le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 10:26

Bonjour

Je voudrais vous soumettre un problème que je rencontre depuis des années chez certains enseignants quelle que soit la structure dans laquelle ils enseignent. C'est un problème que l'on me renvoie à la figure et qui fait que je me sens exclue, voire rejetée.

J'ai démarré ma carrière dans l'enseignement professionnel dans le cadre d'un lycée polyvalent. J'y enseignais le français et l'histoire (j'ai fait lettres modernes). Nous avions une salle des profs commune: agrégés, capétiens, CAPLP, CAPET, vacataires, maîtres auxiliaires, contractuels. Et comme partout, comme dans toute profession, des imbus d'eux-mêmes, des indifférents et des gens formidables quel que soit le concours passé. Au fur et à mesure, j'ai toutefois noté les remarques méprisantes de certains profs de LEP à l'encontre des professeurs du lycée général, remarques qui créaient de sacrées tensions entre enseignants. Des complexes d'infériorité à n'en plus finir qui nous valaient aussi beaucoup de mépris de la part des profs de lycée, ce que j'ai fini par comprendre. A un moment donné, il faut savoir aussi se remettre en question.

Rebelote dans la boîte privée où je me trouve et où j'ai été embauchée il y a déjà quelque temps. Cela devient prégnant avec deux collègues masculins quarantenaires. L'un est professeur d'EPS et l'autre dans l'enseignement professionnel. Tous deux nous ont dit à plusieurs reprises que nous, les profs de français, nous étions prises de tête car nous réfléchissons beaucoup (nous pratiquons allègrement la masturbation intellectuelle selon lui et je reste polie!!!), que nous étions méprisants parce que l'on a de la culture. Les tensions montent et les masques tombent. Un très bon élève de BTS, vadrouilleur et curieux au possible, m'a fait remarquer l'année dernière à quel point le collègue d'EPS était fermé à tout ce qui n'était pas le sport.

Je ne veux heurter personne mais franchement, une telle intolérance, une telle incapacité à se prendre en charge, à remédier à ses lacunes posent des problèmes d'entente majeur. L'agressivité est latente et l'ambiance entre nous devient délétère.

Rencontrez-vous ou bien avez-vous déjà rencontré des professeurs de la sorte? Comment faites-vous? Je n'ai pas l'intention de m'attarder dans cette boîte. Je me rends compte que je suis toujours en train de quitter ces endroits où le savoir, au fond, n'a strictement aucune importance. Ne compte que le pognon.

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Norman Bates le Sam 25 Juin 2016 - 10:29

@Catherine93 a écrit:Des complexes d'infériorité à n'en plus finir [...]

@Catherine93 a écrit:une telle incapacité [...] à remédier à ses lacunes

Je commence à comprendre le complexe d'infériorité.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Celadon le Sam 25 Juin 2016 - 10:29

Bonne chance alors pour trouver un endroit où le savoir comptera pour quelque chose...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 10:34

Bonjour Norman

Que veux-tu exactement dire?

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Ignatius Reilly le Sam 25 Juin 2016 - 10:38

Bonjour,

je pense que ça n'est pas un problème de discipline, de concours ou de formation mais de personnes.
Humilier une personne en arguant de sa culture, c'est tellement bas. Il faut différencier instruction et intelligence.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par roxanne le Sam 25 Juin 2016 - 10:52

Enfin, dans mon collège, les profs d'EPS étaient quand même ceux qui la ramenaient le plus sur leur "savoir" et la lecture de certaines appréciations de l'un d'eux (GO pour ceux qui se rappellent, agrégé d'ailleurs depuis) était toujours un grand moment et au niveau masturbation intellectuelle, il était champion.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 11:00

Je n'ai humilié personne, surtout pas moi qui l'ai été de nombreuses fois. Je rends compte de problèmes réels qui sont en train de torpiller l'équipe pédagogique. Et les élèves sentent cette inimitié, en jouent. Il y a quelques mois, l'un d'entre eux m'a dit que nous, les profs, nous ne nous aimions pas.

L'ambiance est sinistre.

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par trompettemarine le Sam 25 Juin 2016 - 11:47

Simone57 ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par gnafron2004 le Sam 25 Juin 2016 - 11:50

y'a des chances...

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Rendash le Sam 25 Juin 2016 - 11:54

J'espère Laughing

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Vinteuil le Sam 25 Juin 2016 - 12:12

@Catherine93 a écrit:Je me rends compte que je suis toujours en train de quitter ces endroits où le savoir, au fond, n'a strictement aucune importance. Ne compte que le pognon.

Un établissement scolaire dans lequel le savoir n'a aucune importance ? Hallucinant !

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par clélia le Sam 25 Juin 2016 - 12:16

@Catherine93 a écrit: Ne compte que le pognon.
Razz
Pour ceux-là, l'EN n'est peut-être pas le meilleur choix...

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.

clélia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Vinteuil le Sam 25 Juin 2016 - 12:24

Catherine93, tenez bon ! fleurs

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Tonton Marcel le Sam 25 Juin 2016 - 12:28

@Catherine93 a écrit:Un très bon élève de BTS, vadrouilleur et curieux au possible, m'a fait remarquer l'année dernière à quel point le collègue d'EPS était fermé à tout ce qui n'était pas le sport.

Comment en es-tu venu à écouter les médisances d'un étudiant ? Oh que c'est agréable d'entendre du mal de quelqu'un qu'on aime pas hein...

Tonton Marcel
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Blune le Sam 25 Juin 2016 - 13:04

20 ans de maison, une bonne dizaine d'établissements (collège et lycée) et jamais je n'ai eu à déplorer du mépris de la part de collègues sur l'aspect "intello" de ma discipline. Au contraire, c'est souvent le ou la collègue de français qu'on vient voir pour évacuer des doutes sur une tournure, le sens d'un mot ou pour relire un document de travail. Je ne suis pas demandeuse de ce type de sollicitation mais les collègues le font souvent par réflexe du style "Toi, qui es prof de français, peux-tu me dire si ..." Je ne le prends pas mal, ça ne me dérange pas.

Les tensions entre collègues ne sont quasiment jamais le fait d'un seul, les torts sont souvent partagés. Peut-être que les collègues en question réagissent comme tu le décris parce qu'ils ressentent de ta part une forme de mépris également.
J'ai des collègues qui ne m'apprécient pas, mais je ne leur en veux pas car moi-même, je ne pas suis très agréable avec eux. Je ne vais quand même pas leur reprocher d'être peu sympathiques à mon égard alors que je suis froide et sèche avec eux

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Vinteuil le Sam 25 Juin 2016 - 13:19

@Tonton Marcel a écrit:Comment en es-tu venu à écouter les médisances d'un étudiant ? Oh que c'est agréable d'entendre  du mal de quelqu'un qu'on aime pas hein...

En l'occurrence, on se demande qui pratique, ici, l'insinuation malveillante...

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 13:20

Du mépris de ma part????? Certainement pas non! Certainement pas non! Je crois tout simplement qu'il faut avoir le courage de partir lorsque l'on est à bout, lorsque le système ne nous convient plus. Et je fais partie des personnes qui ont dit non à des fonctionnements préjudiciables et à mon travail et à ma santé.

Merci aux personnes qui comprennent. Notre année scolaire 2016-2017 va être sympathique encore.

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 13:24

Il n'y a aucune intention de nuire dans mes propos. Je fais un constat qui me chagrine parce que ce métier, passionnant mais pas évident, exige solidité voire solidarité. Qu'est-ce que les élèves aiment à jouer sur les failles de l'équipe pédagogique! !

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Albius le Sam 25 Juin 2016 - 13:31

@Blune a écrit:20 ans de maison, une bonne dizaine d'établissements (collège et lycée) et jamais je n'ai eu à déplorer du mépris de la part de collègues sur l'aspect "intello" de ma discipline. Au contraire, c'est souvent le ou la collègue de français qu'on vient voir pour évacuer des doutes sur une tournure, le sens d'un mot ou pour relire un document de travail. Je ne suis pas demandeuse de ce type de sollicitation mais les collègues le font souvent par réflexe du style "Toi, qui es prof de français, peux-tu me dire si ..." Je ne le prends pas mal, ça ne me dérange pas.

Tout comme toi... mais avec dix ans de plus Wink  topela

J'entretiens d'excellents rapports avec mes collègues de disciplines vues comme moins "intellectuelles", professionnels et pour certains même privés.
Après nous ne nous interdisons nullement des vannes les uns avec les autres -j'ai la chance d'avoir beaucoup de collègues très "joueurs" et avec de bonnes dispositions au second degré -l'autre, pas celui d'enseignement  Laughing -, et évidemment l'on se taquine sur la syntaxe alambiquée que je peux -très intentionnellement- affecter ou sur leurs commentaires laconiques dénotant l'abus du mens sana in corpore sano
Laughing Il faut dire que c'est peut-être plus facile pour un homme, car même s'il y a des filles parmi les profs d'EPS chez nous, des relents de gentille misogynie trainent encore. Mais il me semble que c'est tellement facile de ne pas opposer des disciplines entre elles. Un prof de lettres peut très bien avoir du goût pour le sport, et un sportif n'est pas forcé d'afficher une pose analphabète ou anti culturelle.

Plus généralement, je pense comme beaucoup que c'est une question de personnes. Les ch s sont le plus souvent des gens mal dans leur peau, et s'ils sont arrogants ou agressifs, on n'a pas a jouer les mère Thérésa envers eux, mais à les fuir.


Dernière édition par Albius le Sam 25 Juin 2016 - 13:40, édité 5 fois

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Blune le Sam 25 Juin 2016 - 13:35

Catherine93, je n'ai pas dit que tu es méprisante avec ces collègues mais que peut-être ils interprètent (à tort ou à raison, peu importe) ta façon de leur parler ou d'être avec eux comme du mépris.

Par exemple, je déteste me retrouver au centre de l'attention dans une assemblée et quand je ne peux y échapper j'adopte une attitude qui peut facilement passer pour de la froideur alors que tout ce que je ressens c'est une terrible gêne. Comme j'en suis consciente aujourd'hui, généralement je m'en excuse ^^

Donc, je m'excuse si je t'ai vexée ou agressée, ce n'était pas là mon intention. Smile

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Catherine93 le Sam 25 Juin 2016 - 13:45

Aucun souci!☺ la réponse a été donnée dans vos messages. À fuir ces individus difficiles!

Catherine93
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par mafalda16 le Sam 25 Juin 2016 - 14:34

@trompettemarine a écrit:Simone57 ?

Je venais juste de me dire la même chose.

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par Albius le Sam 25 Juin 2016 - 14:38

En même temps, un troll qui initie un débat intéressant est-il encore un troll?scratch

A retenir pour le bac philo...

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par maldoror1 le Sam 25 Juin 2016 - 15:06

Pour ma part, en dix ans de carrière et je ne sais combien d'établissements, je n'ai jamais ressenti la moindre once de mépris de la part de quiconque. Si cela devait arriver, et bien...j'ignorerais tout bonnement, et basta cosi ! Mon travail n'est pas ma vie.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: le rapport problématique au savoir chez certains professeurs

Message par tristan8 le Sam 25 Juin 2016 - 15:11

C'est un peu comme ici où parfois on intervient sur certains sujets et que certains arguent leur culture alors que ce n'était pas le propos initial. Je ne sais plus sur quel sujet j'étais intervenu pour faire un brin d'humour et où on m'avait répondu avec deux paragraphes sur l'oralité Laughing  c'était assez drôle livre

tristan8
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum