Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Médée
Neoprof expérimenté

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Médée Mer 7 Sep - 10:21
Super Colinvian !
Lisak40
Lisak40
Fidèle du forum

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Lisak40 Mer 7 Sep - 10:26
Contente pour toi que cette rentrée se passe finalement bien. Bon courage pour la suite de l'année en tous les cas et n'oublie pas de te reposer, de prendre du temps pour toi, tes loisirs, ta familles, tes amis, ton/ta conjoint(e) s'il y en a, de bien manger, etc. Ca compte autant pour la réussite (et pour la suite de ta carrière) que le travail et la rigueur !
Oxford
Oxford
Neoprof expérimenté

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Oxford Mer 7 Sep - 10:58
Contente de ce retour positif,  Colinvian, poursuis sur cette lancée !
C'est normal de tâtonner au début, courage !

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Mer 21 Sep - 10:29
Bonjour à toutes et tous,

Finalement, les choses se complexifient, et je doute d'aller bien loin. J'en suis déjà à ma deuxième journée de manquée (aujourd'hui c'est la fac, l'autre fois c'était le collège), qui fait suite à une journée et à une nuit passées paralysé par l'anxiété et des idées suicidaires. Je ne suis pas certain du tout d'aller travailler demain et après demain, puisque je n'ai rien de prêt, et puisque je n'arrive pas à m'y remettre. Je me sens en fait très détaché, je n'arrive pas du tout à m'impliquer, j'ai l'impression d'être sollicité de toutes parts, d'avoir 40 choses à penser, et je n'y arrive pas, je fuis. Et ça va pas aller en s'arrangeant, les parents, les élèves, ma tutrice, vont de plus en plus attendre quelque chose que je ne me sens pas être en mesure de fournir.

Mais nous ne sommes pas sur un forum de psychologie, et voici plus précisément mes questions, auxquels certains d'entre vous, plus expérimentés, auront peut-être des réponses :
- Je ne me sens pas capable de continuer correctement dans un futur proche. Et en même temps je culpabilise beaucoup de laisser ces élèves sans cours de français, ou sans cours de français de qualité, ce qui me semble être vraiment problématique. Je suis dans un collège où, parait-il, les remplacements sont difficiles, comment maximiser les chances d'être remplacé ? Devrais-je démissionner ? Peut-on vraiment remplacé quand on est arrêté ?
- À qui puis-je selon vous parler de ma souffrance, au moins dans ce qu'elle implique la vie professionnelle ? J'ai l'impression que parler à ma tutrice (qui sent bien, je crois, mon manque d'implication) ou à des formateurs de l'Inspe me mettrait seulement en difficulté supplémentaire.

Merci, je prends tous les conseils et toutes les remarques qui permettraient d'avancer ou de faire au mieux dans une situation difficile !
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 9

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mélusine2 Mer 21 Sep - 10:35
Colinvian, je pense que c'est à ton médecin qu'il faut aller parler, et tout de suite. Là, c'est de toi qu'il faut t'occuper : non, ne démissionne pas pour accélérer ton remplacement ! Accepte un arrêt et ne t'occupe pas de son remplacement, ce n'est pas ton problème. Soigne-toi.
avatar
Soch
Niveau 4

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Soch Mer 21 Sep - 11:03
Bonjour Colivian,
La priorité, c'est de t'occuper de toi.
Si tu n'oses pas / ne peux pas en parler à ton médecin traitant, tu peux aller aux urgences les plus proches afin d'exposer ta forte anxiété et tes idées noires. Ils sont là aussi pour prendre en charge la souffrance psychologique et t'orienter rapidement. N'hésite pas.
Jenny
Jenny
Médiateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Jenny Mer 21 Sep - 11:06
+1. Il faut vraiment que tu consultes. Le remplacement n'est pas ton problème.
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Oudemia Mer 21 Sep - 11:08
Il faut voir un médecin, et vite ; il y aura un arrêt, et c'est à l'EN de gérer ensuite. Tu as droit à trois mois de sécurité à plein traitement.

Ne pas avoir peur du psychiatre : j'y ai eu recours moi-même avec deux classes très difficiles, les pires de ma carrière rassemblées sur une année de cauchemar.
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Mer 21 Sep - 11:23
Merci pour vos réponses. J'ai déjà vu mon médecin pour mon premier arrêt, je retourne le voir tout à l'heure.


Oudemia a écrit:Il faut voir un médecin, et vite ; il y aura un arrêt, et c'est à l'EN de gérer ensuite. Tu as droit à trois mois de sécurité à plein traitement.

Ne pas avoir peur du psychiatre : j'y ai eu recours moi-même avec deux classes très difficiles, les pires de ma carrière rassemblées sur une année de cauchemar.

Les psychiatres coutent extrêmement chers de ce que je vois, et il me semble que c'est mal remboursé. Je vais redemander des précisions à mon médecin.
Je n'ai pas peur du psychiatre ni de parler de mes problèmes, je suis juste découragé. Mais merci, tu as raison, il est toujours nécessaire de dédramatiser l'aide en matière de santé mentale.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Sphinx Mer 21 Sep - 11:24
1) Ton médecin
2) Il existe des services psy au rectorat pour tout ce qui est souffrance au travail, je ne sais pas dans quelle académie tu es mais dans la mienne (Versailles) il était facile et rapide d'avoir un rendez-vous (numéro de téléphone sur l'annuaire en ligne du rectorat, passe par Google pour trouver).

N'hésite pas à contacter les deux : le médecin dans l'urgence et le psy du rectorat pour avoir une ligne de conduite face au travail (mais aussi pour avoir une vraie consultation).

Ne reste pas tout seul, les pensées suicidaires sont un vrai signal d'urgence.

(J'ajoute que le français est une matière où il est comparativement moins difficile de trouver des remplaçants, donc vraiment, ne te soucie pas de ça, ce n'est pas à toi de porter ça sur tes épaules.)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Livre11
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Mer 21 Sep - 11:45
Sphinx a écrit:1) Ton médecin
2) Il existe des services psy au rectorat pour tout ce qui est souffrance au travail, je ne sais pas dans quelle académie tu es mais dans la mienne (Versailles) il était facile et rapide d'avoir un rendez-vous (numéro de téléphone sur l'annuaire en ligne du rectorat, passe par Google pour trouver).

N'hésite pas à contacter les deux : le médecin dans l'urgence et le psy du rectorat pour avoir une ligne de conduite face au travail (mais aussi pour avoir une vraie consultation).

Ne reste pas tout seul, les pensées suicidaires sont un vrai signal d'urgence.

(J'ajoute que le français est une matière où il est comparativement moins difficile de trouver des remplaçants, donc vraiment, ne te soucie pas de ça, ce n'est pas à toi de porter ça sur tes épaules.)

Mille fois merci, je viens de regarder ça, et c'est vrai que c'était facile, contrairement à d'habitude. J'ai normalement un rdv la semaine prochaine, ça peut être un début !
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 9

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mélusine2 Mer 21 Sep - 11:59
Colinvian a écrit:Merci pour vos réponses. J'ai déjà vu mon médecin pour mon premier arrêt, je retourne le voir tout à l'heure.


Oudemia a écrit:Il faut voir un médecin, et vite ; il y aura un arrêt, et c'est à l'EN de gérer ensuite. Tu as droit à trois mois de sécurité à plein traitement.

Ne pas avoir peur du psychiatre : j'y ai eu recours moi-même avec deux classes très difficiles, les pires de ma carrière rassemblées sur une année de cauchemar.

Les psychiatres coutent extrêmement chers de ce que je vois, et il me semble que c'est mal remboursé. Je vais redemander des précisions à mon médecin.
Je n'ai pas peur du psychiatre ni de parler de mes problèmes, je suis juste découragé. Mais merci, tu as raison, il est toujours nécessaire de dédramatiser l'aide en matière de santé mentale.

Très bien.
Les consultations psychiatriques sont remboursées comme celles de tous les médecins, sauf dépassement d'honoraires délirant : ce sont les psychologues qui, à ma connaissance, ne le sont pas. Parles-en à ton médecin tout à l'heure.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Sphinx Mer 21 Sep - 14:09
Bon courage Smile

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Livre11
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par mafalda16 Mer 21 Sep - 20:12
Fil nettoyé et rouvert.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
Mathador
Mathador
Grand Maître

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Ven 23 Sep - 20:02
Colinvian a écrit:Bonjour à toutes et tous,

Finalement, les choses se complexifient, et je doute d'aller bien loin. J'en suis déjà à ma deuxième journée de manquée (aujourd'hui c'est la fac, l'autre fois c'était le collège), qui fait suite à une journée et à une nuit passées paralysé par l'anxiété et des idées suicidaires. Je ne suis pas certain du tout d'aller travailler demain et après demain, puisque je n'ai rien de prêt, et puisque je n'arrive pas à m'y remettre. Je me sens en fait très détaché, je n'arrive pas du tout à m'impliquer, j'ai l'impression d'être sollicité de toutes parts, d'avoir 40 choses à penser, et je n'y arrive pas, je fuis. Et ça va pas aller en s'arrangeant, les parents, les élèves, ma tutrice, vont de plus en plus attendre quelque chose que je ne me sens pas être en mesure de fournir.
Et ton employeur en porte la responsabilité en t'attribuant des responsabilités excessives dès ta nomination, conjointement à un encadrement défectueux.
Un peu de lecture sur le site de l'INRS:
https://www.inrs.fr/risques/stress/ce-qu-il-faut-retenir.html
INRS a écrit:La surcharge de travail, des objectifs insuffisamment définis, des relations difficiles avec la hiérarchie ou les collègues, un manque d’autonomie peuvent être en cause.
INRS a écrit:L'employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés au travail. Pour remplir cette obligation, il doit privilégier les actions de prévention collective. Celles-ci permettent en effet d’agir sur les causes du stress plutôt que sur ses symptômes.
https://www.inrs.fr/risques/epuisement-burnout/ce-qu-il-faut-retenir.html
INRS a écrit:L’épuisement professionnel étant une conséquence du stress au travail, on retrouve parmi les causes du burnout des facteurs de stress. Différentes études ont spécifiquement permis de souligner le rôle des facteurs suivants :

   Surcharge de travail, pression temporelle,
   Faible contrôle sur son travail,
   Faibles récompenses,
   Manque d’équité,
   Conflits de valeur, demandes contradictoires,
   Manque de clarté dans les objectifs, les moyens.
   

L’effet de ces facteurs de risque peut se combiner, pour certaines professions de relations d’aide (infirmières, médecins, travailleurs sociaux, enseignants,…), à la charge émotionnelle inhérente à ces professions.
(je crois bien qu'à l'EN on a souvent les 6 facteurs de risque à la fois…)

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Dim 2 Oct - 22:12
Bonsoir à tous,

Je me permets de poser une question sur ce fil que j'ai crée, d'autant que ma question est liée. Si l'on démissionne de l'Education Nationale en tant que stagiaire et en cours d'année, peut-on être radié à vie ?
J'ai cru comprendre cela sur d'autres topics.

Merci à vous
Mathador
Mathador
Grand Maître

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Mathador Dim 2 Oct - 22:16
Je ne pense pas: la révocation est une mesure disciplinaire, séparée de l'acceptation de la démission ou du licenciement pour abandon de poste.
En tout cas, quand on est licencié à l'issue du stage je suis certain que ce n'est pas le cas.


Dernière édition par Mathador le Dim 2 Oct - 22:17, édité 1 fois

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Jenny
Jenny
Médiateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Jenny Dim 2 Oct - 22:17
Non.
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Dim 2 Oct - 22:19
Merci pour vos réponses. Je demande car je sais que je serai en arrêt maladie cette semaine et prépare ma sortie.
Jenny
Jenny
Médiateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Jenny Dim 2 Oct - 22:23
Tu ne peux pas avoir une prolongation ?
Tu sais ce que tu vas faire ?
Colinvian
Colinvian
Niveau 1

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Colinvian Dim 2 Oct - 22:35
Jenny a écrit:Tu ne peux pas avoir une prolongation ?
Tu sais ce que tu vas faire ?

Je ne sais pas... Et je ne sais pas !

Je vois une psychiatre mardi, pour l'instant je ne suis pas arrêté. Demain j'étais convaincu d'y aller mais je n'ai pas réussi à faire quoi que ce soit ce week-end, sans cesser d'y penser pour autant, donc je ne sais pas encore si j'y vais sans préparation ou si je n'y vais pas.

Je suis convaincu de toute façon que ça ne peut pas continuer comme ça à moyen terme, à bâcler des préparations en panique et en sueur dans le RER parce que je me dis que je n'ai pas le choix - et j'y arrive de moins en moins d'ailleurs. Ce n'est certainement pas un métier que l'on peut faire quand on a l'esprit constamment sur d'autres choses et/ou qu'on est dans une tristesse permanente.
Jenny
Jenny
Médiateur

Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire en souffrance, et ça n'a pas encore commencé

par Jenny Dim 2 Oct - 22:48
Bon courage en tout cas. Un arrêt pourrait te laisser du temps pour réfléchir. Wink
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum