Vapotage en salle des profs

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par JPhMM le Dim 1 Mai 2016 - 10:59

@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Il y a un point sur lequel personne ne me donne à lire, c'est que le fumeur rejette de la fumée quand le vapoteur rejette de la vapeur d'eau.
Et ben, t'en racontes...

http://www.topsante.com/medecine/addictions/arret-du-tabac/soigner/cigarette-electronique-une-fumee-pas-si-anodine-que-ca-51755
Un article de Top Santé veneration

La vraie question est de savoir ce qu'en disent les articles de Notre Temps et de Tele7Jours.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par amour le Dim 1 Mai 2016 - 11:15

@Rendash a écrit:
Dans la première étude, les auteurs ont utilisé une machine pour « vapoter » et ont ensuite mesuré les concentrations de nicotine et d'autres composés organiques volatils tels que le monoxyde de carbone, libérés par la vapeur de e-cigarette. Dans un premier temps, ils ont comparé ces émissions à celles de cigarettes standards. Puis ils ont demandé à cinq fumeurs de fumer des cigarettes dans une pièce et à cinq autres de fumer des e-cigarettes dans une autre pièce. Ils ont alors constaté que les e-cigarette sont une source d’exposition à la nicotine mais pas aux autres composés, et qu’en outre l’exposition à la nicotine est dix fois inférieure à celle du tabac.

Ce qui suppose, au passage, que la vapote inclue forcément de la nicotine Laughing



Exact. Je ne vois pas mention dans ce passage des concentrations de nicotine des liquides utilisés dans l'expérience. Peut-être étaient -elles équivalentes en ressenti à celles des cigarettes fumées dans l'autre pièce, peut-être pas.
On peut aussi craindre d'avoir les poumons encrassés par une cigarette éteinte.  
C'est fort quand même de prendre pour une supériorité intellectuelle et une force mentale, une volonté de fer alliée à une personnalité d'essence supérieure, mieux éduquée aussi, par des parents mieux informés, ce qui ne relève que de la phobie, de l'ignorance et du parti pris.
  
Se sont peut-être fait larguer pour un fumeur ou une vapoteuse patenté(e), va savoir scratch

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par amour le Dim 1 Mai 2016 - 11:26

@florestan a écrit:  Un des principaux inconvénients de la burka d'ailleurs est que c'est galère pour fumer dessous.
   Il y a heureusement des tutoriels transposables. Smile

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par benjy_star le Dim 1 Mai 2016 - 12:41

@JPhMM a écrit:
@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Il y a un point sur lequel personne ne me donne à lire, c'est que le fumeur rejette de la fumée quand le vapoteur rejette de la vapeur d'eau.
Et ben, t'en racontes...

http://www.topsante.com/medecine/addictions/arret-du-tabac/soigner/cigarette-electronique-une-fumee-pas-si-anodine-que-ca-51755
Un article de Top Santé veneration

La vraie question est de savoir ce qu'en disent les articles de Notre Temps et de Tele7Jours.
J'avoue avoir fait un recherche à deux balles.

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-alerte-74-e-cigarettes-aromatisees-provoquent-irritations-61450/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cigarette-electronique-pourrait-favoriser-tumeurs-poumon-53327/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-cigarette-electronique-plus-cancerogene-tabac-56896/

Voilà qui est plus scientifique, me semble-t-il.

Alors ?

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Rendash le Dim 1 Mai 2016 - 12:51

Voyons voir :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cigarette-electronique-pourrait-favoriser-tumeurs-poumon-53327/

Néanmoins, une recherche préliminaire remarque des ressemblances frappantes entre les situations sur la génétique des cellules pulmonaires. Qu’en conclure ? Au moins que l’e-cigarette n’est peut-être pas aussi inoffensive que prévu.

Mis à part une enquête du magazine 60 millions de consommateurs qui notait la formation et l’absorption de produits toxiques, aucune n’a vraiment révélé de danger avéré.

Or, la nicotine seule, à des niveaux importants, semble générer des transformations génétiques similaires à celles induites par la fumée de tabac.

Avrum Spira, dont les propos ont été retranscrits dans Nature News, explique malgré tout que ces changements ne sont pas identiques.[...]Il est encore trop tôt pour répondre et déterminer si les cigarettes électroniques peuvent favoriser un cancer du poumon in vitro sur des cellules épithéliales. Encore moins pour conclure sur les risques in vivo. Cependant, ce travail suggère que des conclusions peut-être un peu trop hâtives ont été avancées.

Ceci ne concerne que les vapoteurs, par ailleurs, pas l'entourage.

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-cigarette-electronique-plus-cancerogene-tabac-56896/

Chauffée au maximum et aspirée profondément, la vapeur contenant de la nicotine dans les cigarettes électroniques peut former du formaldéhyde. Cette substance rend l'objet 5 à 15 fois plus cancérogène que le tabac, selon une étude américaine rapidement contestée.


« Nous avons constaté que du formaldéhyde peut se former durant le processus de vaporisation des cigarettes électroniques »,

Et il se trouve aussi (mais avec certitude cette fois) dans la fumée de cigarette, au milieu de quelque 4 000 autres substances éminemment plus toxique. Et, encore une fois, ça ne concerne que le vapoteur et non l'entourage.
Loin de contenir les 4.000 molécules différentes produites par la combustion du tabac, la vapeur pourrait malgré tout contenir quelques substances toxiques et cancérogènes.

Les chercheurs n'ont constaté aucune formation de formaldéhyde quand la machine, fonctionnant à faible voltage (3,3 volts)

C'est le voltage moyen (en général, de 1.8 à 4).

Mais quand le liquide était chauffé bien davantage (à 5 volts), le taux de formaldéhyde qui se formait alors était largement plus élevé que ceux trouvés avec la combustion des cigarettes conventionnelles.

Très rare, un tel voltage (je n'en ai même jamais vu). Une taffe, et le réservoir se vide. Sans oublier le fait que ça soit vraiment dégueulasse Laughing Et là encore, vapoteur, pas entourage, etc.

Quand les fumeurs de cigarettes électroniques surchauffent le liquide cela produit un goût âcre désagréable, ce qu'ils évitent de faire


L'expert, qui n'a pas participé à cette étude, estime toutefois que si la vapeur de cigarette électronique n'est pas aussi sûre que l'air pur des montagnes, elle est toutefois bien moins nocive que la cigarette conventionnelle.


Bon, voyons voir le troisième article : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-alerte-74-e-cigarettes-aromatisees-provoquent-irritations-61450/


Cependant, le benzaldéhyde peut causer des irritations aux yeux et aux voies respiratoires.

Quel scoop. Plus que la clope? Et, là encore, vapoteur, entourage, toussah.



Décidément...  

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Rabelais le Dim 1 Mai 2016 - 12:55

Formaldéhyde , ça me dit quelque chose? Ah, oui, ma fille avait fait une allergie à ce toxique...
C'était dû à un tapis neuf , en fait il faudrait laisser dehors tous les tapis, canapés and co apres l'achat au moins deux semaines pour éviter l'intoxication .
Je dis ça je dis rien.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par ProvençalLeGaulois le Dim 1 Mai 2016 - 13:03

@benjy_star a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:C'est marrant que vous mentionniez ça, mes voisins ont mis leur musique à fond il y a déjà plusieurs heures et ça va continuer comme ça probablement toute la nuit, comme pratiquement chaque week-end... Eh bien, j'ai fermé ma fenêtre, ce qui atténue considérablement le bruit. Problem solved...
Sauf que je te parle d'une situation ou le problème n'est pas résolu, c'est dingue cette capacité à faire semblant de pas comprendre.

Pour le reste, concernant les risques non prouvés, tu confonds l'absence de preuve et la preuve d'absence. Blabla amiante, blabla fumeurs passifs, vous avez tous la mémoire courte.

Situation :
- Quelqu'un vapote près de vous.
- Vous lui demandez poliment d'éteindre sa vapoteuse ou d'aller vapoter dehors.
- La plupart du temps, le vapoteur sort pour vapoter ou éteint sa vapoteuse.
Problem also solved...
Une loi était donc indispensable.

Et en plus, vous citez des articles sans les lires, Rendash s'est chargé de la lecture, et vous démontre en quelques lignes que ces articles expliquent exactement le contraire de ce que vous affirmez... On se demande qui fait semblant de ne pas comprendre.

Quant à Babsie, qui a trouvé le remède miracle à toutes les addictions, chapeau bas ! La volonté, c'était si simple, pourquoi n'y a-t-on pas pensé avant ? Rolling Eyes

ProvençalLeGaulois
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par JPhMM le Dim 1 Mai 2016 - 13:33

@benjy_star a écrit:
@JPhMM a écrit:
@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Il y a un point sur lequel personne ne me donne à lire, c'est que le fumeur rejette de la fumée quand le vapoteur rejette de la vapeur d'eau.
Et ben, t'en racontes...

http://www.topsante.com/medecine/addictions/arret-du-tabac/soigner/cigarette-electronique-une-fumee-pas-si-anodine-que-ca-51755
Un article de Top Santé veneration

La vraie question est de savoir ce qu'en disent les articles de Notre Temps et de Tele7Jours.
J'avoue avoir fait un recherche à deux balles.

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-alerte-74-e-cigarettes-aromatisees-provoquent-irritations-61450/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cigarette-electronique-pourrait-favoriser-tumeurs-poumon-53327/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-cigarette-electronique-plus-cancerogene-tabac-56896/

Voilà qui est plus scientifique, me semble-t-il.

Alors ?
Alors sans doute faut-il interdire le piment et la moutarde aussi. À forte dose cela irrite la gorge.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par benjy_star le Dim 1 Mai 2016 - 13:38

Mais quelle mauvaise foi... Tu conclus donc qu'il n'y a aucun danger pour les fumeurs passifs avec la e-cigarette ??!

Au petit jeu de citations, je peux jouer aussi.

D’après une analyse portant sur 145 liquides aromatisés pour cigarettes électroniques, la plupart diffusent du benzaldéhyde, une molécule qui irrite les voies respiratoires. Les concentrations maximales ont été relevées avec des vapeurs d'e-cigarettes aromatisées à la cerise.

Le benzaldéhyde a été détecté dans la vapeur de la plupart des produits testés : 108 sur les 145 liquides analysés, soit 74 %. Les doses de benzaldéhyde inhalées avec 30 bouffées de cigarette électronique aromatisée étaient souvent supérieures à celles inhalées à partir d’une cigarette traditionnelle. De plus, les concentrations étaient beaucoup plus élevées dans les produits aromatisés à la cerise, par rapport aux autres parfums : 50 fois plus que dans l'arôme tabac et près de 100 fois plus que dans les arômes café et thé ! Les utilisateurs des arômes cerise inhaleraient donc beaucoup plus de benzaldéhyde que ceux qui vapotent d’autres arômes.

Ils ont remarqué des ressemblances frappantes sur les changements dans l’expression des gènes des cellules du poumon ayant évolué dans un milieu riche en nicotine, comme dans le cas d’une consommation de cigarette électronique

Chauffée au maximum et aspirée profondément, la vapeur contenant de la nicotine dans les cigarettes électroniques peut former du formaldéhyde. Cette substance rend l'objet 5 à 15 fois plus cancérogène que le tabac, selon une étude américaine rapidement contestée.
Contestée par qui ? Les fabricants de e-cigarettes ? Wink

« Nous avons constaté que du formaldéhyde peut se former durant le processus de vaporisation des cigarettes électroniques », écrivent les chercheurs de l'université d'État de Portland (Oregon[...])

Bref, pour résumer, je suis pour la cigarette électronique, je pense que c'est une grande avancée pour la santé publique, mais il est évident qu'il y a encore un risque que l'on ne mesure pas encore totalement.

Et si une personne à choisi de courir ce risque en utilisant une vapoteuse, c'est son choix et son droit, mais je ne vois absolument ce qui justifie qu'elle choisisse de faire courir ce risque à d'autres qui ne le veulent pas.

La question est là ! Pourquoi faire courir un risque à ceux qui ne veulent pas ? Pourquoi ne pas accepter que le produit est absolument pas anodin, même si moins toxique qu'une cigarette, et pourquoi ne pas respecter le choix de ceux qui ne veulent pas courir le risque ? On est exposé chaque jour à de nombreux produits toxiques, alors pourquoi lorsqu'il y a moyen d'en éviter un, ne pas l'éviter ? Où est la logique là dedans ?? J'aimerais que l'on m'explique ce qui justifie cet état d'esprit, mis à part l'envie de faire ce que l'on veut en s'en foutant de son prochain.


Dernière édition par benjy_star le Dim 1 Mai 2016 - 13:40, édité 1 fois

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par benjy_star le Dim 1 Mai 2016 - 13:40

@JPhMM a écrit:
@benjy_star a écrit:
@JPhMM a écrit:
Un article de Top Santé veneration

La vraie question est de savoir ce qu'en disent les articles de Notre Temps et de Tele7Jours.
J'avoue avoir fait un recherche à deux balles.

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-alerte-74-e-cigarettes-aromatisees-provoquent-irritations-61450/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cigarette-electronique-pourrait-favoriser-tumeurs-poumon-53327/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-cigarette-electronique-plus-cancerogene-tabac-56896/

Voilà qui est plus scientifique, me semble-t-il.

Alors ?
Alors sans doute faut-il interdire le piment et la moutarde aussi. À forte dose cela irrite la gorge.
Mais tu mets ce que TU veux dans TON plat !! Tu n'as pas compris que l'enjeu ici est de ne pas décider à la place des autres ??! Tu n'as pas compris de quoi on parle depuis le début ??

Si, tu as parfaitement compris, c'est juste que tu veux tenir une position intenable, alors tu parles d'autre chose parce que tu ne peux pas argumenter. Emmerder les autres, c'est très difficile à justifier. Alors tu parles de... moutarde ! Very Happy

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Rendash le Dim 1 Mai 2016 - 13:46

Ce n'est pas moi qui saute sur des conclusions hâtives et malhonnêtes Laughing
Je ne conclus qu'une chose : le danger n'est pas démontré, il ne s'agit même pas de supputations, mais uniquement de possibilités. Très insuffisant pour interdire quoi que ce soit.

Et toutes les citations que tu utilises pour défendre ton point de vue concernent les vapoteurs eux-mêmes. Pas l'entourage. C'est bien le point faible des anti-, le fait que pour le moment, aucune étude n'ait permis de conclure à une toxicité de la chose pour ceux qui ne s'y adonnent pas.

il est évident qu'il y a encore un risque que l'on ne mesure pas encore totalement.

Oui, c'est très possible, bien sûr. Quand il sera démontré, on en reparlera. En attendant, l'interdiction ne se justifie pas.
Donc, encore et toujours : la toxicité n'est pas démontrée, l'odeur n'est pas un argument recevable (pas plus que d'autres odeurs dérangeantes, du moins) ; et si un risque aussi hypothétique suffit à faire mouiller le pantalon de certains, qu'ils envisagent que l'exposition elle-même est bien faible. La trouille n'est pas franchement un argument suffisant.

Les lobbies du tabac dépensent quelques euros pour démontrer le risque de la vapote, j'imagine que s'ils trouvent quelque chose, on le saura bien vite Laughing

@benjy_star a écrit:
Chauffée au maximum et aspirée profondément, la vapeur contenant de la nicotine dans les cigarettes électroniques peut former du formaldéhyde. Cette substance rend l'objet 5 à 15 fois plus cancérogène que le tabac, selon une étude américaine rapidement contestée.
Contestée par qui ? Les fabricants de e-cigarettes ? Wink

Ha, je ne sais pas, c'est toi qui présentes ces articles comme des preuves irréfutables Laughing
Evidemment, je comprends que ce soit gênant de tendre quatre fois le bâton pour se faire battre. Mais si tu as d'autres sources plus fiables, je t'en prie.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par JPhMM le Dim 1 Mai 2016 - 13:49

Position intenable ? Utiliser une étude qui dit qu'à des tensions inconnues des vaporeuses, la combustion produit un gaz dangereux s'il est inhalé profondément pour dire que le vapotage passif est dangereux, c'est just du foutage de gueule caractérisé.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Daphné le Dim 1 Mai 2016 - 13:52

@JPhMM a écrit:


Alors sans doute faut-il interdire le piment et la moutarde aussi.

Ah nan hein, surtout pas, et puis quoi encore furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Rendash le Dim 1 Mai 2016 - 13:53

@JPhMM a écrit:Position intenable ? Utiliser une étude qui dit qu'à des tensions inconnues des vaporeuses, la combustion produit un gaz dangereux s'il est inhalé profondément pour dire que le vapotage passif est dangereux, c'est just du foutage de gueule caractérisé.

Je n'irai pas jusque là : pour qu'il y ait foutage de gueule, il faudrait que le propos ne fût pas tenu sérieusement. Là, très clairement, le malheureux croit ce qu'il dit. Certains ont peur du Père Fouettard, d'autres des unijambistes roux, d'autres encore de très hypothétiques dangers jamais encore démontrés malgré les millions dépensés pour ce faire par les lobbies les plus puissants du monde qui ont tout intérêt à faire capoter cette nouvelle mode.


Laughing

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par phil(...) le Dim 1 Mai 2016 - 14:45

Ça me fait penser au fil "fumer dans la cour du bahut"... Avec NVB qui nous demande de convaincre les élèves que fumer c'est pas bien quand il y a des attentats... et des collègues ne veulent pas nous dire ce qu'ils proposent parce que ça fait concours...
Donc, on n'avance pas du tout. Super.
Il n'y aurait pas matière à un EPI?
J'ai retenu l'odeur chaussette sur la cigarette électronique. Surprenant non?

phil(...)
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par amour le Dim 1 Mai 2016 - 14:49

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:Position intenable ? Utiliser une étude qui dit qu'à des tensions inconnues des vaporeuses, la combustion produit un gaz dangereux s'il est inhalé profondément pour dire que le vapotage passif est dangereux, c'est just du foutage de gueule caractérisé.

Je n'irai pas jusque là : pour qu'il y ait foutage de gueule, il faudrait que le propos ne fût pas tenu sérieusement. Là, très clairement, le malheureux croit ce qu'il dit. Certains ont peur du Père Fouettard, d'autres des unijambistes roux, d'autres encore de très hypothétiques dangers jamais encore démontrés malgré les millions dépensés pour ce faire par les lobbies les plus puissants du monde qui ont tout intérêt à faire capoter cette nouvelle mode.


Laughing
Tout à fait d'accord.

Je viens d'ailleurs de relire la première page du fil (car j'ai une vie parfaitement fascinante et la mémoire d'un poisson rouge, rapport aux formaldéhydes que je m'envoie journellement). L'aspect incriminé du vapotage de deux collègues en SDP était la "gêne" occasionnée, le fait que ça "dérange", très vite précisée par "ça pue atrocement, c'est répugnant" (toujours page 1)  mais "comme personne ne le lui a dit, je suis sérieusement embêtée" (besoin du groupe pour revendiquer), complainte qui ne peut être reçue puisque certains collègues puent atrocement pour d'autres raisons dont ils sont, ou pas responsables (pathologie, manque d'hygiène, flacon de sent bon utilisé en surdose, passion pour l'échalote).
On est alors passé à des cris d'orfraies sur le mode "santé, discipline, exemplarité, si ma tante en avait eu ...". parce qu'aucun des arguments ne tient (sauf à considérer que l'on peut raisonnablement blâmer le cuisinier ou le primeur chaque jour parce qu'il nous expose, peut-être, aux pesticides).
Dans ces conditions, pour avoir raison on en arrive assez facilement à "moi je peux m'en passer, donc tout le monde le pourrait...si tout le monde était aussi malin que moi" un peu comme pour le chômage considéré par les ultra-libéraux bas du front. Ou comme avec tout individu ou groupe d'individus que l'on a envie de démolir.
La seule thèse développée c'est finalement "ôte-toi de là que m'y mette, fumeur repentant, vapoteur gênant que j'ai envie de stigmatiser". Alors que si le décret d'application est passé, il n'y a même pas lieu que les esprits chagrins s'inquiètent. Ils on le droit pour eux, même si cette loi est stupide!
En ont-ils à ce point conscience qu'ils cherchent n'importe quoi pour se justifier? Oui, car sinon, ce fil n'existerait même pas. Du reste, comme aucun argument ne tient, ils ont bien besoin de la loi, car rien d'autre à quoi s'adosser.  Et de lire que sans cette loi, l'on serait bientôt, dans les salles des professeurs, saturés de formaldéhydes en vapeur finalement dégoulinant sur des fenêtres closes. "Vapoteurs = envahisseurs" sur des banderoles, tant que vous y êtes?  C'est absolument fascinant.
Pour vapoter, je préfèrerais sans doute ne pas être trop exposée à la bêtise et à la paranoïa des autres, je suis déjà assez servie comme cela, donc pas d'inquiétude, la salle des profs ne m'y verra pas. Le voisinage réprobateur, condescendant, confit d'orgueil et de suffisance des mesdames messieurs polluerait trop mon vapotage.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par wanax le Dim 1 Mai 2016 - 15:05

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:Position intenable ? Utiliser une étude qui dit qu'à des tensions inconnues des vaporeuses, la combustion produit un gaz dangereux s'il est inhalé profondément pour dire que le vapotage passif est dangereux, c'est just du foutage de gueule caractérisé.

Je n'irai pas jusque là : pour qu'il y ait foutage de gueule, il faudrait que le propos ne fût pas tenu sérieusement. Là, très clairement, le malheureux croit ce qu'il dit. Certains ont peur du Père Fouettard, d'autres des unijambistes roux, d'autres encore de très hypothétiques dangers jamais encore démontrés malgré les millions dépensés pour ce faire par les lobbies les plus puissants du monde qui ont tout intérêt à faire capoter cette nouvelle mode.


Laughing
L'existence du père fouettard... comme écrivait benjy, on a absence de preuves, pas de preuves d'absence.
( Si j'ai pas la moyenne avec ça.... )

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par amour le Dim 1 Mai 2016 - 15:16

@wanax a écrit:
@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:Position intenable ? Utiliser une étude qui dit qu'à des tensions inconnues des vaporeuses, la combustion produit un gaz dangereux s'il est inhalé profondément pour dire que le vapotage passif est dangereux, c'est just du foutage de gueule caractérisé.

Je n'irai pas jusque là : pour qu'il y ait foutage de gueule, il faudrait que le propos ne fût pas tenu sérieusement. Là, très clairement, le malheureux croit ce qu'il dit. Certains ont peur du Père Fouettard, d'autres des unijambistes roux, d'autres encore de très hypothétiques dangers jamais encore démontrés malgré les millions dépensés pour ce faire par les lobbies les plus puissants du monde qui ont tout intérêt à faire capoter cette nouvelle mode.


Laughing
L'existence du père fouettard... comme écrivait benjy, on a absence de preuves, pas de preuves d'absence.
( Si j'ai pas la moyenne avec ça.... )
Parait que les roux sont génétiquement programmés pour moins bien vieillir que les autres, ce qu'un dossier de fond apparu dans une source sûre (le tribunal du net Razz ) dément formellement  ici Dans ces conditions, une recrudescence de l'unijambiste roux est à craindre. Très sérieusement. Méfions nous.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 15:58

@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Je crois que même les fumeurs ont intégré et accepté que le tabac était une gêne, à de rares exceptions près, la fumée dans les lieux publics clos a quasiment disparu.


Pour le reste, si tu ne sais pas faire la différence entre une nuisance nocive (sous entendu pour la santé) et une qui ne l'est pas, effectivement, les discussions de comptoir d'avoir te rendre très heureux. Smile

Ecoutez, cher, allez donc apprendre à parler, moi, je ne connais pas de nuisances pas nocives. Par ailleurs, à l'exception de quelques bistrots marseillais ou haut-saônois, je ne vois pas d'endroits clos et publics où l'on fume, donc quand vous aurez terminé votre épilepsie, vous nous ferez peut-être la faveur d'une explication. En tout cas, j'attends toujours a preuve de la nocivité.
Et, au fait, à choisir entre une discussion de comptoir et une discussion avec un directeur de conscience, il est clair que c'est fait depuis longtemps, et pas à votre avantage..

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 16:03

@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Il y a un point sur lequel personne ne me donne à lire, c'est que le fumeur rejette de la fumée quand le vapoteur rejette de la vapeur d'eau.
Et ben, t'en racontes...

http://www.topsante.com/medecine/addictions/arret-du-tabac/soigner/cigarette-electronique-une-fumee-pas-si-anodine-que-ca-51755

Ah oui, Top Santé, le magazine qui prône une cure Détox au printemps, qu écrit "Mais leur vapeur, contient quand même des ingrédients mauvais pour la santé" et qui appuie cette assertion dysvirgulée sur... "Le résultat de deux nouvelles études portant sur les émissions des cigarettes électroniques vient d’être publié dans la revue professionnelle Nicotine and Tobacco research. " Il ne manque plus qu'une étude contre la viande publiée par Vegan, mein Lieber Rolling Eyes
Impressionnant, merci.
Vu la nicotine libérée par l'e-cigarette, on en est aux doses libérées dans les tomates ou les aubergines, qui sont de la famille de l'herbe à Nicot...

Et sinon, on peut lire dans ce vulgarisateur : " l a cigarette électronique reste bien moins nocive que la cigarette dans l'état actuel des connaissances car les substances potentiellement dangereuses sont de 9 à 450 fois moins concentrées dans la fumée des cigarettes électroniques que dans une cigarette normale. En novembre dernier, une centaine de médecins (cancérologues, pneumologues...) signaient un appel en faveur de la e-cigarette dans les colonnes du Parisien. Selon eux, le danger des cigarettes électronique est infiniment moindre que celui du tabac, « dès lors que leur vapeur ne contient ni CO, ni goudrons, ni particules fines solides ». " Moins que le diesel, dites donc...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 16:12

@benjy_star a écrit:
@JPhMM a écrit:
@benjy_star a écrit:
Cripure a écrit:Il y a un point sur lequel personne ne me donne à lire, c'est que le fumeur rejette de la fumée quand le vapoteur rejette de la vapeur d'eau.
Et ben, t'en racontes...

http://www.topsante.com/medecine/addictions/arret-du-tabac/soigner/cigarette-electronique-une-fumee-pas-si-anodine-que-ca-51755
Un article de Top Santé veneration

La vraie question est de savoir ce qu'en disent les articles de Notre Temps et de Tele7Jours.
J'avoue avoir fait un recherche à deux balles.

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-alerte-74-e-cigarettes-aromatisees-provoquent-irritations-61450/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-cigarette-electronique-pourrait-favoriser-tumeurs-poumon-53327/
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-cigarette-electronique-plus-cancerogene-tabac-56896/

Voilà qui est plus scientifique, me semble-t-il.

Alors ?
Et ça ?
www.cripure-sante.net/selon-un-ours-le-saumon-pourrait-faire-s'allonger-le-penis.html
www.riko-zoroi;cent-t.magazinozone.com/e-cig.pourrait.provoquer.propos.de.bistrot.html

C'est pas scientifique, ça ?

Avec des "pourrait", ma tante pourrait vapoter mon oncle.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 16:13

@benjy_star a écrit:Mais quelle mauvaise foi... Tu conclus donc qu'il n'y a aucun danger pour les fumeurs passifs avec la e-cigarette ??!
Oui. Vu qu'il n'y a aucun fumeur, ni actif, ni passif, avec la vapoteuse (qui ne permet pas de fumer, les mots sont importants).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 16:15

Les doses de benzaldéhyde inhalées avec 30 bouffées de cigarette électronique aromatisée étaient souvent supérieures à celles inhalées à partir d’une cigarette traditionnelle.
Et combien de bouffées de la cigarette ?
Et "souvent", ça commence à quel pourcentage ?


Les utilisateurs des arômes cerise inhaleraient donc beaucoup plus de benzaldéhyde que ceux qui vapotent d’autres arômes.
Déjà, on se limite à la cerise, mais surtout...
"inhaleraient" : indicatif ?
"beaucoup" ? heu heu heu


C'est flou, tout ça, il n'y a rien de scientifique dans ces approximations !



@benjy_star a écrit:Tu mets ce que TU veux dans TON plat !! Tu n'as pas compris que l'enjeu ici est de ne pas décider à la place des autres ??! Tu n'as pas compris de quoi on parle depuis le début ??
Si. D'une brochette d'emmerdeurs qui n'ont aucune raison d'être écoutés pour leurs élucubrations et ne seront donc pas écoutés. Bonsoir.


Dernière édition par Cripure le Dim 1 Mai 2016 - 16:23, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Shere Khan le Dim 1 Mai 2016 - 16:21


_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par amour le Dim 1 Mai 2016 - 16:27

Ma tante pourrait aussi passer l'aspi dans la salle des profs. Visblement LaVosgienne, Lou-Anne, Babsie et Benjy_star y vivent car ils n'ont plus de logement. Ils y font peut-être pénétrer leurs enfants nuitamment. Il en va de la santé des rejetons de ces fonctionnaires sous payés.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vapotage en salle des profs

Message par Babsie le Dim 1 Mai 2016 - 16:29

@ysabel a écrit:On a un superbe directeur de conscience sur ce fil...Babsie a raté sa vocation.

En attendant, il faut interdire les pommes (30 pesticides) et tout ce qui se mange, se boit, se respire...
Et ne parlons pas des pauvres gosses que l'on trimballent dans leur poussette à hauteur des pots d'échappement. Ce devrait être interdit.
J'avais lu une étude (mais je ne sais plus où) où il était écrit que c'est la pollution atmosphérique qui tuait le plus.

Je me souviens de notre superbe usine de traitement de déchets qui pendant des années a produit de la dioxine a haute dose : je ne vous parle pas du lait des vaches du coin qui était collecté...

Alors je crois que la possible nocivité de la vapeur d'eau qui sort d'une vapoteuse que l'on va croiser 3 fois dans la semaine est d'un ridicule achevé.

Et puis Babsie devrait lire aussi un peu de littérature scientifique sur les addictions ; ce n'est pas qu'une histoire de volonté.

Mais, je le redis: et alors? Qu'est-ce que cette kyrielle de situations regrettables vient faire dans la choucroute? Parce qu'il y a pire ailleurs, il faudrait ne pas se soucier de la vapeur de l'e-clope? Qu'est-ce qu'on répond généralement ici à des gens qui disent qu'on a tort de trop se préoccuper du sort des animaux parce qu'il y a déjà beaucoup de travail avec celui des êtres humains? On leur dit, généralement, que se soucier de l'un n'empêche pas de se soucier de l'autre et que l'existence de l'un ne justifie pas l'existence de l'autre. Oui, les pesticides devraient être interdits, la voiture aussi. Ils ne le sont pas car cela empêcherait l'écrasante majorité des gens d'accomplir les gestes indispensables à la survie dans notre société. La cigarette, et l'e-cigarette ne sont pas indispensables. Ce sont des drogues au bon goût inutiles, un "plus" nuisible et potentiellement nuisible. Ceci posé, je doute fort qu'avec les mentalités que je vois ici, et qui doivent régner en masse ailleurs, le développement de l'e-clope en reste à 3 croisées dans la semaine. Nous n'en sommes qu'au début.
C'est pour cela que tout ce qu'analyse" Rendash ne me convainc pas du tout: le fait est qu'on ne sait rien de solide, comme on ne savait rien de solide avant que la cigarette ne s'enracine profondément dans les mœurs. Cela ne me semble pas assez pour laisser couler.

Babsie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum