cycle 1 : Niveau équivalent Hamster.
Cycle 2 : Niveau équivalent Chien.
Cycle 3 : Niveau équivalent Chat.
Cycle 4 : Niveau équivalent Singe.

Je suis choqué par une telle analogie, pour moi il faut inverser Chien et Chat.
Malheureux, tu veux déclencher une guerre?

Personnellement, je manie aussi pas mal le tutoiement collectif. C'est un bonheur de crier "va cracher ton chewing-gum" et voir trois élèves réagir (deux qu'on n'avait pas détecté), de même pour "arrête de te balancer" et "tais-toi" (souvent, on a plusieurs "moi?" prononcés en même temps...).


Dernière édition par Kimberlite le Mer 23 Oct 2019 - 23:31, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Mathador
Mathador
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Mathador le Mer 23 Oct 2019 - 23:28
@Kimberlite a écrit:Euh... j'ai par curiosité déjà goûté de l'alcool pur (héhéhé). C'était intéressant (mais assez desséchant pour les papilles).
Personnellement, connaissant la méthode traditionnelle de production de l'éthanol absolu, je n'aurais pas envie d'en boire. Il en est autrement pour l'alcool azéotropique (95% en volume).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Kimberlite
Kimberlite
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Kimberlite le Mer 23 Oct 2019 - 23:36
@Mathador a écrit:
@Kimberlite a écrit:Euh... j'ai par curiosité déjà goûté de l'alcool pur (héhéhé). C'était intéressant (mais assez desséchant pour les papilles).
Personnellement, connaissant la méthode traditionnelle de production de l'éthanol absolu, je n'aurais pas envie d'en boire. Il en est autrement pour l'alcool azéotropique (95% en volume).
Je crois que j'avais utilisé du 95% pour la préparation absinthée (mais ce sont de vieux souvenirs)... on m'a raconté avoir vu l'usage de l'alcool du labo en Scandinavie pour la fabrication des punchs de pots de thèse (mais je ne sais si c'est une légende)...

_________________
Spoiler:
La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mer 23 Oct 2019 - 23:57
@Kimberlite a écrit:
@Mathador a écrit:
@Kimberlite a écrit:Euh... j'ai par curiosité déjà goûté de l'alcool pur (héhéhé). C'était intéressant (mais assez desséchant pour les papilles).
Personnellement, connaissant la méthode traditionnelle de production de l'éthanol absolu, je n'aurais pas envie d'en boire. Il en est autrement pour l'alcool azéotropique (95% en volume).
Je crois que j'avais utilisé du 95% pour la préparation absinthée (mais ce sont de vieux souvenirs)... on m'a raconté avoir vu l'usage de l'alcool du labo en Scandinavie pour la fabrication des punchs de pots de thèse (mais je ne sais si c'est une légende)...

:missT2:
Volubilys
Volubilys
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volubilys le Jeu 24 Oct 2019 - 8:49
@Ascagne a écrit:C'est la conscience que j'ai d'être moi aussi touché par cette baisse des capacités de concentration à cause de l'ordinateur, qui me fait douter de l'approche "numériste" parfois béate qu'on peut voir dans le milieu éducatif.
Faire des cures sans ordinateur (ou avec moins d'écran), c'est bénéfique, mais si les jeunes sont plongés dedans à la maison comme à l'école, on n'est pas sorti de l'auberge.
Il faudrait associer cette cure sans écran à une cure sans sucre, sans malbouffe....
(Comment notre alimentation influence notre santé mentale | ARTE)

Les problèmes d'attention, de mémorisation, de vivre ensemble... actuels sont l'addition de paramètres déjà néfastes individuellement : écrans, mauvaise alimentation, manque de sommeil, éducation, pédagogie...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
barèges
Érudit

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par barèges le Jeu 24 Oct 2019 - 9:01
@Volubilys a écrit:
@Ascagne a écrit:C'est la conscience que j'ai d'être moi aussi touché par cette baisse des capacités de concentration à cause de l'ordinateur, qui me fait douter de l'approche "numériste" parfois béate qu'on peut voir dans le milieu éducatif.
Faire des cures sans ordinateur (ou avec moins d'écran), c'est bénéfique, mais si les jeunes sont plongés dedans à la maison comme à l'école, on n'est pas sorti de l'auberge.
Il faudrait associer cette cure sans écran à une cure sans sucre, sans malbouffe....
(Comment notre alimentation influence notre santé mentale | ARTE)


Exactement. Le documentaire en lien (très bien) est catégorique, étude australienne et d'autres à l'appui, sur la corrélation entre malbouffe et augmentation de l'irritabilité et baisse de concentration des enfants, et sur des dégâts sur la mémoire. Si on ajoute les écrans...

Je ne me fâche même plus avec les portables des étudiants. J'aurais plus envie de détenir le pouvoir de les soigner, alors que je ne l'ai pas ; je vois les micro-signes d'addiction irrépressible. Ce n'est même plus une question d'éducation. J'aurais été tentée aussi de donner en résumé l'article avec Michel Desmurget, mais non en fait. On ne met pas sous les yeux des victimes la preuve du mal dont ils sont victimes - c'est ce que j'aurais le sentiment de faire. De toute façon ils vont devenir majoritaires et ce sont les vieux comme nous qui seront relégués, si l'histoire suit son cours Very Happy

Bon, Le téléphone sonne d'hier sur la pollution numérique (très bien aussi !) dit que dans une génération maximum on n'aura plus de quoi fabriquer les smartphones et autres tablettes. J'avais lu qu'il restait à peu près douze ans pour l'antimoine. Si le monde tient jusque là, le problème s'éteindra de lui-même.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Celadon le Jeu 24 Oct 2019 - 9:09
Pas certain. Nous sommes pleins d'ingéniosité pour remplacer un mal par un pire.
avatar
gregwb
Niveau 6

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par gregwb le Jeu 24 Oct 2019 - 9:19
Comme souvent, je trouve qu'on va trop vite dans ce genre de débat.
Voilà une nouveauté qui bouscule notre mode de vie ... directement elle devient un danger.
Les écrans ne sont que des outils. Il faut apprendre à les utiliser et on ne peut pas apprendre à utiliser quelque chose qu'on ne connait pas (sauf à le supprimer pour TOUT le monde).
En outre, si on lit attentivement les études sur les enfants et les écrans, on voit que le problème c'est surtout l'écran-nounou. Les parents n'ont plus le temps de s'occuper de leurs enfants donc ils les mettent devant un écran pour qu'ils soient occupés et calmes (combien d'enfants dans des salles d'attente sont calmés par le parent qui sort un jeu sur son téléphone). C'est là, encore, l'usage qui pose problème et pas directement l'outil.
Certes, l'usage des écrans peut créer des problèmes physiques avérés (endormissement plus difficile, myopie accélérée ..) mais dans le développement cognitif cela semble moins évident.
La plupart des études que j'ai lu sur le sujet disent bien qu'il y a corrélation entre les enfants à problèmes et l'usage des écrans mais corrélation ne veut pas dire causalité. Est ce que les enfants ont des problèmes parce qu'ils ont été devant les écrans ou alors est ce que comme ces enfants ont des problèmes, leurs parents les mettent devant les écrans? (Vous comprenez, il n'y a que ça qui le calme ...)
Si l'école abandonne les écrans, qui va éduquer les adolescents à comprendre le numérique? les parents? les ado eux-mêmes? les GAFA?

J'ai l'impression qu'on retrouve le vieux débat que j'ai entendu au début de ma carrière et que j'entends encore... pour ou contre les vidéos en classe?
Là encore, l'outil n'est pas très important, c'est la manière de l'utiliser qui compte.
Tu peux passer tous les épisodes du "Dessous des cartes" à tes élèves, il n'en deviendront pas pour autant des experts en géographie. En revanche, travailler à partir d'un vidéo, faire un questionnaire, réinvestir en classe la vidéo, faire produire quelque chose aux élèves à partir de cet élément donne un bon résultat. Mais pour que nous utilisions bien les écrans, il faut y être formés, et ça, c'est un autre débat.

Laisser ses enfants regarder 2 heures de vidéo de chat sur youtube n'est pas la même chose que regarder 2 documentaire d'1 heure sur les animaux de la préhistoire en famille et d'en discuter après. Pourtant au final, l’enfant aura passer 2 heures devant un écran.

Voir la vidéo de ce lien
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 6 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volo' le Jeu 24 Oct 2019 - 9:26
@gregwb a écrit:Comme souvent, je trouve qu'on va trop vite dans ce genre de débat.
Voilà une nouveauté qui bouscule notre mode de vie ... directement elle devient un danger.
Les écrans ne sont que des outils. Il faut apprendre à les utiliser et on ne peut pas apprendre à utiliser quelque chose qu'on ne connait pas (sauf à le supprimer pour TOUT le monde).
En outre, si on lit attentivement les études sur les enfants et les écrans, on voit que le problème c'est surtout l'écran-nounou. Les parents n'ont plus le temps de s'occuper de leurs enfants donc ils les mettent devant un écran pour qu'ils soient occupés et calmes (combien d'enfants dans des salles d'attente sont calmés par le parent qui sort un jeu sur son téléphone). C'est là, encore, l'usage qui pose problème et pas directement l'outil.
Certes, l'usage des écrans peut créer des problèmes physiques avérés (endormissement plus difficile, myopie accélérée ..) mais dans le développement cognitif cela semble moins évident.
La plupart des études que j'ai lu sur le sujet disent bien qu'il y a corrélation entre les enfants à problèmes et l'usage des écrans mais corrélation ne veut pas dire causalité. Est ce que les enfants ont des problèmes parce qu'ils ont été devant les écrans ou alors est ce que comme ces enfants ont des problèmes, leurs parents les mettent devant les écrans? (Vous comprenez, il n'y a que ça qui le calme ...)
Si l'école abandonne les écrans, qui va éduquer les adolescents à comprendre le numérique? les parents? les ado eux-mêmes? les GAFA?

J'ai l'impression qu'on retrouve le vieux débat que j'ai entendu au début de ma carrière et que j'entends encore... pour ou contre les vidéos en classe?
Là encore, l'outil n'est pas très important, c'est la manière de l'utiliser qui compte.
Tu peux passer tous les épisodes du "Dessous des cartes" à tes élèves, il n'en deviendront pas pour autant des experts en géographie. En revanche, travailler à partir d'un vidéo, faire un questionnaire, réinvestir en classe la vidéo, faire produire quelque chose aux élèves à partir de cet élément donne un bon résultat. Mais pour que nous utilisions bien les écrans, il faut y être formés, et ça, c'est un autre débat.

Laisser ses enfants regarder 2 heures de vidéo de chat sur youtube n'est pas la même chose que regarder 2 documentaire d'1 heure sur les animaux de la préhistoire en famille et d'en discuter après. Pourtant au final, l’enfant aura passer 2 heures devant un écran.

Voir la vidéo de ce lien

Je ne suis pas d'accord. De nombreuses études internationales corrèlent les écrans avec des problèmes cognitifs (troubles du langage, troubles de spatialisation, etc.). Ces études viennent prioritairement de l'étranger, néanmoins nous avons une bonne somme dans l'ouvrage de Desmurget cité par barèges.
Quant à la question du débat sur la télévision dans les classes, on a un débat similaire, c'est certain. L'institution nous fait avaler que le numérique peut changer notre façon de travailler de manière considérable (comme cela était proposé avec les VHS dans les salles de classe). Les problèmes sont que, premièrement, il y a un marché à gagner (et ici on peut se référer à l'ouvrage collectif sorti sur le numérique à l'école) et que le niveau d'équipement n'est pas le même avec la multiplication des écrans. Là où il y avait au départ une télévision par foyer ou par classe (allez, deux par foyer), il y a désormais un téléphone par membre du foyer, deux ordinateurs, des tablettes, etc.

L'effet-nounou est certes important. Néanmoins quand l'effet-nounou devient un effet de fidélisation sur les enfants qui deviennent dépendants de ces outils, on en vient à créer des adultes dépendants.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum