Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 18:31
“Est-ce que vous condamnez ces propos sur le fond ? Ce n'est pas la question.”
Il est clair que c'est aussi fulminant qu'une bulle papale d'excommunication et aussi clair que mon café du matin — à la différence que c'est imbuvable…
Ganbatte
Ganbatte
Niveau 9

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Ganbatte Dim 21 Jan - 18:33
DesolationRow a écrit:
Ganbatte a écrit:
Laotzi a écrit:Le directeur de Stanislas n'est même pas capable de condamner clairement l'affirmation selon laquelle l'homosexualité est une maladie : https://x.com/paul_denton/status/1749061832239620582?s=20

C'est exactement un propos séparatiste, où la loi religieuse (enfin, l'idée qu'il s'en fait...) est au dessus de la loi de la République.

Mais il dit bien « ces propos ne sont pas acceptables ».

La suite du dialogue est éloquente :
"donc ils ne sont pas fidèles à vos valeurs ?
- ils ne sont pas fidèles à l'obligation légale, d'ailleurs surtout.
- vous les partagez sur le fond ?
- sur le fond c'est pas la question (...) j'ai une double légitimité dont il faut que je rende compte."

C'est admis, il y a une tension entre les valeurs prônées par son établissement, et celles de la République, et il décide de ne pas se positionner du côté de ces dernières quand il doit choisir. Les implications sont très claires.
Laotzi
Laotzi
Esprit éclairé

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Laotzi Dim 21 Jan - 18:34
DesolationRow a écrit:
Ganbatte a écrit:
Laotzi a écrit:Le directeur de Stanislas n'est même pas capable de condamner clairement l'affirmation selon laquelle l'homosexualité est une maladie : https://x.com/paul_denton/status/1749061832239620582?s=20

C'est exactement un propos séparatiste, où la loi religieuse (enfin, l'idée qu'il s'en fait...) est au dessus de la loi de la République.

Mais il dit bien « ces propos ne sont pas acceptables ».

Non il dit "C'est pourquoi ces propos ne sont pas acceptables" en réponse à l'idée que ces propos forment un délit aux yeux de la loi. Le journaliste le relance donc pour être précis : "donc, ils ne sont pas fidèles à vos valeurs ?" et il répond : "ils ne sont pas fidèles à l'obligation légale surtout", ce qui confirme bien que l'acceptation est en droit, pas en valeur morale. Le journaliste le relance encore : "vous les partagez sur le fond ?" "Le fond n'est pas la question"
Ben si en fait, c'est toute la question.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 18:36
Superbe moment de casuistique ! Je m'en vais relire Pascal (dans la nouvelle édition du quatrième centenaire que je viens de m'offrir)…

_________________
Si tu vales valeo. Wink
avatar
Bardamu
Niveau 5

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Bardamu Dim 21 Jan - 18:44
Jenny a écrit:
Laotzi a écrit:Le directeur de Stanislas n'est même pas capable de condamner clairement l'affirmation selon laquelle l'homosexualité est une maladie : https://x.com/paul_denton/status/1749061832239620582?s=20

Comme quoi, le ménage n'a pas été fait, à commencer par la tête. Razz

A l'écouter, on comprendrait presque qu'un établissement catholique n'est pas conciliable avec les valeurs de la République. Il a l'air aussi doué que notre ministre.
Vincent Peillon évoque l'analyse historique d'Edgar Quinet (à partir de 2'15):
Aperçu par hasard
Aperçu par hasard
Habitué du forum

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Aperçu par hasard Dim 21 Jan - 18:47
epekeina.tes.ousias a écrit:“Est-ce que vous condamnez ces propos sur le fond ? Ce n'est pas la question.”
Il est clair que c'est aussi fulminant qu'une bulle papale d'excommunication et aussi clair que mon café du matin — à la différence que c'est imbuvable…

Je refuse de croire que le directeur de Stanislas, un établissement réputé accueillant des enfants de ministres, puisse être aussi mauvais en interview, et y louvoyer avec si peu d'éclat. Ce monsieur est probablement un acteur qui aura été embauché par des perfides pour discréditer cette noble institution.
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par DesolationRow Dim 21 Jan - 18:48
Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.
Ganbatte
Ganbatte
Niveau 9

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Ganbatte Dim 21 Jan - 18:53
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Il ne manquerait plus qu'il dise que la loi est une suggestion polie !
Ce qu'il aurait dû clairement énoncer, pour ne pas recevoir cette accusation, c'est "la loi de la République est supérieure." C'est ce qu'on exige des musulmans sans quoi le mot "séparatisme" est aussitôt prononcé.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 18:54
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Allons allons… Il tergiverse pour ne pas dire que c'est condamnable en prétendant qu'il suffit de dire, du bout des lèvres, que ce n'est pas acceptable du point de vue des lois. Que cela se soit passé dans son établissement, qu'il y ait dans son entourage des gens capables de proférer ce genre de propos, que ce soit récent, là-dessus : silence radio. Il ne faut surtout pas effaroucher la clientèle.
S'il ne s'était pas fait prendre la main dans le sac et si le rapport des IG n'avait pas été publié, je ne doute pas un instant que la prétendue inacceptabilité du point de vue des lois ne lui serait jamais venue à l'esprit.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Hocam
Hocam
Sage

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Hocam Dim 21 Jan - 18:58
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.
Il n'est en phase ni avec l'église catholique, ni avec la République. Il n'assume rien jusqu'au bout, en fait, ni dans un sens ni dans l'autre. Il arrive un moment où il faut peut-être arrêter de jouer les avocats du diable, et renoncer au plaisir d'aller contre « la meute » juste pour aller contre « la meute »...

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
Ganbatte
Ganbatte
Niveau 9

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Ganbatte Dim 21 Jan - 18:58
epekeina.tes.ousias a écrit:
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Allons allons… Il tergiverse pour ne pas dire que c'est condamnable en prétendant qu'il suffit de dire, du bout des lèvres, que ce n'est pas acceptable du point de vue des lois. Que cela se soit passé dans son établissement, qu'il y ait dans son entourage des gens capables de proférer ce genre de propos, que ce soit récent, là-dessus : silence radio. Il ne faut surtout pas effaroucher la clientèle.
S'il ne s'était pas fait prendre la main dans le sac et si le rapport des IG n'avait pas été publié, je ne doute pas un instant que la prétendue inacceptabilité du point de vue des lois ne lui serait jamais venue à l'esprit.

Dire qu'il n'en a pas une idée très claire est encore lui prêter beaucoup de candeur... S'il tergiverse ainsi c'est parce qu'il sait très bien qu'il ne peut pas dire ouvertement "et nous continuerons à faire comme nous l'entendons, car les enfants que nous accueillons, ce sont ceux des puissants, et vos petites lois ne les concernent pas," bien qu'il le pense très fort. Et que c'est probablement vrai, rapport de l'IGEN ou pas.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 19:01
C'est exactement ce que j'en pense : il est de mauvaise foi, et d'une mauvaise foi évidente.
Je connais un ou deux catholiques qui ont honte de ce que puisse exister ce genre de personnage.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Baldred
Baldred
Expert spécialisé

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Baldred Dim 21 Jan - 19:08
Il n'est pas de mauvaise foi, il est en mission pour le Seigneur. Tous les coups sont permis, la Mission autorise toutes les contorsions intellectuelles et disculpe leur auteur.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 19:12
Baldred a écrit:Il n'est pas de mauvaise foi, il est en mission pour le Seigneur. Tous les coups sont permis, la Mission autorise toutes les contorsions intellectuelles et disculpe leur auteur.

C'est la définition même de la mauvaise foi : on ne peut accorder aucune confiance à ce genre de “croyant”.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Laotzi
Laotzi
Esprit éclairé

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Laotzi Dim 21 Jan - 21:19
Mediapart revient sur les interventions dans les médias du directeur de Stanislas : https://www.mediapart.fr/journal/france/210124/affaire-stanislas-les-mensonges-et-les-manipulations-du-directeur

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan - 21:27
Tu posterais pas un petit extrait ?

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Halybel
Halybel
Érudit

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Halybel Dim 21 Jan - 22:22
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Oh non … Tu défends encore l’indéfendable. Étrange non ? Ah diable.


_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
Clecle78
Clecle78
Esprit sacré

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Clecle78 Dim 21 Jan - 23:03
Il faut regarder l'interview pour admirer les contorsions du monsieur. Je ne l'ai pas trouvé bon du tout et effectivement il jouait sur les mots en marchant sur des oeufs.
Ganbatte
Ganbatte
Niveau 9

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Ganbatte Dim 21 Jan - 23:29
Clecle78 a écrit:Il faut regarder l'interview pour admirer les contorsions du monsieur. Je ne l'ai pas trouvé bon du tout et effectivement il jouait sur les mots en marchant sur des oeufs.

La seule explication c'est qu'il a reçu vingt minutes de media-training par le conseiller communication de la ministre.
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par DesolationRow Lun 22 Jan - 6:53
Halybel a écrit:
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Oh non … Tu défends encore l’indéfendable. Étrange non ? Ah diable.


Je reconnais que là, je ne suis moi-même pas ultra-convaincu Razz
EdithW
EdithW
Sage

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par EdithW Lun 22 Jan - 7:48
Ganbatte a écrit:
DesolationRow a écrit:Ah diable moi qui croyais qu’on reprochait à Stanislas du séparatisme et la vilaine tendance de faire passer des convictions personnelles avant la loi de la République. Voilà que ce monsieur dit que ce qui est important, c’est la loi, et ça ne plait toujours pas. C’est compliqué quand même.

Il ne manquerait plus qu'il dise que la loi est une suggestion polie !
Ce qu'il aurait dû clairement énoncer, pour ne pas recevoir cette accusation, c'est "la loi de la République est supérieure." C'est ce qu'on exige des musulmans sans quoi le mot "séparatisme" est aussitôt prononcé.

Il faut rendre à César... une relecture s'impose. En cherchant bien, il y a peut-être un Evangile au CDI, voire, au pire, dans un bureau de catéchiste abi
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Reine Margot Lun 22 Jan - 7:57
Elyas a écrit:
Laotzi a écrit:Le directeur de Stanislas n'est même pas capable de condamner clairement l'affirmation selon laquelle l'homosexualité est une maladie : https://x.com/paul_denton/status/1749061832239620582?s=20

C'est réellement inquiétant. Le pire est qu'il dit se référer à l'autorité catholique et qu'avec son refus de condamner l'idée que l'homosexualité est une maladie, il se met en situation d'hérésie face à la doctrine catholique actuelle.

C'est dingue : anti-républicain et catholique hérétique.

Une belle paire de vices.


Je crois que c'est un courant qui considère que c'est l'Eglise actuelle (pour résumer la tendance moderne du pape François) qui est hérétique. Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 437980826
Les intégristes du mouvement St Pie X existent bien et pensent être les seuls tenants du juste et du vrai.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Lun 22 Jan - 7:59
Il me semble d'ailleurs que Benoît XVI a levé cette excommunication il y a une dizaine d'années.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par DesolationRow Lun 22 Jan - 8:38
Je vais essayer de me réexpliquer, parce que je pense que je ne me fais pas comprendre, et ça me rend très triste.
Je ne défends ni Stanislas, ni ce monsieur. Je pense que votre détestation, que je partage, pour l'homophobie vous fait soit écrire strictement n'importe quoi (i.e., que les propos tenus par F. Gautier le mettent en situation d'hérésie, ce qui est absurde), soit passer à côté du problème que sa déclaration pose.

Je ne crois pas un instant que ce monsieur pense que l'homosexualité est une maladie, je miserais même ma chemise sur le contraire. Selon toute probabilité (et je ne vois rien dans la vidéo qui prouve le contraire), il tient la ligne de l'Église catholique sur la question de l'homosexualité - et c'est précisément cette ligne qui, pour un catholique comme moi, est problématique. Des catholiques qui pensent que les homosexuels sont des malades, il y en a malheureusement, et beaucoup - mais ce n'est pas la doctrine officielle de l'Église.
Ce qu'on voit M. Gautier faire dans cet interview, c'est refuser de se prononcer sur une question qui l'amènerait à se lancer dans des distinctions entre "maladie" d'une part, et "condition" ou "propension désordonnée" d'autre part, dans lesquelles l'Église et les évêques se perdent régulièrement. Ce monsieur n'est pas idiot, donc il sait que le journaliste et le public ramèneraient une réponse de ce genre à "c'est une maladie". Il sait très bien que la ligne de l'Église est difficile à défendre, voire intenable, et il évite en conséquence d'entrer dans cette discussion en s'en tenant à une affirmation simple : "mon opinion personnelle n'a pas de pertinence, seule la loi compte" - une affirmation dont je vois très mal comment on peut la lui reprocher, sauf à présumer ce qu'il pense de l'homosexualité à titre personnel, et je pense que vous vous méprenez sur la question.
Le problème que ça pose, d'un point de vue catholique comme le mien, c'est précisément que je ne vois rien qui dise qu'il n'est pas tout à fait dans la ligne de l'Église. J'adorerais pouvoir considérer que c'est un intégriste qui considère l'homosexualité comme une maladie, et que l'Église, la vraie, a les mains nettes sur la question. Ce n'est pas le cas.
Oudemia
Oudemia
Bon génie

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Oudemia Lun 22 Jan - 8:58
Bravo pour la mise au point, DR. fleurs
EdithW
EdithW
Sage

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par EdithW Lun 22 Jan - 8:59
Reine Margot a écrit:
Elyas a écrit:
Laotzi a écrit:Le directeur de Stanislas n'est même pas capable de condamner clairement l'affirmation selon laquelle l'homosexualité est une maladie : https://x.com/paul_denton/status/1749061832239620582?s=20

C'est réellement inquiétant. Le pire est qu'il dit se référer à l'autorité catholique et qu'avec son refus de condamner l'idée que l'homosexualité est une maladie, il se met en situation d'hérésie face à la doctrine catholique actuelle.

C'est dingue : anti-républicain et catholique hérétique.

Une belle paire de vices.


Je crois que c'est un courant qui considère que c'est l'Eglise actuelle (pour résumer la tendance moderne du pape François) qui est hérétique. Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 15 437980826
Les intégristes du mouvement St Pie X existent bien et pensent être les seuls tenants du juste et du vrai.

C'est ce qu'on appelle les sédévacantistes, des catholiques qui considèrent que le "siège de Pierre" est vacant car occupé par quelqu'un qui ne le mérite pas/ ne respecte pas le dogme, etc. On est dans le dur de l'intégrisme.

Pour ceux qui se souviennent des propos du pape actuel dans une de ses premières encycliques, où il dénonçait avec virulence les "chrétiens mondains" qui s'occupent bien mal de la foi et des préceptes essentiels et se regardent le nombril sans tenir compte de leur prochain, cela concerne en fait pas mal de monde qui considère que, franchement, les propos du pape sur les migrants, l'écologie, le partage, le non jugement des homosexuels, des divorcés, etc, ça suffit un peu. La mouvance Marion Maréchal de la droite dure. Curieusement, beaucoup de ces personnes sont liées aux établissements scolaires privés dont il est question ici. Et si on considère l'Eglise Catholique dans son ensemble, sont de moins en moins représentatives de la société des croyants et pratiquants, issus maintenant en grande majorité du tiers monde, des populations récemment immigrées, et beaucoup moins des classes supérieures des pays développés (je parle au plan mondial).

Ces grandes familles sont incapables par exemple, de voir d'un oeil favorable un de leurs enfants entrer dans les ordres ou la prêtrise, alors que c'est bien comme cela (et pas en manifestant contre le mariage pour tous) que le dynamisme de l'Eglise peut évoluer. Cela entraîne donc ce paradoxe assez savoureux qu'ils (pour ceux qui pratiquent encore) vont à la messe célébrée par un prêtre africain, américain du sud ou même asiatique, une revanche ironique de l'histoire. Ce sont nos anciens colonisés qui permettent aux anciens colonisateurs de continuer à pratiquer leur foi (on ne va pas entrer dans les liens entre église catholique et histoire du XXè siècle, mais il y aurait des choses à dire aussi là-dessus, et Stan fourmille de descendants d'anciens collabos/OAS etc).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum