Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
BOU74
Niveau 9

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par BOU74 Ven 22 Sep 2023 - 22:13
menerve a écrit:Chez nous on ne sait rien sur le pacte. Qui a signé ? Ou pas ?
Je ne sais même pas si certains se sont positionnés. Je sais juste que le cde a vu certains collègues pour les inciter à signer...

Pour la répartition des imp on ne sait rien non plus.

Bref on est à 3 semaines de la rentrée et c'est le flou.

Conseil pédagogique prévu dans mon établissement en fin de semaine prochaine...À l'ordre du jour : les projets, le pacte, la répartition des imp et autres sujets... Je voudrais bien me dispenser de la partie "pacte" qui m'horripile. Malheureusement, elle est placée en plein milieu 😬...J'enrage déjà !
yseult
yseult
Fidèle du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par yseult Ven 22 Sep 2023 - 22:16
Enaeco a écrit:
Hermione0908 a écrit:
henriette a écrit:Donc 60 euros de l'heure pour faire faire un jeu de conjugaison. À ce prix, j'espère que les ont bien progressé.

Un des professeurs d'EPS était déjà un spécialiste des remplacements, là avec le pacte il se gave à moindre frais : il prend les élèves dès qu'il le peut et sort les tables de ping-pong. Investissement minimal, rendement maximal.

C'est ce que veut l'EN.
C'est ce que veulent les parents. (enfin les parents veulent plutôt que le prof de la classe assure son cours mais pour ça il faudrait qu'il n'y ait plus de sorties/voyages et que les formations aient lieu pendant les vacances)

On peut le jalouser mais il ne prend l'argent de personne et soulage la vie scolaire...

Ah! Ben justement! Z'êtes pas au courant? Pour éviter les absences de professeurs, l'idée est ressortie des cartons!
avatar
Enaeco
Vénérable

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Enaeco Ven 22 Sep 2023 - 22:37
Logique. Pour éviter les heures sans remplacement, il y a deux leviers :
- limiter les heures perdues
- remplacer les heures perdues
beaverforever
beaverforever
Neoprof expérimenté

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par beaverforever Ven 22 Sep 2023 - 23:05
Enaeco a écrit:Logique. Pour éviter les heures sans remplacement, il y a deux leviers :
- limiter les heures perdues
- remplacer les heures perdues
Moui, alors supprimer les heures "perdues" en supprimant la formation de sa main-d'oeuvre, pour un métier intellectuel, c'est pas vraiment un smart move.



Je suis vraiment étonné du peu de déconstruction de l'argumentation sur les heures "perdues".

L'enseignant est en charge des élèves pendant une année, une perte d'heure inférieures à 5% est gérable, il lui suffit d'ajuster sa progression. S'il manque un enseignant et que les élèves n'ont pas cours pendant des semaines, la formation sera amoindrie, mais cela ne sera pas compensé par des RCD qui multiplient les enseignants remplaçants sans organiser une apprentissage profond à long terme.

Je ne suis pas surpris que le gouvernement en fasse un cheval de bataille : il faut bien qu'il vende sa pacotille pour survivre politiquement, mais je trouve dommage que les syndicats et les universitaires ne dénoncent pas ces sophismes. Le non-apprentissage des élèves s'explique bien plus par l'oubli massif et rapide organisé par le système éducatif, que par les absences ponctuelles d'enseignants.

C'est un peu comme vouloir réduire les cancers en interdisant le thé mais en faisant la promotion du tabac et de l'alcool. Il y a une différence d'au moins deux magnitudes entre les facteurs.
avatar
Enaeco
Vénérable

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Enaeco Ven 22 Sep 2023 - 23:49
Quand je dis logique, c'est pour un gouvernement qui réfléchit sur du court terme.

Je pense qu'on dépasse les 5% d'heures perdues pour la majorité des collègues
beaverforever
beaverforever
Neoprof expérimenté

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par beaverforever Ven 22 Sep 2023 - 23:59
Enaeco a écrit:Quand je dis logique, c'est pour un gouvernement qui réfléchit sur du court terme.

Je pense qu'on dépasse les 5% d'heures perdues pour la majorité des collègues
Même une perte de 10% des heures de cours reste un facteur minime par rapport à un oubli à 80%.
henriette
henriette
Médiateur

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par henriette Sam 23 Sep 2023 - 0:12
Dans mon collège, le chef a calculé que 7% des heures n'étaient pas assurées.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Lagomorphe
Lagomorphe
Fidèle du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Lagomorphe Sam 23 Sep 2023 - 9:36
beaverforever a écrit:
Enaeco a écrit:Logique. Pour éviter les heures sans remplacement, il y a deux leviers :
- limiter les heures perdues
- remplacer les heures perdues
Moui, alors supprimer les heures "perdues" en supprimant la formation de sa main-d'oeuvre, pour un métier intellectuel, c'est pas vraiment un smart move.

Moui également: vu la qualité des formations qu'on nous propose, et pire encore de celles qu'on nous impose, pour en avoir discuté avec mes collègues, personne ne les regrettera. Il existe peut-être ici et là quelques formations de qualité qui résistent encore et toujours au formatage habituel, mais même dans ce cas j'ai des doutes quant à leur impact - j'ai suivi par exemple une formation très intéressante sur les outils pour adapter les cours à certains types de dyslexies, avec de vrais spécialistes de la question (dont un neurologue et deux orthophonistes), sauf que voilà: formé ou pas, mettre en pratique ce qui est été appris aurait certes été efficace pour les élèves concernés, mais totalement infaisable si l'on veut conserver des semaines de travail de moins de 44 heures.

J'ai l'impression que le mantra durable du ministère, "tout problème à l'EN se règle par la formation des enseignants", c'est vu dans haut comme un "y'a qu'à télécharger l'application dans le smartprof pour lui assigner une nouvelle fonction". Sauf qu'on est pas des iPhones dont le processeur est en idle 95% du temps: pour ajouter une fonction à un professeur, à temps de travail contraint, il faut en supprimer une autre. Pourquoi suivre des formations à ci et ça alors qu'on sait très bien qu'on aura pas le temps de les mettre en pratique ?

Quant au métier intellectuel, alors certes je ne fais pas un métier manuel, mais - désolé pour l'enflure de chevilles - nous sommes à un niveau bac+5 minimum, stratosphérique par rapport à ce qu'on doit enseigner. Dans ma discipline les programmes évoluent régulièrement - pas radicalement, mais pas mal quand même, notamment en prépa - sans qu'il y ait de formation sur les nouveaux items: on est suffisamment intellectuels pour savoir identifier et combler nos propres lacunes disciplinaires tout seuls si l'on en rencontre. D'où pour moi l'absurdité totale, inutile et infantilisante, de toute formation imposée. Bon débarras.

beaverforever a écrit:Je suis vraiment étonné du peu de déconstruction de l'argumentation sur les heures "perdues".

L'enseignant est en charge des élèves pendant une année, une perte d'heure inférieures à 5% est gérable, il lui suffit d'ajuster sa progression. S'il manque un enseignant et que les élèves n'ont pas cours pendant des semaines, la formation sera amoindrie, mais cela ne sera pas compensé par des RCD qui multiplient les enseignants remplaçants sans organiser une apprentissage profond à long terme.

On est à peu près à 5% chez moi, effectivement. Plutôt bas comparé à d'autres établissements d'après les statistiques, dixit le CDE. Avec une explication simple: établissement cher en points au mouvement dont une part significative des enseignants, en milieu-fin de carrière, se contrefichent depuis belle lurette de briller au PPCR à coup de projets/formations/participation aux dispositifs académiques divers et variés, direction qui nous fiche la paix puisque les résultats sont là, en tous cas qui fait tout pour que le maximum de nos heures de cours soit consacré à faire cours et pas autre chose. D'où bien moins d'absences "institutionnelles" qu'ailleurs. Le reste incompressible, c'est pour moitié des corrections, réunions d'harmonisation et jurys d'examens. Si le ministère veut faire la chasse aux absences, qu'il commence par supprimer celles qu'il produit lui-même.

beaverforever a écrit:Je ne suis pas surpris que le gouvernement en fasse un cheval de bataille : il faut bien qu'il vende sa pacotille pour survivre politiquement, mais je trouve dommage que les syndicats et les universitaires ne dénoncent pas ces sophismes. Le non-apprentissage des élèves s'explique bien plus par l'oubli massif et rapide organisé par le système éducatif, que par les absences ponctuelles d'enseignants.

C'est un peu comme vouloir réduire les cancers en interdisant le thé mais en faisant la promotion du tabac et de l'alcool. Il y a une différence d'au moins deux magnitudes entre les facteurs.

Peut-être parce que ce qui est combattu par le gouvernement n'est pas le cancer (le non-apprentissage des élèves, il s'en cogne complètement), mais seulement les démangeaisons (des parents-clients-électeurs et de l'économie, qui râlent si la garderie gratuite n'est pas assurée). Et je suis d'accord avec toi sur le fait que le système actuel maximise en somme l'oubli, mais une rectification significative impliquerait des changements considérables, notamment sur le temps et le calendrier scolaire. Y toucher ferait plus que démanger Sa Majesté la machine économique.
Tivinou
Tivinou
Grand sage

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Tivinou Sam 23 Sep 2023 - 9:39
Enaeco a écrit:Quand je dis logique, c'est pour un gouvernement qui réfléchit sur du court terme.

Je pense qu'on dépasse les 5% d'heures perdues pour la majorité des collègues
Tu as raison. Deux jours d'arrêt pour covid et je suis déjà à 3%.
Adri
Adri
Grand Maître

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Adri Sam 23 Sep 2023 - 9:40
Dites, chez vous il y a des HSE pour financer des heures de RCD hors pacte ? Parce qu'ici, il paraît que non...
voyageur
voyageur
Niveau 5

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par voyageur Sam 23 Sep 2023 - 9:43
En principe, année de transition, donc les RCD "de Robien" doivent cohabiter avec les RCD du pacte
Jenny
Jenny
Médiateur

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Jenny Sam 23 Sep 2023 - 9:47
Tivinou a écrit:
Enaeco a écrit:Quand je dis logique, c'est pour un gouvernement qui réfléchit sur du court terme.

Je pense qu'on dépasse les 5% d'heures perdues pour la majorité des collègues
Tu as raison. Deux jours d'arrêt pour covid et je suis déjà à 3%.

13h qui sautent pour formation, 3h pour sortie scolaire pour moi, ça va vite. Je suis convoquée à 5 ESS dans les 15 jours qui viennent, on va se les répartir vu qu’on est deux PP, mais il y aura à nouveau une ou deux heures qui sautent.
5 %, ça me semble très optimiste.
Prosper de Barante
Prosper de Barante
Habitué du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Prosper de Barante Sam 23 Sep 2023 - 10:03
Je découvre que pour faire fonctionner le pacte, les cde doivent remonter chaque mois les noms et les causes précises des profs absents ( on ne peut pas remplacer un gréviste par exemple) pour préciser les noms des remplaçants si il y en a . Une nouvelle base de données nominatives est en train de naître !
beaverforever
beaverforever
Neoprof expérimenté

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par beaverforever Sam 23 Sep 2023 - 10:07
Lagomorphe a écrit:Moui également: vu la qualité des formations qu'on nous propose, et pire encore de celles qu'on nous impose, pour en avoir discuté avec mes collègues, personne ne les regrettera. Il existe peut-être ici et là quelques formations de qualité qui résistent encore et toujours au formatage habituel, mais même dans ce cas j'ai des doutes quant à leur impact - j'ai suivi par exemple une formation très intéressante sur les outils pour adapter les cours à certains types de dyslexies, avec de vrais spécialistes de la question (dont un neurologue et deux orthophonistes), sauf que voilà: formé ou pas, mettre en pratique ce qui est été appris aurait certes été efficace pour les élèves concernés, mais totalement infaisable si l'on veut conserver des semaines de travail de moins de 44 heures.

J'ai l'impression que le mantra durable du ministère, "tout problème à l'EN se règle par la formation des enseignants", c'est vu dans haut comme un "y'a qu'à télécharger l'application dans le smartprof pour lui assigner une nouvelle fonction". Sauf qu'on est pas des iPhones dont le processeur est en idle 95% du temps: pour ajouter une fonction à un professeur, à temps de travail contraint, il faut en supprimer une autre. Pourquoi suivre des formations à ci et ça alors qu'on sait très bien qu'on aura pas le temps de les mettre en pratique ?

Quant au métier intellectuel, alors certes je ne fais pas un métier manuel, mais - désolé pour l'enflure de chevilles - nous sommes à un niveau bac+5 minimum, stratosphérique par rapport à ce qu'on doit enseigner. Dans ma discipline les programmes évoluent régulièrement - pas radicalement, mais pas mal quand même, notamment en prépa - sans qu'il y ait de formation sur les nouveaux items: on est suffisamment intellectuels pour savoir identifier et combler nos propres lacunes disciplinaires tout seuls si l'on en rencontre. D'où pour moi l'absurdité totale, inutile et infantilisante, de toute formation imposée. Bon débarras.
Je parlais "en principe", en supposant un minimum d'alignement entre les administrateurs du système et les buts officiels. Sinon, je suis d'accord, les formations proposées ne répondent pas aux besoins exprimés par les collègues. Beaucoup apprécieraient une formation disciplinaire de qualité, tout simplement. Et les formations pédagogiques se heurtent à des problèmes de scientificité (on nous vend parfois du vent) ou de rigidité du système (comme le système organise l'oubli, toute pédagogie efficace doit lutter contre le système, ce qui demande un surcroit d'astuce et de travail).

Par contre, se débarrasser de la formation professionnelle me semble causer des problèmes. Une formation professionnelle de qualité est indispensable pour un système éducatif ambitieux. Ce dont nous souffrons actuellement, c'est d'un désalignement des objectifs des administrateurs de l'école et de sa fonction d'apprentissage. Les rectorats commandent des formations pour obtenir l'acceptation des réformes par les enseignants, pas pour les rendre plus performant dans l'apprentissage à long terme des élèves.

Pendant que j'écris ces lignes, je me demande quand est-ce que j'ai entendu un/une responsable politique (au pouvoir ou pas) dire "Je veux que l'école française soit la meilleure du monde". J'ai bien peur que la réponse ne soit jamais.
Jenny
Jenny
Médiateur

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Jenny Sam 23 Sep 2023 - 10:13
Dans certaines matières et académies, nous avons une formation disciplinaire de qualité. Elle est sacrifiée aussi ou il faut accepter d'y aller le soir après nos cours et pendant les vacances...
Mathador
Mathador
Guide spirituel

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Mathador Sam 23 Sep 2023 - 10:29
Adri a écrit:Dites, chez vous il y a des HSE pour financer des heures de RCD hors pacte ? Parce qu'ici, il paraît que non...
Pourquoi proposer des gravats quand on te donne comme priorité de vendre le plus de briques possible ?

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
You
You
Niveau 5

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par You Sam 23 Sep 2023 - 11:14
Pour quel but une base nominative ?
Le Pacte est local, il n'est pas sectorisé. Tant mieux.

Prosper de Barante a écrit:Je découvre que pour faire fonctionner le pacte, les cde doivent remonter chaque mois les noms et les causes précises des profs absents ( on ne peut pas remplacer un gréviste par exemple) pour préciser les noms des remplaçants si il y en a . Une nouvelle base de données nominatives est en train de naître !
avatar
elisa18
Fidèle du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par elisa18 Sam 23 Sep 2023 - 11:32
Adri a écrit:Dites, chez vous il y a des HSE pour financer des heures de RCD hors pacte ? Parce qu'ici, il paraît que non...
Je vais remplacer mon collègue de maths avec la 6 ème dont je suis PP. Ça m'arrange, je vais pouvoir faire l'élection des délégués, de l'eco délégué, ramasser les attestations d'assurance, bref, ce qui me bouffe généralement mon heure de cours. J'ai demandé à être payée en hse pour les rcd : nous n'en avons reçu que 13.
Prosper de Barante
Prosper de Barante
Habitué du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Prosper de Barante Sam 23 Sep 2023 - 12:42
You a écrit:Pour quel but une base nominative ?
Le Pacte est local, il n'est pas sectorisé. Tant mieux.

Prosper de Barante a écrit:Je découvre que pour faire fonctionner le pacte, les cde doivent remonter chaque mois les noms et les causes précises des profs absents ( on ne peut pas remplacer un gréviste par exemple) pour préciser les noms des remplaçants si il y en a . Une nouvelle base de données nominatives est en train de naître !

Le cde doit justifier l'utilisation des heures de RCD.












cesoan
cesoan
Niveau 1

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par cesoan Sam 23 Sep 2023 - 18:31
Bonjour
Je ne suis  pas pactee et en lycée pro.
Cependant cette année notre cde nous demande excessivement vite sur pronote des remplacements de collègues ( là j en ai accepté un avec 10 jours de délai) qui sera donc payé en hse.
Avez-vous ça aussi ?
Nous ici les emplois du temps ont été optimisés pas du tout pédagogiquement mais on a vu gros comme une maison toutes les plages libérées pour accepter les pactes.  Personne n en n a pris, mais  ça semble pas un problème du coup de nous payer en hse.... comme avant quoi....

La logique semble difficile à comprendre

En hse, franchement ça me dérange pas qd je le peux et que j'ai le temps de préparer mon cours correctement et que c est dans mes matières
Mcready1
Mcready1
Habitué du forum

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Mcready1 Dim 24 Sep 2023 - 7:40
Mathador a écrit:
Adri a écrit:Dites, chez vous il y a des HSE pour financer des heures de RCD hors pacte ? Parce qu'ici, il paraît que non...
Pourquoi proposer des gravats quand on te donne comme priorité de vendre le plus de briques possible ?

Chez nous, une vingtaine d'HSE seulement pour les RCD (apparemment).

Cela dit, je pense que leur calcul (communication/politique) est mauvais. Autant déloquer un bon nombre d'HSE.

Qui vérifiera, parmi les électeurs/parents/journalistes (sauf ceux très au courant), dans quelles conditions se sont faits les remplacements ?

Pour leur com', même si ces remplacements se sont faits à 95% avec des HSE, ils pourront toujours dire "Vous voyez ! Le pacte fonctionne !"
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Graisse-Boulons Dim 24 Sep 2023 - 7:51
chmarmottine a écrit:Vu que quasi personne ne veut prendre notre quarantaine pactes, le cde nous a demandé de rendre aujourd'hui un document d'engagement qu'on doit signer aussi pour dire qu"on ne s'engage pas.
Je n'ai pas retourné ce document et j'ai eu un mail de rappel aujourd'hui.

Comment dire ... ça ressemble à un bon de commande ...
Peut-être que le cde doit rendre des comptes : ils ont peut être un certain nombre de pactes a faire signer par établissement. On peut imaginer qu'il veuille ainsi démontrer qu'il a bien essayé mais que ce sont les profs qui veulent pas.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 10

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Graisse-Boulons Dim 24 Sep 2023 - 7:58
cesoan a écrit:Bonjour
Je ne suis  pas pactee et en lycée pro.
Cependant cette année notre cde nous demande excessivement vite sur pronote des remplacements de collègues ( là j en ai accepté un avec 10 jours de délai) qui sera donc payé en hse.
Avez-vous ça aussi ?
Nous ici les emplois du temps ont été optimisés pas du tout pédagogiquement mais on a vu gros comme une maison toutes les plages libérées pour accepter les pactes.  Personne n en n a pris, mais  ça semble pas un problème du coup de nous payer en hse.... comme avant quoi....

La logique semble difficile à comprendre

En hse, franchement ça me dérange pas qd je le peux et que j'ai le temps de préparer mon cours correctement et que c est dans mes matières
J'ai , depuis le début, pensé qu'un pourrissement des emplois du temps pouvait être favorable au pacte; fixez les gens sur place de 8 a 18 ts les jours et ils seront plus enclins a faire des heures devant élève puisqu'il n'y a pas de bureaux ni ordinateur ets pour faire son travail hors temps élève sur place...j'y ai pensé, il ne faut pas sous-estimer la conception qu'on les gens de notre métier, y-compris beaucoup de non prof de l'en: pour eux une heure élevé ne génère pas de travail en plus donc selon cette théorie nous bloquer sur place doit nous conduire a accepter...
avatar
poutou
Niveau 9

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par poutou Dim 24 Sep 2023 - 9:00
Les EDT ont clairement changé dans notre établissement : jamais vu autant d'heures de trou chez tous. Bien sûr que certains CDE réfléchissent ainsi: heures de trou? Le professeur acceptera bien un pacte...
Jenny
Jenny
Médiateur

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par Jenny Dim 24 Sep 2023 - 9:01
Ça ne semble pas fonctionner. Razz
avatar
poutou
Niveau 9

Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE - Page 27 Empty Re: Le pacte : mise en oeuvre dans les EPLE

par poutou Dim 24 Sep 2023 - 9:02
Hélas, dans mon collège qui était super avant et qui l'est bien moins, 21 pactes sur 31 signés en juillet. On en est à 27 depuis septembre et les EDT....
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum