Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Audrey
Oracle

Re: Brevet français (juin 2018)

par Audrey le Mar 3 Juil 2018 - 19:45
Et sinon, personne n'a vécu ce que j'ai raconté plus haut pour l'académie de Lyon?
avatar
kimy
Doyen

Re: Brevet français (juin 2018)

par kimy le Mar 3 Juil 2018 - 19:51
J aimerais bien avoir un corrigé avec barème en MP svp.
A votre bon coeur !
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Brevet français (juin 2018)

par frimoussette77 le Mar 3 Juil 2018 - 19:52
Merci pour le phare d'eau. sunny
La lecture, c'est pas bien parce que plus on imprime des livres, plus on coupe des arbres mais c'est bien quand même parce que ça apporte de l'emploi. (Ils vont faire quoi les bûcherons sinon ???) Si on lit sur portable, ça peut abîmer les yeux à cause de la lumière bleu sauf si on met des lunettes anti-lumière bleu.
J'aime tout squi est en rapport ….
Et j'ai aussi lu que Leopold au début faisait la gueule de bois quand il avait vu débarquer des élèves dans son bar.
Question posée à Léopold : "Comment allez-vous quand vous serez décéder?"

avatar
Leclochard
Empereur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Leclochard le Mar 3 Juil 2018 - 19:54
@Audrey a écrit:
@Cedric a écrit:Ici, 29 copies (dont un absent) en 2 paquets. 1e paquet: 47 de moyenne, le 2e: 43... C'est bas, très bas; bien plus que les années précédentes. Le texte est très mal analysé, la grammaire presque pas traitée. On a souvent eu tendance à surnoter les rédacs pour sauver l'ensemble... L'inspecteur a été prévenu par le centre de correction car tout le monde a eu des moyennes très basses.

On est dans la même ville, peut-être même qu'on a corrigé dans le même collège aujourd'hui...
Quand les collègues sont passées nous informer de la demande du chef du jury du DNB de l'académie, nous avons tous hurlé.

Je résume, pour compléter ce qu'a écrit Cédric.
Vers 15H si je me souviens bien, suite aux premières remontées de notes, ils nous ont demandé de leur fournir des moyennes provisoires des différentes parties de l'épreuve de français. Nous avons refusé.
Ils ont annoncé qu'ils envisageaient, si les notes étaient collectivement très basses, de les remonter [supprimé]  ou de revoir le barème des questions. Oui oui, tout cela, 2h avant la fermeture du centre de correction, ce qui aurait évidemment obligé tout le monde à revenir le lendemain, y compris ceux qui avaient déjà rendu leurs copies. Nous avons refusé, et commencé à dire qu'on ne reviendrait pas.
Effectivement, en comparant nos résultats dans ma salle (nous étions répartis sur 4 salles de correction en français), nous avons confirmé ce que nous pressentions: les notes sont catastrophiques, surtout en question, et comme au brevet blanc, c'est la rédaction qui sauve certains candidats.

L'harmonisatrice passée dans ma salle, qui est de mon collège, était aussi dégoûtée que nous, et nous a dit qu'évidemment, elles allaient refuser tout en bloc et transmettre nos remarques à l'IPR qui les avait contactées, en précisant en gros qu'ils n'avaient qu'à penser à fournir un sujet qui n'aurait pas été conçu avec les pieds, et qu'on se demandait bien à quoi servait encore notre boulot de correction dans ces conditions. 

Franchement, ajouter [supprimé]  des points de l'épreuve pour compenser l'incompétence des concepteurs de sujet, c'est absolument délirant... nous sommes tous remontés comme des coucous suisses.

En quittant le centre ce soir, nous n'avions pas de nouvelles de l'ipr.

Que va-t-il se passer? Vont-ils en douce remonter les notes de tout le monde? En sera-t-on informé? Franchement, j'ai envie de ruer dans les brancards, et je ne suis pas la seule...

Les maladresses du sujet (le vocable "l'image", le comique introuvable, le mot "complétive"..) expliquent en partie seulement l'échec massif dont on parle. Un QCM n'aurait pas facilité les choses. C'est plutôt un mélange de manque de connaissances, d'intuition de débrouillardise, à mon avis.
Quand on demande de passer du discours direct à l'indirect et que les candidats recopient les paroles sans rien changer le problème n'est pas du côté de la consigne, ni des paroles. Quand des candidats n'arrivent à identifier une proposition relative (programme de 5ème) dans des citations ultra courtes, le problème n'est pas non plus dans la consigne. La question sur "étrange" si ratée était téléphonée.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Brevet français (juin 2018)

par V.Marchais le Mar 3 Juil 2018 - 19:55
Audrey, je remets ici ce que je disais sur le flood : ce sera plus à sa place.

Un carnage ici aussi - mais on ne nous a pas demandé de remonter les notes : ce sera sans doute fait à notre insu... Et puis ici, y a pas eu le temps de s'attarder sur ce genre de choses - voir infra.

Je renchéris sur Puck : Dans l'EN, quand c'est faux, c'est juste, et quand c'est juste, c'est faux. J'ai été scandalisée qu'on refuse de compter bon une construction correcte du discours indirect avec l'infinitif (Hermione déclara avoir vu...) ainsi que l'affirmation argumentée, en réponse à la question 5b, selon laquelle le texte n'était justement pas comique.
Ajoutez à cela une erreur dans les consignes de notation : on nous demande de ne surtout pas écrire de points sur les copies, de n'inscrire que deux notes, une sur 60, et une sur 40 ; puis, quand il faut rentrer les notes, on découvre qu'il en faut trois. Mais comme il ne faut pas noter de points sur les copies, il faudrait refaire toute la correction. Là, j'ai vu rouge et remis mes copies au coordo : merci bien, j'ai fait le travail une fois, je ne recommence pas.
Cerise sur le gâteau : il y a eu un exercice incendie dans l'établissement pendant les corrections.
J'ai trouvé l'ensemble d'un total manque de respect pour nous, du début à la fin.

Et supporter tout ça après deux semaines et demie d'arrêt du tabac, c'est du challenge, je vous le dis.


_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Mauvette
Expert

Re: Brevet français (juin 2018)

par Mauvette le Mar 3 Juil 2018 - 19:56
Non. Rien ici Audrey. Mais j'ai corrigé hier. 
[size=32]Et vu la cata, ça ne m'étonnerait même pas qu'ils rajoutent des points. Mais dans ce cas, ils n'ont pas besoin de nous !![/size]


Serge, tu avais combien de copies ? 😨

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Leclochard le Mar 3 Juil 2018 - 19:58
@frimoussette77 a écrit:Merci pour le phare d'eau. sunny
La lecture, c'est pas bien parce que plus on imprime des livres, plus on coupe des arbres mais c'est bien quand même parce que ça apporte de l'emploi. (Ils vont faire quoi les bûcherons sinon ???) Si on lit sur portable, ça peut abîmer les yeux à cause de la lumière bleu sauf si on met des lunettes anti-lumière bleu.
J'aime tout squi est en rapport ….
Et j'ai aussi lu que Leopold au début faisait la gueule de bois quand il avait vu débarquer des élèves dans son bar.
Question posée à Léopold : "Comment allez-vous quand vous serez décéder?"


Pensait-il à une vie dans l'au-delà ?
Dès ma première rédaction (je débute toujours par elles), j'ai été stupéfait par cet aveu de Leopold: "Je n'ai fait pas d'études. Je suis con." idee

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Audrey
Oracle

Re: Brevet français (juin 2018)

par Audrey le Mar 3 Juil 2018 - 20:08
@V.Marchais a écrit:Audrey, je remets ici ce que je disais sur le flood : ce sera plus à sa place.

Un carnage ici aussi - mais on ne nous a pas demandé de remonter les notes : ce sera sans doute fait à notre insu... Et puis ici, y a pas eu le temps de s'attarder sur ce genre de choses - voir infra.

Je renchéris sur Puck : Dans l'EN, quand c'est faux, c'est juste, et quand c'est juste, c'est faux. J'ai été scandalisée qu'on refuse de compter bon une construction correcte du discours indirect avec l'infinitif (Hermione déclara avoir vu...) ainsi que l'affirmation argumentée, en réponse à la question 5b, selon laquelle le texte n'était justement pas comique.
Ajoutez à cela une erreur dans les consignes de notation : on nous demande de ne surtout pas écrire de points sur les copies, de n'inscrire que deux notes, une sur 60, et une sur 40 ; puis, quand il faut rentrer les notes, on découvre qu'il en faut trois. Mais comme il ne faut pas noter de points sur les copies, il faudrait refaire toute la correction. Là, j'ai vu rouge et remis mes copies au coordo : merci bien, j'ai fait le travail une fois, je ne recommence pas.
Cerise sur le gâteau : il y a eu un exercice incendie dans l'établissement pendant les corrections.
J'ai trouvé l'ensemble d'un total manque de respect pour nous, du début à la fin.

Et supporter tout ça après deux semaines et demie d'arrêt du tabac, c'est du challenge, je vous le dis.


Première chose: bravo!!! C'est difficile, je me doute, mais quelle bonne idée d'arrêter la clope! ;-)

Pour le reste, je suis sidérée... nous, si l'élève argumentait de façon pertinente, on acceptait tout ou presque. Il fallait être bienveillant étant donné la nullité du sujet, dénoncée par notre IPR lui-même. Et après ça, on peut encore dire que le brevet est un diplôme national? Pour ce qui est de la tournure infinitive au discours indirect, quand je pense que j'ai enseigné à mes élèves à l'utiliser pour gagner en élégance, mazette, j'espère qu'aucun d'eux n'aura subi la même chose que ce que tu décris.
Pour les notes, nous, on met les notes de chaque partie, et de chaque question, sur les copies...
Ces disparités sont totalement délirantes!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Brevet français (juin 2018)

par V.Marchais le Mar 3 Juil 2018 - 20:15
Audrey, j'ai interpellé mon IPR sur le non respect de la nomenclature du BO, en grammaire. Elle m'a répondu que les textes avaient changé. Ah bon ? Première nouvelle... Ben oui, les annonces de Blanquer en juin. J'ai demandé (sur un ton quelque peu sarcastique il est vrai) si nous étions vraiment censés faire cours toute l'année avec des directives même pas encore officielles sorties mi-juin... En termes moins courtois, ça aurait donné : "Vous vous fichez de nous ?" - parce que c'est bien l'impression que cette dame m'a donné.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Osmie
Sage

Re: Brevet français (juin 2018)

par Osmie le Mar 3 Juil 2018 - 20:15
Quand je lis toutes vos anecdotes, je me marre et cela me permet d'oublier un peu celles qui ont fait saigner mes yeux pendant quelques heures. Moi aussi, j'ai eu le droit aux arbres que l'on coupe pour imprimer des textes qui emmerdent tout le monde, le droit aux grands auteurs qui appartiennent tous au même siècle (Shakspire, Hugo et Racine), le droit aux citations d'auteurs inventées pour meubler la copie (les citations dites authentiques de Molière en langage djeun, c'est du lourd)...pff, honnêtement, je crois que le tout est déjà sorti de mon crâne. Je m'étais promis de noter des perles pour les collègues, mais elles foisonnaient tant que le cœur n'y était plus.
Audrey, rien de semblable à ce que tu racontes dans mon centre de correction ; pour ma part, des notes trèès basses, trèès largement sous les 40/100. Je me doute bien que la sympathique commission d'harmonisation passera par là et jettera sur les copies des poignées de points supplémentaires. Quant à mon avis sur ce procédé, je choisis de me censurer ce soir afin de passer une soirée supportable.
Bon courage à Véronique pour l'arrêt du tabac.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par henriette le Mar 3 Juil 2018 - 20:16
Un sujet de réflexion avec comme uniques références littéraires le Club des 7 (sic) et T'choupi (l'opus où il mange sans son bavoir, s'en met partout et se fait gronder). Je ne m'en remets pas.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Nizab
Niveau 8

Re: Brevet français (juin 2018)

par Nizab le Mar 3 Juil 2018 - 20:18
Peut-être un élève de ce (prétendu) professeur qui avait interrogé ses élèves sur Oui Oui en lecture cursive ?
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Brevet français (juin 2018)

par V.Marchais le Mar 3 Juil 2018 - 20:26
Ah ! J'ai eu plus de chance : j'ai eu Fairy Taile et Boule et Bill...

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Audrey
Oracle

Re: Brevet français (juin 2018)

par Audrey le Mar 3 Juil 2018 - 20:27
Et moi je ne supporte plus les résumés de "Nos étoiles contraires"...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
ernya
Niveau 8

Re: Brevet français (juin 2018)

par ernya le Mar 3 Juil 2018 - 20:27
40 copies, je n'en ai jamais eu autant, je suis sortie à 19h et j'ai commencé vers 10h30. J'ai dû faire une mini pause de 30 minutes pour manger.
Ils appellent des correcteurs en renfort pour demain (Créteil) car des rumeurs disent qu'ils ont oublié de convoquer des profs et du coup les copies s'accumulent.
avatar
lulucastagnette
Guide spirituel

Re: Brevet français (juin 2018)

par lulucastagnette le Mar 3 Juil 2018 - 20:29
Moi j'ai eu la fameuse oeuvre du Moyen âge ''les lettres persanes'' de Guy de Maupassant. Et aussi ''gros-blanc''...
avatar
lulucastagnette
Guide spirituel

Re: Brevet français (juin 2018)

par lulucastagnette le Mar 3 Juil 2018 - 20:29
45 copies. Jamais eu si peu. D'habitude on en a 55.
1ere fois que je reviens le 2e jour...
avatar
slynop
Niveau 10

Re: Brevet français (juin 2018)

par slynop le Mar 3 Juil 2018 - 20:34
J'ai eu comme référence littéraire "Braqueur" de Redouane Faid...
Drôle de hasard, surtout que le brevet a eu lieu avant son évasion.

Sinon, mis à part 2/3 copies correctes, une grande indigence, tant dans le fond que dans la forme.

_________________
"C'est pas moi qu'explique mal, c'est les autres qui sont cons !", Perceval dans Kaamelot.
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Brevet français (juin 2018)

par frimoussette77 le Mar 3 Juil 2018 - 20:43
J'en pleure …
J'ai aussi lu que "le secret", c'était très bien mais que si je voulais savoir de quoi ça parlait, je n'avais qu'à le lire moi-même.
avatar
anthinéa
Monarque

Re: Brevet français (juin 2018)

par anthinéa le Mar 3 Juil 2018 - 20:47
J’ai eu deux rédactions sans aucune ponctuation (sujet 1) et un sujet de réflexion d’une phrase.
Lire aide en orthographe ( Ah bon ? Vraiment ?).
J’ai eu droit à une copie très bien écrite (zéro faute) qui traiter la littérature de manière historique du moyen âge à nos jours 😂
Une constante : pour les gosses boire un verre de vin blanc et bosser dans un bar c’est être alcoolique.
Voilà, voilà.  Je suis donc alcoolique 😂
Léopold élève, Léopold marié à Odette, néanmoins  et imprécations maltraités ici aussi.


Dernière édition par anthinéa le Mar 3 Juil 2018 - 20:50, édité 1 fois
avatar
Stered
Doyen

Re: Brevet français (juin 2018)

par Stered le Mar 3 Juil 2018 - 20:49
Véro, nous sur Créteil, on pouvait accepter le fait que l'élève ne trouve pas le passage comique tant que sa justification était pertinente.

Peu de perles cette année, nos cerveaux ayant perdu leur sens de l'humour sous la charge !
Mais quand même :
- "hein si" ou "un si" pour "ainsi" !
- "s'étant caffé" pour "certains cafés"
- "après cassion" pour "imprécations"
- sans parler de l' "aprem midi" Smile
- et "Léopold avait vu d'un très mauvais yeux" ce qu'il se passait... Gasp. Mes yeux à moi ont été mis à rude épreuve eux oh si (pardon)...

Sinon, dans les rédactions, j'ai appris que dans 'Le Cid', Antigone doit enterrer son frère et que dans 'Vipère au poing' l'héroïne a un cancer des poumons désigné comme un nénuphar qui envahit son corps.
Ça, c'est bien la preuve qu' "avec la thecnologie, on lit moins". Tu m'étonnes.

Seul moment de rire : pour commenter la photo, un candidat écrit que "l'homme fait des signes avec ses mains comme Barack Obama ou Adolf Hitler fesaient des signes avec sa ou ses mains". Certes. Voilà. Obama appréciera le parallèle !

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
avatar
henriette
Médiateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par henriette le Mar 3 Juil 2018 - 20:50
Vous avez eu aussi que la lecture ça rend asocial, ça enferme et ça coupe du monde ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
anthinéa
Monarque

Re: Brevet français (juin 2018)

par anthinéa le Mar 3 Juil 2018 - 20:52
@Stered a écrit:Véro, nous sur Créteil, on pouvait accepter le fait que l'élève ne trouve pas le passage comique tant que sa justification était pertinente.

Peu de perles cette année, nos cerveaux ayant perdu leur sens de l'humour sous la charge !
Mais quand même :
- "hein si" ou "un si" pour "ainsi" !
- "s'étant caffé" pour "certains cafés"
- "après cassion" pour "imprécations"
- sans parler de l' "aprem midi" Smile
- et "Léopold avait vu d'un très mauvais yeux" ce qu'il se passait... Gasp. Mes yeux à moi ont été mis à rude épreuve eux oh si (pardon)...

Sinon, dans les rédactions, j'ai appris que dans 'Le Cid', Antigone doit enterrer son frère et que dans 'Vipère au poing' l'héroïne a un cancer des poumons désigné comme un nénuphar qui envahit son corps.
Ça, c'est bien la preuve qu' "avec la thecnologie, on lit moins". Tu m'étonnes.


Seul moment de rire : pour commenter la photo, un candidat écrit que "l'homme fait des signes avec ses mains comme Barack Obama ou Adolf Hitler fesaient des signes avec sa ou ses mains". Certes. Voilà. Obama appréciera le parallèle !

Dommage, y avait une « intention de culture » 😂


Dernière édition par Derborence le Mar 3 Juil 2018 - 21:08, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)
avatar
Stered
Doyen

Re: Brevet français (juin 2018)

par Stered le Mar 3 Juil 2018 - 20:52
Non. Moi, ils avaient ce discours : la lecture, c'est très bien. Ça donne du vocabulaire et de la culture générale (sans citer un seul titre...), ça permet de s'évader, mais bon... On n'a pas le temps avec les réseaux sociaux, hein, et c'est bien ennuyant souvent.

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Brevet français (juin 2018)

par Loreleii le Mar 3 Juil 2018 - 20:56
Un élève explique que la lecture fait progresser en orthographe parce que le cerveau photographie les mots. Très bien. Sauf que sa rédac était truffée de fautes ! Il n'a pas photographié beaucoup, lui !
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Brevet français (juin 2018)

par frimoussette77 le Mar 3 Juil 2018 - 21:02
Quand on n'aime pas lire, on peut toujours regarder le film. Titanic, c'est très bien.
Contenu sponsorisé

Re: Brevet français (juin 2018)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum