Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Fires of Pompeii Jeu 2 Juil 2020 - 19:29
Je maintiens, il faut rester simple : "Je ne désire pas m'intégrer à ce club."
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Sikelia Jeu 2 Juil 2020 - 19:35
@Fires of Pompeii a écrit:Je maintiens, il faut rester simple : "Je ne désire pas m'intégrer à ce club."

Il me semble que @Flo44 a déjà intégré le groupe pour 1h par semaine, d'où sa gêne face aux collègues ; mais elle n'a pas à avoir peur de leur dire stop : ce n'est pas un contrat à vie et elle fait ce qu'elle veut. Il suffit de le dire gentiment et sans trop tarder, pour éviter que les collègues pensent que le volontariat est reconduit.

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
Calandria
Calandria
Sage

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Calandria Jeu 2 Juil 2020 - 19:48
Moi je dirais simplement "L'an prochain, j'ai prévu de profiter de la pause méridienne pour faire du sport (ou m'avancer dans mon travail), je ne pourrai donc pas continuer à animer le Club" et basta. Mentir est une très mauvaise idée et vouloir à tout prix ménager les susceptibilités (un de mes soucis aussi mais j'y travaille sérieusement) l'est aussi.
kaktus65
kaktus65
Niveau 9

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par kaktus65 Jeu 2 Juil 2020 - 19:50
@Fires of Pompeii a écrit:Je maintiens, il faut rester simple : "Je ne désire pas m'intégrer à ce club."

Bah oui ! Very Happy
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Fires of Pompeii Jeu 2 Juil 2020 - 19:54
@Sikelia a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Je maintiens, il faut rester simple : "Je ne désire pas m'intégrer à ce club."

Il me semble que @Flo44 a déjà intégré le groupe pour 1h par semaine, d'où sa gêne face aux collègues ; mais elle n'a pas à avoir peur de leur dire stop : ce n'est pas un contrat à vie et elle fait ce qu'elle veut. Il suffit de le dire gentiment et sans trop tarder, pour éviter que les collègues pensent que le volontariat est reconduit.

Je corrige : "Je ne désire plus m'intégrer à ce club."

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
User10247
Niveau 9

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par User10247 Jeu 2 Juil 2020 - 20:22
@Enaeco a écrit:Pas sur que le mensonge soit la meilleure idée.

D'autant plus que visiblement, le projet est conditionné par son implication.
Les collègues seront gênés d'apprendre la fausse mauvaise nouvelle et vont demander quels sont les midis qui l'arrangeront elle, quit à ce que ça les arrange un peu moins. Ou bien la fréquence des rdv pour savoir si c'est tout de même envisageable.

Elle fait quoi à ce moment là, elle s'enfonce un peu plus dans le mensonge avec des rdv médicaux prévus tous les midis de toutes les semaines ? Et le jour où ça l'arrange de rester dans l'établissement ou qu'il y a un pot ?
Ceci n'a rien d'un mensonge. 

Elle a effectivement des rdv sportifs médicaux et elle n'a pas à dévoiler son planning (qu'elle n'est d'ailleurs même pas obligée de connaître à l'avance).

Ja maintiens qu'il faille rester neutre et factuel  : "Désolée je ne peux pas j'ai des rdv médicaux prévus sur ce créneau".

Ensuite, si on lui demande les créneaux qui l'arrangeraient malgré tout, il faut simplement répondre "aucun". 

Je suis contre l'idée de devoir justifier ce qui n'a pas à l'être mais là il s'agit de conserver des relations cordiales malgré tout. Il faut donc invoquer une raison sans rentrer dans les détails histoire de ne pas passer pour une égoïste (on est d'accord qu'elle a tout à fait le droit de ne pas vouloir participer à ces fameux clubs sans avoir de raisons valables autres que son envie).
bobdom
bobdom
Niveau 7

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par bobdom Jeu 2 Juil 2020 - 20:28
Pour ma part, je serais plutôt d'accord avec Enaeco.
Mieux vaut qu'elle dise qu'elle ne veut pas car elle souhaite garder la pause méridienne pour se reposer vraiment. Je ne vois pas en quoi elle passerait pour une égoïste. C'est juste normal, avec le métier qu'on fait, d'avoir besoin d'une pause à midi !

PS : et si les collègues trouvent que c'est égoïste, bonjour les collègues...

À un moment, il faut savoir poser des limites. On n'en est que plus respecté ensuite. Là, ils le/la prennent pour la bonne poire... Ou bien sont tellement à fond dans ce club qu'ils ne se rendent pas compte du problème.


Dernière édition par bobdom le Jeu 2 Juil 2020 - 20:30, édité 2 fois
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Philomène87 Jeu 2 Juil 2020 - 20:29
Je rejoins les autres. Il aurait mieux valu dire non dès ton arrivée (mais ce n'est pas simple, je sais), mais il est urgent de le dire maintenant sinon ils intégreront l'idée que le bénévolat est un dû et ce sera très difficile pour toi ensuite de revenir en arrière.
Même pas besoin de mentir, je pense. Tu peux tout simplement dire que tu as besoin de tes midis pour te reposer, relire tes cours de l'après-midi et faire les dernières photocopies.
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Philomène87 Jeu 2 Juil 2020 - 20:31
@bobdom a écrit:Pour ma part, je serais plutôt d'accord avec Enaeco.
Mieux vaut qu'elle dise qu'elle ne veut pas car elle souhaite garder la pause méridienne pour se reposer vraiment. Je ne vois pas en quoi elle passerait pour une égoïste. C'est juste normal, avec le métier qu'on fait, d'avoir besoin d'une pause à midi !

PS : et si les collègues trouvent que c'est égoïste, bonjour les collègues...

Héhé. Si. Déjà vu souvent.
Mais à un moment, tant pis. Après tout, le bénévolat c'est, par définition, sur la base du volontariat. Et ce qu'en pensent tes collègues, franchement... Pense à toi, aussi.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Érudit

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par ProvençalLeGaulois Jeu 2 Juil 2020 - 20:44
Florine98 a écrit:
@Enaeco a écrit:Pas sur que le mensonge soit la meilleure idée.

D'autant plus que visiblement, le projet est conditionné par son implication.
Les collègues seront gênés d'apprendre la fausse mauvaise nouvelle et vont demander quels sont les midis qui l'arrangeront elle, quit à ce que ça les arrange un peu moins. Ou bien la fréquence des rdv pour savoir si c'est tout de même envisageable.

Elle fait quoi à ce moment là, elle s'enfonce un peu plus dans le mensonge avec des rdv médicaux prévus tous les midis de toutes les semaines ? Et le jour où ça l'arrange de rester dans l'établissement ou qu'il y a un pot ?
Ceci n'a rien d'un mensonge. 

Elle a effectivement des rdv sportifs médicaux et elle n'a pas à dévoiler son planning (qu'elle n'est d'ailleurs même pas obligée de connaître à l'avance).

Ja maintiens qu'il faille rester neutre et factuel  : "Désolée je ne peux pas j'ai des rdv médicaux prévus sur ce créneau".

Ensuite, si on lui demande les créneaux qui l'arrangeraient malgré tout, il faut simplement répondre "aucun". 

Je suis contre l'idée de devoir justifier ce qui n'a pas à l'être mais là il s'agit de conserver des relations cordiales malgré tout. Il faut donc invoquer une raison sans rentrer dans les détails histoire de ne pas passer pour une égoïste (on est d'accord qu'elle a tout à fait le droit de ne pas vouloir participer à ces fameux clubs sans avoir de raisons valables autres que son envie).

C'est quoi au juste des rendez-vous sportifs médicaux ?
C'est quand même tiré par les cheveux.
Il suffit de dire qu'elle ne veut plus participer à ce club, et basta. Il faut arrêter de couper les cheveux en quatre pour inventer une excuse qui n'est même pas nécessaire.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Agrippina furiosa Jeu 2 Juil 2020 - 20:44
Tu dois faire du sport entre midi et deux, tu as besoin de calme et de repos pendant cette pause et tu n'aimes pas ce type de jeux. Rien n'est faux, c'est ton droit le plus strict et ça doit pouvoir se comprendre, tout motivés que soient tes collègues. Et honnêtement, s'ils ne le comprennent pas, c'est que tu as affaire à une bonne bande de despotes en herbe, donc mieux vaut prendre le large. Tu peux très bien t'entendre et sympathiser avec des collègues d'autres matières et qui n'ont pas envie de se faire suer le burnou pendant leur pause gratos ! Notre boulot a quand même l'énorme avantage de nous laisser une part de liberté importante, il n'y a pas tant de choses que ça à décider entre collègues d'une même matière, ça ne devrait pas porter tant que ça à préjudice si tu déclines poliment. Mais je comprends tout à fait ton malaise, c'est délicat comme situation.
Bon courage !
avatar
User10247
Niveau 9

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par User10247 Jeu 2 Juil 2020 - 20:56
@ProvençalLeGaulois a écrit:
Florine98 a écrit:
@Enaeco a écrit:Pas sur que le mensonge soit la meilleure idée.

D'autant plus que visiblement, le projet est conditionné par son implication.
Les collègues seront gênés d'apprendre la fausse mauvaise nouvelle et vont demander quels sont les midis qui l'arrangeront elle, quit à ce que ça les arrange un peu moins. Ou bien la fréquence des rdv pour savoir si c'est tout de même envisageable.

Elle fait quoi à ce moment là, elle s'enfonce un peu plus dans le mensonge avec des rdv médicaux prévus tous les midis de toutes les semaines ? Et le jour où ça l'arrange de rester dans l'établissement ou qu'il y a un pot ?
Ceci n'a rien d'un mensonge. 

Elle a effectivement des rdv sportifs médicaux et elle n'a pas à dévoiler son planning (qu'elle n'est d'ailleurs même pas obligée de connaître à l'avance).

Ja maintiens qu'il faille rester neutre et factuel  : "Désolée je ne peux pas j'ai des rdv médicaux prévus sur ce créneau".

Ensuite, si on lui demande les créneaux qui l'arrangeraient malgré tout, il faut simplement répondre "aucun". 

Je suis contre l'idée de devoir justifier ce qui n'a pas à l'être mais là il s'agit de conserver des relations cordiales malgré tout. Il faut donc invoquer une raison sans rentrer dans les détails histoire de ne pas passer pour une égoïste (on est d'accord qu'elle a tout à fait le droit de ne pas vouloir participer à ces fameux clubs sans avoir de raisons valables autres que son envie).

C'est quoi au juste des rendez-vous sportifs médicaux ?
C'est quand même tiré par les cheveux.
Il suffit de dire qu'elle ne veut plus participer à ce club, et basta. Il faut arrêter de couper les cheveux en quatre pour inventer une excuse qui n'est même pas nécessaire.
Des rendez-vous sportifs médicaux, ce sont des pauses exclusivement réservées au sport et préconisées par un médecin. Ceci n'a rien de capillotracté et ce n'est pas une excuse inventée : l'auteur l'a elle-même écrit dans son premier message.

Le but, c'est de ne pas froisser certains collègues qui se révèleraient être très susceptibles : il faut donc "argumenter" un minimum son refus, histoire de ne pas passer pour une égoïste (on aura beau dire, mais certains collègues sont tout à fait capables de considérer cela comme égoïste).
Amaliah
Amaliah
Empereur

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Amaliah Jeu 2 Juil 2020 - 21:03
Ce que je me demande en lisant le message de Flo44, c'est si dans tous vos établissements il y a des clubs animés bénévolement entre midi et deux.
Dans mon collège où les profs sont pour l'immense majorité très dévoués aux élèves, il n'y a pas de bénévolat. Les chefs ont toujours refusé d'ailleurs. Chaque atelier est payé et s'il y a moins d'heures, il y a moins d'ateliers. D'ailleurs pour l'année prochaine, il faudra plus de "devoirs faits" et il y aura moins de clubs et d'ateliers.
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Philomène87 Jeu 2 Juil 2020 - 21:06
Dans certains établissements, le bénévolat ça y va à fond les manettes. Et parfois il est "imposé" à la manière que raconte Flo44.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Érudit

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par ProvençalLeGaulois Jeu 2 Juil 2020 - 21:09
Justement des collègues susceptibles risquent bien plus de mal le prendre si on fait passer une séance de sport pour un rendez-vous médical.
Je maintiens que certains se compliquent franchement la vie à vouloir tout justifier et à aller jusqu'à "embellir la vérité" (aka mentir) pour ce faire.
Il s'agit d'un club basé sur du volontariat qu'elle ne veut plus animer, pas d'une obligation professionnelle pour laquelle il faudrait une justification pour ne pas l'assurer. Il suffit de dire que cela ne l'intéresse pas et si certains se vexent, tant pis, il faut arrêter de se laisser bouffer par ce que pensent les autres (surtout sur quelque chose d'aussi insignifiant)

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
User10247
Niveau 9

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par User10247 Jeu 2 Juil 2020 - 21:19
@ProvençalLeGaulois a écrit:Justement des collègues susceptibles risquent bien plus de mal le prendre si on fait passer une séance de sport pour un rendez-vous médical.
Je maintiens que certains se compliquent franchement la vie à vouloir tout justifier et à aller jusqu'à "embellir la vérité" (aka mentir) pour ce faire.
Il s'agit d'un club basé sur du volontariat qu'elle ne veut plus animer, pas d'une obligation professionnelle pour laquelle il faudrait une justification pour ne pas l'assurer. Il suffit de dire que cela ne l'intéresse pas et si certains se vexent, tant pis, il faut arrêter de se laisser bouffer par ce que pensent les autres (surtout sur quelque chose d'aussi insignifiant)

Non, mais je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu écris.

L'ennui c'est que certains collègues ne raisonnent pas avec ce schéma de pensée : que ce soit du bénévolat ou pas, ça ne change strictement rien pour eux et ils n'hésiteront pas à la faire passer pour une égoïste.
D'où ma préconisation : évoquer une raison médicale (qui n'est pas un mensonge eu égard à ce qu'écrit @Flo44 dans son premier message). En général, les gens ne cherchent pas à en savoir plus ou à insister quand il s'agit d'un problème de santé : ils ne vont pas considérer cela comme égoïste de préférer sa santé à un club (sauf à tomber sur des gens gratinés, mais là on ne peut pas faire grand chose).

Bref, si on veut garder de bonnes relations avec des gens potentiellement susceptibles, il faut éviter de dire "Non, je n'en ai pas envie". Mais invoquer une raison sans les détails (et de préférence suffisamment délicate pour qu'ils évitent de creuser, là le souci médical c'est parfait).


Dernière édition par Florine98 le Jeu 2 Juil 2020 - 21:29, édité 1 fois
avatar
Jaenelle
Habitué du forum

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Jaenelle Jeu 2 Juil 2020 - 21:24
@ProvençalLeGaulois a écrit:Justement des collègues susceptibles risquent bien plus de mal le prendre si on fait passer une séance de sport pour un rendez-vous médical.
Tu sais quand même que certains médecins peuvent prescrire du sport sur ordonnance ?
explication ARS ici
@ProvençalLeGaulois a écrit:Je maintiens que certains se compliquent franchement la vie à vouloir tout justifier et à aller jusqu'à "embellir la vérité" (aka mentir) pour ce faire.
Il s'agit d'un club basé sur du volontariat qu'elle ne veut plus animer, pas d'une obligation professionnelle pour laquelle il faudrait une justification pour ne pas l'assurer. Il suffit de dire que cela ne l'intéresse pas et si certains se vexent, tant pis, il faut arrêter de se laisser bouffer par ce que pensent les autres (surtout sur quelque chose d'aussi insignifiant)
+ 1 (mais Flo ne ment pas)
zigmag17
zigmag17
Expert spécialisé

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par zigmag17 Jeu 2 Juil 2020 - 21:32
@kaktus65 a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Je maintiens, il faut rester simple : "Je ne désire pas m'intégrer à ce club."

Bah oui ! Very Happy

Oui, en y mettant les formes c'est la seule solution non?
avatar
Flo44
Habitué du forum

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Flo44 Jeu 2 Juil 2020 - 22:18
Bon je crois que vous êtes unanimes. Reste l'autre problème : je ne peux pas le dire en direct, vu que je suis toujours confinée... ce sera donc par mail, c'est moyen mais je n'ai pas trop le choix.
Remarquez, le fait que j'aie cette fragilité face aux virus en général et le covid en particulier fait un argument incontestable au cas où on me cherche des noises. J'ai vraiment des soucis, attestés médicalement, et l'activité physique fait partie du traitement.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Fires of Pompeii Jeu 2 Juil 2020 - 22:21
@Flo44 a écrit:Bon je crois que vous êtes unanimes. Reste l'autre problème : je ne peux pas le dire en direct, vu que je suis toujours confinée... ce sera donc par mail, c'est moyen mais je n'ai pas trop le choix.
Remarquez, le fait que j'aie cette fragilité face aux virus en général et le covid en particulier fait un argument incontestable au cas où on me cherche des noises. J'ai vraiment des soucis, attestés médicalement, et l'activité physique fait partie du traitement.

«Chers collègues,

Je suis désolée mais je ne souhaite pas m'associer au club à partir de la rentrée prochaine.

Je vous souhaite de belles vacances bien méritées et beaucoup de repos,

Flo44»

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Clecle78 Jeu 2 Juil 2020 - 22:23
Bénévolat veut dire "bien vouloir "! C'est quand même dingue de s'y retrouver contraint !
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Sikelia Jeu 2 Juil 2020 - 22:53
@Fires of Pompeii a écrit:
@Flo44 a écrit:Bon je crois que vous êtes unanimes. Reste l'autre problème : je ne peux pas le dire en direct, vu que je suis toujours confinée... ce sera donc par mail, c'est moyen mais je n'ai pas trop le choix.
Remarquez, le fait que j'aie cette fragilité face aux virus en général et le covid en particulier fait un argument incontestable au cas où on me cherche des noises. J'ai vraiment des soucis, attestés médicalement, et l'activité physique fait partie du traitement.

«Chers collègues,

Je suis désolée mais je ne souhaite pas m'associer au club à partir de la rentrée prochaine.

Je vous souhaite de belles vacances bien méritées et beaucoup de repos,

Flo44»

aai

+ 1 @Fires of Pompeii pour ce message simple, direct et poli, qui n'évoque pas la vulnérabilité de @flo44 qui n'a pas à se justifier. Wink

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
avatar
chmarmottine
Doyen

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par chmarmottine Jeu 2 Juil 2020 - 22:56
@Sikelia a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:
@Flo44 a écrit:Bon je crois que vous êtes unanimes. Reste l'autre problème : je ne peux pas le dire en direct, vu que je suis toujours confinée... ce sera donc par mail, c'est moyen mais je n'ai pas trop le choix.
Remarquez, le fait que j'aie cette fragilité face aux virus en général et le covid en particulier fait un argument incontestable au cas où on me cherche des noises. J'ai vraiment des soucis, attestés médicalement, et l'activité physique fait partie du traitement.

«Chers collègues,

Je suis désolée mais je ne souhaite pas m'associer au club à partir de la rentrée prochaine.

Je vous souhaite de belles vacances bien méritées et beaucoup de repos,

Flo44»

aai

+ 1 @Fires of Pompeii pour ce message simple, direct et poli, qui n'évoque pas la vulnérabilité de @flo44 qui n'a pas à se justifier. Wink

Parfait !
Kirth
Kirth
Niveau 9

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Kirth Ven 3 Juil 2020 - 0:27
@Fires of Pompeii a écrit:
@Flo44 a écrit:Bon je crois que vous êtes unanimes. Reste l'autre problème : je ne peux pas le dire en direct, vu que je suis toujours confinée... ce sera donc par mail, c'est moyen mais je n'ai pas trop le choix.
Remarquez, le fait que j'aie cette fragilité face aux virus en général et le covid en particulier fait un argument incontestable au cas où on me cherche des noises. J'ai vraiment des soucis, attestés médicalement, et l'activité physique fait partie du traitement.

«Chers collègues,

Je suis désolée mais je ne souhaite pas m'associer au club à partir de la rentrée prochaine.

Je vous souhaite de belles vacances bien méritées et beaucoup de repos,

Flo44»

Pas mieux ! Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 1482308650
Fenrir
Fenrir
Habitué du forum

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Fenrir Ven 3 Juil 2020 - 7:40
Au pire, s'ils te demandent pourquoi, tu ajoutes que tu as essayé un an pour te faire une idée et que ça ne te satisfait pas.

Je suis assez d'accord avec les collègues sur le fait d'éviter d'"enjoliver" la vérité, ça ne peut que te porter préjudice à terme, ce que tu semble vouloir éviter il me semble.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans. ████
Diclonia
Diclonia
Érudit

Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités) - Page 2 Empty Re: Comment dire non ? (sans froisser les susceptibilités)

par Diclonia Ven 3 Juil 2020 - 9:00
Ne pas oublier de remercier pour avoir pensé à toi...

Le modèle de FOP est très bien !

Mais dire non merci, simplement, sans faux prétexte, ce qui à terme, pourrait se retourner contre toi.

Tout de même, tu as bien le droit de ne pas vouloir être désigné volontaire pour du bénévolat, 2 heures par semaines...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum