Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
meevadeborah
Niveau 8

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par meevadeborah Dim 13 Mar 2022 - 17:59
Bonjour,

Je viens juste de m'inscrire sur le fil "la liste des participants", un peu tardivement car j'ai hésité à participer à nouveau.
Je lis beaucoup de polars/thrillers/romans noirs, mais je comble un peu aussi mes lacunes en terme de "classiques". J'ai découvert Steinbeck récemment par exemple ; je m'y suis résignée (l'impression d'avoir loupé quelque chose tout de même) avec beaucoup d'appréhension et j'ai été très étonnée de tant aimer. J'ajoute aussi que je suis ultra-fan de Romain Gary, découvert grâce à ma prof de français de seconde et que je "fréquente" régulièrement depuis au gré de relectures.

Je ne suis pas à jour de mes compte-rendu de lecture (je suis inscrite sur babelio et y mets mes avis), je n'ai donc complété que les items pour lesquels j'ai écrit le compte-rendu. Voici les cinq concernés pour le moment :

2. Un livre qui évoque la vie politique : Impossible de Erri De Luca.  
Un court roman. L'interrogatoire d'un homme par un magistrat. le premier est soupçonné d'avoir poussé un ancien camarade de lutte dans la montagne. Ce dernier ayant été délateur de l'accusé, cela lui donne évidemment un mobile solide.
Les interrogatoires sont l'occasion de parler de l'histoire de l'Italie, l'histoire judiciaire en particulier. Les interrogatoires sont entrecoupés de lettres écrites par le personnage principal à sa bien-aimée, qui reste tout à fait mystérieuse pour nous.
Je suis restée assez distante de la tension qui est censée avoir grandie au cours du livre et au fil des interrogatoires. La forme dialoguée se laisse lire très vite. Mais vite et bien ne vont pas toujours de pair.
Selon moi, il convient aussi pour les défis 22 et 44.

4. Un livre dont le prénom et le nom de l'auteur commencent par la même lettre : La porte du voyage sans retour de David Diop.
J'aime beaucoup la littérature francophone africaine du Mali, du Sénégal. Quelques auteurs m'ont permis d'aimer les traditions de transmission des histoires, des légendes attachées à ces pays, au travers des contes principalement.
Cependant David Diop n'est pas un africain francophone, mais un français originaire du Sénégal. Dans ce contexte, La porte du voyage sans retour m'évoque la porte des esclaves à laquelle font référence dans une de leur chanson (Gbaou) La rue Kétanou et les Ogres de Barback.
Du début du 19ème siècle en France, nous repartons au siècle précédent au Sénégal suivre le voyage d'un célèbre botaniste, inspiré de Michel Adanson. Celui-ci livre à sa fille, Aglaé, à travers des lettres qu'elle trouvera à la mort de celui-ci, le récit de son voyage en Afrique.
Le récit est enrichi du regard du botaniste, agrémenté de descriptions de la flore et de la faune, qui savent ne pas être envahissantes.
Notre personnage principal, venu en blanc sur le territoire des noirs, saura se montrer ouvert d'esprit, donc prêt à découvrir l'autre tel qu'il est et pas tel qu'il le pense ou l'imagine. Ainsi il apprendra la langue locale afin de pouvoir communiquer de manière directe avec ses hôtes et ceux qu'il rencontre.
Il part à la recherche d'une jeune noire, que l'on hésite à considérer comme un MacGuffin.
Au cours du voyage notre héros connaît certaines aventures, voire des mésaventures. Avec le presque dénouement du livre, nous entrons dans une ambiance un peu différentes, où le surnaturel vient effleurer la réalité ; à moins que ce ne soit une question de point de vue bien sûr, comme dans les contes qui se comprennent différemment selon l'un des trois degrés de lecture auquel on les aborde.
Puis, sans en dire trop sur la fin, je dirais tout de même que le dénouement nous ramène tout à fait à la réalité.
Dans les avis donnés sur le livre, il y a souvent une phrase ou deux de comparaison avec Frère d'âme, du même David Diop, que je n'ai pas lu. Ce sera sûrement un voyage à entreprendre pour moi, un autre voyage avec David Diop.
Je pense qu'il convient aussi au 48.

8. Violence : La ligne noire de Jean-Christophe Grangé.
Après un livre un peu poussif, quoi de mieux qu'un page turner pour se changer les idées en cette période de vacances covidées de noël (je parle de l'actualité, pas de ma situation personnelle et il y a un gros décalage entre ma lecture du lecture et la publication de cet avis).
On dit parfois qu'il faut se détourner d'un souci avec un autre souci, mais je ne suis pas sûre que ça marche avec les idées noires. Parce que là, vu le degré de noirceur, je pense que les fragiles niveau psychologie feraient mieux de s'abstenir.
Avec Jean-Christophe Grangé, l'écriture est claire, efficace. On n'écrit pas de tels pavés, si efficaces, sans un certain talent.
L'histoire est dense, complexe et pourrait même être un peu longue à se mettre en place si cette longueur n'était pas compensée par des chapitres courts pour donner du rythme dès le début. Car oui, dès le début, vous voulez savoir la suite et c'est de pire en pire jusque la fin, avec un suspense grandissant.
Toujours très documenté, cela donne une épaisseur aux personnages et à l'intrigue en leur confiant des accents de vérité tout de même vachement flippant.
L'intrigue se passe dans différents pays et concerne habilement plusieurs personnages. Habilement, parce que certains sont astucieusement amenés dans le récit, laissés un peu de côté puis utilisés quand on ne s'y attend plus tout à fait.
Malgré le pavé et la période sur-occupée (cause préparatifs noël), j'ai dévoré ce livre et adoré le lire.
Sauf que. Je ne lui met que quatre étoiles. A cause de la toute fin.
Aller. C'était quand même bien.
Convient aussi pour les 22 et 48.

14. Etrangeté : Le serpent majuscule de Pierre Lemaitre.
Génialissime. Une oeuvre de jeunesse oubliée dans un tiroir… mais à ce niveau-là je veux bien voir les rédactions de Pierre Lemaitre, il s'y dénicherait peut-être une pépite.
Bon, temporisons quelque peu nos ardeurs en entrant dans les détails, parce que le génialissime vaut pour une oeuvre de jeunesse tout de même. Dans la préface, Pierre Lemaitre indique d'ailleurs qu'il pense qu'on aimera ce livre suivant le niveau auquel on l'apprécie déjà, ou non. Je dois être assez fan alors…
En lisant ce livre, j'ai pensé à Dupontel, avec Bernie, plus une évocation qu'une comparaison cependant. Personnage principal haut en couleur avec Mathilde, on est tout de suite dans l'absurde. Je me suis demandé si le but était parodique, ou satirique, quelle était l'intention. Mathilde dézingue à tout va, passant du statut de tueuse à gage à celui de tueuse à la petite semaine. Quoique, elle restera surprenante jusqu'au bout la Mathilde.
L'histoire n'est peut-être pas extraordinaire mais il y a une atmosphère, une ambiance, très cohérente tout au long du livre. le style de l'écriture est très bien maîtrisé en ce sens. Il y a de l'humour aussi, de l'humour de situation.
Je retrouve le ton de Pierre Lemaitre à travers la narration un peu extérieure. Par contre le style m'a semblé moins visuel, je n'ai pas remarqué de grandes scènes comme dans les autres romans (pourtant plusieurs scènes s'y seraient prêtées).
Une réussite que ce premier roman.
Un auteur prometteur, vous croyez ?
Convient au 8 et 39.

17. Un livre paru dans la collection "blanche" de Gallimard : La définition du bonheur de Catherine Cusset.
Récit de vies de deux femmes. C'est un roman, aux accents un peu intimistes.
On est immergé dans la vie de Clarisse et d'Eve, à tour de rôle, au travers de chapitres assez longs. Au début, j'avais du mal à passer de l'une à l'autre, tant j'étais imprégnée de la voix de celle que je quittais alors.
On suit ces deux destins sur plusieurs dizaines d'années, destins sombres et lumineux, à parts inégales pour l'une ou pour l'autre.
Famille, couple, amitié, relation à l'autre ; métier, école, argent, violence, maladie, de nombreux domaines sont évoqués.
Ce livre ne m'a pas laissé indifférente. Je ne connaissais pas l'autrice et j'ai été sensible plus à son regard et à sa sensibilité justement, qu'à sa plume qui ne démérite pas pour autant. Certaines affinités ne s'expliquent pas, des thèmes qui nous touchent davantage que d'autres peut-être.
Une belle découverte pour moi, que je prolongerai sûrement avec d'autres de ses romans.
Convient aussi au 4, au 8 et au 49.
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 9

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Ryuzaki Dim 13 Mar 2022 - 21:56
Défi 2, Un livre qui évoque la vie politique : Le savant et le politique, Max Weber

Weber a écrit:Quiconque ignore cette ivresse étrange, qui fait sourire tout observateur extérieur, cette passion, cette conviction que « des millénaires devaient s’écouler, avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence » de savoir si tu parviendras à faire cette conjecture, n’a pas la vocation de savant ; qu’il fasse quelque chose d’autre. Car, pour l’homme en tant qu’homme, rien de ce qu’il pourrait faire sans passion n’a de valeur.

Le livre est constitué de la transcription de deux conférences prononcées par Weber, l’une sur la profession et la vocation de savant et l’autre sur la profession et la vocation d’homme politique. Il s’interroge sur les responsabilités propres à chaque profession et cherche à définir et à délimiter le rôle de chacun. Il compare également les différents systèmes politiques qui existent. Même si c’est la deuxième conférence qui entre dans le cadre du défi, j’ai été beaucoup plus intéressé par la première.
Ce n’est pas abscons, mais j’ai quand même trouvé ça assez difficile à lire, entre autres parce que j’avais du mal à suivre le fil de la pensée de Weber (des sous-parties auraient été bienvenues). J’étais obligé de relire plusieurs fois une même page et ce fut assez laborieux.

Verdict : difficile
Eloah
Eloah
Expert

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Eloah Lun 14 Mar 2022 - 19:37
Avez-vous des romans avec un héros métis à conseiller ?
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par *Ombre* Lun 14 Mar 2022 - 19:48
Eloah a écrit:Avez-vous des romans avec un héros métis à conseiller ?

J'ai beaucoup aimé le Wagamese que j'ai lu pour cet item, Les étoiles s'éteignent à l'aube (métissage indien).
nicole 86
nicole 86
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par nicole 86 Lun 14 Mar 2022 - 19:58
Eloah a écrit:Avez-vous des romans avec un héros métis à conseiller ?

Il ne s'agit pas de conseil, ce sont seulement les livres que j'ai lus récemment qui conviennent pour ce défi. Le thème ne m'inspirait pas donc j'ai fait un pas de côté.

Maïmaï de Ari Shimazaki, auteure canadienne anglophone d'origine japonaise qui écrit des séries de cinq livres qui reprennent les personnages et racontent plus ou moins la même histoire en variant les narrateurs, lecture très facile (et rapide), psychologie bien vue. Ce n'est pas mon préféré mais c'est celui qui correspond au défi : Tarô est "half" dans le texte. 

Tarô, artiste sourd-muet et métis, vient de perdre subitement sa mère. Une jeune fille venue lui présenter ses condoléances suscite en lui un trouble profond, comme un amour naissant, comme un précieux souvenir.


Winter is coming de Pierre Jourde.
"Après coup, on ne peut pas s'empêcher de revenir sur les jours d'avant, comme pour prendre la mesure de son aveuglement d'alors. On se regarde ne pas savoir, on se regarde vivre alors que cela n'est pas encore arrivé, on s'étonne de ce fragile bonheur. Et ce sont tous les moments de la vie, toutes les joies et les souvenirs du passé que vient rétrospectivement infecter de son venin le jour où l'on a su. Ta photographie d'enfant joyeux est celle, à jamais, d'un enfant qui va bientôt mourir." Gabriel, dit "Gazou", était l'un des fils de Pierre Jourde. Il est mort à vingt ans de son combat perdu contre la maladie. Sa figure radieuse et pleine de joie hante le récit de la dernière année de sa vie. Un texte poignant sur le deuil et l'amour paternel.

Il se trouve que Gazou est métis mais cela n'intervient pas dans le récit. Un sujet dur, il faut le savoir.


Dernière édition par nicole 86 le Mar 15 Mar 2022 - 18:15, édité 1 fois
Eloah
Eloah
Expert

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Eloah Lun 14 Mar 2022 - 20:03
Je ne connais pas ces livres alors merci beaucoup, je note ! Very Happy
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par *Ombre* Lun 14 Mar 2022 - 20:12
Sinon, si tu ne l'as pas déjà lu, Eloah, dans les classiques, il y a La Tâche, de Ph. Roth, roman saisissant sur un Noir blanc dans l'Amérique des années 60 (oui, cette notion de Noir blanc ne laisse pas de nous étonner, mais là-bas, à cette époque, si tu avais ne serait-ce qu'une goutte de "sang noir", tu étais Noir, même si tu étais blanc, et malheur à toi si tu prétendais te faire passer pour blanc. C'est un récit très fort.
Delia
Delia
Esprit éclairé

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Delia Lun 14 Mar 2022 - 20:30
Ce ne serait ps plutôt la Tache ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Cléopatra2
Cléopatra2
Guide spirituel

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Cléopatra2 Lun 14 Mar 2022 - 20:31
Pour le défi Lire un livre d'un défi du mois, j'ai lu Le mur invisible de Marlene Hausofer. Je pense que dorénavant tout le monde connaît le pitch. J'ai bien aimé ce roman écrit à la première personne mais je n'ai pas vraiment accroché non plus. J'ai trouvé l'ensemble trop long et le passage violent invraisemblable et pas crédible, alors que le reste oui. Je reste donc sur un avis mitigé.
Je suis en train de lire un livre qui correspond tout à fait à Etrangeté, mais j'ai déjà un livre pour ce défi. Il s'agit de La fracture de Nina Allan. Un jour de juillet, Julie, 17 ans, disparaît. 15 ans plus tard, elle appelle sa soeur Selena, désormais adulte. Que s'est-il donc passé?
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par *Ombre* Lun 14 Mar 2022 - 21:01
Delia a écrit:Ce ne serait ps plutôt la Tache ?

Oui, c'est ça - même si dans le roman, le personnage s'accroche à la tâche qu'il veut accomplir, la convoquant sans cesse comme un mantra.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Lun 14 Mar 2022 - 22:01
Eloah a écrit:Avez-vous des romans avec un héros métis à conseiller ?

''Betty'' de Tiffany McDaniel !
Aphrodissia
Aphrodissia
Monarque

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Aphrodissia Mar 15 Mar 2022 - 6:58
Eloah a écrit:Avez-vous des romans avec un héros métis à conseiller ?
Il y a aussi Petit Pays de Gaël Faye, mais je suppose que tu as dû le lire. Je suis en train de le faire en ce moment, cinq ans après tout le monde. Razz

J'ai lu La tache l'an dernier: j'ai trouvé ce roman très fort.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando. (Cicéron)
Et puis les steaks ? Ça se rate toujours comme la tragédie. Mais à des degrés différents. (M. Duras)
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Mar 15 Mar 2022 - 8:14
Pour le défi 39 (Loser), j'ai lu Dernier couteau de Jean-Pierre Milovanoff, lauréat du Goncourt des Lycéens en 1997 pour Le maître des paons. Je suis tombée par hasard dessus, ne connaissant ni l'auteur ni son oeuvre.
C'est l'histoire d'Isidore, ouvrier de 51 ans, vivant à Nîmes, qui se retrouve au chômage à cause de la délocalisation de son usine. Malingre, laid et timide, Isidore rate tout dans sa vie, surtout l'amour. Plongé dans la féria, il va perdre jusqu'à sa dignité lors d'une journée de canicule, jusqu'à agresser un enfant. Sa route va ensuite croiser celle d'un grand financier, amant de sa psy, avec qui il va nouer une relation inattendue...
L'intérêt du roman réside plus dans sa construction (le roman fait un tour sur lui-même, et l'identité du narrateur est dévoilée tard) que dans le portrait de ce loser.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Mar 15 Mar 2022 - 17:32
Je suis dans La Conscience de Zeno d'Italo Svevo. Ca passe pour "best-seller", selon vous ?
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par *Ombre* Mar 15 Mar 2022 - 17:39
Je suis rarement chipoteuse avec les catégories du défi, mais Svevo me paraît un classique un peu confidentiel pour prétendre au titre de best-seller. Mais je méconnais peut-être cet auteur.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Mar 15 Mar 2022 - 17:48
Oui, c'est ce que je me disais aussi... Je vais le caser dans "Etrangeté", peut-être... Ou alors ce sera une lecture hors défi.
nicole 86
nicole 86
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par nicole 86 Mar 15 Mar 2022 - 18:07
lulucastagnette a écrit:Je suis dans La Conscience de Zeno d'Italo Svevo. Ca passe pour "best-seller", selon vous ?

Il convient pour le défi 5, peut-être un jeu de chaises musicales ? mais tu as déjà coché tellement de lignes ! Very Happy
Eloah
Eloah
Expert

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Eloah Mar 15 Mar 2022 - 20:00
Merci pour tous vos conseils de lecture ! Very Happy
avatar
meevadeborah
Niveau 8

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par meevadeborah Mar 15 Mar 2022 - 23:09
Pour le défi 18. Un livre dont le titre comporte un mot inconnu (dont vous avez dû chercher le sens) ou inventé : La bibliomule de Cordoue de Wilfried Lupano et Léonard Chemineau.
Sur la forme d’abord, c’est un très beau livre à la couverture élégante et aux pages soignées jusque sur leurs tranches colorées d’un bleu assez extraordinaire.
Lupano nous fait voyager en Espagne, dans le sud, à Cordoue donc, dans cette région si particulière où les religions se sont côtoyées à peu près cordialement pendant un certain temps. L’histoire pourtant va concerner un épisode plutôt sombre : la destruction par le feu des livres de la grande bibliothèque. Nous suivons quelques personnages bien choisis (Tarid et Lubna, sauveurs de livres) et notre héros, Marwan, qui ressemble beaucoup à un héros de Lupano, un peu loser, mâle ni tout jeune ni tout vieux, entre deux âges quoi, plutôt cynique et pas très respectueux des lois. Antihéros. Qui se révèle être au grand cœur, comme il se doit.

L’intrigue est placée dans un contexte historique réel, avec de vraies références, en particulier le fameux livre du mathématicien que veut manger la mule. Ah, oui, j’oubliais donc dans nos personnages la mule qui nous fait passer du trio au quatuor.
Wilfried Lupano à l’écriture et Léonard Chemineau aux dessins vont nous raconter en 260 pages comment notre quatuor va essayer, en l’an 976, de sauver des livres grâce à la mule, à la bibliomule donc.

Une bande dessinée ou plutôt un roman graphique (je n’ai toujours pas bien saisi la nuance) qui nous en apprend sur les esclaves et leur commerce, sur la conservation des livres et leur copie, sur l’histoire de l’Espagne, des religions et des vikings (je donne le tout un peu en vrac mais c’est ordonné dans le livre), tout cela avec beaucoup d’humour et de beauté dans les dessins.

C’est une réussite et si je ne mets pas toutes les étoiles, c’est que bizarrement j’attendais encore mieux, peut-être simplement parce que Lupano est un auteur que j’affectionne particulièrement, grâce à Ma Révérence, aux Vieux Fourneaux, au Singe de Hartlepool et surtout à Un Océan d’amour.

Alors indéniablement, je compléterai ma bédéthèque avec d’autres ouvrages que Lupano a déjà publié et pourquoi pas avec les suivants !
Convient aussi selon moi au défi 38.
Laugarithme
Laugarithme
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Laugarithme Mer 16 Mar 2022 - 11:02
Bonjour à tous.

Pour le défi 4 ( Nom et prénom de l'auteur commençant par la même lettre ) : Chavirer de Lola Lafon.
Cléo collégienne en 4° ( " 13 ans 5 mois deux jours" ) rêve de devenir danseuse. N'ayant pas l'étoffe d'une future danseuse classique  ( premier rejet) elle se retrouve dans un cours de modern Jazz. Dès la page 19 Lola Lafon met un petit caillou dans notre chaussure : "Cléo Savait des choses que les filles de treize ans ne savaient pas . Obéir sans questionner....." . Il y en aura d'autres.
Cléo est abordée par une certaine Cathy qui lui fait miroiter l'attribution d'une bourse. Une certaine fondation "Galatée"  soutient "des adolescentes qui présentaient des capacités, des projets exceptionnels" . Il faut passer des entretiens pour être sélectionnée et " faire preuve de maturité" . Cathy montre patte blanche aux parents de Cléo. Le piège se referme. Cléo sera victime d'agression sexuelle ( pour le moins ...) mais son dossier sera rejeté... Pour autant ce n'est pas terminé puisqu'elle "consent" à "recruter" des copines de son collège. Le cas de l'une d'entre elle la hantera toute sa vie.
30 ans plus tard le mouvement Me Too permet à l'affaire de ressurgir. Les langues se délient. "Comment savoir si une histoire était Me Too ? Y avait il des critères ? "
Lola évoque la vie de Cléo, sa vie rêvée de danseuse qui fait souvent penser à un cauchemar "Celles qui démaquillées semblaient malades ....". On découvre différentes Cléo suivant le regard de ceux et celles qui l'on rencontrée et l'on s'attache à tous ces personnages. Cléo finira par affronter son passé dans une dernière scène très émouvante.
Lola Lafon avait déjà abordé le thème des jeunes filles sacrifiées pour le plaisir des yeux  des adultes dans la petite communiste qui ne souriait jamais qui évoquait le destin de Nadia Comanecci gymnaste prépubère qui avait "conquis" les spectateurs aux JO de Montréal en 1976 .
Je trouve Chavirer plus abouti. L'écriture est limpide.
Je recommande cette lecture.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Jeu 17 Mar 2022 - 22:07
Pour le défi 18 (un livre dont le titre comporte un mot inconnu ou inventé), Siloques, superloques, soliloques et interloques de pataphysique d'Alfred Jarry.

Ce livre se présente comme un manuel de pataphysique (la science inventée par le père Ubu) dans lequel Jarry a rassemblé ses meilleures chroniques.
L'anthropophagie, l'appendicite, les timbres... on saute du coq à l'âne mais tout est drôle, parfois absurde...
On pense parfois à l'humour d'un Desproges au hasard d'une page.
Un ovni amusant.

Avis du public : est-ce que :
1) Les enfants sont rois marche pour best-seller ?
2) L'éventail de Lady Windermere marche pour marivaudages ? (je n'ai qu'une vague idée de l'intrigue)
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par *Ombre* Ven 18 Mar 2022 - 9:08
Il y a dans le théâtre de Wilde une forme de dérision qui l'apparente davantage, selon moi, au vaudeville qu'au marivaudage à proprement parler.

Si tu veux découvrir de très beaux textes méconnus en matière de marivaudage, je te conseille Le Pain de ménage et Le Plaisir de rompre, de Jules Renard (je cite les deux, malgré une préférence pour la première, car elles sont souvent publiées ensemble), qui sont deux petits bijoux.
Aphrodissia
Aphrodissia
Monarque

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Aphrodissia Ven 18 Mar 2022 - 9:33
lulucastagnette a écrit:Pour le défi 18 (un livre dont le titre comporte un mot inconnu ou inventé), Siloques, superloques, soliloques et interloques de pataphysique d'Alfred Jarry.

Ce livre se présente comme un manuel de pataphysique (la science inventée par le père Ubu) dans lequel Jarry a rassemblé ses meilleures chroniques.
L'anthropophagie, l'appendicite, les timbres... on saute du coq à l'âne mais tout est drôle, parfois absurde...
On pense parfois à l'humour d'un Desproges au hasard d'une page.
Un ovni amusant.

Avis du public : est-ce que :
1) Les enfants sont rois marche pour best-seller ?
2) L'éventail de Lady Windermere marche pour marivaudages ? (je n'ai qu'une vague idée de l'intrigue)
2) Avec plus de 200 000 exemplaires vendus, on peut parler de best-seller.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando. (Cicéron)
Et puis les steaks ? Ça se rate toujours comme la tragédie. Mais à des degrés différents. (M. Duras)
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Reine Margot Ven 18 Mar 2022 - 9:44
Pour le défi 1 livre avec un héros métis, je suis dans "Betty" de Tiffany Mc Daniel.
je crois qu'on l'avait conseillé plus haut, il est vraiment magnifique, l'auteure raconte l'histoire de sa mère, née d'une mère blanche et dépressive et d'un père cherokee.
On pense à "je sais pourquoi chante l'oiseau en cage" de maya Angelou, car c'est l'histoire d'une enfant qui grandit dans les années 60 dans une Amérique raciste: elle subit le racisme à l'école et les crises de sa mère, mais les histoires de son père, mélanges de légendes indiennes et d'inventions personnelles, l'aident à survivre.
C'est l'un des meilleurs que j'aie lus depuis le début, je le conseille vivement.
Il est dans la collection Gallmeister, qui confirme qu'elle renferme d'excellents bouquins ("Lonesome Dove", "my absolute darling " de Gabriel Tallent, ou "dans la forêt" de Jean Egland, sont des livres marquants).

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par lulucastagnette Ven 18 Mar 2022 - 14:22
Merci pour vos réponses !
Ombre, j'ai commandé le Renard, merci !
J'ai quasi fini ''Les enfants sont rois'' je viendrai en parler demain.
Reine, moi aussi j'ai bp aimé ''Betty'' !
Aphrodissia
Aphrodissia
Monarque

Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote! - Page 19 Empty Re: Neo défi lecture 2022 - Ici, on papote!

par Aphrodissia Ven 18 Mar 2022 - 15:34
Pour ma part, j'ai fini Petit pays de Gaël Faye que je range dans le défi 1: héros métis.
Tout le monde l'a lu, je pense, depuis le temps. Pour ma part, j'ai apprécié cette lecture où l'on ressent au fur et à mesure l'intensité et l'importance de dire la vanité, l'absurdité, la cruauté.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando. (Cicéron)
Et puis les steaks ? Ça se rate toujours comme la tragédie. Mais à des degrés différents. (M. Duras)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum