Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tivinou
Sage

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Tivinou Dim 18 Déc 2022 - 6:06
Prends soin de toi d'abord. Tu pourras toujours démissionner plus tard.
Bon courage !
Mektoub
Mektoub
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mektoub Dim 18 Déc 2022 - 9:39
Reine Margot a écrit:Je te conseille de prendre rdv auprès du médecin conseil du rectorat et/ou du conseiller mobilité carrière de ton département.
Tu as droit à un an de congé ordinaire, puis 3 ans de congé longue maladie, puis 5 ans de congé longue durée (soumis à expertise médicale).
Beaucoup de gens passent des concours ou se reconvertissent pendant cette période.

Prends soin de toi Colinvian
Petite précision : en cas de maladie, tu as droit à un an congé maladie ordinaire puis de façon RÉTROACTIVE, après expertise médicale et avis comité medical :
- congé longue  maladie : 3 ans traitement quasi complet (inclus la durée du congé ordinaire donc)
OU
- congé longue durée SI ta pathologie fait partie des 5 maladies (cancer, tuberculose, …) : 3 ans traitement complet + 2 ans demi traitement. C’est également rétroactif. Donc c’est 5 ans maxi à partir de ton premier arrêt maladie dû à ladite pathologie.

Ce n’est pas cumulatif 1 an + 3 ans + 5 ans.


Dernière édition par Mektoub le Dim 18 Déc 2022 - 20:31, édité 2 fois
Gagaphone
Gagaphone
Je viens de m'inscrire !

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Gagaphone Dim 18 Déc 2022 - 18:20
Bon courage en tout cas
Parisienne84
Parisienne84
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Parisienne84 Dim 18 Déc 2022 - 20:17
Bonsoir,
Bon courage dans tes démarches.

Garde en tête que l'administration fût elle la partie service médical n'est pas toujours bienveillante et aidante. Et que son but est de préserver le service...
Quant aux conseillers mobilité certains sont vraiment déconnectés du monde extérieur à l'EN !
J'espère que tu trouveras des interlocuteurs à la hauteur de tes questions.
EnglishTeacher82
EnglishTeacher82
Je viens de m'inscrire !

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par EnglishTeacher82 Lun 19 Déc 2022 - 12:32
Bon j'arrive un peu tard sur ce sujet, je ne sais donc pas l'évolution de la situation.

Il est certain que l'année de stage n'est pas la plus facile, la mienne a été assez terrible et j'avais hâte que ça se termine. J'ai été stagiaire dans le lycée dans lequel j'étais contractuelle depuis deux ans. L'année de stage a remis en question toute ma façon de faire mes cours, ma tutrice ne fonctionnait pas du tout de la même façon que moi, et ne comprenait rien à mes cours... D'ailleurs elle a elle-même très mal vécu cette année, et nos échanges se résument à bonjour/au revoir.

Je n'ai d'ailleurs pas compté les fois où j'ai pleuré pendant cette année de stage. Mais je suis allée jusqu'au bout, en m'accrochant à la chouette relation que j'avais avec mes élèves. Mais c'est très lourd, entre le mémoire et les cours à l'INSPE, les cours à préparer, les évaluations, et le fait que j'étais PP en plus...

Comme dit tout au long de ce fil de discussion, tu dois penser à toi, aller mieux et savoir où tu en es. Fais prolonger ton arrêt si ton médecin est ok, et prends soin de toi parce que ça personne ne peut le faire à ta place.

Ensuite pour le fait d'être remplacé ou non, ça n'est pas ton souci j'ai envie de te dire. J'ai été opérée du genou pendant les vacances de la Toussaint et j'ai été seulement remplacer sur un de mes niveaux. Mes autres élèves n'ont pas eu cours, mais je leur avais donné beaucoup de choses à faire avant de partir, que nous corrigerons à mon retour en janvier.

Je te souhaite du courage, avec une bonne prise en charge je suis sûre que tu peux te sentir mieux.
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Mer 4 Jan 2023 - 19:23
Bonsoir à tous,

Merci pour vos messages !

Je ne suis pas sûr de comprendre cette histoire de congé maladie d'une année. Cela signifie-t-il que l'on a droit à 1 an maximum de congé maladie durant toute sa carrière, sauf pathologies très particulières ?

Je dois reprendre demain. Je n'ai aucune avance sur mes cours, donc ce ne devrait pas être plus facile qu'avant, mais au moins j'ai passé d'assez bonnes vacances, et j'ai un traitement qui, je pense, m'aide à aller un peu mieux. L'envie de poursuivre dans ce métier demeure cependant inexistante, même si j'arrive au moins à ne pas trop y penser quand je n'y suis pas/ne travaille pas. Je n'ai toujours pas de projet professionnel sérieux alternatif.

À bientôt,
Colinvian
Mathador
Mathador
Monarque

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Mer 4 Jan 2023 - 20:34
Colinvian a écrit:Je ne suis pas sûr de comprendre cette histoire de congé maladie d'une année. Cela signifie-t-il que l'on a droit à 1 an maximum de congé maladie durant toute sa carrière, sauf pathologies très particulières ?
Non, je crois que cela veut seulement dire que ton CMO ne peut pas faire plus d'un an à la suite. La formulation de l'art. L822-2 CGFP (qui énonce cette durée) est différente de celle de l'art. L822-7 (qui plafonne les CLM).
Sachant qu'il s'agit de la durée pendant laquelle tu restes en position d'activité: elle peut se prolonger par une disponibilité d'office (ou d'un CST si tu es stagiaire) pendant laquelle tu peux percevoir, le cas échéant, les indemnités de la Sécu selon les règles du régime général (lien: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1690 ).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Pequod
Pequod
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Pequod Dim 22 Jan 2023 - 22:42
Salut, je profite du topic pour poser une question plus ou moins en rapport avec le titre.

C'est ma deuxième année de stage et plus j'avance dans l'année, moins je me sens motivé. Je n'ai clairement plus envie d'être enseignant. J'aimerais quand même bien finir l'année si possible mais j'ai très peu envie de m'investir en dehors de mes heures de cours.

Bref la question : Est-ce que je risque d'être licencié en cours d'année si je refuse tous les "à côté" du boulot. C'est-à-dire, tout ce qui est conseil de classe, remise des bulletins, visites de l'inspé, cours de l'inspé, etc. ?

Merci d'avance.
Une passante
Une passante
Expert spécialisé

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Une passante Dim 22 Jan 2023 - 23:54
Pequod a écrit:Salut, je profite du topic pour poser une question plus ou moins en rapport avec le titre.

C'est ma deuxième année de stage et plus j'avance dans l'année, moins je me sens motivé. Je n'ai clairement plus envie d'être enseignant. J'aimerais quand même bien finir l'année si possible mais j'ai très peu envie de m'investir en dehors de mes heures de cours.

Bref la question : Est-ce que je risque d'être licencié en cours d'année si je refuse tous les "à côté" du boulot. C'est-à-dire, tout ce qui est conseil de classe, remise des bulletins, visites de l'inspé, cours de l'inspé, etc. ?

Merci d'avance.

Ton travail ne consistant pas qu'à faire cours, on peut sérieusement (et légitimement) te le reprocher. Pourquoi continuerait-on à te rémunérer si tu ne fais que la moitié du travail ?
Je n'ai jamais entendu parler de ce cas de figure, mais un licenciement me paraîtrait totalement légitime (et franchement, c'est très insouciant pour tes élèves).
Mathador
Mathador
Monarque

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Lun 23 Jan 2023 - 1:39
Pequod a écrit:Bref la question : Est-ce que je risque d'être licencié en cours d'année si je refuse tous les "à côté" du boulot. C'est-à-dire, tout ce qui est conseil de classe, remise des bulletins, visites de l'inspé, cours de l'inspé, etc. ?
En théorie oui.
En pratique, les Inspé ne font pas forcément remonter les absences (mais je ne sais pas ce qu'il en est dans ton académie).
Je te conseille de faire un effort au moins sur les conseils de classe et les bulletins: ce serait embêtant, pour le coup, que tu en fasses moins qu'un titulaire à temps partiel qui aurait ton EDT.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Jenny
Jenny
Médiateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Jenny Lun 23 Jan 2023 - 5:45
Une passante a écrit:
Pequod a écrit:Salut, je profite du topic pour poser une question plus ou moins en rapport avec le titre.

C'est ma deuxième année de stage et plus j'avance dans l'année, moins je me sens motivé. Je n'ai clairement plus envie d'être enseignant. J'aimerais quand même bien finir l'année si possible mais j'ai très peu envie de m'investir en dehors de mes heures de cours.

Bref la question : Est-ce que je risque d'être licencié en cours d'année si je refuse tous les "à côté" du boulot. C'est-à-dire, tout ce qui est conseil de classe, remise des bulletins, visites de l'inspé, cours de l'inspé, etc. ?

Merci d'avance.

Ton travail ne consistant pas qu'à faire cours, on peut sérieusement (et légitimement) te le reprocher. Pourquoi continuerait-on à te rémunérer si tu ne fais que la moitié du travail ?
Je n'ai jamais entendu parler de ce cas de figure, mais un licenciement me paraîtrait totalement légitime (et franchement, c'est très insouciant pour tes élèves).

+1. Tu es payé à temps plein pour 9h de cours, ton travail ne comprend donc pas que les cours.
Bon courage toutefois pour le reste de l'année.
Prezbo
Prezbo
Grand sage

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Prezbo Lun 23 Jan 2023 - 8:58
Pequod a écrit:Salut, je profite du topic pour poser une question plus ou moins en rapport avec le titre.

C'est ma deuxième année de stage et plus j'avance dans l'année, moins je me sens motivé. Je n'ai clairement plus envie d'être enseignant. J'aimerais quand même bien finir l'année si possible mais j'ai très peu envie de m'investir en dehors de mes heures de cours.

Bref la question : Est-ce que je risque d'être licencié en cours d'année si je refuse tous les "à côté" du boulot. C'est-à-dire, tout ce qui est conseil de classe, remise des bulletins, visites de l'inspé, cours de l'inspé, etc. ?

Merci d'avance.

Les conseils de classe et la communication avec les parents font parties de tes obligations d'enseignant, en tant que stagiaire tu as une obligation d'assiduité à l'INSPE, et je doute que tu puisse refuser sans conséquence une visite d'un formateur. Maintenant, il me semble peu probable que l'on déclenche une procédure disciplinaire en cours d'année contre un stagiaire pour cela : le plus évident est que tu risque le licenciement en fin d'année.

Tout ceci étant dit, à part si ces obligations te sont vraiment devenues insupportables psychologiquement, je doute que tu aies intérêt à ne plus les respecter à ce moment de l'année et à te lancer dans un conflit avec l'INSPE, l'IPR et/ou ton CDE qui te prendra de toute façon de l'énergie. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais il me semblerait plus malin de se mettre en service minimal et de donner le change en respectant tes obligations formelles jusqu'à la fin de l'année avant de faire le point, plutôt que d'aller vers un conflit ou tu n'as rien à gagner.

Et si tu vraiment tu ne respectes pas toutes tes obligations, fait en priorité les conseils et réunions où ton absence sera immédiatement visible par les parents et le CDE et aura une conséquence sur ton travail en classe.
Mathador
Mathador
Monarque

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Lun 23 Jan 2023 - 10:31
Prezbo a écrit:Tout ceci étant dit, à part si ces obligations te sont vraiment devenues insupportables psychologiquement, je doute que tu aies intérêt à ne plus les respecter à ce moment de l'année et à te lancer dans un conflit avec l'INSPE, l'IPR et/ou ton CDE qui te prendra de toute façon de l'énergie. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais il me semblerait plus malin de se mettre en service minimal et de donner le change en respectant tes obligations formelles jusqu'à la fin de l'année avant de faire le point, plutôt que d'aller vers un conflit ou tu n'as rien à gagner.
Si le CDE est au courant du non-projet de notre collègue je doute qu'il aille lui chercher des noises tant que le service au collège (cours + CC + contact avec les familles) est assuré.
Quant au reste de la « hiérarchie »… elle n'est pas sur place et son pouvoir de nuisance repose principalement dans le pourrissement du dossier de titularisation.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Baldred
Baldred
Neoprof expérimenté

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Baldred Lun 23 Jan 2023 - 10:58
La situation administrative est une chose, la situation psychologique une autre. Un collège est un petit monde où il difficile de faire semblant quand on débute. Tu risques d'accroître ta charge mentale plutôt que de l'alléger. Si tu es décidé à démissionner, la question serait plutôt de voir comment tenir jusqu'au terme fixé, même si ça passe par l'arrêt maladie, ou un soutien psychologique pour aider à la transition vers autre chose.
Bon courage
Pequod
Pequod
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Pequod Lun 23 Jan 2023 - 12:50
Merci pour vos conseils.

Je vais faire mes conseils de classe puisque ça fait partie de mon service. Je vais essayer de tenir le plus longtemps possible et si je vois que mon état psychologie empire, je me ferai arrêter.


Dernière édition par Pequod le Lun 23 Jan 2023 - 14:46, édité 1 fois
Baldred
Baldred
Neoprof expérimenté

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Baldred Lun 23 Jan 2023 - 14:13
Pequod a écrit:Merci pour vos conseils.

Je vais faire mes conseils puisque ça fait partie de mon service. Je vais essayer de tenir le plus longtemps possible et si je vois que mon état psychologie empire, je me ferai arrêter.

J'inversais les choses, même si ce n'est pas une décision facile : il vaut mieux d'abord prendre soin de ton état psychologique plutôt que d'attendre de craquer. Dans tous les cas, tu vis une période difficile qui justifierait un accompagnement, tu ne sauras ni le seul ni le dernier à avoir souffert de l'année de stage, cela n'empêche pas de prendre soin de toi.
Pequod
Pequod
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Pequod Lun 23 Jan 2023 - 14:55
Pour l'arrêt maladie j'essaye au maximum d'éviter parce que je ne voudrais pas finir avec un stage prolongé (même si j'ai de la marge, pour l'instant je n'ai eu qu'un jour d'arrêt depuis la rentrée). Merci pour le soutien moral en tout cas.
avatar
Ianna
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Ianna Lun 23 Jan 2023 - 16:31
Pequod a écrit:Pour l'arrêt maladie j'essaye au maximum d'éviter parce que je ne voudrais pas finir avec un stage prolongé (même si j'ai de la marge, pour l'instant je n'ai eu qu'un jour d'arrêt depuis la rentrée). Merci pour le soutien moral en tout cas.
Je te souhaite bon courage. Mais pourquoi veux-tu absolument finir cette année ?
Pequod
Pequod
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Pequod Lun 23 Jan 2023 - 16:57
En partie pour la paye pour être honnête. Mais aussi parce que je suis une tête de mule et que j'aime finir ce que j'ai commencé.
En plus de ça il se trouve que j'aime quand même enseigner, mais pas dans les conditions offertes par l'éducation nationale. Idéalement j'aimerais travailler avec des adultes qui viennent parce qu'ils ont envie. Si je veux partir c'est avant tout parce que j'en ai assez de jouer au flic/juge/papa/éducateur au lieu de me concentrer sur ma matière.
Prezbo
Prezbo
Grand sage

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Prezbo Lun 23 Jan 2023 - 17:44
Il me semble que la non titularisation ouvre droit au chômage (ce qui est utile dans le cadre d'une reconversion) et pas la démission. Par ailleurs, je comprends l'argument qui consiste à préférer pour son égo aller jusqu'au bout et partir (ou saborder l'entretien de validation) volontairement que craquer en cours d'année.
Mathador
Mathador
Monarque

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Lun 23 Jan 2023 - 18:34
Je confirme: si les règles n'ont pas changé sur ce point il y a 2 ans de chômdu en jeu.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Pequod
Pequod
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Pequod Lun 23 Jan 2023 - 18:43
Exact. Ce serait confortable pendant une formation.
avatar
Ianna
Niveau 5

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 6 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Ianna Lun 23 Jan 2023 - 18:54
Ah, d'accord. Alors, il faudrait jouer la prolongation de stage, ce qui serait légitime si le médecin estime que tu dois être en arrêt maladie.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum