Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
corailc
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par corailc le Jeu 23 Juin 2016 - 20:19
Je suis d'accord avec vous e-wanderer, mais pourquoi ne pas aussi imaginer une rencontre qui se révèle justement imaginaire au final?
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Sujets DNB 2016

par e-Wanderer le Jeu 23 Juin 2016 - 20:22
@corailc a écrit:Je suis d'accord avec vous e-wanderer, mais pourquoi ne pas aussi imaginer une rencontre qui se révèle justement imaginaire au final?
Oui, mais dans ce cas, c'est assez virtuose et il faut vraiment bien manier les finesses de la langue.
avatar
bonnet péruvien
Niveau 5

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 20:27
@Thalia de G a écrit:
@Blune a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Dans le doute, je suis allée rechercher dans les programmes de 2008 (car c'est bien de ceux-là qu'il s'agit encore) :

"4. Etude de l’image
En  classe  de  Troisième,  le  professeur  privilégie  l’étude  de  l’image  comme   engagement   et   comme   représentation   de   soi.   C’est   la   fonction argumentative de l’image qui est développée, pour laquelle on peut analyser le fonctionnement de certaines publicités.
Le  professeur  fournit  aux  élèves  des  outils  d’analyse  pour  l’image  animée ; il les fait réfléchir à la problématique de l’adaptation d’une œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision."

La question 8 s'inscrit bien, selon ce que je comprends, dans la réflexion sur l'adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire.
Tu as raison. Mais qui parmi nous se sent armé dans ce domaine ? Pas plus que dans l'équipe de mon collège.
Et à qui / quoi en incombe la responsabilité ? À nous et à notre manque d'intérêt ? (Audrey maîtrise et c'est tant mieux pour ses élèves) À une absence d'offre de formation au PAF ? Au manque d'heures accumulées pendant les années de primaire et de collège ?
Je n'ai pas de réponse et me sens désemparée.

Cela dit, la réponse de Serge me paraît pleine de bon sens.

Franchement, je crois qu'au besoin, on peut s'auto-former assez facilement. Il existe pas mal de bouquins et surtout de sites internet très bien faits sur le sujet. Personnellement, je déplore le peu d'heures d'enseignement dont on dispose par niveau, et dans ces conditions, consacrer trop de temps à l'analyse d'image (fixe ou mobile) ne serait pas rendre service aux élèves qui ont avant tout besoin de maîtriser la langue. A notre époque où le média photo et vidéo est omniprésent, l'analyse d'image me semble néanmoins incontournable.

_________________
bonnet péruvien
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Jeu 23 Juin 2016 - 20:41
@Thalia de G a écrit:
@Blune a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Dans le doute, je suis allée rechercher dans les programmes de 2008 (car c'est bien de ceux-là qu'il s'agit encore) :

"4. Etude de l’image
En  classe  de  Troisième,  le  professeur  privilégie  l’étude  de  l’image  comme   engagement   et   comme   représentation   de   soi.   C’est   la   fonction argumentative de l’image qui est développée, pour laquelle on peut analyser le fonctionnement de certaines publicités.
Le  professeur  fournit  aux  élèves  des  outils  d’analyse  pour  l’image  animée ; il les fait réfléchir à la problématique de l’adaptation d’une œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision."

La question 8 s'inscrit bien, selon ce que je comprends, dans la réflexion sur l'adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire.
Tu as raison. Mais qui parmi nous se sent armé dans ce domaine ? Pas plus que dans l'équipe de mon collège.
Et à qui / quoi en incombe la responsabilité ? À nous et à notre manque d'intérêt ? (Audrey maîtrise et c'est tant mieux pour ses élèves) À une absence d'offre de formation au PAF ? Au manque d'heures accumulées pendant les années de primaire et de collège ?
Je n'ai pas de réponse et me sens désemparée.

Cela dit, la réponse de Serge me paraît pleine de bon sens.

Je me rappelle que, quand est arrivée l'histoire des arts dans les programmes de plusieurs disciplines (dont la nôtre), cela fut accueilli par une volée de bois vert (et je n'étais pas la dernière à râler; je me cite : "Mais comment ? Nous sommes des spécialistes de la littérature, nous n'avons aucune compétence en matière d'art pictural et ou sculptural ! Nous ne sommes pas des professionnels de l'image !" et j'en passe ... j'avoue que j'aime bien monter dans les tours de temps en temps Embarassed ).
Finalement, à l'usage, je me suis aperçue que la littérature ne se suffit pas à elle-même. Comment étudier des mouvements comme le romantisme ou le surréalisme en ne s'en tenant qu'aux textes ? Comment ignorer que ces courants couvrent une ensemble de domaines artistiques entre lesquels il est intéressant et enrichissant de bâtir des ponts.
Aujourd'hui, je ne conçois pas la littérature (qui reste évidemment prépondérante dans ma matière) sans aller toucher d'autres formes d'expression artistique. Cela correspond, je pense, à ma perception de la littérature dans le monde. Mais surtout, ce que j'aime constater, c'est quand mes élèves voient, ressentent des choses que je n'ai pas relevées sur une œuvre ; je crois que c'est justement dû à mon côté "novice" dans ces domaines : j'ai une approche plus sensitive que purement technique.
Bref, je m'éloigne un peu du sujet là. Pardon, je suis bavarde Embarassed
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé

Re: Sujets DNB 2016

par lapetitemu le Jeu 23 Juin 2016 - 21:16
@Hermiony a écrit:
@Serge a écrit:Vous ne vouliez tout de même pas leur donner des questions de langue en français ?  affraid  Laughing

Tant qu'on y était, on pouvait aussi leur demander de dessiner la scène... Razz

[mode provoc on] Eh bien, je ne suis pas loin de penser que ça aurait été presque mieux : je le fais souvent faire à mes élèves, ça les oblige à lire attentivement une description par exemple, et, contrairement à une vague présentation en deux ou trois phrases (au mieux) d'une mise en scène, un dessin, ça doit être précis sinon ça ne ressemble à rien. Si on n'a pas compris le texte, on ne peut rien dessiner. [mode provoc off]

Sinon, question sur la mise en scène proche de celle d'il y a deux ans (bien sûr nous on peut voir la nuance mais mes élèves à qui j'avais fait travailler les annales du DNB ne la verront pas donc ils feront certainement des copier coller de ce qu'ils avaient dit sur le théâtre...), idem d'ailleurs pour le sujet de réflexion en lien avec l'HdA...
Je ne veux pas vous inquiéter Razz mais ce qu'on avait corrigé il y a deux ans ne cassait pas des briques...
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par Panta Rhei le Jeu 23 Juin 2016 - 21:22
Désolé, j'essaye de m'insérer dans la discussion:

J'ai lu copie d'un ancien élève pas doué; et bien il a compris le texte. Et il a proposé une vrai mise en scène; dommage qu'il perde des points en dictée!

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence

avatar
clélia
Niveau 9

Re: Sujets DNB 2016

par clélia le Jeu 23 Juin 2016 - 21:27
@lapetitemu a écrit:Je ne veux pas vous inquiéter Razz mais ce qu'on avait corrigé il y a deux ans ne cassait pas des briques...

Oui, de (trop) nombreux candidats de mon paquet avaient choisi pour leur mise en scène "une sombre lumière"... (voilà, débrouille-toi avec ça!)

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujets DNB 2016

par Luigi_B le Jeu 23 Juin 2016 - 22:31
Deux questions de langue, de niveau primaire/6e :


_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
bonnet péruvien
Niveau 5

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 22:42
@Luigi_B a écrit:Deux questions de langue, de niveau primaire/6e :


C'est vrai mais dans le genre DNB nouvelle version (avec moins de 10 questions et très peu de grammaire, ce que je déplore), celui-ci était plutôt réussi. Le problème sera surtout qu'on va devoir un peu tout accepter lors de la correction et qu'en plus, il y aura par la suite une harmonisation outrancière. En ce qui concerne la question sur la construction du mot, certes c'est au programme de primaire ou de 6e. Et après ? La question est intéressante. D'ailleurs à la fac aussi, on analyse la formation des mots.

_________________
bonnet péruvien
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 22:43
Et puis ce n'est pas parce qu'une notion a été vue en primaire qu'elle est acquise. On s'en rend compte à presque chaque correction du DNB.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Jeu 23 Juin 2016 - 22:45
@Luigi_B a écrit:Deux questions de langue, de niveau primaire/6e :


Le DNB ne s'arrête pas aux notions exclusivement découvertes en 3è. Si l'emploi d'un temps dans un texte permet d'en analyser un aspect, peu importe le temps en question et le moment auquel on est tenu d'avoir abordé la notion.
D'ailleurs, je revois tjrs les valeurs temporelles et modales en 3è, présent compris.

Pour ce qui est de la construction de "dégouttelante", certes on peut se limiter à préfixe/radical/suffixe. Mais là, il s'agit d'un néologisme, une création de l'auteur qui joue à la fois sur les sonorités et l'association des mots "dégoûtant" , "goutter", "lentement". On peut appeler ça un mot valise. Je pense que peu d'élèves auront décelé ce travail de création, en tout cas, certainement pas en se fiant uniquement à des notions lexicales basiques du programme de 6ème.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Sujets DNB 2016

par Amaliah le Jeu 23 Juin 2016 - 23:30
Ce n'est pas un néologisme de l'auteur puisqu'on trouve le verbe "dégoutteler" chez Flaubert par exemple.
http://www.cnrtl.fr/definition/dégouttelant
http://www.cnrtl.fr/definition/dégoutteler
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujets DNB 2016

par Luigi_B le Jeu 23 Juin 2016 - 23:33
@bonnet péruvien a écrit:En ce qui concerne la question sur la construction du mot, certes c'est au programme de primaire ou de 6e. Et après ? La question est intéressante. D'ailleurs à la fac aussi, on analyse la formation des mots.
Espérons quand même qu'on ne pose les mêmes questions. Laughing

Bien sûr : le DNB porte sur tout le programme du collège. Mais pas les questions, semble-t-il : un élève de primaire peut y répondre, et les élèves eux-mêmes s'en rendent compte...

A voir si les consignes de correction imposent la notion de néologisme pour "dégouttelante" ou même une valeur du présent.

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Sujets DNB 2016

par trompettemarine le Jeu 23 Juin 2016 - 23:36
@Luigi_B a écrit:
@bonnet péruvien a écrit:En ce qui concerne la question sur la construction du mot, certes c'est au programme de primaire ou de 6e. Et après ? La question est intéressante. D'ailleurs à la fac aussi, on analyse la formation des mots.
Espérons quand même qu'on ne pose les mêmes questions.  Laughing

Bien sûr : le DNB porte sur tout le programme du collège. Mais pas les questions, semble-t-il : un élève de primaire peut y répondre, et les élèves eux-mêmes s'en rendent compte...

A voir si les consignes de correction imposent la notion de néologisme pour "dégouttelante" ou même une valeur du présent.

tut tut tut, j'ai appris aujourd'hui en commission qu'un attendu était une valorisation...
On n'attend plus rien, on valorise ce que l'on croit déceler.
On peut pénaliser (mais c'est rare).

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Jeu 23 Juin 2016 - 23:37
@Amaliah a écrit:Ce n'est pas un néologisme de l'auteur puisqu'on trouve le verbe "dégoutteler" chez Flaubert par exemple.
http://www.cnrtl.fr/definition/dégouttelant
http://www.cnrtl.fr/definition/dégoutteler

Au temps pour moi.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujets DNB 2016

par Luigi_B le Jeu 23 Juin 2016 - 23:40
Curieux d'avoir les consignes de correction pour ces deux questions "techniques".

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
olex
Niveau 3

Re: Sujets DNB 2016

par olex le Jeu 23 Juin 2016 - 23:57
J'ai lu quelques corrigés çà et là, je suis parfois perplexe. L'un de mes élèves m'a dit avoir indiqué qu'il s'agit d'un présent d'habitude venant renforcer la lassitude du narrateur (question 6) et, pour "l'écoulement du temps" (question 5) que le temps semble rythmé comme une partition ("un... deux... trois"), ce qui contraste avec l'ennui du personnage. Même si je ne suis pas vraiment d'accord avec ce qu'il affirme, cela se justifie. Puisqu'"on n'attend plus rien", vous croyez que ce sera valorisé ?
avatar
Mama
Bon génie

Re: Sujets DNB 2016

par Mama le Ven 24 Juin 2016 - 0:40
Le texte est beau. Sur les rédactions, rien à dire, c'est classique et c'est très bien ainsi.
Ce sont les questions qui me dégoûtent. Mais enfin, même si on a étudié, et bien, un film dans l'année, en quoi cela donne-t-il les armes à un élève de 3e, sans même parler de vocabulaire technique, des mois plus tard, pour construire des choix cinématographiques sur un texte complexe, en 10 minutes ??? C'est exiger de lui une expertise qu'il n'a pas et n'est pas censé avoir... inenvisageable: ce sera donc forcer le jury à tout accepter pour ne pas noter le prof à la place de l'élève. Et en sus, et cela me choque beaucoup, lui faire croire que, comme à la télé, tout le monde peut être artiste sans formation ni gestation, en sortant les premiers trucs qui lui passent par la tête. Serge, entre visualiser sa lecture (nous sommes bien d'accord) et proposer des choix pertinents de mise en scène allant jusqu'aux mouvements de caméra, tu ne trouves pas qu'il y a un monde? Donc on acceptera tout. Je visualise quand je lis, en 3e c'était déjà le cas, et je sais que je me serais sentie incapable de répondre à cette question, surtout sans un bon temps devant moi.
Comme Hermiony, j'aurais préféré une question sur l'intervention de la poésie dans le texte. Et sur la classe et l'emploi de "on".

Je trouve la question sur le formation du mot hyper difficile si l'on veut réellement donner le sens de chaque élément de la dérivation, et la définition du mot qui en résulte, comme je le leur ai appris.

Je pense que plusieurs valeurs devront être acceptées pour le présent... à la condition d'une explication/justification?

A mon avis, la 2b et la 5 sont redondantes, la 2 a et la 7 très mal formulées.

La réécriture est space, j'espère bien que la modification du point d'interrogation en point va compter, on a beaucoup bossé l'interrogation indirecte en fin d'année!

Dictée inutilement complexe par le sens et insuffisamment difficile pour le reste. Elle me semble courte, non ? Et donner "effleurer" mais aucun autre, comprends pas...

Tout ça juste pour le plaisir de la réflexion, puisque je serai une correctrice en grève, comme l'année dernière, par cohérence, et même si ça ne sert à rien (puisque je serai la seule, et puisque mes collègues ne refuseront probablement pas de prendre les copies en plus...).
avatar
Mama
Bon génie

Re: Sujets DNB 2016

par Mama le Ven 24 Juin 2016 - 0:50
@olex a écrit:J'ai lu quelques corrigés çà et là, je suis parfois perplexe. L'un de mes élèves m'a dit avoir indiqué qu'il s'agit d'un présent d'habitude venant renforcer la lassitude du narrateur (question 6) et, pour "l'écoulement du temps" (question 5) que le temps semble rythmé comme une partition ("un... deux... trois"), ce qui contraste avec l'ennui du personnage. Même si je ne suis pas vraiment d'accord avec ce qu'il affirme, cela se justifie. Puisqu'"on n'attend plus rien", vous croyez que ce sera valorisé ?

Je pense que oui, c'est déjà de l'analyse, c'est déjà rare. La première réponse me paraît parfaitement valable, la seconde plus tarabiscotée, mais au moins il s'est colleté avec le texte.
avatar
Audrey
Oracle

Re: Sujets DNB 2016

par Audrey le Ven 24 Juin 2016 - 0:56
@BlackMail a écrit:
@Audrey a écrit:Voilà bien un sujet que moi, au moins, je maîtrise, et auquel je forme correctement mes élèves.

Tant mieux pour tes élèves et toi (rien d'ironique dans mon propos). Cela étant dit, nous sommes d'accord qu'en tant que professeurs de français, nous ne sommes pas formés à l'analyse d'une scène tirée d'un film, n'est-ce pas ? Personnellement, je l'avoue, je ne sais pas faire, et j'aurais sûrement été bien embêtée si j'avais dû répondre à cette fameuse question.
Je pense que le texte est suffisamment riche pour que l'on fasse travailler les élèves sur le contenu littéraire.

Ah mai je suis parfaitement d'accord!
Je ne considère pas que mon job en tant que prof de lettres soit de former mes élèves à l'analyse filmique.
Je voulais simplement dire que dans cette situation où l'on attend de nous que nous le fassions, je suis, contrairement à de nombreux collègues, au moins un peu formée par mon cursus qui incluait une UV d'analyse filmique pendant 3 ans.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Sujets DNB 2016

par Luigi_B le Ven 24 Juin 2016 - 7:22

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
Milè
Niveau 6

Re: Sujets DNB 2016

par Milè le Ven 24 Juin 2016 - 7:39
Je suis d'accord avec beaucoup d'entre vous :
Très beau texte (je ne connaissais pas.)
De moins en moins de langue, alors que c'est important et que nous y consacrons beaucoup de temps. (Entre nous, ce sera pire l'an prochain. Mais si, c'est possible!)
Je regrette l'absence de vraie question de synthèse, et plus encore, la dernière question que j'ai pourtant parfois posée après une étude de texte, mais qui est une vraie plaie pour un examen. Comment noter, en effet, ce type de question ouverte? Je pressens qu'on veut nous faire distribuer les points avec largesse, comme il se doit.
J'ai beaucoup aimé le sujet 2 de rédaction qui a été massivement choisi par les dys que je surveillais, et le sujet 1 a sans doute semblé facile à beaucoup. Je suis sure que bien des élèves auront oublié les contraintes d'écriture qu'il comporte. La suite lundi, lors de la correction.
Ce qui m'a étonnée, cette année, c'est la brièveté des textes produits par les élèves. Très peu ont rédigé les deux pages attendues.
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Ven 24 Juin 2016 - 7:49
@Mama a écrit:
Tout ça juste pour le plaisir de la réflexion, puisque je serai une correctrice en grève, comme l'année dernière, par cohérence, et même si ça ne sert à rien (puisque je serai la seule, et puisque mes collègues ne refuseront probablement pas de prendre les copies en plus...).

si, si ! bounce Je ne serai pas gréviste mais pas question d'entraver l'action de ceux qui le sont en prenant les copies des absents. J'espère qu'une majorité de collègues refuseront aussi (ne serait-ce que par flemme  Razz ).

@Luigi_B a écrit:

Au moins, pour elle, nous sommes certains qu'elle n'a pas mis le "n'" dans la dictée ... Laughing
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par Maissa le Ven 24 Juin 2016 - 8:51
@Blune a écrit:Pour une fois, j'ai aimé ce sujet dans sa globalité.  cheers

- Le texte est beau et surtout riche.

- Les questions, pour la plupart, exigent une lecture fine et la capacité de l'élève à trouver par eux-mêmes et exploiter les indices stylistiques et grammaticaux du texte. Au moins là, on se rapproche d'un travail de commentaire littéraire. le fait qu'elles soient ouvertes n'enferme pas la réflexion de l'élève dans une direction imposée. Il peut donc y apporter sa sensibilité propre. Évidemment, nous n'échapperons pas aux réponses insipides de certains, mais après tout, auraient-elles été moins vides avec un questionnaire plus guidé ?
Je trouve que la question 8 interroge la sensibilité artistique de l'élève et sa capacité à traduire la force d'un texte par le biais d'un autre art. Choisir le cinéma, pourquoi pas. Personnellement, je travaille toujours sur une œuvre ciné en lien avec les textes (Vipère au poing, Cyrano, Persépolis par exemple.) Même si je ne suis pas une spécialiste du cinéma ni de ses techniques (loin de là !), cela ne m'empêche pas de travailler sur la notion d'adaptations d’œuvres littéraires. Et je n'ai pas l'impression d'être hors programme en faisant ça ou de m'éloigner de ma discipline.

- La réécriture était simple, en revanche, fallait-il tenir compte du groupe "montent vers", remplacé par [...] dans l'extrait reproduit ? Étant donné que le premier verbe était donné dans l'énoncé "venaient", si on n'intégrait pas "montent", on n'avait pas le compte pour avoir 0.5/modification. C'est étrange d'avoir tronqué cette toute petite partie du texte ... Dans le doute, nous avons dit aux élèves de prendre en compte "monter". Impossible d'avoir le rectorat au tel, et pas de réponse à notre mail ...

- La dictée :ils ont tous oublié le "n'" Rolling Eyes

- Les sujets de rédaction : j'ai aimé les deux et j'ai trouvé le n°2 vraiment intéressant, leur permettant d'exploiter les acquis en français, histoire, arts plastiques, histoire des arts ...

Dans les corrigés proposés sur le net, certains ne tiennent pas compte de "monter".
Peut-être les concepteurs attendaient-ils ceci :
venaient / tombaient / lui /enveloppaient / ses / ses / le / glaçaient = 0,5 x 8 = 4 points
avatar
Kiki
Habitué du forum

Re: Sujets DNB 2016

par Kiki le Ven 24 Juin 2016 - 8:58
Avez-vous compté le point d'interrogation dans les changements ? Il faut l'enlever puisqu'on passe au discours indirect.

Réécrivez le passage suivant en commençant par « Il se demandait d’où venaient… » et
en faisant toutes les transformations nécessaires :
« D’où viennent toutes les gouttes qui tombent devant moi, et mêlées à la boue
enveloppent ainsi mes jambes, […] mes genoux et me glacent jusqu’au ventre ? »
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Ven 24 Juin 2016 - 9:08
Oui, il compte nécessairement dans les transformations attendues.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum