Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Mar 16 Juin 2020 - 19:17
@Agrippina furiosa a écrit:Chez nous, ça paraît plié : on garde les edt post-confinement (qui nous permettent de décaler les récrées des 6 et 5 d'un côté et des 4 et 3 de l'autre car notre cour est petite), on rouvre le mercredi matin (avec le même décalage), on prend tous ceux qui veulent revenir, chaque classe reste dans la salle prévue, le self continue ses 3 services avec deux élèves par table (placé en quinconce) et tout le monde garde le masque. Il reste 15 jours, et j'ai la faiblesse de penser que pour certains élèves, oui, c'est important de retrouver l'établissement.
Ah ! J'oubliais : au vu des multiples crachats médiatiques qu'on essuie depuis une bonne quinzaine, on a tous décidé (collègues et chef) que ce serait boulot boulot jusqu'à la dernière heure de cours, pour toutes les classes, et on l'a bien fait savoir, non pas pour décourager, mais pour montrer aux parents et aux gamins que non, c'était pas nous, le problème et qu'on n'était pas une garderie. Personnellement, ça me va très bien.

J'adhère. Comme tous les ans, mort aux goûters/films !

_________________
"Never complain, just fight."
Rubik
Rubik
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rubik le Mar 16 Juin 2020 - 19:19
Moi aussi !
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Philomène87 le Mar 16 Juin 2020 - 19:19
@EdithW a écrit:
@Agrippina furiosa a écrit:Chez nous, ça paraît plié : on garde les edt post-confinement (qui nous permettent de décaler les récrées des 6 et 5 d'un côté et des 4 et 3 de l'autre car notre cour est petite), on rouvre le mercredi matin (avec le même décalage), on prend tous ceux qui veulent revenir, chaque classe reste dans la salle prévue, le self continue ses 3 services avec deux élèves par table (placé en quinconce) et tout le monde garde le masque. Il reste 15 jours, et j'ai la faiblesse de penser que pour certains élèves, oui, c'est important de retrouver l'établissement.
Ah ! J'oubliais : au vu des multiples crachats médiatiques qu'on essuie depuis une bonne quinzaine, on a tous décidé (collègues et chef) que ce serait boulot boulot jusqu'à la dernière heure de cours, pour toutes les classes, et on l'a bien fait savoir, non pas pour décourager, mais pour montrer aux parents et aux gamins que non, c'était pas nous, le problème et qu'on n'était pas une garderie. Personnellement, ça me va très bien.

Donc vous faites cours jusqu'au vendredi 3 juillet 16h30? Et quid des réunions de fin d'année? la semaine suivante?

Chez nous ça va être ça, oui : cours jusqu'au 3 juillet, et réunions les 6 et 7 je pense.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mar 16 Juin 2020 - 19:20
C'est clair, pas question de déployer toute cette énergie pour subventionner l'industrie pâtissière.
Rubik
Rubik
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rubik le Mar 16 Juin 2020 - 19:23
Apparemment le principal a annoncé pendant les conseils de classe de ce soir qu'on accueillerait les 6/5 le matin et les 4/3 l'après midi la semaine prochaine et l'inverse la semaine suivante car on n'a pas assez de salles pour accueillir tous les niveaux en même temps s'ils doivent rester toujours dans la même salle.
Mais ça ne résout pas le problème des tables doubles et de la distance d'un mètre ...
Et il banalise le vendredi 26 pour les réunions et les constitutions de classes.
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Agrippina furiosa le Mar 16 Juin 2020 - 19:24
@EdithW a écrit:
@Agrippina furiosa a écrit:Chez nous, ça paraît plié : on garde les edt post-confinement (qui nous permettent de décaler les récrées des 6 et 5 d'un côté et des 4 et 3 de l'autre car notre cour est petite), on rouvre le mercredi matin (avec le même décalage), on prend tous ceux qui veulent revenir, chaque classe reste dans la salle prévue, le self continue ses 3 services avec deux élèves par table (placé en quinconce) et tout le monde garde le masque. Il reste 15 jours, et j'ai la faiblesse de penser que pour certains élèves, oui, c'est important de retrouver l'établissement.
Ah ! J'oubliais : au vu des multiples crachats médiatiques qu'on essuie depuis une bonne quinzaine, on a tous décidé (collègues et chef) que ce serait boulot boulot jusqu'à la dernière heure de cours, pour toutes les classes, et on l'a bien fait savoir, non pas pour décourager, mais pour montrer aux parents et aux gamins que non, c'était pas nous, le problème et qu'on n'était pas une garderie. Personnellement, ça me va très bien.

Donc vous faites cours jusqu'au vendredi 3 juillet 16h30? Et quid des réunions de fin d'année? la semaine suivante?

C'est prévu à 13h : petit bahut, répartition pliée, chef pragmatique et pas fan de la réunionite. On apprécie beaucoup, exit la messe de pré-rentrée (on se réunit 2h pour l'essentiel et après on fait ce qu'on a à faire) et celle de la sortie. Et ça tourne pas plus mal.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jacq le Mar 16 Juin 2020 - 19:35
@EdithW a écrit:

Donc vous faites cours jusqu'au vendredi 3 juillet 16h30? Et quid des réunions de fin d'année? la semaine suivante?

Chez nous j'ai l'impression que les cours seront jusqu'au 30/06, réunions ensuite.
Je n'ai pas l'impression que mes chefs aient envie de s'éterniser sur cette fin d'année.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mar 16 Juin 2020 - 19:37
@Jacq a écrit:
@EdithW a écrit:

Donc vous faites cours jusqu'au vendredi 3 juillet 16h30? Et quid des réunions de fin d'année? la semaine suivante?

Chez nous j'ai l'impression que les cours seront jusqu'au 30/06, réunions ensuite.
Je n'ai pas l'impression que mes chefs aient envie de s'éterniser sur cette fin d'année.

Vite, plier l'année avant que les paramètres ne changent encore trois fois ! abi
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mar 16 Juin 2020 - 19:47
Dans mon académie, les chefs d'établissement qui avaient prévu des réunions la dernière semaine se sont fait tirer les oreilles : l'école, c'est jusqu'au 4 juillet inclus !
Se pose le problème des réunions, et des parents qui étaient sans doute déjà informés de l'arrêt des cours le 30. Je ne sais pas ce que mon chef d'établissement va faire... celui que j'avais l'an dernier accueillait bien les élèves la dernière semaine, après le brevet, mais gardés par les AED (qui faisaient des jeux avec eux), tandis que les enseignants étaient réunis. C'était nettement suffisant pour les 20-30 élèves présents (gardés), et tout le monde était content (sauf le recteur sans doute).
Personnellement, je me sens capable de tenir encore une semaine, mais pas deux avec ce merdier.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sphinx le Mar 16 Juin 2020 - 19:51
On pourrait supprimer les 4/5e des réunions de fin d'année que ça serait tout aussi efficace. J'aime autant faire cours jusqu'au bout. À part les conseils d'enseignement et la constitution des classes je ne vois pas l'intérêt du reste de toutes façons. J'ai encore en travers de la gorge les "commissions" sans fin inventées et démultipliées d'une fin d'année sur l'autre qui ont culminé l'an dernier au moment du report du brevet en la même réunion de commissions projet d'établissement répétée trois jours de suite avec exactement les mêmes consignes alors qu'on avait pondu et rapporté notre part dès le premier jour, j'avais l'impression d'être coincée dans le jour de la marmotte là aussi... Le quatrième jour (parce qu'on a remis ça la semaine suivante après les corrections) j'ai dû me cacher avec des collègues pour faire une réunion organisation de voyage à la place...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Livre11
Rendash
Rendash
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rendash le Mar 16 Juin 2020 - 19:54
@Sphinx a écrit:On pourrait supprimer les 4/5e des réunions de fin d'année que ça serait tout aussi efficace. J'aime autant faire cours jusqu'au bout. À part les conseils d'enseignement et la constitution des classes je ne vois pas l'intérêt du reste de toutes façons. .

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2252222100

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Mar 16 Juin 2020 - 19:54
Je repose ici une question que j'ai posée et qui n'a pas eu de réponse.
Dans mon collège, comme peu d'élèves par classe sont revenus et que beaucoup de salles n'ont pas de fenêtres qui s'ouvrent, la direction a préféré regrouper les élèves de classes différentes en un certain nombre de groupes stables depuis la reprise, avec une salle par groupe.
Le protocole interdisant le "brassage" d'élèves, sera-t-il possible d'éclater ces groupes stables pour remélanger tout le monde et réaffecter chaque élève dans sa classe d'origine, ou bien faut-il maintenir les groupes tels quels et en faire de nouveaux pour les éventuels nouveaux élèves qui se présenteraient à compter du 22 ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mar 16 Juin 2020 - 19:58
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
pogonophile a écrit:
@kroutu a écrit:Tout ça, ce n'est qu'une histoire de longueur de dents : il y a ceux qui rayent le parquet et veulent se faire bien voir, et ceux qui voudraient juste qu'on les laisse faire leur boulot correctement.

Tu as conscience du fait que tout le monde ne rentre pas dans cette catégorisation simpliste ?
On peut vouloir faire revenir les élèves massivement pour d'autres raisons que "se faire bien voir", comme, par exemple, que ce soit important pour eux.

+ 1 000, pour les Cde (comme pour les profs d'ailleurs en ce qui concerne la grève ou pas) la situation peut être cornélienne, et ils peuvent parfaitement balancer entre plusieurs hypothèses défendables éthiquement là où ils sont en charge.
Je suis le premier à soutenir les CDE dans cette épreuve qu'on leur impose mais franchement, faire autant de zèles pour faire revenir des élèves qui seraient déjà chez eux en temps normal, je trouve ça très petit. Ce ne sont pas eux qui se retrouveront en première ligne devant eux pendant 6 ou 7 heures. Quelle importance que la piétaille meurt au combat en quelque sorte. Quant au tweet tout à fait sérieux de ce recteur qui a le projet de virer nos tables, je le prends tout simplement pour un crachat... Le gentilhomme qui jette son os à ronger aux gueux que nous sommes..

Pogonophile nous demande d'admettre que ce que moi comme d'autres jugeons sans intérêt est perçu comme pertinent par d'autres, profs ou Cde d'ailleurs, sans qu'il y ait à faire de procès d'intention en ambitions ou même en manque de panache ("petit?"). Je ne pense pas du tout que ça vaut la peine de faire ces deux semaines en chargeant la barque à l'excès, mais j'admets tout à fait qu'on puisse penser sincèrement différemment et s'engager de toutes ses forces dans ce que je conteste. Et je suis sûr que pas mal d'enseignants iront le 22 juin convaincus de bien faire (notamment parce que la parole des pédiatres sur l'urgence de la scolarisation, bien des collègues sont sur la même ligne quoi que j'en pense...).

Par ailleurs les collégiens seraient chez eux en temps normal à compter du 29, pas du 22. (Et seulement en collège, dans le primaire on va jusqu'au bout). Après, il y a toujours des établissements plus ou moins victimes d'absentéisme de fin d'année dès le 20 juin voire avant, mais c'est très très variable. Il y a donc un enjeu d'une semaine en fait concernant la garderie, ce que je ne trouve certes pas à la hauteur des efforts réclamés.

Enfin la mort au combat de la valetaille, c'est peut-être un peu excessif comme formule, et les Cde sont largement aussi en première ligne.
S'il s'agit du virus, ils croisent largement autant d'élèves ou d'adultes que nous voire plus dans ces périodes là, du moins ceux qui, très majoritairement, font leur job à coeur.
S'il s'agit des élèves, je ne pense pas que la métaphore tienne même si je comprends que le président nous ait habitués à nous croire en guerre.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mar 16 Juin 2020 - 19:59
@henriette a écrit:Je repose ici une question que j'ai posée et qui n'a pas eu de réponse.
Dans mon collège, comme peu d'élèves par classe sont revenus et que beaucoup de salles n'ont pas de fenêtres qui s'ouvrent, la direction a préféré regrouper les élèves de classes différentes en un certain nombre de groupes stables depuis la reprise, avec une salle par groupe.
Le protocole interdisant le "brassage" d'élèves, sera-t-il possible d'éclater ces groupes stables pour remélanger tout le monde et réaffecter chaque élève dans sa classe d'origine, ou bien faut-il maintenir les groupes tels quels et en faire de nouveaux pour les éventuels nouveaux élèves qui se présenteraient à compter du 22 ?

Les deux se défendent, cela dépend du nombre d'élèves de retour.
S'ils sont peu nombreux, autant ne rien bouger et les agréger ou faire de nouveaux groupes (mais quel profil ont-ils, est-ce une bonne idée de les rassembler ?)
S'ils sont plus nombreux que les actuels présents, c'est peut-être plus simple de tout reconstruire.

En revanche, si vous avez la moindre raison de croire, par rapport à ta région, qu'un est contaminé, c'est la stabilité du groupe qui devrait primer dans tous les cas.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sphinx le Mar 16 Juin 2020 - 20:03
Bonne question Henriette... Ici les 4e sont complètement mélangés juste pour cette semaine et je ne sais pas ce qu'il en est de la semaine prochaine mais on est censés reprendre l'emploi du temps normal donc avec les groupes classes normaux je dirais.

J'hésite à reprendre les latinistes une heure par "classe" (ça serait toujours mieux que rien par groupe)... Ça me ferait deux heures sup en 5e (ils sont sur quatre classes pour deux heures) et une heure sup en 4e (trois classes pour deux heures) mais je peux compenser en ne reprenant les 3e qu'une heure au lieu de trois, en ne prenant que les 3 qui continuent en seconde (les autres m'ont lâchée depuis trois mois, grand bien leur fasse !) Mais seulement si je peux proposer moi-même les créneaux - ce qui veut dire que je dois avoir une visibilité sur l'emploi du temps qui risque quand même d'être modifié - car si je fais ça ça m'éviterait d'énormes trous à poireauter au collège mais à l'inverse si je laisse faire la direction je les vois bien augmenter encore mon amplitude de gruyère.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Livre11
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Mar 16 Juin 2020 - 20:06
pogonophile a écrit:
@henriette a écrit:Je repose ici une question que j'ai posée et qui n'a pas eu de réponse.
Dans mon collège, comme peu d'élèves par classe sont revenus et que beaucoup de salles n'ont pas de fenêtres qui s'ouvrent, la direction a préféré regrouper les élèves de classes différentes en un certain nombre de groupes stables depuis la reprise, avec une salle par groupe.
Le protocole interdisant le "brassage" d'élèves, sera-t-il possible d'éclater ces groupes stables pour remélanger tout le monde et réaffecter chaque élève dans sa classe d'origine, ou bien faut-il maintenir les groupes tels quels et en faire de nouveaux pour les éventuels nouveaux élèves qui se présenteraient à compter du 22 ?

Les deux se défendent, cela dépend du nombre d'élèves de retour.
S'ils sont peu nombreux, autant ne rien bouger et les agréger ou faire de nouveaux groupes (mais quel profil ont-ils, est-ce une bonne idée de les rassembler ?)
S'ils sont plus nombreux que les actuels présents, c'est peut-être plus simple de tout reconstruire.

En revanche, si vous avez la moindre raison de croire, par rapport à ta région, qu'un est contaminé, c'est la stabilité du groupe qui devrait primer dans tous les cas.
Merci pour ta réponse. Il me semble aussi que si l'on veut rester dans la logique du protocole existant, qui sera allégé sur certains points mais visiblement pas sur celui de l'interdiction brassage des élèves, il n'est pas possible, en cours de route, de prendre la décision d'exploser les groupes stables existants (3 ou 4 groupes par niveau, entre 9 et 15 élèves chacun provenant de trois classes différentes en moyenne) pour réaffecter tout le monde dans sa division d'origine.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
musa
musa
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par musa le Mar 16 Juin 2020 - 20:15
@Agrippina furiosa a écrit:
@EdithW a écrit:
@Agrippina furiosa a écrit:Chez nous, ça paraît plié : on garde les edt post-confinement (qui nous permettent de décaler les récrées des 6 et 5 d'un côté et des 4 et 3 de l'autre car notre cour est petite), on rouvre le mercredi matin (avec le même décalage), on prend tous ceux qui veulent revenir, chaque classe reste dans la salle prévue, le self continue ses 3 services avec deux élèves par table (placé en quinconce) et tout le monde garde le masque. Il reste 15 jours, et j'ai la faiblesse de penser que pour certains élèves, oui, c'est important de retrouver l'établissement.
Ah ! J'oubliais : au vu des multiples crachats médiatiques qu'on essuie depuis une bonne quinzaine, on a tous décidé (collègues et chef) que ce serait boulot boulot jusqu'à la dernière heure de cours, pour toutes les classes, et on l'a bien fait savoir, non pas pour décourager, mais pour montrer aux parents et aux gamins que non, c'était pas nous, le problème et qu'on n'était pas une garderie. Personnellement, ça me va très bien.

Donc vous faites cours jusqu'au vendredi 3 juillet 16h30? Et quid des réunions de fin d'année? la semaine suivante?

C'est prévu à 13h : petit bahut, répartition pliée, chef pragmatique et pas fan de la réunionite. On apprécie beaucoup, exit la messe de pré-rentrée (on se réunit 2h pour l'essentiel et après on fait ce qu'on a à faire) et celle de la sortie. Et ça tourne pas plus mal.

Je veux le même! Sad
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Fires of Pompeii le Mar 16 Juin 2020 - 20:30
@Sphinx a écrit:Bonne question Henriette... Ici les 4e sont complètement mélangés juste pour cette semaine et je ne sais pas ce qu'il en est de la semaine prochaine mais on est censés reprendre l'emploi du temps normal donc avec les groupes classes normaux je dirais.

J'hésite à reprendre les latinistes une heure par "classe" (ça serait toujours mieux que rien par groupe)... Ça me ferait deux heures sup en 5e (ils sont sur quatre classes pour deux heures) et une heure sup en 4e (trois classes pour deux heures) mais je peux compenser en ne reprenant les 3e qu'une heure au lieu de trois, en ne prenant que les 3 qui continuent en seconde (les autres m'ont lâchée depuis trois mois, grand bien leur fasse !) Mais seulement si je peux proposer moi-même les créneaux - ce qui veut dire que je dois avoir une visibilité sur l'emploi du temps qui risque quand même d'être modifié - car si je fais ça ça m'éviterait d'énormes trous à poireauter au collège mais à l'inverse si je laisse faire la direction je les vois bien augmenter encore mon amplitude de gruyère.

Tu as de la chance d'avoir cette possibilité pour moi c'est mort : ça me ferait 2h sup rien que pour les 5e, et pour les 4e ça me ferait 5h supp (bah oui, la mode est à mélanger les latinistes aux autres, un maximum, juste pour faire suer le prof pour le fun, voilà le résultat en plus de l'EDT pourri).

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Mar 16 Juin 2020 - 20:34
Une infographie dans un article du Parisien illustre l'impossibilité de faire rentrer une classe complète dans une salle normale avec la distanciation d'un mètre latéral.
On appréciera au passage le réalisme de cette salle sans les deux portes obligatoires, sans armoire et avec uniquement des tables simples...
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Screen10
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-retour-des-eleves-a-l-ecole-le-22-juin-un-nouveau-casse-tete-16-06-2020-8336838.php

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Mar 16 Juin 2020 - 20:38
Elles sont belles leurs salles bien rectangulaires Razz
Bon saluons un petit effort de réflexion et d’illustration. Il y avait de l’idée.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
EdithW
EdithW
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW le Mar 16 Juin 2020 - 20:38
Bien vu. Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre. Faut l’envoyer rue de Grenelle. Il comprendra peut-être, mieux que quand Francette Popineau lui a expliqué le concept du mètre latéral.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Celadon le Mar 16 Juin 2020 - 20:44
https://www.youtube.com/watch?v=cFgHuj2u014
Les déconfinautes : quand les profs tirent au flanc
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mar 16 Juin 2020 - 20:55
6 rangées en profondeur c'est pas fréquent, nous avons une salle et une seule comme ça.
Que dire des établissements avec des préfabriqués dont certains sont véritablement des boîtes de sardines (d'autres sont parfois plus vastes que bien des salles)?

24 me semble donc l'exception et non la norme, même en tables simples (pas la règle on l'a dit), et sans armoires. Pas une moyenne.

En revanche, j'ose espérer qu'en collège on n'a plus de profs avec des classes à 36, ça c'est le standart lycée.

Le plan exagère les capacités de monter à 24, mais il exagère aussi les effectifs de départ, donc au total cela ne sert pas pour savoir si le protocole passe ou non et surtout dans quelle proportion de collèges cela ne passe pas.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sphinx le Mar 16 Juin 2020 - 20:56
@Fires of Pompeii a écrit:
Tu as de la chance d'avoir cette possibilité pour moi c'est mort : ça me ferait 2h sup rien que pour les 5e, et pour les 4e ça me ferait 5h supp (bah oui, la mode est à mélanger les latinistes aux autres, un maximum, juste pour faire suer le prof pour le fun, voilà le résultat en plus de l'EDT pourri).

Même logique chez moi mais au moins c'est un petit collège : mes 5e sont sur 4 classes et c'est la totalité des classes qu'il y a. J'ai réussi à obtenir que les 4e et 3e soient sur trois classes au lieu de 4 mais je soupçonne qu'on me l'a accordé juste parce qu'ils sont 18 et 14 respectivement.

@henriette a écrit:Une infographie dans un article du Parisien illustre l'impossibilité de faire rentrer une classe complète dans une salle normale avec la distanciation d'un mètre latéral.
On appréciera au passage le réalisme de cette salle sans les deux portes obligatoires, sans armoire et avec uniquement des tables simples...

Bah c'est simple, tu fais comme chez moi, tu cales l'armoire à moitié devant l'issue de secours et tu mets une table derrière la porte, là où ne peut pas laisser la porte ouverte si on veut que les élèves voient le tableau.

@mafalda16 a écrit:Elles sont belles leurs salles bien rectangulaires Razz
Bon saluons un petit effort de réflexion et d’illustration. Il y avait de l’idée.

Quand j'aurai quitté mon collège actuel je posterai une photo ou deux... Mais bon ça a au moins le mérite de dire les choses clairement. (Ils n'ont pas pensé à supprimer les tables, pour voir.)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Livre11
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par micaschiste le Mar 16 Juin 2020 - 21:00
« Ecoles buissonnières ouvertes », « colonies de vacances apprenantes », « écoles ouvertes »… Au total, quatre dispositifs vont être mis en place pour offrir au maximum d'enfants des activités ludiques et pédagogiques. « De façon à ce qu'il n'y ait aucun enfant qui soit confiné pour des raisons sociales et non plus sanitaires aux mois de juillet et août », a reformulé Jean-Michel Blanquer. (...)Pour les élèves de primaire, de collège et de lycée, les parents pourront opter pour des « écoles ouvertes », accueillant en journée les enfants pour leur proposer des activités de soutien scolaire le matin et des jeux culturels ou sportifs l'après-midi. Les étudiants des lycées professionnels y auront également accès.

Enfin, mesure inédite de cet été : « les colonies de vacances apprenantes » qui se dérouleront du 4 juillet au 31 août. Cet encadrement complet des élèves aura lieu sur le territoire national et le séjour minimal sera de cinq jours au moins.
https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/les-vacances-apprenantes-en-quatre-questions-1215217#xtor=CS1-26

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum