Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Fires of Pompeii le Jeu 11 Mai 2017 - 10:28
Alors peut-être faudrait - il dire aux stagiaires, très concrètement, que dire bonjour et autres choses permettent d'installer l'ambiance de classe, que faire rappeler par les élèves ce qui a été fait et montrer le rapport avec la suite permet d'être cohérent, etc. Cela me paraît plus concret et constructif que ce qui est dit dans les Espe actuellement : le jargon. Qui n'a aucune utilité si ce n'est justement faire croire aux stagiaires que ce sont des mesures compliquées, pas à leur portée. Quand on débute on a besoin de concret, après oui on peut lire des choses plus jargonneuses (enfin si on aime ça) mais dans l'urgence du métier, cela n'a pas de sens.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par DesolationRow le Jeu 11 Mai 2017 - 10:35
FoP, épouse-moi.

À cela près que je ne suis pas du tout convaincu de l'utilité de ces niaiseries jargonnesques, même après et moins dans l'urgence Razz
Mais il faut bien justifier que la section 70 du CNU existe.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Elyas le Jeu 11 Mai 2017 - 11:35
@Fires of Pompeii a écrit:Alors peut-être faudrait - il dire aux stagiaires, très concrètement, que dire bonjour et autres choses permettent d'installer l'ambiance de classe, que faire rappeler par les élèves ce qui a été fait et montrer le rapport avec la suite permet d'être cohérent, etc. Cela me paraît plus concret et constructif que ce qui est dit dans les Espe actuellement : le jargon. Qui n'a aucune utilité si ce n'est justement faire croire aux stagiaires que ce sont des mesures compliquées, pas à leur portée. Quand on débute on a besoin de concret, après oui on peut lire des choses plus jargonneuses (enfin si on aime ça) mais dans l'urgence du métier, cela n'a pas de sens.

Amen abi
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Iphigénie le Jeu 11 Mai 2017 - 11:51
Le problème de ces "petits gestes" c'est qu'il s'apprenaient en réalité par le "compagnonnage" : aujourd'hui où le stage consiste d'un côté à être plongé dans la fosse aux lions sans outils et de l'autre à lire des bouquins (écouter des gens) qui  pour la plupart, ne sont pas faits pour améliorer la pratique mais pour justifier la carrière de leur auteur, c'est sûr que ça coince.
Pour détendre l'atmosphère, je racontais ces débats à mon mari  en lui demandant si on leur faisait lire les livres de pédagogie à l'Ecole Normale des Instit. Il m'a répondu que bien sûr on leur faisait découvrir les grandes théories, Piaget, Binet, Freinet et consorts mais surtout on les faisait observer.

Spoiler:

Ainsi un jour, leur professeur est entré dans leur classe qui était très agitée et bruyante. Il a poussé un cri énorme en disant "Galois taisez-vous donc". Le dénommé Galois était un gringalet qui ne soufflait jamais mot. Il est resté sidéré d'être interpellé injustement et toute la classe s'est tue elle aussi sidérée que le professeur s'en prenne à lui.
Le prof a repris la parole en leur disant:"Messieurs, leçon pratique n°...: il ne sert à rien, si la classe et bruyante, de crier à tout-va "taisez-vous, taisez-vous". Interpellez un seul élève, nommément, n'importe lequel. Aujourd'hui, c'était vous, Galois...
 Et maintenant au travail." Very Happy
Et ainsi de suite...sans appeler ça: la théorie galoisienne du discours interrompu chez l'apprenant.


Dernière édition par Iphigénie le Jeu 11 Mai 2017 - 12:08, édité 1 fois (Raison : e...)
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Fires of Pompeii le Jeu 11 Mai 2017 - 11:59
@DesolationRow a écrit:FoP, épouse-moi.
E
À cela près que je ne suis pas du tout convaincu de l'utilité de ces niaiseries jargonnesques, même après et moins dans l'urgence Razz
Mais il faut bien justifier que la section 70 du CNU existe.

J'ai précisé "si on aime ça", note bien que je n'ai pas parlé d'utilité quelconque Laughing

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
User17706
Enchanteur

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par User17706 le Jeu 11 Mai 2017 - 12:06
Amusante anecdote Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Laverdure le Jeu 11 Mai 2017 - 13:01
Iphigénie, je trouve ton anecdote vraiment intéressante, merci veneration Je ne m'en serais jamais rendu compte si on ne l'avait pas expliqué : je vais sans doute essayer dans les jours à venir (j'ai au moins une classe avec laquelle ça peut se faire, dès aujourd'hui).

_________________
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Iphigénie le Jeu 11 Mai 2017 - 13:36
@Laverdure a écrit:Iphigénie, je trouve ton anecdote vraiment intéressante, merci veneration Je ne m'en serais jamais rendu compte si on ne l'avait pas expliqué : je vais sans doute essayer dans les jours à venir (j'ai au moins une classe avec laquelle ça peut se faire, dès aujourd'hui).
Very Happy Mais attention, ça ne marche que la première fois Very Happy Après faut trouver un autre attrape-nigaud...L'idée c'est qu'il faut toujours surprendre...'
avatar
cube
Niveau 8

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par cube le Jeu 11 Mai 2017 - 15:23
Tu peux essayer "Tais-toi donc, Kévin" dans une classe où il n'y a pas de Kévin. Les élèves te diront : "Mais y'a pas de Kévin, m'sieur/m'dame". Tu réponds : "Bon ben qui fait du bruit, alors ?"
En répétant ce genre d'intervention improbable assez souvent, le prof devrait pouvoir passer pour un peu toc-toc dans sa tête, et les élèves de se dire qu'il est sans doute imprudent de trop le chercher, parce qu'avec les fous, on ne sait jamais !
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Loreleii le Jeu 11 Mai 2017 - 22:55
@Elyas a écrit:Je lis des affirmations assez curieuses. Je n'ai jamais écrit nulle part que ce que je développais était innovant. Je ne faisais que répondre à des néos. Des gens sont allés sur le terrain et ont constaté l'existence de gestes professionnels puis mis des mots sur ces gestes. Ils ont aussi montré que la qualité d'usage de ces gestes faisait souvent la différence. Rien d'innovant, juste un constat.

Ce mot me gêne. Pourquoi des gestes ? Quand je dis bonjour à mes élèves, je ne fais pas un geste ! Quand je fais des liens avec ce qu'on a déjà vu, je ne fais pas un geste !
Pour moi, le jargon commence là.
J'aimerais vraiment que ces gens écrivent des livres simples, clairs, efficaces, sans prise de tête. On peut nommer les choses avec précision de façon claire, surtout si on s'adresse à des profs débutants.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Malaga le Jeu 11 Mai 2017 - 23:01
Merci Elyas pour ta réponse.

Et je partage avec beaucoup d'entre vous cet agacement à lire le jargon utilisé par des tas de "penseurs" sur l'éducation alors que tout pourrait être dit plus clairement (mais peut-être que cela ferait moins scientifique, sérieux...).

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Fesseur Pro le Jeu 11 Mai 2017 - 23:20
@Loreleii a écrit:J'aimerais vraiment que ces gens écrivent des livres simples, clairs, efficaces, sans prise de tête. On peut nommer les choses avec précision de façon claire, surtout si on s'adresse à des profs débutants.
Pourquoi faire simple...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Elyas le Ven 12 Mai 2017 - 2:32
@Loreleii a écrit:
@Elyas a écrit:Je lis des affirmations assez curieuses. Je n'ai jamais écrit nulle part que ce que je développais était innovant. Je ne faisais que répondre à des néos. Des gens sont allés sur le terrain et ont constaté l'existence de gestes professionnels puis mis des mots sur ces gestes. Ils ont aussi montré que la qualité d'usage de ces gestes faisait souvent la différence. Rien d'innovant, juste un constat.

Ce mot me gêne. Pourquoi des gestes ? Quand je dis bonjour à mes élèves, je ne fais pas un geste ! Quand je fais des liens avec ce qu'on a déjà vu, je ne fais pas un geste !
Pour moi, le jargon commence là.
J'aimerais vraiment que ces gens écrivent des livres simples, clairs, efficaces, sans prise de tête. On peut nommer les choses avec précision de façon claire, surtout si on s'adresse à des profs débutants.

Chacun fait et pense ce qu'il veut. Je n'ai fait que répondre à une demande et je continuerai à répondre quand on me demandera. Je n'apprécie pas forcément ce qui se déroule après mes développements tant sur ce fil qu'ailleurs (il suffit de lire certains messages sur d'autres fils comme http://www.neoprofs.org/t105543p750-pour-papoter-en-histoire-geographie-tous-ensemble#4077517 ou http://www.neoprofs.org/t110933p25-les-licenciements-d-enseignants-stagiaires-ont-double-en-trois-ans#4079581) mais c'est le jeu d'un forum et il faut accepter le débat (et reconnaître quand on a tort, ça m'est arrivé) tant qu'il reste correct envers les personnes (après, pour les idées, c'est différent). Une des choses que j'apprécie dans tout cela est le fait que les interventions pas toujours agréables me bousculent intellectuellement et que ma pensée s'éclaircit et que je nuance/approfondis/modifie/oublie certains éléments de mes idées/pratiques et que mes élèves en bénéficient. C'est sans doute la raison qui me fait rester sur le forum parce que je m'enrichis grâce à ces confrontations.
avatar
Voltaire
Niveau 6

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Voltaire le Ven 12 Mai 2017 - 9:32
Le mot "geste" me gêne aussi en cela qu'il est réducteur. Il me semble que nous avons plutôt des pratiques. Après, en tant qu'enseignant, je commence à avoir de la bouteille (en nombre d'années mais aussi en diversité des publics, collège, lycée, formation d'adultes, etc.). Chaque année, il y a des classes avec lesquelles ça marche bien, ils adhèrent à mes méthodes avec enthousiasme, et leurs parents aussi, et d'autres, même niveau, même établissement, où rien ne va, ni pour les élèves ni pour les parents, et où je me fais agresser (symboliquement) à chaque instant. Sans parler des inspecteurs, pour qui je peux être un modèle à donner en exemple ou le diable incarné (ce n'est pas moi qui change). Je me pose donc des questions sur l'universalité des méthodes qui marchent (sachant que je pratique déjà comme M. Jourdain une grande partie des "gestes" répertoriés) ... ou pas ? Et, accessoirement, il me devient bien difficile de conseiller les stagiaires.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Iphigénie le Ven 12 Mai 2017 - 10:20
Je crois que le plus gros problème est que la pédagogie ne se réduit pas à des gestes, justement: le même geste peut être efficace à un moment donné avec une classe x et totalement néfaste à un autre moment devant une classe y: c'est une affaire aussi d'intuition, et ça, franchement, on l'a ou pas. 
Je ne vois pas comment l'enseigner. On peut donner quelques trucs, mais chacun peut aussi trouver les siens. Ou pas. C'est tout le problème.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Anaxagore le Ven 12 Mai 2017 - 11:15
Enseigner est un acte dans lequel on s'engage pleinement. Intellectuellement, physiquement, moralement.

Sur le plan pedagogique, je pense que chacun doit disposer d'idées, de connaissances, observer, discuter avec d'autres professeurs, mais je pense aussi qu'ensuite chacun doit trouver sa voie, sa manière de jouer le rôle.

Le non-respect de la liberté pédagogique est à ce titre une violence faite aux professeurs.

La question des contenus est plus impersonnelle, et donc plus facilement transmissible, en plus d'être primordiale.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par V.Marchais le Ven 12 Mai 2017 - 16:03
Elyas, je te remercie pour tes explications.
Je n'entrerai pas dans la polémique relative au vocabulaire employé, chacun sait ici ce que j'en pense.
Prenons le positif : tout ce qui touche à la pédagogie de l'écriture m'intéresse, et je ne connaissais pas Bucheton. Donc merci.
Du coup, j'ai cherché un peu. J'ai enregistré quelques CR de conférences que je vais lire ce week-end. En bouquin, tu me conseillerais quoi ? Plutôt Conduites d'écriture au collège et au LP ou plutôt Ecrire en ZEP (même si je ne suis plus en ZEP) ?
Thalie, c'est lequel, que tu lis ? Derrière le jargon, tu as trouvé des trucs intéressants ?
Par avance, merci à vous deux.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Elyas le Ven 12 Mai 2017 - 16:44
@V.Marchais a écrit:Elyas, je te remercie pour tes explications.
Je n'entrerai pas dans la polémique relative au vocabulaire employé, chacun sait ici ce que j'en pense.
Prenons le positif : tout ce qui touche à la pédagogie de l'écriture m'intéresse, et je ne connaissais pas Bucheton. Donc merci.
Du coup, j'ai cherché un peu. J'ai enregistré quelques CR de conférences que je vais lire ce week-end. En bouquin, tu me conseillerais quoi ? Plutôt Conduites d'écriture au collège et au LP ou plutôt Ecrire en ZEP (même si je ne suis plus en ZEP) ?
Thalie, c'est lequel, que tu lis ? Derrière le jargon, tu as trouvé des trucs intéressants ?
Par avance, merci à vous deux.

Je vais lire Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire, PUF, 2002. C'est le livre qui est le plus proche de mon champ de préoccupation. Écrire en ZEP a bonne réputation. Il faudrait que je le lise mais j'ai une centaine d'autres bouquins à lire avant.
avatar
Thalie
Grand sage

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Thalie le Dim 14 Mai 2017 - 20:44
Véro, je commence ce soir "Refonder l'enseignement de l'écriture". Je n'ai lu que quelques pages mais cela n'a rien à voir avec celui dont je parlais plus haut. Ce livre me semble plus grand public et il n'utilise pas autant le jargon assez insupportable pour moi que j'avais lu dans Le développement des gestes professionnels dans l'enseignement du français.
Je vous dirai après l'avoir lu si j'y ai appris des choses intéressantes.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par V.Marchais le Dim 14 Mai 2017 - 20:52
Merci, Thalie. Oui, je veux bien que tu me dises si ça vaut la peine d'investir.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
Contenu sponsorisé

Re: Elèves qui ont du mal à se mettre au travail

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum