Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cath
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cath Sam 8 Jan 2022 - 17:18
@Ramanujan974 a écrit:Quelqu'un sait comment seront payés les retraités qui rempilent ?
27 euros et des poussières. De l'heure.
C'est écrit en toutes lettres dans le courrier de la rectrice, et pour répondre à ce qui est écrit plus haut, ça concerne forcément les titulaires.
agirou
agirou
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par agirou Sam 8 Jan 2022 - 17:30
@Clecle78 a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@musa a écrit:
@musa a écrit:Marie-Estelle Pech écrit dans Marianne maintenant???!! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 2314601941

Natacha Polony me déçoit beaucoup.

Idem.

Ça sent le non-renouvellement d'abonnement.

Polony est pour les écoles ouvertes depuis le début, ceci dit. Sur ce point, d'ailleurs, je pense qu'il y a un clivage (de plus) RP / province ; je conçois que pour une famille de 5 qui habite dans 60 m2, le confinement soit traumatisant, mais dans mon entourage ou chez les élèves revenus en juin 2020 (la majorité n'était d'ailleurs pas revenue), ça s'est très bien passé, aucun traumatisme, merci.

Bien sûr, le pire était pour nos citoyens les plus pauvres, parfois très nombreux dans des logements pourris, mais, eux, on n'ont pas voix au chapitre. Ceux qu'on entend râler, ce sont les cadres, les journalistes, les gens importants (eux) qui avaient du mal à bosser avec Amicie et Pacôme dans les pattes.

Les conditions sanitaires ? On s'en fout. Le marmot peut choper le Covid, la maîtresse peut aller en réa, on s'en fout, c'est toujours moins grave que le Traumatisme Psychologique horrible de premier ordre subi par un gamine qui se serait vu rester 8 ou 15 jours chez lui là maintenant tout de suite en janvier 2022.
+1000
Et ce qui est intrigant c'est que Natacha Polony a passé quelque temps devant élèves mais je ne sais pas combien de temps ni dans quel établissement qui a forcément mis en exergue l'égalité des chances entre élèves comme partout dans les établissements de  France et de Navarre? Ces personnes montrent leur vrai visage et Marianne a vendu son âme?


Dernière édition par Serge le Sam 8 Jan 2022 - 17:44, édité 1 fois (Raison : Merci d'éviter les appellations familières)
Tangleding
Tangleding
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tangleding Sam 8 Jan 2022 - 17:33
"La Polony" ?

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 2490015017
agirou
agirou
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par agirou Sam 8 Jan 2022 - 17:35
Celle qui prêche sur BFM.
agirou
agirou
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par agirou Sam 8 Jan 2022 - 17:36
Elle est agrégée de lettres et a enseigné.
Tangleding
Tangleding
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tangleding Sam 8 Jan 2022 - 17:39
Je te prie de la dénommer sans qualification sexiste. Merci.

_________________
"Never complain, just fight." Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 2490015017
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Sam 8 Jan 2022 - 17:40
Sexiste ?

Il y a une différence entre "la Polony" et "le Blanquer" ?


Dernière édition par Enaeco le Sam 8 Jan 2022 - 17:41, édité 1 fois
agirou
agirou
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par agirou Sam 8 Jan 2022 - 17:41
Loin de moi toute idée qui va dans le sens du qualificatif que tu m'accordes à son égard.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mafalda16 Sam 8 Jan 2022 - 17:41
En utilisant son point !

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
agirou
agirou
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par agirou Sam 8 Jan 2022 - 17:42
Nous sommes en train de pointer sa considération à l'endroit de notre métier et aucunement son genre.
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Sam 8 Jan 2022 - 17:45
C'est dingue cette tendance à interpréter comme sexiste tout manque de respect envers une personne, indépendamment de son sexe, dès qu'il s'agit d'une femme.

L'argument suivant étant généralement "le pire c'est que vous ne vous rendez même pas compte à quel point c'est sexiste !"
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mafalda16 Sam 8 Jan 2022 - 17:46
Sujet verrouillé encore une fois !

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Sam 8 Jan 2022 - 19:18

Merci de ne nommer les personnes évoquées que par leur nom sans déformation ni ajout, de n'user que de formules courtoises, de n'échanger que des arguments raisonnables et d'éviter les affrontements surtout hors sujet.
La modération regretterait d'avoir à fermer le sujet pour pouvoir profiter d'un week-end auquel nous avons tous droit.

_________________
Cdlt Smile
avatar
Ramanujan974
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ramanujan974 Sam 8 Jan 2022 - 20:07
@Cath a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Quelqu'un sait comment seront payés les retraités qui rempilent ?
27 euros et des poussières. De l'heure.
C'est écrit en toutes lettres dans le courrier de la rectrice, et pour répondre à ce qui est écrit plus haut, ça concerne forcément les titulaires.

Brut, je suppose. Ca me rappelle le tarif de "l'école ouverte".
C'est certain que l'agrégé HC qui faisait des HSE à plus de 60 € (nets et défiscalisés) va se ruer sur ces remplacements.
Manu7
Manu7
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Manu7 Sam 8 Jan 2022 - 20:19
@pseudo-intello a écrit:Polony est pour les écoles ouvertes depuis le début, ceci dit. Sur ce point, d'ailleurs, je pense qu'il y a un clivage (de plus) RP / province ; je conçois que pour une famille de 5 qui habite dans 60 m2, le confinement soit traumatisant, mais dans mon entourage ou chez les élèves revenus en juin 2020 (la majorité n'était d'ailleurs pas revenue), ça s'est très bien passé, aucun traumatisme, merci.

Bien sûr, le pire était pour nos citoyens les plus pauvres, parfois très nombreux dans des logements pourris, mais, eux, on n'ont pas voix au chapitre. Ceux qu'on entend râler, ce sont les cadres, les journalistes, les gens importants (eux) qui avaient du mal à bosser avec Amicie et Pacôme dans les pattes.

Les conditions sanitaires ? On s'en fout. Le marmot peut choper le Covid, la maîtresse peut aller en réa, on s'en fout, c'est toujours moins grave que le Traumatisme Psychologique horrible de premier ordre subi par un gamine qui se serait vu rester 8 ou 15 jours chez lui là maintenant tout de suite en janvier 2022.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ton hypothèse de clivage entre Paris et la Province. Pour moi, quand il y a un traumatisme lié à la fermeture des écoles, cela n'a pas de lien avec la taille des appartements car pendant les vacances ceux qui ont les plus petits appartements partent rarement en vacances et personne ne parle du traumatisme de ses familles. Non, le traumatisme c'est vraiment d'avoir loupé de nombresues semaines de cours. Et les effets sont vraiment dévastateurs, et je pense que c'est encore pire dans les zones rurales comme la mienne où de nombreux anciens élèves d'un bon niveau ont cessé leurs études supérieures et dans le meilleur des cas ont redoublé quand c'était accepté. Au lycée, les dégats sont vraiment importants, mais c'est sans doute très variable d'un lycée à l'autre, je suis particulièrement déçu du lycée de ma fille qui n'a pas du tout repris les cours à la fin 2020, sauf une heure le temps de rendre les livres, c'était vraiment humiliant. Je constate que cette génération de lycéens qui se prennent la réforme du Bac et la crise sanitaire n'ont plus vraiment envie de poursuivre les grandes études qu'ils envisageaient en 3ème. Je parle de mes anciens élèves qui avaient les félicitations en 3ème. Habituellement ce sont les mêmes qui avaient le Bac avec mention TB, et là on est loin du compte... Pendant les rencontres parents-profs comme nous sommes à la campagne je demande des nouvelles des frères et soeurs et cette année, c'était vraiment pénible d'entendre parler des consultations chez le psy, des crises d'angoisse, etc... chez des élèves qui avaient vraiment un avenir tout tracé. Et chez les enfants de mes collègues c'est aussi beaucoup plus compliqué qu'avant, alors qu'habituellement on sait que les enfants de prof passent plutôt bien le lycée, là on voit que rien n'est aussi simple. Ok, ils auront leur bac, mais beaucoup ont mal vécu cette période car ils se sont retrouvé face à eux-mêmes et beaucoup ont vu qu'ils ne savaient pas suivre à distance, qu'ils en étaient incapables et quand certains profs pensant bien faire disent que cela prépare aux années de fac, et bien cela enfoncent les élèves qui se sentent vraiment des incapables alors qu'avant ils étaient les meilleurs !!!
Comme nous sommes profs, nous essayons tant bien que mal d'aider nos enfants et leurs amis qui réclament de temps en temps des cours de maths pour remettre à niveau, c'est vraiment compliqué. Je pense par exemple à une ancienne élève que j'ai eue en 3ème qui avait 20 de moyenne sur l'année et là en Tle spé math, je vois bien qu'elle a de la peine à suivre, c'est vraiment triste. J'avais même parfois l'impression qu'elle avait baissé de niveau depuis la 3ème... Pourtant la volonté et la qualité sont toujours là, mais comment rattraper des mois sans cours en quelques heures ???

Tu as de la chance si dans ton entourage et parmi les élèves, ils ont très bien vécu l'enseignement à distance. Mais pour ma part avec le recul c'est l'inverse la grande majorité redoute le retour de l'enseignement à distance. Je ne parle pas de la joie de mars 2020 quand on a annoncé que les écoles fermaient... Bien entendu mes enfants sautaient de joie : Vive les vacances !!! Mais après 2 ans de crise et bien ils redoutent vraiment l'enseignement à distance, ou en hybride.

Parfois j'en veux beaucoup au prof de maths de ma fille qui a carrément cessé de faire cours pendant tout le confinement de mars 2020 jusqu'à la fin de l'année 2020. Mais qui suis-je ? Je peux toujours dire que j'ai fait un énorme travail, avec des visios, une chaine youtube, un programme de travail étape par étape sur Pronote, etc... Mais en vrai, j'étais parfois content d'avoir 5 élèves sur 28 en visio et à leur retour j'étais presque content de voir 3 élèves qui avaient imprimé tous mes cours tandis que certains me disaient qu'ils avaient simplement regarder mes pdf sur le smartphone de leur parent, mais qu'ils n'avaient rien compris et ne se souvenaient même pas des titres de chapitres. Franchement je pense que pour la grande majorité de mes élèves si je n'avais rien fait cela n'aurait rien changé.


Dernière édition par Manu7 le Sam 8 Jan 2022 - 20:52, édité 2 fois
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Sam 8 Jan 2022 - 20:21
@Ramanujan974 a écrit:
@Cath a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Quelqu'un sait comment seront payés les retraités qui rempilent ?
27 euros et des poussières. De l'heure.
C'est écrit en toutes lettres dans le courrier de la rectrice, et pour répondre à ce qui est écrit plus haut, ça concerne forcément les titulaires.

Brut, je suppose. Ca me rappelle le tarif de "l'école ouverte".
C'est certain que l'agrégé HC qui faisait des HSE à plus de 60 € (nets et défiscalisés) va se ruer sur ces remplacements.

Mais quel retraité intelligent a envie de passer au minimum 7 heures par jour dans un bain de Covid? L'épidémie est à un niveau très important et les retraités sont des personnes à risque (leur âge non? )
Ponocrates
Ponocrates
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ponocrates Sam 8 Jan 2022 - 20:27
@Ramanujan974 a écrit:
@Cath a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Quelqu'un sait comment seront payés les retraités qui rempilent ?
27 euros et des poussières. De l'heure.
C'est écrit en toutes lettres dans le courrier de la rectrice, et pour répondre à ce qui est écrit plus haut, ça concerne forcément les titulaires.

Brut, je suppose. Ca me rappelle le tarif de "l'école ouverte".
C'est certain que l'agrégé HC qui faisait des HSE à plus de 60 € (nets et défiscalisés) va se ruer sur ces remplacements.
Et c'est sûr qu'étant donné le tarif des cours particuliers à l'heure actuel, le retraité qui a besoin d'argent, lui va supplier pour avoir sa classe de 35 et les copies qui vont avec- sans compter les fenêtres qui n'ouvrent pas et l'edt plus ou moins agréable.
Ce sont vraiment de grands visionnaires qui nous gouvernent.

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=135595

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum