Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Babarette
Grand Maître

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Babarette le Mar 2 Avr 2019 - 17:36
Oui, il y a de quoi discuter de l'intérêt pédagogique du bouzin. Mais ça ne se règle pas devant un juge. Ou alors, si on en arrive là, ça pue.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Iphigénie le Mar 2 Avr 2019 - 17:38
@Babarette a écrit:Oui, il y a de quoi discuter de l'intérêt pédagogique du bouzin. Mais ça ne se règle pas devant un juge. Ou alors, si on en arrive là, ça pue.
C’est pour ça que j’ai édité pour rajouter une ligne.
Je m’auto-cite puisqu’on a changé de page:
« Je trouve dommage que par ses faiblesses l’ecole Donne du grain à moudre à des gens  parfois ou peut-être ou sans doute ( j’ai la flemme de me relire) pas très recommandables et opportunistes. »
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mar 2 Avr 2019 - 17:45
Quelqu'un d'autre l'a mieux expliqué que je ne saurais le faire, je recopie donc son commentaire car certaines réactions me sidèrent :

"Les paroles de cette chanson assimilent "faire pipi sur un policier" à "faire n'importe quoi " et "manger des tartines au goudron". Il ne s'agit pas d'une injonction, mais au contraire de la construction d'une morale fondée sur la poésie , et sur la prise de conscience que cette poésie permet justement d'exprimer par l'imagination, dans son for intérieur, ce que le réel interdit. Par sa loufoquerie, cette chanson permet donc d''intégrer une norme sans la rendre rigide, ni étouffante. Ceux qui s'opposent à cette chanson ne comprennent donc pas la poésie, ni la nécessité d'un for intérieur et de l'imagination, qui permettent d'exprimer ce qui nous pèse dans la norme commune pour pouvoir justement s'y soumettre. L'interprétation de la chanson (tendre, joyeusement ironique) souligne le côté onirique de la comptine. Leur démarche même prouve qu'ils n'ont pas cet espace intérieur propre au débat et au recul, qui permet d'envisager la complexité de l'autre, et la possibilité de se tromper. J'apporte donc tout mon soutien aux enseignant.es qui s'efforcent de donner aux enfants l'arme indispensable de la cocasserie et du monologue intérieur, contre la rigidité du monde, une rigidité qui impose la loi au lieu de la faire comprendre, intégrer et défendre. "

avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par pseudo-intello le Mar 2 Avr 2019 - 17:49
@may68 a écrit:Sinon c'est quoi pour vous une bonne chanson qu'on peut apprendre à l'école ?

Si tu lis mon post-fleuve (désolée), tu verras que je trouve certaines parties de la chanson mieux fichues.

Dans la catégorie bêtises, il existe "quand vient le petit matin", écrite à peine quelques années plus tôt, qui fonctionne sur le même ressort, mais sans pipicaca, sans incriminer l'école (je veux dire : nos élèves trouvent déjà de plus en plus pénible de se concentrer, se maîtriser, lire ou écrire, est-ce besoin d'en rajouter une couche sur le thème "l'école c'est pire que le bagne" ?).

Sur le même disque (Pitt'Ocha, tome 1, initialement des Ogres de Barback), on trouvait  une jolie chanson appelée "mam'zelle Bulle" (par Tryo), une chanson sur les légumes pour les plus petits, et même une chanson de Debout Sur Le Zinc, où le héros ne veut pas aller à l'école non plus, mais, pour le coup, ça m'a moins dérangée, peut-être parce que justement, c'était pas tourné contre l'école, plutôt comme une envie de rester dehors et se promener.

Plus rock, et dans le style clairement WTF, il y a "Les Bananes Sont Jaunes" de Sttellla (Annie est sympa aussi). J'ai une amie PE qui utilise régulièrement "Les Éléphants", du même groupe, pour ses TPS-PS. Bon, après, faut aimer le côté décalé. Je comprends que certains préfèrent rester dans les classiques Pierre Chêne / Anne Sylvestre.

Après, je ne suis pas une grosse connaisseuse, puisque je ne passe pas de la musique toute la journée (j'ai besoin de bonnes plages de silence), que je ne mets pas que de la musique estampillée "enfants", car ils n'ont rien contre la musique classique, ni contre mes propres CD quand la musique est jolie.

Récemment, j'ai vu le spectacle Gainsbourg For Kids, et la salle était comble (élèves du CP à la 6e).
Caspar
Caspar
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Caspar le Mar 2 Avr 2019 - 17:57
@pseudo-intello a écrit:
@may68 a écrit:Sinon c'est quoi pour vous une bonne chanson qu'on peut apprendre à l'école ?

Si tu lis mon post-fleuve (désolée), tu verras que je trouve certaines parties de la chanson mieux fichues.

Dans la catégorie bêtises, il existe "quand vient le petit matin", écrite à peine quelques années plus tôt, qui fonctionne sur le même ressort, mais sans pipicaca, sans incriminer l'école (je veux dire : nos élèves trouvent déjà de plus en plus pénible de se concentrer, se maîtriser, lire ou écrire, est-ce besoin d'en rajouter une couche sur le thème "l'école c'est pire que le bagne" ?).

Sur le même disque (Pitt'Ocha, tome 1, initialement des Ogres de Barback), on trouvait  une jolie chanson appelée "mam'zelle Bulle" (par Tryo), une chanson sur les légumes pour les plus petits, et même une chanson de Debout Sur Le Zinc, où le héros ne veut pas aller à l'école non plus, mais, pour le coup, ça m'a moins dérangée, peut-être parce que justement, c'était pas tourné contre l'école, plutôt comme une envie de rester dehors et se promener.

Plus rock, et dans le style clairement WTF, il y a "Les Bananes Sont Jaunes" de Sttellla (Annie est sympa aussi). J'ai une amie PE qui utilise régulièrement "Les Éléphants", du même groupe, pour ses TPS-PS. Bon, après, faut aimer le côté décalé. Je comprends que certains préfèrent rester dans les classiques Pierre Chêne / Anne Sylvestre.

Après, je ne suis pas une grosse connaisseuse, puisque je ne passe pas de la musique toute la journée (j'ai besoin de bonnes plages de silence), que je ne mets pas que de la musique estampillée "enfants", car ils n'ont rien contre la musique classique, ni contre mes propres CD quand la musique est jolie.

Récemment, j'ai vu le spectacle Gainsbourg For Kids, et la salle était comble (élèves du CP à la 6e).

D'accord avec toi sur ce point. Nous sommes aussi à une époque où on brûle ou vandalise (pas tous les jours heureusement) des écoles et des collèges. Auto-dérision et second degré mal placés dans le choix de la chanson. (Pas de quoi porter plainte non plus sans doute)
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mar 2 Avr 2019 - 17:58
Bref on est un peu dans le même type d'ambiance que la déclaration de Macron sur Geneviève Legay : ils l'ont quand même un peu cherché, hein !

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 2950807625

Au fait la chanson elle a 10 ans.
Caspar
Caspar
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Caspar le Mar 2 Avr 2019 - 18:11
@may68 a écrit:Bref on est un peu dans le même type d'ambiance que la déclaration de Macron sur Geneviève Legay : ils l'ont quand même un peu cherché, hein !

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 2950807625

Au fait la chanson elle a 10 ans.

Quel rapport ?
A Tuin
A Tuin
Sage

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par A Tuin le Mar 2 Avr 2019 - 18:20
Je la trouve pénible cette chanson, paroles de peu d'intérêt. Je n'aimerais pas non plus spécialement sur mes enfants apprennent ceci et reviennent le chanter à la maison...et puis paye tes références... Si les paroles étaient de faire pipi sur un professeur vous le prendriez moyennement au second degré, comme indiqué precedemment.
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mar 2 Avr 2019 - 18:23
@Caspar a écrit:
@may68 a écrit:Bref on est un peu dans le même type d'ambiance que la déclaration de Macron sur Geneviève Legay : ils l'ont quand même un peu cherché, hein !

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 2950807625

Au fait la chanson elle a 10 ans.

Quel rapport ?

Vraiment tu ne vois pas le rapport ? Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 4161987430

A son âge elle n'aurait pas du manifester et il ne lui serait rien arrivé. Ils n'auraient pas du faire chanter cette chanson et personne n'aurait porté plainte car les parents n'auraient pas été choqués. La sagesse quoi !
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Iphigénie le Mar 2 Avr 2019 - 18:27
On ne va pas faire apprendre n’importe quoi aux élèves juste pour affirmer notre liberté non? Rolling Eyes
La plainte est totalement disproportionnée mais, pour autant, la chanson est sans aucun intérêt et est donc un mauvais choix, en qualité, pas en morale.
On ne va pas tout mélanger.
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mar 2 Avr 2019 - 18:37
Bon allez salut !
Vous me faîtes peur là, les bien-pensants !

Caspar
Caspar
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Caspar le Mar 2 Avr 2019 - 18:39
Cette femme est gravement blessée physiquement, donc rien à voir à mon sens.

Macron n'a pas inventé la judiciarisation de la société et le fait qu'on porte plainte parfois à tort et à travers.

Si des lycéens chantaient " on va pisser sur les profs" dans un spectacle de fin d'année je n'apprécierais pas plus que ça mais bon...
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par mistinguette le Mar 2 Avr 2019 - 18:43
C'est un peu ridicule d'isoler cette phrase...on dirait une invitation à la haine. C'est juste une sucession de bêtises. Ce n'est pas sa meilleure chanson, ça me semble curieux de choisir ça pour un spectacle à l'école (mais on a pu chanter les jolies colonies de vacances en colo), mais de là à en faire un provocateur incitant à la rebellion contre l'ordre publique c'est un bien mauvais procès. Il a qd même quelque belle chanson, bien plus profonde à mettre à son crédit.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par mistinguette le Mar 2 Avr 2019 - 18:46
Je rajouterai que ça prouve que la société va bien mal. On peut apprécier l'idée de la transgression qd l'ordre et le respect son établi. Là, on ne voit même plus l'idée de la transgression mais comme un possible. C est grave.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par pseudo-intello le Mar 2 Avr 2019 - 19:10
Ou on peut trouver que la transgression, c'est bien, quand c'est motivé par une vraie raison, ou quand c'est artistique, ou quand c'est créatif, ou original, mais là, c'est juste gratuit et bête.

Et le contexte actuel rend la chanson encore moins drôle : des enfants ou des parents qui trouvent que l'école c'est naze pour de vrai, il y en a de plus en plus, et des mômes formatés depuis leur plus jeune âge dans la haine du flic, et de l'autorité en général, il y en pas mal aussi.
Je ne sais pas à quel moment il a été décrété que pour être sympa et fun, les personnages d’œuvres enfantines se devaient d'être des petits rebelles, même et surtout quand ils n'ont aucune cause légitime de rébellion.

C'est dommage, car je le répète, certains passages de la chanson sont plus drôles et/ou poétiques, mais ça n'efface pas le remplissage facile et bête.

Après, on peut dire que ça se justifie parce que c'est de l'Ârt, n'est-ce pas, vu qu'en Ârt, tout ce qui est décrété œuvre d'Ârt doit être considéré comme tel. Pour rester dans le scato, dans un musée de ma ville natale est présentée une bête boîte dans laquelle un gonze a déféqué, et devant laquelle il a placé un écriteau "caca d'artiste". C'est de l'Ârt. Puisqu'on vous le dit. Alors c'est incritiquable, parce que si on critique, c'est qu'on est étroit d'esprit.

J'avais la prétention de croire que l'école, c'était un lieu où on pouvait s'enrichir intellectuellement, acquérir de la culture, et présenter des œuvres d'art qui enrichissaient les élèves, au choix sur le plan esthétique, lexical, historique, culturel (parfois plusieurs !), avec des œuvres aussi bien jeunesse que tout public, d'ailleurs. Un lieu où les enfants pouvaient s'élever. Et où on ne jetait pas de l'huile sur le feu avec l'amalgame "aime l'école -> intello -> naze", dont souffrent déjà assez comme ça les quelques élèves restant qui aiment qu'on leur apprennent des trucs et travaillent sans rechigner.

e-Wanderer
e-Wanderer
Expert spécialisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par e-Wanderer le Mar 2 Avr 2019 - 19:21
Bof, les chansons-défouloir, c'est rarement bien malin. Quand j'étais en CE1, notre instituteur avait adapté "Vive les vacances, Plus de pénitences, Les cahiers au feu, La maîtresse au milieu" en "Les cahiers au feu et le maître au milieu". Cette marque d'auto-dérision était une preuve d'intelligence, et ça l'amusait beaucoup de voir que nous étions scandalisés, car tous les gamins l'aimaient tellement qu'ils n'avaient aucune envie de chanter ça.

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Delia
Delia
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Delia le Mar 2 Avr 2019 - 19:22
L'école en question est placée sous le patronage de Jacques Prévert.
Vous savez bien, l'auteur du Cancre :
il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu'il aime
il dit non au professeur...

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
titus06
titus06
Niveau 10

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par titus06 le Mar 2 Avr 2019 - 20:08
@Carabas a écrit:Franchement, il n'y a pas des questions plus intelligentes à faire apprendre aux gosses à l'école? Le langage est nul, le message, pas mieux.

Effectivement, la question est de savoir s'il n'y a pas des chansons plus adéquates à faire chanter à un spectacle de fin d'année d'école primaire.

Ça me rappelle une vieille histoire du même genre avec la chanson de Diam's "la boulette" qui devait être chantée à un spectacle d'une école ou d'un collège et qui n'avait pas été programmée finalement.
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Prezbo le Mar 2 Avr 2019 - 21:23
@Tamerlan a écrit:Tout le monde a bien en tête les opinions politiques de ce "syndicat"?

Non et il me semble utile de la signaler. Si j'en crois leur site Web, ils ont aussi porté plainte pour "Incitation au terrorisme". Rien de moins.

@Caspar a écrit:

D'accord avec toi sur ce point. Nous sommes aussi à une époque où on brûle ou vandalise (pas tous les jours heureusement) des écoles et des collèges. Auto-dérision et second degré mal placés dans le choix de la chanson. (Pas de quoi porter plainte non plus sans doute)

Mais ceux qui brûlent ou vandalisent les écoles sont-ils inspirés par une chanson d'Aldebert ?

Au texte cité par May68, j'ajouterais bien cette analyse de Jacques Testanière.

Mais tourner en dérision les normes du système est aussi une façon pour l'élève de les intérioriser. Ce besoin de Saturnales n'est-il pas admis par le système qui l'engendre ?

(Chahut traditionnel et chahut anomique dans l'enseignement du second degré, Revue française de sociologie, 1967.)
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Tamerlan le Mar 2 Avr 2019 - 21:38
@Prezbo a écrit:
@Tamerlan a écrit:Tout le monde a bien en tête les opinions politiques de ce "syndicat"?
Non et il me semble utile de la signaler. Si j'en crois leur site Web, ils ont aussi porté plainte pour "Incitation au terrorisme". Rien de moins.

On en a déjà parlé, sur le fil Gilet jaunes je crois. Une organisation très marquée à l'extrême-droite avec des dirigeants gravitant autour du RN. Une simple occasion de faire du buzz sur le dos de ces gauchos d'enseignants vecteurs d'anarchisme.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Prezbo le Mar 2 Avr 2019 - 21:41
@Tamerlan a écrit:

On en a déjà parlé, sur le fil Gilet jaunes je crois. Une organisation très marquée à l'extrême-droite avec des dirigeants gravitant autour du RN. Une simple occasion de faire du buzz sur le dos de ces gauchos d'enseignants vecteurs d'anarchisme.

Ah, si j'en crois leur site web, ils ne sont pas d'extrême-droite mais "apolitiques et patriotes".
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Verdurette le Mar 2 Avr 2019 - 21:53
Je ne connaissais pas, j'ai écouté ... ouaah, en effet, c'est vachement subversif !!!
Pierre Perret (que j'adore) a dit bien pire ...
On a vraiment du temps à perdre.
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Mrs Hobie le Mar 2 Avr 2019 - 22:05
@may68 a écrit:Quelqu'un d'autre l'a mieux expliqué que je ne saurais le faire, je recopie donc son commentaire car certaines réactions me sidèrent :

"Les paroles de cette chanson assimilent "faire pipi sur un policier" à "faire n'importe quoi " et "manger des tartines au goudron". Il ne s'agit pas d'une injonction, mais au contraire de la construction d'une morale fondée sur la poésie , et sur la prise de conscience que cette poésie permet justement d'exprimer par l'imagination, dans son for intérieur, ce que le réel interdit. Par sa loufoquerie, cette chanson permet donc d''intégrer une norme sans la rendre rigide, ni étouffante. Ceux qui s'opposent à cette chanson ne comprennent donc pas la poésie, ni la nécessité d'un for intérieur et de l'imagination, qui permettent d'exprimer ce qui nous pèse dans la norme commune pour pouvoir justement s'y soumettre. L'interprétation de la chanson (tendre, joyeusement ironique) souligne le côté onirique de la comptine. Leur démarche même prouve qu'ils n'ont pas cet espace intérieur propre au débat et au recul, qui permet d'envisager la complexité de l'autre, et la possibilité de se tromper. J'apporte donc tout mon soutien aux enseignant.es qui s'efforcent de donner aux enfants l'arme indispensable de la cocasserie et du monologue intérieur, contre la rigidité du monde, une rigidité qui impose la loi au lieu de la faire comprendre, intégrer et défendre. "

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 2180893144

_________________
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Smellie_bretonUne chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Couturier
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Tamerlan le Mar 2 Avr 2019 - 22:35
@Prezbo a écrit:
@Tamerlan a écrit:

On en a déjà parlé, sur le fil Gilet jaunes je crois. Une organisation très marquée à l'extrême-droite avec des dirigeants gravitant autour du RN. Une simple occasion de faire du buzz sur le dos de ces gauchos d'enseignants vecteurs d'anarchisme.

Ah, si j'en crois leur site web, ils ne sont pas d'extrême-droite mais "apolitiques et patriotes".

Ah, parfois on a des pudeurs hein ?! Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 3284587592

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
mimile
mimile
Grand sage

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par mimile le Mar 2 Avr 2019 - 22:44
@pseudo-intello a écrit:
(j'ai regardé les paroles sur Google. Je passe volontairement sur le "allez les kids" du début, que je trouve super beauf mais bon)....


"allez les kids" parce qu'il chante avec le groupe "kids united"...
Je connais très bien la chanson car ma fille de 5 ans l'adore (pourtant elle adore l'école, ne veut pas brûler sa maîtresse, a peur des policiers...). Personnellement, ce n'est pas ma chanson préférée d'Aldebert, je ne suis pas fan des paroles, c'est peut être étrange de la chanter en spectacle de fin d'année mais bon, de là à porter plainte...

_________________
Mon vide dressing future maman et bébé fille du 6 au 24 mois.
avatar
ee
Niveau 8

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 2 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par ee le Mar 2 Avr 2019 - 22:44
Qu'ajouter, sinon que je connais deux gamines qui adorent Aldebert, dont cette chanson, et que les deux gamines en question - ma fille et sa meilleure amie - sont du genre premières de la classe et adorant leur maîtresse. La chanson, comme espace poétique de transgression mêlé d'humour potache, et initiant à plein tube aux métaphores, est franchement réussie, à mon avis! De toute façon, si l'on excepte "Les petites filles modèles", la littérature mettant en scène des jeunes héros privilégie plutôt cancres, bad boys et amateurs d'école buissonnière, et je doute que l'on pourrait passionner les foules enfantines avec des héros positifs recevant les félicitations à chaque conseil de classe… ce qui n'empêche pas quelques-uns et quelques-unes de ces foules enfantines qui peuvent en rêve "faire n'importe quoi pour louper l'école" d'aimer l'école, fort heureusement!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum