Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hirondelle
Hirondelle
Niveau 6

Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par Hirondelle le Ven 14 Déc 2018 - 23:38
Bonjour

Je récupère lundi un élève de Quatrième, grand absentéiste, qui a été en classe relais.
Son parcours scolaire est chaotique : 2 ans de déscolarisation, un an de CNED en pointillés ... Des difficultés partout et une attitude de type "plante verte" : il attend que l'heure passe.
La seule fois où il est venu en cours avant de partir en classe relais, il a détérioré une table et rendu un travail de rédaction totalement incohérent. à la question : "Qu'est-ce que les Lumières ?", il a mis une heure pour m'écrire deux pages et demi en boucle de "Les Lumières, c'est les philosophes et les ampoules et les philosophes font des ampoules pour les Lumières qui philosophent des ampoules..."

Il revient Lundi et la direction souhaiterait qu'on l'évalue ce trimestre, afin qu'on ait de quoi monter un dossier pour le réorienter.
Cette fois-ci, je veux éviter le refus de travail et avoir de quoi alimenter ce fichu dossier (en effet, s'il attend que l'heure passe sans rien écrire sur sa feuille ou en étant totalement incohérent, ca va être compliqué ...).
Vu que tout est à revoir de 0, qu'il sait à peine lire et ne sait pas rédiger, je souhaiterais lui faire faire des exercices de méthodologies en piochant dans le manuel de Sixième et en ramassant ce qu'il fait (sous forme d'exercices de 15 minutes), pour m'épargner la peine de devoir l'évaluer sur une heure et ainsi corriger rapidement après chaque séance.
Dans cette optique, on axerait sur la méthode (lire des consignes, chiffres romains, périodes, lire une carte etc.) en reprenant tout de zéro (comme s'il débarquait en Sixième) et tant pis pour le programme. La direction soutient la démarche.

Ma question est : Ai-je légalement le droit de ne pas assurer à cet élève l'enseignement du programme de Quatrième ?
L'inspection ou les parents peuvent-ils me le reprocher ?
Je n'ai pas de bonnes relations ni avec l'institution ni avec les parents au collège alors j'aimerais autant ne pas me tirer une balle dans le pied.

Merci d'avance pour vos lumières !
corailc
corailc
Fidèle du forum

Re: Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par corailc le Sam 15 Déc 2018 - 0:48
J'en ai plusieurs des comme ça cette année, ben je ne fais pas le programme, impossible. La direction le sait et je ne serai pas inspectée. Je mentionne sur le bulletin que la notation diffère des autres et j'essaie de rester raisonnable en terme de d'adaptation, que le gamin complètement largué ne se retrouve pas avec de supers moyennes, surtout s'il doit être réorienté. Mais ce n'est pas simple et je suis souvent mal à l'aise face à ces élèves, on voit bien les soucis du collège unique et de l'inclusion à tout crins.

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
avatar
angelxxx
Niveau 10

Re: Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par angelxxx le Sam 15 Déc 2018 - 9:12
Dans tous les collèges en éducation prioritaire que j'ai fait on inclut que si le gamin est capable de tirer quelque chose du cours.
Maintenant je pense comprendre qu'il reprend une scolarité normale et que ce n'est pas vraiment de l'inclusion : fait ce que tu penses le plus profitable à l'élève sans etre trop chronophage pour toi.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Rendash
Rendash
Bon génie

Re: Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par Rendash le Sam 15 Déc 2018 - 10:29
@corailc a écrit:J'en ai plusieurs des comme ça cette année, ben je ne fais pas le programme, impossible. La direction le sait et je ne serai pas inspectée. Je mentionne sur le bulletin que la notation diffère des autres et j'essaie de rester raisonnable en terme de d'adaptation, que le gamin complètement largué ne se retrouve pas avec de supers moyennes, surtout s'il doit être réorienté. Mais ce n'est pas simple et je suis souvent mal à l'aise face à ces élèves, on voit bien les soucis du collège unique et de l'inclusion à tout crins.

Pas mieux, et je me fous de ce que dirait un éventuel IPR, si d'aventure l'un d'entre eux trouvait le chemin de Mocheville-sur-Étron.
La classe relais a échoué, tu ne peux pas plus que les collègues qui y bossent faire des miracles. Tu fais ce que tu peux avec ce que tu as, tu baptises ça "différencier", et zou. Exactement comme tu le fais, donc Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Re: Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par gauvain31 le Sam 15 Déc 2018 - 11:19
Personnellement à ce niveau de décalage, je ne le noterais même pas . Si on le met au collège c'est pour qu'on le note en fonction des exigences du collège. Clairement on vous demande de faire de la garderie, puisque cet élève n'a clairement pas sa place et/ou a besoin d'un suivi psy . Je mettrais sur le bulletin: "élève n'ayant pas pu être noté car non adapté à une scolarité en collège général: ne sait pas rédiger et sait à peine lire. Les capacités du primaire ne sont donc pas acquises " . Et il faudrait que toute l'équipe pédagogique fasse de même plutôt que de mettre des notes qui ne reflèteraient pas son niveau réel. Et si le CDE n'est pas content : je lui dirais: "soit je lui mets ses vraies notes pour montrer son vrai niveau, soit je ne mets rien, mais je ne lui mentirais pas"
Contenu sponsorisé

Re: Inclusion difficile : Suis-je dans l'obligation de suivre le programme ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum