Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
Monarque

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gauvain31 le Lun 1 Mai 2017 - 0:28
Oui dommage pour elles. Elles peuvent essayer l'option "arts du cirque". Après tout, le clown est bien maquillé ... non ?
avatar
CallmeLucifer
Niveau 5

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par CallmeLucifer le Lun 1 Mai 2017 - 9:15
[quote="boris vassiliev"]Ah oui, ils ont même demandé à leur prof de littérature si elle ne pouvait pas leur lire les oeuvres en classe, parce qu'eux-mêmes, c'est trop dur.

Au 1er trimestre, j'ai laissé un temps sur l'heure d'AP aux délégués pour gérer la préparation du Conseil de Classe . Moi dans mon coin, je remplissais mon cahier d e texte.

Et là j'entends une élève dire que ça ne va pas du tout en littérature, parce que le prof, "il nous parle des oeuvres comme si on les avait lues"!!!!! (les 2 oeuvres du programme de littérature... )

J'ai fait remarquer que la plupart de leurs remarques (récriminations, plutôt) montraient que ce qui ne leur convient pas, c'est d'être traités en vrais élèves de série L (avec des attendus de niveau, de lectures, de connaissances) et que c'est pour ça, comme il sont de "faux élèves de L", que ça ne va pas...

avatar
Slinky75
Niveau 9

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Slinky75 le Lun 1 Mai 2017 - 9:17
Et dans ma classe de TS, j'ai des élèves qui auraient fait d'excellents élèves de TL. Certains ont de meilleurs notes dans les matières littéraires qu'en sciences où ils culminent à 10-11/20 en Maths et en PC. Ensuite, tout dépend de leur projet d'orientation.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Celadon le Lun 1 Mai 2017 - 9:18
Avec 96,6 % de réussite, ils ont décroché le droit d'être tirés au sort pour l'entrée à l'université. Félicitations.
http://www.neoprofs.org/t110681p25-le-gouvernement-fait-passer-en-catimini-la-circulaire-sur-le-tirage-au-sort-a-l-entree-des-universites#4068365
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gauvain31 le Lun 1 Mai 2017 - 9:38
Mais je pense que le tirage au sort ne concernera pas les filières littéraires qui sont déficitaires en terme d'effectif non ?
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Lun 1 Mai 2017 - 10:29
@Slinky75 a écrit:Et dans ma classe de TS, j'ai des élèves qui auraient fait d'excellents élèves de TL. Certains ont de meilleurs notes dans les matières littéraires qu'en sciences où ils culminent à 10-11/20 en Maths et en PC. Ensuite, tout dépend de leur projet d'orientation.

Tout à fait. A quelques exceptions près, sauf peut-être dans les grands centre-villes où des familles vivent "au contact" des lettres, les seuls élèves susceptibles d'être intéressés par la littérature sont en S. Les L, dans leur majorité, ne sont intéressés ni par la littérature ni par les études tout court. Ce sont généralement des élèves qui en 2nde ne travaillaient pas assez, donc avaient des mauvaises notes presque partout sauf en langues où on a abaissé encore plus vite qu'ailleurs le niveau d'exigences.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par mafalda16 le Lun 1 Mai 2017 - 10:45
Je vais m'abstenir de réagir à la généralité sur les "langues".
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Lun 1 Mai 2017 - 10:48
Je sais bien que des collègues de langues résistent, mais la tendance est quand même forte.
Maintenant ça va être notre tour en HG : on est récemment venu nous évangéliser sur les méthodes de travail du collège qu'il allait falloir généraliser au lycée, à base de travail de groupe et tâche complexe, et sur les modes d'évaluation qu'il faudrait revoir...

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Lord Steven le Lun 1 Mai 2017 - 11:00
A vous lire je suis stupéfait, comment vos lycées peuvent ils accepter en L de pareils élèves? ????? Est ce moi qui suis hors de la réalité ou ai je tort de trouver normal d'avoir en LELE des élèves qui débatent sur le statut du narrateur, les hendiadyns ou les ouvertures in medias res?
En revanche je rejoins Mafalda, Boris votre remarque sur le niveau des langues est proprement insultante, j'en aurais autant à l'égard de certaine remplaçante d HG qui lors d'un conseil à mis tout le monde mal à l'aise en se plaignant du faible niveau d'une classe qui chez elle avait. .... 13 de moyenne.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
nuages
Doyen

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par nuages le Lun 1 Mai 2017 - 11:05
@boris vassiliev a écrit:Ah oui, ils ont même demandé à leur prof de littérature si elle ne pouvait pas leur lire les oeuvres en classe,
Les Faux-Monnayeurs avec 2h par semaine, l'année suffit à peine...cool pas besoin de passer le week-end (et même le 1er mai) à préparer des cours!
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par mafalda16 le Lun 1 Mai 2017 - 11:10
@boris vassiliev a écrit:Je sais bien que des collègues de langues résistent, mais la tendance est quand même forte.
Maintenant ça va être notre tour en HG : on est récemment venu nous évangéliser sur les méthodes de travail du collège qu'il allait falloir généraliser au lycée, à base de travail de groupe et tâche complexe, et sur les modes d'évaluation qu'il faudrait revoir...


Non seulement certains collègues de langues résistent, et en bonus ils souffrent aussi du niveau pitoyable des L... Infichus de conjuguer un verbe correctement au présent alors qu'en Tle on aimerait pouvoir travailler sur des phrases complexes et la précision de la concordance des temps... No
avatar
CallmeLucifer
Niveau 5

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par CallmeLucifer le Lun 1 Mai 2017 - 11:17
LordSteven a écrit:A vous lire je suis stupéfait,  comment vos lycées peuvent ils accepter en L de pareils élèves? ????? Est ce moi qui suis hors de la réalité ou ai je tort de trouver normal d'avoir en LELE des élèves qui débatent sur le statut du narrateur,  les hendiadyns ou les ouvertures in medias res?  
En revanche je rejoins Mafalda,  Boris votre remarque sur le niveau des langues est proprement insultante,  j'en aurais autant à l'égard de certaine remplaçante d HG qui lors d'un conseil à mis tout le monde mal à l'aise en se plaignant du faible niveau d'une classe qui chez elle avait. .... 13 de moyenne.

Je pense que vous avez de très bons élèves et c'est pour ça que parfois, j'ai eu l'impression qu'on ne se comprenait pas, car les L de mon lycée n'ont pas ce niveau là (et je vous envie)...

Et pour répondre à Boris: les langues en L sont moins naufragées car les élèves ont plus d'heures, avec la LELE et la LVA quand elle est proposée: c'est donc normal que leurs notes de langues soient meilleures que dans d'autres matières. J'ai eu un élève particulièrement mauvais en 2nde, qui est venu en L LVA Anglais (à ma grande surprise...) et qui en terminale, sans se fouler beaucoup, avait quand même bien progressé: par capilarisation, en étant exposé à 7 heures d'anglais par semaine, il y a quand même eu une amélioration très nette!
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gauvain31 le Lun 1 Mai 2017 - 11:19
LordSteven a écrit:A vous lire je suis stupéfait,  comment vos lycées peuvent ils accepter en L de pareils élèves? ????? Est ce moi qui suis hors de la réalité ou ai je tort de trouver normal d'avoir en LELE des élèves qui débattent sur le statut du narrateur,  les hendiadyns ou les ouvertures in medias res?  
En revanche je rejoins Mafalda,  Boris votre remarque sur le niveau des langues est proprement insultante,  j'en aurais autant à l'égard de certaine remplaçante d HG qui lors d'un conseil à mis tout le monde mal à l'aise en se plaignant du faible niveau d'une classe qui chez elle avait. .... 13 de moyenne.

Je suis aussi stupéfait que toi(surtout dans le lycée où je suis cette année, mais ce n'est pas le cas de tous les lycée évidemment). De façon générale, il n'y a plus en France de vrai débat sur l'orientation des élèves. Le seul mot d'ordre est : "le redoublement coûte trop cher, on fait passer passer tout le monde en classe supérieure" ... mais sans aucune structure spécifique d'aide comme en Finlande pour éviter à ce qu'ils n'accumulent trop de lacunes. C'est de la maltraitance
J'ai clairement dit à la proviseure adjointe en conseil de classe de 2nd trimestre ce que devions faire pour éviter qu'une élève s'inscrive à Pôle emploi dans 2 ans puisqu'elle n'aura pas son bac L. Car on n'en est là désormais. Si au moins on ne peut pas envisager un apprentissage, là où elle aurait dû être (et là où elle aurait été il y a 10-15 ans). Elle m'a répondu qu'il y a un problème de place dans son lycée
Quand j'entends ma collègue d'HG parler d'un redoublement en 1ère L , je lui ai dit qu'à ce niveau c'est trop tard puisque les lacunes sont durablement installées (et avec un absentéisme important montrant son inadaptation dans cette série et dans les études en général).

Je suis curieux de savoir ce que donneront ces élèves dans 5-6 ans? A part le pôle emploi bien sûr
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Lord Steven le Lun 1 Mai 2017 - 11:38
Je vous entends bien Gauvain, mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement. A titre d'exemple, j'ai cette année deux secondes, dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre, des jeunes gens charmants, le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gauvain31 le Lun 1 Mai 2017 - 11:53
LordSteven a écrit:Je vous entends bien Gauvain,  mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement.  A titre d'exemple,  j'ai cette année deux secondes,  dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre,  des jeunes gens charmants,  le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

Ah mais tout à fait: il en va de la responsabilité des parents également. Le problème est que dans l'établissement où je suis, la filière L n'a pas bonne réputation (contrairement à d'autres L de certains lycées toulousains qui ont des options demandées: Musique, audiovisuelle et là effectivement c'est un vrai plaisir d'avoir ce type d'élèves qui sont curieux de nature. Mais ce type de lycée où la L est filière d’excellence et la ES filière d’égout est rare à Toulouse... je n'en connais qu'un seul même ).
Quant au filière STMG ou Pro ou devraient être ces élèves, cela ne doit pas être des filières d'assez haut standing je suppose. Le côté "filière général " de la L doit aussi attirer.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Lord Steven le Lun 1 Mai 2017 - 14:21
@gauvain31 a écrit:
LordSteven a écrit:Je vous entends bien Gauvain,  mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement.  A titre d'exemple,  j'ai cette année deux secondes,  dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre,  des jeunes gens charmants,  le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

Ah mais tout à fait: il en va de la responsabilité des parents également. Le problème est que dans l'établissement où je suis, la filière L n'a pas bonne réputation (contrairement à d'autres L de certains lycées toulousains qui ont des options demandées: Musique, audiovisuelle et là effectivement c'est un vrai plaisir d'avoir ce type d'élèves qui sont curieux de nature. Mais ce type de lycée où la L est filière d’excellence et la ES filière d’égout est rare à Toulouse... je n'en connais qu'un seul même ).
Quant au filière STMG ou Pro ou devraient être ces élèves, cela ne doit pas être des filières d'assez haut standing je suppose. Le côté "filière général " de la L doit aussi attirer.

Je ne dirais pas que la L est une filière d'excellence (mon lycée reste même à caractère scientifique) mais nous faisons en sorte à ce qu'elle soit très exigeante du fait de la présence des Abibac. En absence de série techno, les plus faibles vont souvent en ES.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
Catalunya
Expert

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Catalunya le Lun 1 Mai 2017 - 14:35
@mafalda16 a écrit:
@boris vassiliev a écrit:Je sais bien que des collègues de langues résistent, mais la tendance est quand même forte.
Maintenant ça va être notre tour en HG : on est récemment venu nous évangéliser sur les méthodes de travail du collège qu'il allait falloir généraliser au lycée, à base de travail de groupe et tâche complexe, et sur les modes d'évaluation qu'il faudrait revoir...


Non seulement certains collègues de langues résistent, et en bonus ils souffrent aussi du niveau pitoyable des L... Infichus de conjuguer un verbe correctement au présent alors qu'en Tle on aimerait pouvoir travailler sur des phrases complexes et la précision de la concordance des temps... No
Dernièrement en classe, j'ai une élève qui m'a placé un petit "como si hubiese sido", j'ai eu envie de lui faire un câlin
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par mamieprof le Lun 1 Mai 2017 - 15:01
LordSteven a écrit:
@gauvain31 a écrit:
LordSteven a écrit:Je vous entends bien Gauvain,  mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement.  A titre d'exemple,  j'ai cette année deux secondes,  dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre,  des jeunes gens charmants,  le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

Ah mais tout à fait: il en va de la responsabilité des parents également. Le problème est que dans l'établissement où je suis, la filière L n'a pas bonne réputation (contrairement à d'autres L de certains lycées toulousains qui ont des options demandées: Musique, audiovisuelle et là effectivement c'est un vrai plaisir d'avoir ce type d'élèves qui sont curieux de nature. Mais ce type de lycée où la L est filière d’excellence et la ES filière d’égout est rare à Toulouse... je n'en connais qu'un seul même ).
Quant au filière STMG ou Pro ou devraient être ces élèves, cela ne doit pas être des filières d'assez haut standing je suppose. Le côté "filière général " de la L doit aussi attirer.

Je ne dirais pas que la L est une filière d'excellence (mon lycée reste même à caractère scientifique) mais nous faisons en sorte à ce qu'elle soit très exigeante du fait de la présence des Abibac.  En absence de série techno,  les plus faibles vont souvent en ES.


.

Dans mon lycée scientifique, les profs de français sont très exigeants et seuls les bons vont en L (bonnes notes, qualités littéraires...) les plus faibles qui n'obtiennent ni L ni S finissent aussi en ES car nous n'avons pas de série techno et que personne ne veut partir ailleurs en techno... Et depuis 2 ans les premières ES sont super faibles, sans parler des très très mauvais sauvés en commission d'appel qui foncent dans le mur.


Dernière édition par Malaga le Mar 2 Mai 2017 - 14:12, édité 1 fois (Raison : Balises de citation)
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gauvain31 le Lun 1 Mai 2017 - 15:22
@Catalunya a écrit:
@mafalda16 a écrit:
@boris vassiliev a écrit:Je sais bien que des collègues de langues résistent, mais la tendance est quand même forte.
Maintenant ça va être notre tour en HG : on est récemment venu nous évangéliser sur les méthodes de travail du collège qu'il allait falloir généraliser au lycée, à base de travail de groupe et tâche complexe, et sur les modes d'évaluation qu'il faudrait revoir...


Non seulement certains collègues de langues résistent, et en bonus ils souffrent aussi du niveau pitoyable des L... Infichus de conjuguer un verbe correctement au présent alors qu'en Tle on aimerait pouvoir travailler sur des phrases complexes et la précision de la concordance des temps... No
Dernièrement en classe, j'ai une élève qui m'a placé un petit "como si hubiese sido", j'ai eu envie de lui faire un câlin

C'est marrant je faisais la même chose en 3ème en Espagnol avec ma prof que j'aimais beaucoup; j'essayais d’utiliser l'imparfait du subjonctif comme je le pouvais. Sauf une fois grand malheur où j'avais oublié de conjuguer estar à l'imparfait du subjonctif après como si, (j'avais mis du subjonctif présent "como si estuvieran" me paraissait bizarre Very Happy ). Elle m'a un peu grondé (mais elle avait le sourire quand même parce qu'elle avait vu que j'avais pris un risque là dessus). J'ai donc pas eu de câlin Sad
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par mafalda16 le Lun 1 Mai 2017 - 16:14
@Catalunya a écrit:
@mafalda16 a écrit:
@boris vassiliev a écrit:Je sais bien que des collègues de langues résistent, mais la tendance est quand même forte.
Maintenant ça va être notre tour en HG : on est récemment venu nous évangéliser sur les méthodes de travail du collège qu'il allait falloir généraliser au lycée, à base de travail de groupe et tâche complexe, et sur les modes d'évaluation qu'il faudrait revoir...


Non seulement certains collègues de langues résistent, et en bonus ils souffrent aussi du niveau pitoyable des L... Infichus de conjuguer un verbe correctement au présent alors qu'en Tle on aimerait pouvoir travailler sur des phrases complexes et la précision de la concordance des temps... No
Dernièrement en classe, j'ai une élève qui m'a placé un petit "como si hubiese sido", j'ai eu envie de lui faire un câlin

Tu m'étonnes !!! I love you

Gauvain, pour réparer cette injustice terrible
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Lord Steven le Lun 1 Mai 2017 - 19:19
@mamieprof a écrit:
LordSteven a écrit:
@gauvain31 a écrit:
LordSteven a écrit:Je vous entends bien Gauvain,  mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement.  A titre d'exemple,  j'ai cette année deux secondes,  dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre,  des jeunes gens charmants,  le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

Ah mais tout à fait: il en va de la responsabilité des parents également. Le problème est que dans l'établissement où je suis, la filière L n'a pas bonne réputation (contrairement à d'autres L de certains lycées toulousains qui ont des options demandées: Musique, audiovisuelle et là effectivement c'est un vrai plaisir d'avoir ce type d'élèves qui sont curieux de nature. Mais ce type de lycée où la L est filière d’excellence et la ES filière d’égout est rare à Toulouse... je n'en connais qu'un seul même ).
Quant au filière STMG ou Pro ou devraient être ces élèves, cela ne doit pas être des filières d'assez haut standing je suppose. Le côté "filière général " de la L doit aussi attirer.

Je ne dirais pas que la L est une filière d'excellence (mon lycée reste même à caractère scientifique) mais nous faisons en sorte à ce qu'elle soit très exigeante du fait de la présence des Abibac.  En absence de série techno,  les plus faibles vont souvent en ES.


Dans mon lycée scientifique, les profs de français sont très exigeants et seuls les bons vont en L (bonnes notes, qualités littéraires...) les plus faibles qui n'obtiennent ni L ni S finissent aussi en ES car nous n'avons pas de série techno et que personne ne veut partir ailleurs en techno... Et depuis 2 ans les premières ES sont super faibles, sans parler des très très mauvais sauvés en commission d'appel qui foncent dans le mur...

nous devons enseigner dans le même genre de lycée vous et moi!!!!


Dernière édition par Malaga le Mar 2 Mai 2017 - 14:13, édité 1 fois (Raison : Balises de citation)

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 7 Mai 2017 - 21:34
Matez un peu ces résultats en TL...
Votre pronostic pour le bac ? Laughing

Spoiler:


Dernière édition par boris vassiliev le Lun 8 Mai 2017 - 4:50, édité 1 fois

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Tamerlan le Dim 7 Mai 2017 - 21:39
82 % Wink

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Catalunya
Expert

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Catalunya le Dim 7 Mai 2017 - 21:39
@boris vassiliev a écrit:Matez un peu ces résultats en TL...
Votre pronostic pour le bac ? Laughing


2 maximum n'auront pas leur bac.

PS : et je sens que les collègues de langue surnotent, et ça m'énerve.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Lord Steven le Dim 7 Mai 2017 - 22:44
Je suis stupéfait par les notes d'anglais même en euro je n'ai jamais eu de telles notes..... comment est ce possible dans la mesure où chaque angliciste sait pertinemment que dans toute TL, même excellente, il y a forcément quelques élèves à la traîne? ????

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 7 Mai 2017 - 22:57
Et pour le coup, elle est loin d'être excellente... Les notes en philo, HG et littérature parlent d'elles-mêmes, je pense...
En histoire, je tente d'éponger le désastre du bac blanc à grand coup de DM et de travaux notés mais la tendance globale est plutôt à baisser les bras...


Dernière édition par boris vassiliev le Lun 8 Mai 2017 - 4:59, édité 2 fois

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
Contenu sponsorisé

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum