Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Irulan
Irulan
Habitué du forum

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Irulan Dim 13 Aoû 2023 - 20:26
Bonsoir à tous,

Je viens de terminer un livre de témoignages d'une professeure de lettres modernes. En voici la présentation :
Présentation de l'éditeur a écrit:
Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

Ce livre est d’abord un témoignage, celui d'une professeur qui exerce dans des établissements "standards".
Il ne reprend pas les analyses sur la chute du niveau scolaire, mais choisit d’illustrer, à travers des scènes vécues ce qui mine au quotidien le travail des enseignants et notre système scolaire.
Eve Vaguerlant évoque de façon concrète les raisons du mal-être des professeurs, par-delà la question de la rémunération : l’absence de discipline et de sanctions, le mépris de la part des directions et des personnels en milieu scolaire, l'entrisme des idéologies et de l'Islam, la pression des parents d’élèves.
Elle montre aussi de quelle manière, par idéologie, les professeurs eux-mêmes ont depuis des années œuvré à leur propre déclassement et sont désormais incapables de réclamer les solutions aux difficultés dont ils se plaignent pourtant chaque jour.

Ici pas de ton professoral, les anecdotes qui constituent l’essentiel de ce livre sont narrées de manière presque orale et avec humour, comme lorsque l’auteur les raconte à ses proches, provoquant l’ébahissement chez ses interlocuteurs même les plus avertis.

Eva Vaguerlant est agrégée et docteur en lettres modernes. Elle enseigne dans plusieurs collèges et lycées de la région parisienne depuis une dizaine d’années.


Certains d'entre vous l'ont-il lu ? qu'en pensez-vous ?

De mon côté, je suis très mitigée. J'avais envie de l'aimer, ce livre, et de le laisser traîner dans la salle des profs. Que dire ? Le début était prometteur, pourtant. L’auteure décrivait et dénonçait nos conditions de travail : le nivellement vers le bas, les injonctions contradictoires de l’Éducation Nationale, sa pompe à Shadok… mais voilà, Eve Vaguerlant a des convictions de droite, et tient à ce que ça se sache. Je ne sais pas pourquoi. Je suis aussi très gênée par le manque de nuance : elle fustige aussi bien les professeurs que les parents d’élèves, mais aussi les chefs d’établissement (plus exactement, "99%" d'entre eux, si j’ai bien lu), les inspecteurs, les Inspés bien sûr… En somme, elle tire à boulets rouges de tous les côtés, avec un style qui semble délibérément peu élaboré, tant il est étonnant de la part d’une docteure et agrégée.
Encombré de propos de droite, sur la théorie du genre, l’immigration, le féminisme (pour n'en citer que quelques-uns), cet essai n'est malheureusement pas le pavé dans la mare que j’aurais espéré qu’il soit. Pour cela, il aurait fallu un style plus soigné (qui n’empêche pas de dire les choses simplement et de façon percutante), plus de subtilité dans les propos, et des données vérifiables étayées par une solide bibliographie…
Les exemples concrets qu'elle utilise pour étayer son argumentation, souvent empruntés à d'autres collègues, ne sont, en fin de compte, que des témoignages qui ne sauraient constituer une étude (je suis consciente que ce n'est pas son intention, c’est écrit sur la quatrième de couverture, mais force est de constater que le tout fait « café du commerce »).

Pour finir, voici ce que je lis p. 147, à la toute fin de l'ouvrage : « Combien de jeunes parent, après s’être montrés favorables à l’accueil inconditionnel de tous les illégaux qui arrivent dans le pays, prennent ensuite grand soin de retirer leur enfant de l’école publique de leur quartier afin que celui-ci ne soit surtout pas mêlé à ces populations d’origine immigrée qu’ils voyaient d’un si bon œil ? Si quelque chose ne vous convient pas à titre individuel, pourquoi le souhaiter à la collectivité ? Un beau jour, plus personne, à part peut-être une infime minorité d’ultras privilégiés, ne pourra y échapper. »

Tout le paragraphe me pose problème, mais j’ai été choquée par le terme « illégaux » plutôt que « personnes entrées illégalement sur le territoire français » (une formulation moins polémique et plus empreinte d'humanité).

En résumé, beaucoup de choses vraies sont dites, mais ces constats sont gâchés par une idéologie bien trop présente. Quoi qu’il soit un professeur ne devrait pas écrire comme ça.

Désolée pour le pavé !

_________________
Ad augusta per angusta.
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 20:46
Vue en interview youtube.

Prof décliniste c'est un créneau médiatique à occuper, et il y a beaucoup de choses intéressantes à dire (JPB, pas toujours d'accord avec mais souvent percutant).

Par contre les sabots fascisants d'EV, c'est franchement pas terrible, à se demander si elle ne cherche pas une reconversion de TZR lettres dans l'académie de ..... à journaliste à CINFOX ou au journal du décadi, je crois que ces derniers embauchent...

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Prezbo Dim 13 Aoû 2023 - 20:47
Irulan a écrit:Bonsoir à tous,

Je viens de terminer un livre de témoignages d'une professeure de lettres modernes. En voici la présentation :
Présentation de l'éditeur a écrit:
Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

Ce livre est d’abord un témoignage, celui d'une professeur qui exerce dans des établissements "standards".
Il ne reprend pas les analyses sur la chute du niveau scolaire, mais choisit d’illustrer, à travers des scènes vécues ce qui mine au quotidien le travail des enseignants et notre système scolaire.
Eve Vaguerlant évoque de façon concrète les raisons du mal-être des professeurs, par-delà la question de la rémunération : l’absence de discipline et de sanctions, le mépris de la part des directions et des personnels en milieu scolaire, l'entrisme des idéologies et de l'Islam, la pression des parents d’élèves.
Elle montre aussi de quelle manière, par idéologie, les professeurs eux-mêmes ont depuis des années œuvré à leur propre déclassement et sont désormais incapables de réclamer les solutions aux difficultés dont ils se plaignent pourtant chaque jour.

Ici pas de ton professoral, les anecdotes qui constituent l’essentiel de ce livre sont narrées de manière presque orale et avec humour, comme lorsque l’auteur les raconte à ses proches, provoquant l’ébahissement chez ses interlocuteurs même les plus avertis.

Eva Vaguerlant est agrégée et docteur en lettres modernes. Elle enseigne dans plusieurs collèges et lycées de la région parisienne depuis une dizaine d’années.


Certains d'entre vous l'ont-il lu ? qu'en pensez-vous ?

De mon côté, je suis très mitigée. J'avais envie de l'aimer, ce livre, et de le laisser traîner dans la salle des profs. Que dire ? Le début était prometteur, pourtant. L’auteure décrivait et dénonçait nos conditions de travail : le nivellement vers le bas, les injonctions contradictoires de l’Éducation Nationale, sa pompe à Shadok… mais voilà, Eve Vaguerlant a des convictions de droite, et tient à ce que ça se sache. Je ne sais pas pourquoi. Je suis aussi très gênée par le manque de nuance : elle fustige aussi bien les professeurs que les parents d’élèves, mais aussi les chefs d’établissement (plus exactement, "99%" d'entre eux, si j’ai bien lu), les inspecteurs, les Inspés bien sûr… En somme, elle tire à boulets rouges de tous les côtés, avec un style qui semble délibérément peu élaboré, tant il est étonnant de la part d’une docteure et agrégée.
Encombré de propos de droite, sur la théorie du genre, l’immigration, le féminisme (pour n'en citer que quelques-uns), cet essai n'est malheureusement pas le pavé dans la mare que j’aurais espéré qu’il soit. Pour cela, il aurait fallu un style plus soigné (qui n’empêche pas de dire les choses simplement et de façon percutante), plus de subtilité dans les propos, et des données vérifiables étayées par une solide bibliographie…
Les exemples concrets qu'elle utilise pour étayer son argumentation, souvent empruntés à d'autres collègues, ne sont, en fin de compte, que des témoignages qui ne sauraient constituer une étude (je suis consciente que ce n'est pas son intention, c’est écrit sur la quatrième de couverture, mais force est de constater que le tout fait « café du commerce »).  Je ne sais pas si cette dame continue d’enseigner, car le retour sur le terrain risque d’être compliqué, à moins qu’elle utilise un pseudonyme, ce que j’espère pour elle !

Pour finir, voici ce que je lis p. 147, à la toute fin de l'ouvrage : « Combien de jeunes parent, après s’être montrés favorables à l’accueil inconditionnel de tous les illégaux qui arrivent dans le pays, prennent ensuite grand soin de retirer leur enfant de l’école publique de leur quartier afin que celui-ci ne soit surtout pas mêlé à ces populations d’origine immigrée qu’ils voyaient d’un si bon œil ? Si quelque chose ne vous convient pas à titre individuel, pourquoi le souhaiter à la collectivité ? Un beau jour, plus personne, à part peut-être une infime minorité d’ultras privilégiés, ne pourra y échapper. »

Tout le paragraphe me pose problème, mais j’ai été choquée par le terme « illégaux » plutôt que « personnes entrées illégalement sur le territoire français » (une formulation moins polémique et plus empreinte d'humanité).

En résumé, beaucoup de choses vraies sont dites, mais ces constats sont gâchés par une idéologie bien trop présente. Quoi qu’il soit un professeur ne devrait pas écrire comme ça.

Désolée pour le pavé !


Fallait-il espérer autre chose vu le résumé de l'éditeur ? Je suis fatigué de ces bouquins médiocres et paresseux de profs qui nous promettent des révélations politiquement incorrectes pour torcher un truc à base de banalités et d'opinions à l'emporte-pièce, appuyées par trois anecdotes rapportées à l'authenticité douteuse. C'est encore pire quand le collègue se pense de gauche, tout en tenant à 90% le même discours que le collègue de droite.

Ce n'est pas que tous les problèmes abordés soient faux, ni que les collègues ne se sentent pas isolés face à eux, c'est qu'il faudrait les aborder avec plus de rigueur plutôt que les inclure dans un récit réactionnaire éculé.
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 20:57
Prezbo a écrit:C'est encore pire quand le collègue se pense de gauche, tout en tenant à 90% le même discours que le collègue de droite.

Tu devrais te méfier @Prezbo, le slogan ni gauche, ni droite, front nat..., je te laisse deviner d'où il vient Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant 4105177660

Alors EV a un discours,....complètement à droite : autorité, immigration, théorie du genre, rien que ce dernier machin qui n'existe pas, faut-il le préciser, suffit à disqualifier complètement son discours.

Mais elle passe bien à la télé, à la radio et sur youtuyau et elle occupe un créneau que certains journalistes adorent pour éviter de parler des vrais problèmes, alors c'est parfait.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Reine Margot Dim 13 Aoû 2023 - 21:00
Entendue en interview sur Sud Radio et ailleurs, une très bonne description des conditions de travail et de la baisse du niveau scolaire, mais hélas agrémentée de propos idéologiques contre le féminisme, le wokisme, le gauchisme, le mettez ce que vous voulez-isme...Bref, de quoi montrer au péquin moyen et aux partis en place que dénoncer les conditions de travail et défendre l'exigence disciplinaire pour les élèves c'est d'extrême-droite.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Prezbo Dim 13 Aoû 2023 - 21:09
Reine Margot a écrit:Entendue en interview sur Sud Radio et ailleurs, une très bonne description des conditions de travail et de la baisse du niveau scolaire, mais hélas agrémentée de propos idéologiques contre le féminisme, le wokisme, le gauchisme, le mettez ce que vous voulez-isme...Bref, de quoi montrer au péquin moyen et aux partis en place que dénoncer les conditions de travail et défendre l'exigence disciplinaire pour les élèves c'est d'extrême-droite.


Je crois surtout que le problème de fond est de faire croire au péquin moyen que les problèmes de l'école c'est la wokisme, le féminisme, l'immigrationnisme ou la théorie du genre. Or, quel que soit l'agacement que je ressens moi-mêmes parfois à la lecture de certains militants intersectionnels, ce n'est pas ça.
Lyorane
Lyorane
Niveau 7

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Lyorane Dim 13 Aoû 2023 - 21:47
Dans la même veine, Monsieur le Prof fait paraître à la fin du mois L'ex plus beau métier du monde pour semble-t-il porter ce regard cru sur l'état de la profession que l'on est beaucoup à espérer toucher la population non enseignante.

Voilà la présentation de l'éditeur :

" A l'heure des démissions en cascade des enseignants, William Lafleur tente de comprendre comment on en est arrivé là. Il décrit un système sur le point de s'effondrer et qui ne tient plus que par la bonne volonté de professeurs sacrifiant trop souvent leur bien-être au profit d'une institution qui les maltraite. Loin de l'image du fonctionnaire capricieux présentée dans les médias, il passe en revue les réformes néfastes des ministres successifs, la formation hors-sol, Parcoursup, les conditions de travail déplorables et les salaires gelés.
William Lafleur a voulu cet état des lieux de l'éducation en France participatif. Suite à un appel à témoignages auquel ses collègues ont répondu massivement, il a sélectionné les récits les plus percutants pour enrichir sa propre expérience et montrer l'impact direct des dysfonctionnements de l'institution sur nos enseignants et, surtout, sur notre jeunesse. Il est temps de redresser la barre, avant que tout le monde ne quitte le navire, avant le naufrage de notre système éducatif."

Il a mis le sommaire en ligne sur ses réseaux sociaux.
Une partie de moi espère aussi une synthèse accessible des conditions de travail qui sont les nôtres aujourd'hui, et place de l'espoir dans celle-ci. Et en même temps, j'ai toujours l'impression que seuls les profs vont lire ce genre d'ouvrages, bloqués sous un plafond de verre doublé de béton armé. J'espère avoir tort !
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 22:02
Lyorane a écrit:Dans la même veine, Monsieur le Prof fait paraître à la fin du mois L'ex plus beau métier du monde pour semble-t-il porter ce regard cru sur l'état de la profession que l'on est beaucoup à espérer toucher la population non enseignante.

Non pas vraiment, ce serait pas mal de ne pas mélanger les torchons et les serviettes...

EV, pour moi, c'est poubelle ! En plus quand elle se permet d'expliquer sur youtuyau que les profs d'HGs sont tous des méchants constructivistes adeptes de l'ilot bonifié (et du wokisme professeur ) et qu'ils n'enseignent pas l'histoire politique du XIXe à leurs élèves en 4e (venez voir la tronche des miens, tiens, après le chapitre vie politique en France... Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant 1665347707 ), j'ai vraiment envie d'éventrer un bic, une cartouche d'encre, de préparer des boulettes, et de confectionner un antique objet de bordelisage de cours à l'ancienne....

Le problème c'est que je suis beaucoup trop vieux pour m'infiltrer dans sa classe, les poils blancs risquent de me trahir Razz

Spoiler:

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Lyorane
Lyorane
Niveau 7

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Lyorane Dim 13 Aoû 2023 - 22:25
Woh, ne nous emportons pas trop vite ! pour moi « dans la même veine » signifiait simplement un bouquin ayant comme sujet les conditions de travail des enseignants, et donc une proposition à surveiller.
D’autant que le livre de Monsieur le prof n’est pas encore sorti, donc une comparaison plus poussée n’aurait pas de sens tant qu’on n’a pas la bête en main.
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 22:34
Je ne m'emporte pas Very Happy

Je connais WL, j'ai entendu EV.

Cette dernière nous offre un énième dégondage de portes ouvertes (pour n'importe qui ayant enseigné 5 ans), dans le public, avec une académie de stage et une autre à 21/14 points, au sujet de nos conditions de travail. Et s'en sert pour déverser un discours que l'on reconnaît à 100 mètres et qui schlingue à des kilomètres.

Monsieur le prof c'est autre chose. En plus ça fait des années qu'il nous partage son vécu. Il arrête les frais, bonne route à lui.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Matteo
Matteo
Niveau 10

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Matteo Dim 13 Aoû 2023 - 22:36
Il y aura un nouveau Brighelli "l'école à deux vitesses"... C'est un élève qui m'en a parlé, je ne le pensais pas l'idole des jeunes.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par epekeina.tes.ousias Dim 13 Aoû 2023 - 22:37
Bah… On commence par ce genre de pamphlet, et on finit par écrire dans un torchon, du genre Causeur ou du bord opposé : c'est un fond de commerce bien connu. Mais c'est tellement fréquent qu'il n'y a plus de quoi s'irriter.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Aperçu par hasard
Aperçu par hasard
Fidèle du forum

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Aperçu par hasard Dim 13 Aoû 2023 - 22:47
Un "nouveau Brighelli"... ce ne serait pas une sorte d'oxymore?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par epekeina.tes.ousias Dim 13 Aoû 2023 - 22:57
Aperçu par hasard a écrit:Un "nouveau Brighelli"... ce ne serait pas une sorte d'oxymore?

Comme un bon vieux Meirieu ? Razz
Le pamphlet sur l'enseignement, les écoles ou les écoles normales : vieux sport entamé il y a bien longtemps. Mathurin Bonace, sur ces dernières, dans sa Tour de Babel en 1795 par exemple. C'est une sorte de phénomène qui, en lui-même, ne présente pas un intérêt majeur (on n'apprend rien en lisant ce genre de choses), mais dont l'étude est intéressante pour d'autres raisons.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 23:08
Un Meirieu rosé est conseillé pour les soirées ternes et fraîches de vacances.
Un Dubet blanc est pas mal pour les conversations sociologiques du déjeuner, mais quand on passe à l'éducation je préfère un Brighelli rouge.
Un Aristote au dîner, car la jeunesse est ingrate... Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant 437980826

Les jeunes crus me laissent froids. J'aime bien les jeunes charpentés et naturels mais les vieilles croûtes recyclées ne sont absolument pas tentantes.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Matteo
Matteo
Niveau 10

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Matteo Dim 13 Aoû 2023 - 23:09
Eve Vaguerlant a l'avantage de donner des exemples concrets de situations de "management" qui devraient terrifier toute personne tentée par la carrière dans l'EN. Même si c'est enrobé dans de nombreuses postures assez peu réfléchies de "femme de droite". Les autres bien souvent prennent le point de vue de l'élève, ce qui est bien aussi mais en effet on apprend rien.
Aperçu par hasard
Aperçu par hasard
Fidèle du forum

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Aperçu par hasard Dim 13 Aoû 2023 - 23:15
epekeina.tes.ousias a écrit:
Aperçu par hasard a écrit:Un "nouveau Brighelli"... ce ne serait pas une sorte d'oxymore?

Comme un bon vieux Meirieu ? Razz
Le pamphlet sur l'enseignement, les écoles ou les écoles normales : vieux sport entamé il y a bien longtemps. Mathurin Bonace, sur ces dernières, dans sa Tour de Babel en 1795 par exemple. C'est une sorte de phénomène qui, en lui-même, ne présente pas un intérêt majeur (on n'apprend rien en lisant ce genre de choses), mais dont l'étude est intéressante pour d'autres raisons.

Vieux c'est sûr. Bon, c'est à voir. Je ne suis en tout cas pas certain qu'un Brighelli se bonifie beaucoup avec le temps. Je n'ai jamais été amateur, mais j'ai l'impression qu'il sent de plus en plus le bouchon (qu'il a trop poussé sans doute).
Ha@_x
Ha@_x
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Ha@_x Dim 13 Aoû 2023 - 23:17
Matteo a écrit:Eve Vaguerlant a l'avantage de donner des exemples concrets de situations de "management" qui devraient terrifier toute personne tentée par la carrière dans l'EN. Même si c'est enrobé dans de nombreuses postures assez peu réfléchies de "femme de droite". Les autres bien souvent prennent le point de vue de l'élève, ce qui est bien aussi mais en effet on apprend rien.

Tu veux parler des situations de management, et je ne vais pas y mettre de guillemets, décrites, expliquées, décortiquées dans x fils de ce forum depuis des années ? Des situations de management que des syndicats et syndicalistes dans l'EN, combattent depuis des années ?

Finalement je suis assez fier de bosser dans l'ombre et de contempler certains cuistres lorgner la lumière....

Si les circonstances favorisent cette collègue, elle finira députée, ou ministre, dans 4 ans, grand bien lui fasse.....vae victis.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Baldred
Baldred
Esprit éclairé

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Baldred Lun 14 Aoû 2023 - 6:41
Matteo a écrit:Eve Vaguerlant a l'avantage de donner des exemples concrets de situations de "management" qui devraient terrifier toute personne tentée par la carrière dans l'EN. Même si c'est enrobé dans de nombreuses postures assez peu réfléchies de "femme de droite". Les autres bien souvent prennent le point de vue de l'élève, ce qui est bien aussi mais en effet on apprend rien.

Ça existe ça, les " postures assez peu réfléchies de femme de droite" ? Ce serait quoi par exemple ?
Estelle60
Estelle60
Niveau 5

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Estelle60 Lun 14 Aoû 2023 - 7:13
Il est possible d'être de droite et intelligent ce n'est pas incompatible, ce livre exprime des situations vécues rien à redire la dessus, en revanche certains passages sont très clairement des prises de position politique, cette collègue à toute sa place à cnews...
Estelle60
Estelle60
Niveau 5

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Estelle60 Lun 14 Aoû 2023 - 7:13
Il est possible d'être de droite et intelligent   ce n'est pas incompatible, ce livre exprime des situations vécues  rien à redire la dessus,  en revanche certains passages sont très clairement des prises de position politique, cette collègue à toute sa place à cnews...
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Prezbo Lun 14 Aoû 2023 - 8:51
Estelle60 a écrit:Il est possible d'être de droite et intelligent  

Comme on peut être agrégée de lettres et écrire de mauvais livres.


Édit : n'y a-t-il d'ailleurs pas une forme de contradiction et d'insincérité à tenir un discours d'exigence pour les élèves en écrivant soi-même des livres aussi faciles ? L'autrice peut-elle être dupe de la qualité de son ouvrage ?


Dernière édition par Prezbo le Lun 14 Aoû 2023 - 9:24, édité 1 fois
Isis39
Isis39
Enchanteur

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Isis39 Lun 14 Aoû 2023 - 8:56
Ha@_x a écrit:
Lyorane a écrit:Dans la même veine, Monsieur le Prof fait paraître à la fin du mois L'ex plus beau métier du monde pour semble-t-il porter ce regard cru sur l'état de la profession que l'on est beaucoup à espérer toucher la population non enseignante.

Non pas vraiment, ce serait pas mal de ne pas mélanger les torchons et les serviettes...

EV, pour moi, c'est poubelle ! En plus quand elle se permet d'expliquer sur youtuyau que les profs d'HGs sont tous des méchants constructivistes adeptes de l'ilot bonifié (et du wokisme professeur ) et qu'ils n'enseignent pas l'histoire politique du XIXe à leurs élèves en 4e (venez voir la tronche des miens, tiens, après le chapitre vie politique en France... Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant 1665347707 ), j'ai vraiment envie d'éventrer un bic, une cartouche d'encre, de préparer des boulettes, et de confectionner un antique objet de bordelisage de cours à l'ancienne....

Le problème c'est que je suis beaucoup trop vieux pour m'infiltrer dans sa classe, les poils blancs risquent de me trahir Razz

Spoiler:

C’est fatigant. Comme quand on se plaint que la chronologie n’est plus enseignée, ni la Shoah, ni etc. Que ça vienne d’une collègue c’est encore pire.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Reine Margot Lun 14 Aoû 2023 - 9:23
Prezbo a écrit:
Reine Margot a écrit:Entendue en interview sur Sud Radio et ailleurs, une très bonne description des conditions de travail et de la baisse du niveau scolaire, mais hélas agrémentée de propos idéologiques contre le féminisme, le wokisme, le gauchisme, le mettez ce que vous voulez-isme...Bref, de quoi montrer au péquin moyen et aux partis en place que dénoncer les conditions de travail et défendre l'exigence disciplinaire pour les élèves c'est d'extrême-droite.


Je crois surtout que le problème de fond est de faire croire au péquin moyen que les problèmes de l'école c'est la wokisme, le féminisme, l'immigrationnisme ou la théorie du genre. Or, quel que soit l'agacement que je ressens moi-mêmes parfois à la lecture de certains militants intersectionnels, ce n'est pas ça.

Oui, tout à fait. Toutefois elle décrit bien de vraies situations, notamment quand le prof se voit renvoyer un élève exclu. Mais effectivement ce n'est ni le wokisme ni le féminisme qui fait ça.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
Elyas
Elyas
Esprit sacré

Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant Empty Re: Un prof ne devrait pas dire ça d'Eve Vaguerlant

par Elyas Lun 14 Aoû 2023 - 9:51
Estelle60 a écrit:Il est possible d'être de droite et intelligent   ce n'est pas incompatible, ce livre exprime des situations vécues  rien à redire la dessus,  en revanche certains passages sont très clairement des prises de position politique, cette collègue à toute sa place à cnews...

Ah mais elle est intelligente. Hélas, elle met son intelligence au service de son ambition (quitter l'EN, avoir son moment de gloire et, pourquoi pas, un nouveau job sous les spotlights voire à l'Assemblée nationale) et au service du triomphe de la culture d'extrême-droite.

Marion Maréchal a saisi cette idée il y a quelques années en quittant les bancs de l'Assemblée pour faire son école. On a pu se moquer mais elle a réussi son coup avec ses copains (coucou Lejeune de Valeurs actuelles au JDD et il y en a d'autres).

On vit un moment flippant : on passe d'un monde culturel ouvert, curieux, scientifique, savant et coloré comme l'arc-en-ciel à un monde fermé, raciste, haineux du fait scientifique et voulant imposer ses normes de castes qui veut reprendre le pouvoir.

Ce livre n'est qu'un symptôme de ce que vit notre société et notre culture. CNews, le JDD et Valeurs Actuelles, ces écrivaillons etc sont les commandos d'une révolution culturelle réactionnaire.

Elle est maline parce qu'elle utilise des dynamiques réelles pour les expliquer par des délires (j'attends toujours une définition scientifique du wokisme, de l'islamo-gauchisme, de l'éco-terrorisme etc) issus de la matrice d'extrême-droite. Elle sait qu'en mélangeant du vrai marquant et constaté partout avec du faux va faire passer le faux pour le truc qu'on ne nous dit pas.

Je reviens de vacances, j'ai tout de même des connaissances qui m'ont dit que je devrais ne plus inviter de dragqueens en classe pour diffuser l'idée à des gamins de 4-5 ans qu'ils ne sont pas garçons ou filles. Tous les deux des gens avec des études dites sérieuses (avocat et ingénieur). On est dans un délire de société horrible.

Je suis professeur d'histoire-géographie et je vois le nombre de délires sur ma discipline qui peuvent être propagés par ce type d'autrice (et hop, je vais faire de l'inclusion abi ).

Bref, la seule chose qu'on soit certain est que cette autrice a pour but de quitter l'EN. Après, on a bien Kévin sur Cnews toutes les semaines et mon cœur saigne quand il parle de notre propre métier voire de notre discipline commune (il est professeur d'HG).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum