Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mamieprof
Fidèle du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par mamieprof le Dim 18 Fév 2018 - 11:54
@lene75 a écrit:Ça n'a pas plu quand je l'ai dit sur ce fil mais ces réflexions sont très courantes, la philo en fait aussi très souvent les frais, même si institutionnellement moins que les Lettres classiques, qui disparaissent purement et simplement de beaucoup d'établissements.

c'est vrai ! en ce moment à la cantine les profs de philo n en peuvent plus des remarques désagréables qui sont de plus en plus courantes. Quoi 4 h de philo pour tous mais à quoi servez- vous ? Ça dégénère assez vite d'ailleurs...
Cath
Bon génie

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Cath le Dim 18 Fév 2018 - 12:01
A mes élèves, je réponds simplement que dans la vie, les trucs les plus sympas sont souvent ceux qui ne servent à rien. L'amour, tiens, ne "sert" à rien.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Dim 18 Fév 2018 - 12:03
@mamieprof a écrit:
@lene75 a écrit:Ça n'a pas plu quand je l'ai dit sur ce fil mais ces réflexions sont très courantes, la philo en fait aussi très souvent les frais, même si institutionnellement moins que les Lettres classiques, qui disparaissent purement et simplement de beaucoup d'établissements.

c'est vrai ! en ce moment à la cantine les profs de philo n en peuvent plus des remarques désagréables qui sont de plus en plus courantes. Quoi 4 h de philo pour tous mais à quoi servez- vous ?   Ça dégénère assez vite d'ailleurs...

La réponse est tellement évidente : si vous aviez sérieusement fait de la philo, vous le sauriez. Wink

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Ajonc35
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Ajonc35 le Dim 18 Fév 2018 - 12:06
cincinatta a écrit:   
Aucune matière ne "sert" réellement, sauf pour les spécialistes, dans le sens utilitaire du terme. Mais on les étudie car elles forment, des cerveaux, développent des qualités particulières, donnent certaines habitudes, apprennent à surmonter des difficultés. En gros, nous aident à devenir pleinement humains, mais comme la mode est à la rentabilité immédiate, tout savoir paraitra inutile.

D'accord à 100%
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Dim 18 Fév 2018 - 12:06
@Cath a écrit:A mes élèves, je réponds simplement que dans la vie, les trucs les plus sympas sont souvent ceux qui ne servent à rien. L'amour, tiens, ne "sert" à rien.


_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Lord Steven le Dim 18 Fév 2018 - 12:07
@Cath a écrit:A mes élèves, je réponds simplement que dans la vie, les trucs les plus sympas sont souvent ceux qui ne servent à rien. L'amour, tiens, ne "sert" à rien.

J'adore!!!! Me permettez vous de vous citer dans une potentielle situation similaire? Smile

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
BR
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par BR le Dim 18 Fév 2018 - 12:32
@mamieprof a écrit:
@lene75 a écrit:Ça n'a pas plu quand je l'ai dit sur ce fil mais ces réflexions sont très courantes, la philo en fait aussi très souvent les frais, même si institutionnellement moins que les Lettres classiques, qui disparaissent purement et simplement de beaucoup d'établissements.

c'est vrai ! en ce moment à la cantine les profs de philo n en peuvent plus des remarques désagréables qui sont de plus en plus courantes. Quoi 4 h de philo pour tous mais à quoi servez- vous ?   Ça dégénère assez vite d'ailleurs...

Que ne restent-ils philosophes face à ces attaques :-)

L'horaire de Philosophie actuel est de 7 h en L, 4 h en ES, 3 h en S. En moyenne pondérée, cela donne logiquement 4 h pour tous. Le périmètre de la spécialité «Humanité, Littérature et Philosophie» (4 h en Première, 6 h en Terminale) n'est pas clair : il se substitue clairement aux 8 heures de Philosophie et de Littérature de la Terminale L actuelle; mais a-t-il vocation a être enseigné par un seul professeur ou deux ? Nul ne le sait. On peut imaginer recycler des professeurs de lettres classiques sur ce créneau particulier : les philosophes auront suffisamment de travail avec les 4 heures de Philosophie pour tous :-)

Autre problème : cette spécialité permet théoriquement aux professeurs de Philosophie d'enseigner à des élèves de Première. Seront-ils prêts à relever ce défi ? C'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux : on pourra peut-être leur demander à terme de faire cours en Seconde. Je ne suis pas convaincus qu'ils soient tous ravis de cette perspective...
Cath
Bon génie

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Cath le Dim 18 Fév 2018 - 12:55
@Lord Steven a écrit:
@Cath a écrit:A mes élèves, je réponds simplement que dans la vie, les trucs les plus sympas sont souvent ceux qui ne servent à rien. L'amour, tiens, ne "sert" à rien.

J'adore!!!! Me permettez vous de vous citer dans une potentielle situation similaire? Smile

Pas de problème, Lord Steven !
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Dim 18 Fév 2018 - 13:26
Je suis fier d’enseigner une matière inutile, si elle l’est.
L’utilitarisme est une immondice, en éducation.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
lene75
Empereur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par lene75 le Dim 18 Fév 2018 - 14:17
@William Foster a écrit:
@lene75 a écrit:Ça n'a pas plu quand je l'ai dit sur ce fil mais ces réflexions sont très courantes, la philo en fait aussi très souvent les frais, même si institutionnellement moins que les Lettres classiques, qui disparaissent purement et simplement de beaucoup d'établissements.

Relis-toi :

@lene75 a écrit:Si seulement les profs de maths pouvaient ensuite regarder les matières « inutiles » ou « mineures », encore appelées « littéraires », avec moins de condescendance, on n'aurait pas tout perdu dans cette histoire.

Ce qui n'a pas plu, c'est la généralisation abusive de tes propos. Tu as déduit de ton expérience une généralité infondée, à savoir que tous les profs de maths seraient condescendants et hautains.
C'est le même "raisonnement" qu'on trouve dans la "réflexion" de Ferry : un truc qui ne me sert pas est universellement inutile. Et bonjour l'élagage généralisé qu'on pourrait avoir avec ce genre de fadaise. Neutral

Moi ce qui m'agace chez les profs de philo, c'est qu'ils font sans arrêt des généralités, tout le temps.*

* si quelqu'un ne saisit pas l'ironie de la phrase, c'est parce que je suis un diable hautain. diable

Ce n'est pas une universalisation mais une généralisation. Je n'ai pas dit « tous les » mais « les ».

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Empereur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par lene75 le Dim 18 Fév 2018 - 14:28
La philo c'est 8h en L. Et 3h en S depuis quelques années seulement. Avant la réforme Châtel c'était 4. On retrouve les 4h en S mais on perd 4h en L. Mais surtout on va perdre des heures et perdre en termes de conditions de travail par les regroupements d'élèves (tous les groupes risquent d'être à 35) et l'épreuve en fin d'année, quand les élèves auront les résultats de parcoursup et déjà assez de points pour le bac avant d'avoir passé l'épreuve : il y a peu de chances pour que la matière soit prise au sérieux.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Kimberlite le Dim 18 Fév 2018 - 15:27
C'est en Allemagne (mais on doit trouver l'équivalent chez nous):

Traduction: chemise à carreau,
1 pour 12 euros
2 pour 15 euros
Vous économisez 3 euros

_________________
Spoiler:
Bouboule
Esprit éclairé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Dim 18 Fév 2018 - 17:30
@lene75 a écrit:La philo c'est 8h en L. Et 3h en S depuis quelques années seulement. Avant la réforme Châtel c'était 4. On retrouve les 4h en S mais on perd 4h en L. Mais surtout on va perdre des heures et perdre en termes de conditions de travail par les regroupements d'élèves (tous les groupes risquent d'être à 35) et l'épreuve en fin d'année, quand les élèves auront les résultats de parcoursup et déjà assez de points pour le bac avant d'avoir passé l'épreuve : il y a peu de chances pour que la matière soit prise au sérieux.

Chez nous en philo, tous les groupes sont à 35 (j'ai bien l'impression).
avatar
Mrs Hobie
Érudit

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Mrs Hobie le Dim 18 Fév 2018 - 18:10
@BR a écrit:Autre problème : cette spécialité permet théoriquement aux professeurs de Philosophie d'enseigner à des élèves de Première. Seront-ils prêts à relever ce défi ? C'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux : on pourra peut-être leur demander à terme de faire cours en Seconde. Je ne suis pas convaincus qu'ils soient tous ravis de cette perspective...
Je ne vois pas où est le problème ou le défi ...
Il y a des expériences de "petits philosophes" dès la primaire (maternelle ?) qui ont l'air d'être intéressantes et avec du "résultat".

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
Bouboule
Esprit éclairé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Dim 18 Fév 2018 - 18:12
@Mrs Hobie a écrit:
@BR a écrit:Autre problème : cette spécialité permet théoriquement aux professeurs de Philosophie d'enseigner à des élèves de Première. Seront-ils prêts à relever ce défi ? C'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux : on pourra peut-être leur demander à terme de faire cours en Seconde. Je ne suis pas convaincus qu'ils soient tous ravis de cette perspective...
Je ne vois pas où est le problème ou le défi ...
Il y a des expériences de "petits philosophes"  dès la primaire (maternelle ?) qui ont l'air d'être intéressantes et avec du "résultat".

Moi je vois bien où peut être le problème ou le défi.
Si on m'envoie au collège, ce ne sera plus un défi mais un problème pour moi d'ailleurs.
avatar
Mrs Hobie
Érudit

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Mrs Hobie le Dim 18 Fév 2018 - 18:19
@Bouboule a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:
@BR a écrit:Autre problème : cette spécialité permet théoriquement aux professeurs de Philosophie d'enseigner à des élèves de Première. Seront-ils prêts à relever ce défi ? C'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux : on pourra peut-être leur demander à terme de faire cours en Seconde. Je ne suis pas convaincus qu'ils soient tous ravis de cette perspective...
Je ne vois pas où est le problème ou le défi ...
Il y a des expériences de "petits philosophes"  dès la primaire (maternelle ?) qui ont l'air d'être intéressantes et avec du "résultat".

Moi je vois bien où peut être le problème ou le défi.
Si on m'envoie au collège, ce ne sera plus un défi mais un problème pour moi d'ailleurs.
Il est clair qu'entre le collège rempli de gremlins et greluches plus ou moins tous à un moment ou à un autre en crise d'adolescence, et le lycée, il y a un monde ... Par contre entre la 1ère et la terminale, juste une petite marche ... Donc parler de défi est à mon sens un petit peu exagéré

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
Bouboule
Esprit éclairé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Dim 18 Fév 2018 - 18:20
@Mrs Hobie a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:
@BR a écrit:Autre problème : cette spécialité permet théoriquement aux professeurs de Philosophie d'enseigner à des élèves de Première. Seront-ils prêts à relever ce défi ? C'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux : on pourra peut-être leur demander à terme de faire cours en Seconde. Je ne suis pas convaincus qu'ils soient tous ravis de cette perspective...
Je ne vois pas où est le problème ou le défi ...
Il y a des expériences de "petits philosophes"  dès la primaire (maternelle ?) qui ont l'air d'être intéressantes et avec du "résultat".

Moi je vois bien où peut être le problème ou le défi.
Si on m'envoie au collège, ce ne sera plus un défi mais un problème pour moi d'ailleurs.
Il est clair qu'entre le collège rempli de gremlins et greluches plus ou moins tous à un moment ou à un autre en crise d'adolescence, et le lycée, il y a un monde ... Par contre entre la 1ère et la terminale, juste une petite marche ...

Je trouve le début de premièreS plus rude que le début de TS.
Mais une fois la classe cadrée, l'année est plus intéressante et vivante en première car moins contingentée par le bac.
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par chmarmottine le Dim 18 Fév 2018 - 18:25
Ce qui n'est pas toujours le cas en 1ere es ou l ...
Alors avec toute ce petit monde mélangé, je pense aussi que pour quelques profs de philo, cela risque d'être compliqué.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Dim 18 Fév 2018 - 19:24
celinesud a écrit:Ce qui n'est pas toujours le cas en 1ere es ou l ...
Alors avec toute ce petit monde mélangé, je pense aussi que pour quelques profs de philo, cela risque d'être compliqué.

Que veux-tu dire ? Que l'année de 1ère est inintéressante avec des ES et des L ?
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par chmarmottine le Dim 18 Fév 2018 - 20:49
@Bouboule a écrit:
celinesud a écrit:Ce qui n'est pas toujours le cas en 1ere es ou l ...
Alors avec toute ce petit monde mélangé, je pense aussi que pour quelques profs de philo, cela risque d'être compliqué.

Que veux-tu dire ? Que l'année de 1ère est inintéressante avec des ES et des L ?

Qu'en série S, effectivement, la classe de 1ère devient la plupart du temps intéressante après "cadrage", mais qu'en es ou l, ce cadrage peut durer jusqu'à la terminale ..
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Dim 18 Fév 2018 - 21:31
@lene75 a écrit:
@William Foster a écrit:
@lene75 a écrit:Ça n'a pas plu quand je l'ai dit sur ce fil mais ces réflexions sont très courantes, la philo en fait aussi très souvent les frais, même si institutionnellement moins que les Lettres classiques, qui disparaissent purement et simplement de beaucoup d'établissements.

Relis-toi :

@lene75 a écrit:Si seulement les profs de maths pouvaient ensuite regarder les matières « inutiles » ou « mineures », encore appelées « littéraires », avec moins de condescendance, on n'aurait pas tout perdu dans cette histoire.

Ce qui n'a pas plu, c'est la généralisation abusive de tes propos. Tu as déduit de ton expérience une généralité infondée, à savoir que tous les profs de maths seraient condescendants et hautains.
C'est le même "raisonnement" qu'on trouve dans la "réflexion" de Ferry : un truc qui ne me sert pas est universellement inutile. Et bonjour l'élagage généralisé qu'on pourrait avoir avec ce genre de fadaise. Neutral

Moi ce qui m'agace chez les profs de philo, c'est qu'ils font sans arrêt des généralités, tout le temps.*

* si quelqu'un ne saisit pas l'ironie de la phrase, c'est parce que je suis un diable hautain. diable

Ce n'est pas une universalisation mais une généralisation. Je n'ai pas dit « tous les » mais « les ».

Ok, j'abandonne. Tu ne comprendras pas. Tant pis.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par RogerMartin le Dim 18 Fév 2018 - 22:25
@William Foster a écrit:
@Cath a écrit:A mes élèves, je réponds simplement que dans la vie, les trucs les plus sympas sont souvent ceux qui ne servent à rien. L'amour, tiens, ne "sert" à rien.

Who else ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par chmarmottine le Dim 18 Fév 2018 - 23:41
Dans le live politique, sur LCI, Michel Serres a répondu à Luc Ferry, mais je n'ai pas bien entendu cette intervention pour cause mauvaise connexion internet ...
En cherchant le replay (pas encore en ligne), je suis tombée sur ça :

https://www.sciencesetavenir.fr/croisieres-du-savoir/les-maths-inventions-ou-decouvertes-le-debat-michel-serres-et-cedric-villani_117140

avatar
Manu7
Niveau 7

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Manu7 le Lun 19 Fév 2018 - 11:16
Merci celinesud, c'est très intéressant, en écoutant ses vidéos après celle de Luc Ferry, on se dit que vraiment qu'il y en a un dans le lot qui a fait de la philo de comptoir pourtant il est capable de mieux... Mais c'est un politicien qui pense utile de s'adapter à son auditoire...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Lun 19 Fév 2018 - 11:57
C'est effectivement très intéressant, au moins sur un point : Villani prend vraiment des airs d'une inconcevable prétention pour dire de telles banalités. A-t-il toujours eu un melon aussi boursouflé ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Manu7 le Lun 19 Fév 2018 - 12:22
Oui, j'ai l'impression qu'il a toujours été ainsi. On s'habitue à force... Mais disons que cela conforte l'idée fausse que les mathématiciens ont tous un grain...
Contenu sponsorisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum